Winchester Boys

AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion
Elle-Blog.comCe site est enregistré sur l´annuaire dans la catégorie > Loisirs > Séries TV
Votez pour le Winchester Boys Hypnoweb Network, prenez les commandes de vos séries tvSupport independent publishing: Buy this book on Lulu.

Partagez | 
 

 Bc mag : interview Sera Gamble ° Spn s4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didi*padackles
Demon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 28
Localisation : Just in Heaven with J2 <3
Humeur : heureuse
Prénom : Didi ( Amandine )
Dernier épisode vu? : 5.19 Point Of No Return
Ton frère préféré? : Dean / Sammy
Merci : 1
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Bc mag : interview Sera Gamble ° Spn s4   Jeu 8 Jan - 21:03

mes amis !

voiçi une interview blogcritic magazine de notre scénariste sera Gamble sur supernatural Season 4 :)

vous allez adorer :)
( si qlq sait traduire ce serait formidable Embarassed )

pour l'instant seul la 1ère partie est disponible

http://blogcritics.org/archives/2009/01/07/175101.php

An Interview With Sera Gamble, Supernatural Producer and Writer, Part One
Written by Alice Jester
Published January 07, 2009
Part of The Winchester Family Business: Supernatural
See also:
» Supernatural: Top Ten Sam and Dean Moments
» Bromance and Reality TV: The Real Reinvention of the Soap Opera
» Movie Review: The Spirit (2008)
A seven-week hiatus can be rather maddening. Given Supernatural’s explosive season four and the mind-boggling material that’s been presented for ten episodes, this long time to reflect has left me with more questions than answers. I’m sure I’m not alone.

Thankfully Sera Gamble, supervising producer and writer for Supernatural, an instrumental player in developing the show’s story lines, was generous enough to answer some questions about season four during the break as well as address a few of my other curiosities. She even opted to tackle a few fan questions I sent her way.

Below is part one of my two-part interview in which Sera gives her thoughts on the introduction of angels to the mythology, the introduction of Castiel, Dean’s faith issues, and Sam and Ruby's strange relationship. Heck, she even talks about the life-sized teddy bear.

This is where I must offer the standard spoiler warning, but I wouldn’t call them heavy spoilers, more like teasers. If you don’t even want hints though, stop right here.

First, congratulations on season four so far. It's been generating some big buzz and the increased ratings are proving that. How happy is everyone about that?

We're happy. Also surprised. Eric [Kripke] emailed us the day after the premiere and I marched into his office holding my bowl of Cheerios like, "You're lying. We did not pick up a million viewers." He just shrugged and said he was a shocked as I was.

You guys went there! Just when everyone had written off the idea of angels appearing, we get not only one but two badass angels in the most spectacular way. When it was pitched in the writers' room that angels would drive story line this season, was it obvious from the start that they would be wrathful, unfeeling, and flawed in their blind obedience, or did that evolve over several episodes?

Angels weren't pitched in the writers' room. Eric started talking to me about them just before hiatus. They'd sorta been in our hip pocket, but I don't think the show was ready for them before now. I've discovered, working on Supernatural, that a lot of good ideas don't work at all until the time is right. And then they just slot magically into place. This was like that.

Our notion of the angels has evolved a bit, yes. Less that they're different in their construction, more that we've become more thorough and creative in developing them as individuals and weaving them into the story. There's an episode coming up that opens in Castiel's point of view. That's a strong indication of how central the character has become this season. It was an organic evolution; we discovered that we were just unexpectedly inspired by these creatures. It was clear to us that when they were in the sandbox, cool stuff happened on the playground. And it's interesting to me, by the way, that you call the angels "unfeeling" and "wrathful," because I don't see them that way. Castiel wrestles hard with his obedience. Turns out it's really hard for angels to walk among humans and not get kinda... involved.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.forever-jensen.skyrock.com
didi*padackles
Demon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 28
Localisation : Just in Heaven with J2 <3
Humeur : heureuse
Prénom : Didi ( Amandine )
Dernier épisode vu? : 5.19 Point Of No Return
Ton frère préféré? : Dean / Sammy
Merci : 1
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Bc mag : interview Sera Gamble ° Spn s4   Mer 14 Jan - 15:58

voilà la part 2

http://blogcritics.org/archives/2009/01/13/144029.php

An Interview With Sera Gamble, Supernatural Producer and Writer, Part Two
Written by Alice Jester
Published January 13, 2009
See also:
» Whose Eyes Matter Now? Too Many Points of View in LOST
» 2009 Golden Globes: Results Clip Show
» Movie Review: The Curious Case of Benjamin Button
Part two of my interview with Sera Gamble is quite different from the first. I get her response to Jared Padalecki cringing at her scripts, she lets us know just how dedicated Eric Kripke is to the show, and she answers a variety of fan questions about not only the show but her former writing partner, Raelle Tucker, Frenchies, and her latest projects. Just as in part one, she reveals some interesting information.

On a personal note, I was able to confirm from Jared Padalecki at the “Salute to Supernatural” convention in Chicago that he does indeed cringe when he sees your name on a script. In his words, he's either "naked, crying, or naked and crying." Do you take some twisted pride in that?



Jared is hilarious. The thing I actually do take pride in is writing to our actors' strengths. The reason I can write Jared and Jensen such emotionally demanding scenes is that I know they'll nail them. They're victims of their talent. And before people make the joke, I am so not talking about the naked thing. Come on. In all seriousness, our show isn't even in the running when it comes to the implied nudity competition on network television. We're positively restrained. All right, now that I've said that you're all free to go ahead and make the joke.

Is approval of what goes into the mythology happening by panel, or from Eric Kripke himself?

Mythology arcs are mostly hashed out in brainstorming sessions, headed up by Eric. As for approval — creatively, the buck stops with Eric. Thus has it ever been.

Eric Kripke. Madman or evil genius?

Both of these seem kind of negative to me. I wouldn't say he's entirely mad... or completely evil. He is, however, utterly dedicated to his work. Did you see Twilight? You know how Edward is with Bella? That's how Eric is with Supernatural.

Great comparison! I should explain that question. It came to me after watching Mr. Kripke with cheerful delight reminisce about creating “the most violent, brutal, anti-holiday holiday episode ever” in his closer look at “A Very Supernatural Christmas” on the season three DVD set. I do so love his mind (and that episode). As someone who has been there since the beginning, have you seen his enthusiasm increase throughout the seasons? Have there been times where he’s questioned why he does this to himself?

I don't know what happens when it's just Eric, a bottle of whiskey, and a long lonely night. But in the writers' room he's always been into what he does. I think what's happened over the seasons is that all of us have relaxed. We're more confident with the voice of the show. I think at a certain point everybody said, "Fuck it. Let's have fun with this." That kind of attitude always comes from the top down.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.forever-jensen.skyrock.com
jade196
Exorcisted
avatar

Féminin
Nombre de messages : 534
Age : 31
Localisation : entre Ciel et Enfer...
Dernier épisode vu? : Saison 4 en cours
Ton frère préféré? : Les deux ?...
Merci : 0
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bc mag : interview Sera Gamble ° Spn s4   Jeu 15 Jan - 19:17

Didi*Ackles a écrit:
mes amis !

voiçi une interview blogcritic magazine de notre scénariste sera Gamble sur supernatural lentueux comme Misha Collins? Quelle direction voulez-vous fair eprendre à Castiel, surSeason 4 :)

vous allez adorer :)
( si qlq sait traduire ce serait formidable Embarassed )

pour l'instant seul la 1ère partie est disponible

http://blogcritics.org/archives/2009/01/07/175101.php

Traduction partie 1 !

7 semaines de hiatus, ça peut devenir exaspérant. Étant donné la saison 4 explosive de SN et l'intrigue époustouflant présenté dans les 10 premiers épisodes, cette longue période de réflexion m'a laissé plus de questions que de réponses. Je suis sure que je ne suis pas la seule.

Heureusement, Sera Gamble, productrice exécutive et scénariste de SN, qui joue donc un rôle clé dans le développement de l'intrigue de la série, était assez généreuse pour répondre à quelques questions au sujet de la saison 4 pendant cette pause et à quelques autres de mes curiosités. Elle a même accepté de répondre à quelques questions de fans.

Voici la première partie de mon itv dans lequel Sera fait part de ses réflexions au sujet de l'introduction des anges dans la mythologie, celle de Castiel, Dean et sa foi, ainsi que l'étrange relation de Sam et Ruby. Elle a même parlé de l'ours en peluche géant.

C'est là que j'adresse le traditionnel avertissement spoiler, mais qui seraint plus des teasers que des spoilers. Mais même si vous ne voulez pas de petits indices, arrêtez-vous ici.

Tout d'abord, félicitations pour cette saison 4. il y a eu un grand buzz et les audiences en augmentation le montrent. Vous en êtes tous contents ?

Nous sommes heureux. Surpris aussi. Eric nous a envoyé un email le lendemain de la diffusion du season premiere et je suis rentré dans son bureau avec mon bol de céréales en disant, 'tu mens. Il n'y a pas eu un million de téléspectateurs.' il a juste haussé les épaules et dit qu'il était aussi choqué que moi.

Vous avez osé ! Quand personne ne s'attendait à l'idée de l'apparition des anges, on a eu pas un mais deux anges mauvais et de manière spectaculaire. Quand l'idée d'introduire des anges dans l'intrigue de cette saison a été lancée dans la salle des scénaristes, était-ce une évidence qu'ils allaient être violents, insensibles et imparfaits par leur obéissance sans faille, ou est-ce que l'idée a évolué sur plusieurs épisodes?

L'idée des anges n'a pas été lancée dans la salle des scénaristes. Eric a commencé à m'en parler un peu avant le hiatus. Ils ont toujours été en quelque sorte dans notre poche, mais je ne pense pas que la série était prête à les accueillir avant maintenant. J'ai découvert, en travaillant sur SN, que de nombreuses bonnes idées ne fonctionnent pas quand ce n'est pas le bon moment. Et ensuite, elles trouvent leur place comme par magie. Ça s'est putôt passé comme ça.

La notion qu'on avait des anges a évolué un peu, oui. C'est moins qu'on les construits différemment, mais plus dans le fait qu'on est devenus plus méticuleux et créatifs pour les développer en tant qu'individus et de les tisser dans l'histoire. Il y aura un épisode dans lequel on voit le point de vue de Castiel. Ça montre combien le personne est devenu central cette saison. C'était une évolution organique ; on a découvert qu'on était inspiré de manière inattendue par ces créatures. Pour nous, il était évident que, lorsqu'ils sont arrivés, il s'est passé des choses intéressantes. Et c'est intéressant le fait que vous les qualifiiez d'insensibles et de violent, parce que je ne les vois pas comme ça. Castiel lutte pour rester obéissant. Il s'avère que c'est vraiment difficile pour les anges de marcher parmi les humains et de ne pas s'impliquer.

Le personnage de Castiel est un bijou et le casting devient plus inspiré. On sent qu'il est en conflit à l'intérieur de lui depuis sa rencontre avec Dean et ça se voit dans ses yeux. Tout le monde doit être fier de travailler avec un acteur tatout dans sa relation avec Dean?

Je pense que je n'ai pas besoin de dire que Misha fait un travail génial. Il est très rigoureux. Quant à la direction que prendra Castiel, je ne veux pas en dire trop. Et dans sa relation avec Dean, Castiel apprécie sincèrement Dean. Et ça va lui créer des difficultés.

D'où viennent les sources d'inspiration des intrigues? J'adore comment la série crée sa propre mythologie et nous tient en haleine, mais ma recherche sur Google sur “le soulèvement des témoins” (Rising of the Witnesses) s'est révélée infructueuse, tout comme les 66 sceaux. Est-ce que les histoires sont créées à partir de vraies légendes ou est-ce que vous vous amusez avec nous ?

Le soulèvement des témoins est notre rebondissement par rapport à la vraie histoire du livre des Révélations, sur les morts qui se lèvent de leurs tombes. On l'a un peu déformée ; d'où notre affirmation que la version qu'on trouve dans les chambres de motel sont “juste pour les touristes”. Nos monstres habituels, vous pouvez les trouver sur Google. Mais notre mythologie a tendance à refléter un ping-pong un peu plus mental. On ne veut pas juste redire la même histoire.
À ce point-là, je ne peux pas commencer à dire d'où l'inspiration vient.

Les problèmes concernant la foi de Dean et Sam cette saison sont particulièrement captivants. Vous avez tellement bien écrit la lutte conflictuelle de Dean au sujet du fait que les anges et Dieu existent dans l'épisode “Are you there God? It's me Dean Winchester”. Ça a dû être uen direction intéressante à prendre, surtout après avoir introduit ses interrogations dans “Faith” et “Houses of the Holy”. Êtes-vous content de la manière dont Dean embrasse lentement sa foi et la manière dont Jensen le joue?

Je pense que je dois être profondément intéressée par ce genre de choses parce que je finis toujours par écrire à ce sujet-là. J'apprécie le tournant qu'a pris Dean cette saison, parce que c'était si inattendu et parce qu'on a tellement préparé le terrain dans les saisons précédentes. C'est comme si on avait mérité le fait que Dean ait été sauvé par un “ange du seigneur” et qu'il le traite de salaud, en continuant à douter de l'existence de Dieu. Inutile de dire que Jensen assure. Acteur très talentueux, ce Jensen. Vous l'avez sûrement remarqué.

Oui, je crois que j'ai vu quelques commentaires positifs sur ce Jensen. D'un autre côté, la foi de Sam s'érode progressivement après sa rencontre avec les anges qui ne sont pas cléments et qui veulent l'empêcher d'utiliser ses pouvoirs. C'était amusant de construire ce parallèle, les deux frères changeant de direction sur leurs croyances?

C'est comme si ça sortait tout seul, n'est-ce pas?

C'est sûrement le cas ! Mais il y a encore quelques répliques de Castiel qui résonne dans ma tête, “Stop him or we will” (arrête-le, ou nous le ferons) ou encore la réaction déçue de Sam quand ils apprend que les anges désapprouvent l'utilisation de ses pouvoirs. Peut-on espérer que Sam trouvera au moins une rédemption personnelle pour ses actions?

Ce que Sam fait n'est pas figé. En gros, je me mets dans ses baskets. Il ne peut rien faire au sujet du fait qu'il ait été nourri avec du sang de démon quand il avait six mois et ça l'a changé pour toujours. Il essaye de faire de la limonade avec des citrons pourris. C'est ce qu'un héros essaierait de faire. À ce moment-là, Sam est pragmatique. Il sait qu'il ne pas changer ce qu'il est. il se concentre sur les résultats de ses actions. Alors, oui : sauver les gens.

En parlant de parallèles, d'abord il y a les démons, qui en deviennent en oubliant leur humanité, et les anges, qui ne sont pas descendus parmi les humains depuis 2000 ans et qui sont assez insensibles eux-mêmes. On dirait que les deux camps ne sont pas aussi différents et je suppose que ça explique pourquoi Dean a été choisi. Comment vous sentez-vous au sujet des possibilités que ça ouvre?

On dévoilera les raisons spécifiques qui expliquent le choix de Dean. Restez à l'écoute.

Je dois dire quelques mots au suje de l'épisode “I know what you did last summer”. Le script était superbe, tout comme la performance de Jared à ce moment de la vie de Sam. Vous lui avez donné de la superbe matière à travailler. De tous vos scripts, c'est de loin mon préféré. Cela dit, est-ce que le débat ridicule de fans selon lequel Sam est un violeur vous a incité à donner à Ruby un corps ide à posséder ou est-ce que c'était prévu depuis longtemps?

On a commencé à travailler sur l'épisode avant que le débat ne commence, donc ça n'a pas été une réaction. Mais on savait que le fait que Sam couche avec un démon serait une provocation. En fait, j'étais très excitée de travailler sur cet épisode. Les gens font beaucoup de choses inpensables quand ils sont effondrés. Qui ne veut pas écrire l'épisode dans lequel le personnage sur lequel il travaille depuis 70 épisodes fait des choses qu'il n'aurait pas fait en temps normal?

Mais l'état du corps de Ruby était le sujet de beaucoup de conversations, surtout parce que je ne pouvais pas garder ça pour moi. Je ne pouvais pas laisser passer l'histoire du viol. Je pense que j'ai déçu quelques persones avec lesquelles je travaille qui pensaient que je serais plus dure ou plus osmbre. Ou qui ne s'en souciait pas autant que moi. Mais j'ai passé beaucoup de temps dans la salle des scénaristes pour en parler. Et j'ai en fin de compte pris opté pour cette histoire pour lui permettre de posséder un corps plus acceptable moralement. J'admets volontiers que c'est plutôt bête et que le mécanisme est tiré par les cheveux.

Avez-vous écrit la scène de sexe entre Ruby et Sam d'après (le film) Monster's Ball ou est-ce que c'est venu de la hiérarchie? J'ai adoré et ça va tellement bien avec la manière dont leurs personnages sont désespérés.

J'ai fait référence au film dans le script. On se demandait, “quelle est la dernière chose que Sam ferait dans cet état de désespoir?” c'est pour ça que le fait qu'on appelle ça une scène d'amour me rend hilare. C'est comme si on considérait le fait de se mutiler comme se préparer pour un bal.

En parlant de Ruby, son personnage a provoqué beaucoup de remous cette année. Il y a un débat selon lequel elle aurait des motivations cachées alors que d'autres disent qu'elle a des sentiments pour Sam. On dirait qu'elle arrive à mettre Dean de son côté. Je dois dire, j'adore l'ambiguité. Était-ce amusant d'écrire ce personnage cette saison?

C'est amusant parce que les choses ont tellement changé entre elle et Sam. En fait, le changement est plus important que ce qu'on a déjà montré, la suite de la saison révèlera des choses importantes pour comprendre davantage leur dynamique.

Je vois que vous avez eu une promotion cette année. Félicitations ! Les responsabilités sont-elles plus importantes avec le poste de “producteur superviseur”, ou c'est juste un changement impressionnant de titre? Est-ce que ça siginifie plus de visites sur la plateau, ou est-ce que vous coordonnez les choses depuis LA? Qui a trouvé ce costume de peluche géante?

Ces genres de changement de titre sont inclus dans les contrats. Il n'y a pas de responsabilités spécifiques qui vont avec le titre mais c'est vrai que j'ai hérité de nouvelles tâches cette année. Mais la majorité du temps, je le passe à travailler sur les intrigues de l'histoire. Je ne vais pas sur le plateau ; je travaille avec les gens là-bas par téléphone et email.

On a construit le teddy bear. On a fait livrer de nombreux bouts de fourrure au bureau et on les a examiné très sérieusement. On aurait dit qu'on recréait le costume de Batman.

J'ai apprécié voir quelques nouveaux scénaristes fire leur chemin vers la série cette année. Avez-vous pris quelques-uns d'entre eux sous votre aile? Y a-t-il des épisodes autre que les vôtres dans lesquels vous avez joué un rôle important?

Ils sont tous sous mon aile. Ils sont géniaux. Comme il y a une rotation constante de plusieurs épisodes en une fois, je travaille presque toujours avec quelqu'un.


Revenir en haut Aller en bas
jade196
Exorcisted
avatar

Féminin
Nombre de messages : 534
Age : 31
Localisation : entre Ciel et Enfer...
Dernier épisode vu? : Saison 4 en cours
Ton frère préféré? : Les deux ?...
Merci : 0
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bc mag : interview Sera Gamble ° Spn s4   Jeu 15 Jan - 21:33

Didi*Ackles a écrit:
voilà la part 2

http://blogcritics.org/archives/2009/01/13/144029.php


Traduction partie 2 !

Sur une note plus personnelle, j'ai eu la confirmation par Jared Padalecki, lors de la convention “Salute to SN” à Chicago, qu'il frémit à la vue de votre nom sur un script. D'après lui, soit il sera “nu, en train de pleurer ou nu et en train de pleurer”. Quelle fierté en tirez-vous?

Jared est hilarant. Je tire ma fierté dan sle fait d'écrire selon les forces de nos acteurs. La raison pour laquelle je peux écrire pour Jensen et Jared des scènes qui demandent tellement d'émotions est parce que je sais qu'ils vont les réussir. Ils sont victimes de leurs talents. Et avant que les gens ne fassent la blague, je ne parle pas du côté nu. Voyons! Plus sérieusement, notre série n'est même pas en course quand il s'agit de la compétition implicite de la nudité à la télévision. Nous avons plus de retenue. Ok, maintenant vous pouvez faire la blague.

L'approbation des évènements de la mythologie se fait-elle par des sessions de consultation ou par Eric lui-même?

Les arcs mythologiques sont pour la plupart lancés dans les séances de brainstorming, dirigées par Eric. Quant à l'approbation, la responsabilité revient à Eric, du point de vue créatif.

Eric Kripke. Fou ou mauvais génie?

Ces deux termes me semblent un peu négatifs. Je ne dirais pas qu'il est totalement fou ou complètement mauvais. Cependant, il est assez dévoué à son travail. Avez-vous vu Twilight? Vous voyez comment Edward se comporte avec Bella? C'est pareil pour Eric avec Supernatural.

Super comparaison ! Je vais expliquer la question. Elle m'est venue après avoir regardé Mr Kripke se souvenir avec grand plaisir de la création de “l'épisode le plus violent, brutal et anti-fête” dans le reportage sur “A Very Supernatural Christmas” dans le dvd de la saison 3. J'aime tellement son esprit (et cet épisode). Puisque vous êtes présente deuis le début, avez-vous vu cet enthousiasme s'amplifier au cours des saisons? Y a-t-il eu des moments où il se demande pourquoi il fait ça?

Je ne sais pas ce qui se passe quand il y a juste Eric, une bouteille de whiskey et une longue nuit à passer seul. Mais dans la salle des scénaristes, il a toujours à fond dans ce qu'il fait. Je pense que ce qui s'est passé au cours des saisons, c'est chacun d'entre nous s'est détendu. On est plus confiant avec la voix de la série. Je pense qu'à un certain moment, tout le monde dit, “merde, amusons-nous avec ça.” ce genre d'atitude vient toujours d'en haut.

Questions de fans

L'épisode “I know what you did last summer” est un épisode si crucial que je suis sure que vous êtes inondée de questions à ce sujet.
Quellles sont les théories que vous et les autres scénaristes avez, en ce qui concerne le fait que Ruby puisse réanimer, maintenir et probablement guérir un cadavre de manière à ce qu'il fonctionne comme avant?


Les démons de notre série possèdent tout le temps des cadavres et des corps blessés. C'est pour ça qu'on doit les exorciser, asséner un coup mortel avec le poignard de Ruby ou leur tirer dessus avec le Colt. Les méthodes traditionnelles ne les ralentissent même pas. La force démoniaque anime le corps et permet de le faire fonctionner. Mais dès que le démon est évacué, si le corps est démoli, il chutera. La règle a été la même depuis la saison 1, mais si vous voulez un moment où on l'explicite clairement, regardez “Jus in Bello” où on rappelle cette règle.

Ensuite, il me semble que quand Ruby apparait pour la première fois auprès de Sam (dans le corps de la secrétaire blonde) elle est aussi caustique et sarcastique qu'avant mais quand elle retourne dans le corps de la “comateuse”, ce comportement a faibli. Est-ce que cette différence était intentionnel, comme si Ruby a réfléchi à son attitude envers Sam, ou est-ce que ça venait du casting ou de la mise en scène?

La première fois qu'elle apparait, elle était avec un autre démon de Lilith donc elle devait garder les apparences, jusqu'à ce qu'elle tue ce démon. Dans cette scène elle ressemble plus à la Ruby de la saison 3. on a équilibré les choses avec attention, et discuté avec Charles Beeson, le metteur en scène, qui a fait un formidable boulot en jonglant à tous les niveaux et avec toutes les Ruby de l'épisode sans jamais manquer une mesure. Cette Ruby est unpeu plus vulnérable une fois dans la voiture seule avec Sam. Chaque actrice est différente, bien s^^ur, et donc elles sont différentes à l'écran. Mais quand elle est dans le corps de Genevieve, pour laplus grande partie de la saison, elle se comporte différemment avec Sam par rapport à avant. Ce choix est intentionnel.

Sur votre site, vous avez écrit que vous êtes arrivée dans le monde des scénaristes d'Hollywood en tant que finaliste pour le projet Greenlight. Cette série documentaire a été endossé par des noms importants du milieu. Pouvez-nous dire un peu plus sur ce qui vous a poussé à participer, ce qui vous a impressionné le plus et le moins dans la compétition, et ce que vous avez appris de l'expérience?

Ma partenaire d'écriture, Raelle Tucker, et moi avions essayé sans succès d'obtenir un agent, même un agent pour lire notre travail. On était un peu consciente du fait que si on arrivait en final de la compétition, ça nous aiderait à convaincre quelques personnes de lire nos scénarios. Greenlight était le premier projet auquel on a participé, et on a été un peu choquées de voir que tout s'était très bien passé, si rapidement.

Ce que j'ai le moins apprécié, c'est d'avoir une caméra qui me suivait partout pendant que je me comportais “naturellement”. C'était ridiculeusement stressant. Mais ça valait la peine. Et j'ai appris que je ne suis pas un bon sujet de télé réalité.

Ce qui m'a le plus impressionné, c'était l'intention authentique derrière le projet.mat Damon, Ben Affleck, et Chris Moore, voulaient vraiment aider les jeunes scénaristes et metteurs en scène qui n'avaient pas le privilège d'avoir des relations dans le milieu. Ce n'était pas un projet motivé par le profit ou la vanité pour eux ; ils auraient pu faire autre chose de leur temps et pour plus d'argent. C'était clair qu'ils étaient motivés par la générosité et le sens de la gratitude pour leur propre succès. Et ça a marché : ils ont permis de lancer plusieurs carrières solides.

Toujours sur votre site, je vois que vous êtes fan des bouledogues. Est-ce que vous en avez? Si oui, à quel personnage de SN ressemble-t-il et pourquoi?

Oui, j'ai un bouledogue (français). Il s'appelle Mojo. Il est très cool mais parfois se lâche de manière très puissante, je dirais donc qu'il ressemble à Uriel.

J'adore votre travail et apprécie tous vos scripts. Et j'adore aussi Raelle Tucker et sa “marque” me manque terriblement dans la série. Ça vous fait quoi maintenant qu'elle n'est plus sur la série?

Raelle est une des scénaristes les plus talentueux que je connaisse et son départ était sans aucun doute une perte pour SN. Mais je suis contente qu'elle ait été embauché pour travailler sur True Blood et je sens que sa voix apporte beaucoup à la série. Mon propre positionnement avait un rapport avec sa présence sur la série, en fait – les scénaristes arrivent et repartent. C'est la vie de la télé. Elle et moi étions partenaires d'écriture depuis de nombreuses années déjà avant qu'on ne commence à travailler sur SN, et nous avions décidé qu'il était temps de dissoudre ce partenariat et de poursuivre des projets séparés. Ce qui est étrange pour moi était de passer à l'étape suivante de ma vie en tant que scénariste solo. C'était un grand pas pour nous deux et ça m'a énormément aidé à la voir réussir. Je suis une de ses plus grandes fans.

Dans l'épisode “I know what you did last summer”, Ruby dit, “on doit descendre cette s*****.” (“We need you to take the bitch out”). Qui est “on” (“We”)? Je sais que vous ne faites rien par erreur donc qui est “we”?

Ruby et Sam.

Est-ce qu'on saura ce qui s'est passé entre Dean et Bobby pour que Dean le voit comme une figure paternelle, plutôt que comme un oncle ou un ami de la famille?

Un épisode flashback révélant plus de choses est toujours possible. Mais aussi, Bobby a juste été toujours là pour les boys. Et il s'est montré depuis la mort de John. Il a rempli le rôle de père de plusieurs façons. Pour moi, même mieux que John.

Est-ce que Sam se rendra compte à quel point il marche dans les traces de son père au niveau de l'obsession?

Oui et à quel point.

Est-ce Dean se rétablira un jour de son stress post traumatique de son séjour en enfer? Aura-t-il une image plus positive de lui?

Dean essaiera certainement d'aller de l'avant mais on lui réservera quelques revers. En général, oui, je pense que cette saison approte à Dean une image plus positive de lui-même. Ou au moins une image moins négative.

Je vois dans votre biographie que vous aimez découvrir de nouvelles musiques, tout comme moi. Je sais que ça n'a rien à voir avec Sn mais j'aimerais connaitre quelques groupes ou artistes que vous auriez récemment découverts.

Ce n'est pas la période idéale pour me poser cette question parce que quand je travaille sur un projet j'ai tendance à écouter en boucle la même musique. Pas quand j'écris mais quand je fais du brainstorming (environ 2 heures pas jour depuis que je vis à LA). En fin de compte, ça devient une malédiction. En ce moment, je travaille sur un scénario en écoutant “Revenge Songs” de Jacob Golden. Et j'écris un pilote de série légèrement sci-fi qui exige du Radiohead (ce n'est pas nouveau mais au moins ils ont une discographie plus vaste que Jacob!) et Sia et Great Northern.

Quand j'arrive à ne plus penser au travail, je découvre le nouvel album solo d'Amanda Palmer. Ainsi que Miles Benjamin, Anthony Robinson, Raphael Saadiq et Glasvegas.

On dirait que vous n'écrivez pas beaucoup d'histoires au sujet des légendes urbaines. Y a-t-il une raison à cela ou est-ce que ça marche comme ça?

On trouve tous des légendes urbaines. Je finis par écrire les épisodes qu'on me demande. C'est en général une question de programme. Mais de l'intérieur du show, je ne me sens pas à l'écart des épisodes que je n'écris pas. On s'aide mutuellement.

Si vous deviez écrire le tout dernier épisode de SN, comment les choses se finiraient-elles?

Je suis si heureuse de ne pas avoir à le faire. Aussi, j'aime la fin d'Eric.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bc mag : interview Sera Gamble ° Spn s4   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bc mag : interview Sera Gamble ° Spn s4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exclusive Interview With Supernatural Writer Sera Gamble Part 1
» Supernatural : Sera Gamble steps down as showrunner, Jeremy Carver returns
» New Sera Interview
» An Interview With Sera Gamble, Supernatural Producer and Writer Part One
» Interview Sera sur Sam et Ruby et Sam seul (En Anglais)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winchester Boys :: News et Conventions :: Interviews et news-
Sauter vers: