Winchester Boys

AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion
Elle-Blog.comCe site est enregistré sur l´annuaire dans la catégorie > Loisirs > Séries TV
Votez pour le Winchester Boys Hypnoweb Network, prenez les commandes de vos séries tvSupport independent publishing: Buy this book on Lulu.

Partagez | 
 

 Le nouveau destin, nouvelle version

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Recueils de trois textes : les erreurs désatreuses de Dean   Dim 25 Jan - 9:30

Texte 1


Le titre : Le nouveau destin ( le retour lol! )
Votre nom : Winchesters03
Genre : horror ( avec moi, c'est sûr ), crossover ( trop tentant ^^ ) et yaoi ( par des sous-entendus mais ne vous attendez pas à du fort Wincest ), hurt ( suis sadique ^^ )
Disclaimer : Tous les personnages appartiennent à Eric Kripke à la C W, etc., sauf ceux que j'aurais créés. Je ne détiens aucun droit sur cette série et je n'en tire aucun profit à part peut-être mon plaisir personnel.
Contenu : * Dean et Sam Winchester ( bien sûr )
* Jason teagues tiré de Smallville
* Jake Gray tiré de Devour
* légèrement évocation du monde de CardCaptor
Spoiler :aucun, l'univers est complétement différent.
Parfois, je me demande si j'arrive à deviner l'évolution des deux frères X_____________X
Résumé :
Dean et Sam Winchester sont les cibles de Stagram, démon qui s'est libéré du " Livre Aux Voeux ", ouvrage permettant à son ouverture de devenir Nouveau Satan.
Naat, leur pire ennemi traîne toujours le coin, mais a l'étonnement général de " La Compagnie ", groupe de personnes aux pouvoirs surnaturels luttant contre Satan,tente de se faire pardonner auprès d'Anakin.

Les deux frères veulent chacun tourner la page.
Après avoir engendré une descendance, ils ont tous les deux une vie à peu prêt normale.
Mais le combat contre Stagram les rattrapent.
Expulsés dans un monde parallèle, les sbires de l'ennemi tentent de les tuer.
Malheureuseument, leur pouvoirs sont faibles face aux meurtriers de premières...


Vos notes : Avec du recul, et en relisant cette vielle histoire, j'ai décidé de l'améliorer, n'aimant pas du tout comment je l'avais écrit ^^
Ce recul m'a aussi permis de mieux comprendre toute cette affaire et de mieux exprimer les douleurs.
Je suis une sadique confirmée. Mes héros souffrent de tout et de n'importe quoi à des niveaux différents, et les deux frères sont loin d'être épargné.
A propros, l'histoire sera sous le point de vue de Sam.
Petite précision sur l'histoire : le monde où demeure les deux frères est un univers copie de la Terre, où les horreurs de notre planète sont poussés à l'extrême. Pour les habitants de celle-ci, c'est banal.
Malgré les apparences d'histoires bien tristounet, cela dénonce énormément de choses que vous n'allez pas tarder à deviner X____________X
Sur ce, bonne lecture lol!


-------


Dernière édition par Winchesters03 le Jeu 28 Mai - 20:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Dim 25 Jan - 12:13

***


J’étais dans notre quartier général, se trouvant au milieu d’un monde magique nommée Elexcta, la planète des forêts. Je demeurai dans un monde parallèle cachée dans une porte où seul « La Compagnie » connaissait l’endroit.
Je profitai pleinement de ma nouvelle vie, avec ma femme Sarah Blake, que j’avais épousé peu après notre renaissance, voulant pour de bon tourner une page sur ce combat contre Satan.
J’avais aussi un fils, nommé Théophile, l’unique prénom qui m’était arrivé à l’esprit quand j’avais su que Sarah était enceinte d’un garçon.
Notre appartement était assez vaste, composé d’un salon à l’entrée et d’une petite cuisine.
Par la suite, traînait quatre portes. L’une ouvrait sur la chambre de notre fils.
La deuxième était notre chambre.
Les deux autres étaient ceux de la salle de bain et des toilettes, pièces que j’utilisais rarement.
Vu que j’étais un démon, les besoins naturels n’existaient pas.
Mon corps en plus se purifiait grâce à la magie, exactement aux douze coups de minuit.
Il y avait dans le salon un signe qui était le pentacle Satanique servant aux visites.
Cette ouverture était toujours ouverte pour mon aîné, habitant dans le monde parallèle d’à côté.
Mon frangin me rendait visite une fois par semaine, très tard le soir, et quand j’étais certain d’être seul pour avoir des nouvelles et discuter sur tout et n’importe quoi.
Le restant du temps, je la consacrais à ma famille.
Je savais que tôt ou tard, je me retrouverais expédié dans un autre monde parallèle, devant reprendre le combat contre Stagram, démon puissant éveillé lors de l’ouverture du « Livre Aux Vœux », livre maudit détenant le pouvoir de faire devenir Satan à n’importe quel démon pouvant l’ouvrir.

Combattre contre Lucifer était ma destinée.
Toutefois, devenir la cible avec Dean de Stagram n’étaient pas la joie.
Personne ne connaissait réellement sa puissance.
Moi qui voulait tourner la page et en finir une bonne fois de cette lutte !
Depuis la renaissance de « La Compagnie », j’avais voulu vivre une vie normale.
Ce n’était pas totalement le cas.
Sarah Blake avait des responsabilités d’ange, par conséquent, elle n’était pas toujours présente.
En plus, j’utilisais mes pouvoirs dans la vie quotidienne.
Pour rien au monde, je n’abandonnerais mes facultés surnaturelles.

Ce soir là, mon fils termina de faire ses devoirs.
Théophile avait huit ans, et il me ressemblait quand j’avais son âge.
Il avait toujours une manie de se questionner sur notre combat, et ça ne me plaisait guère.
Comme disait le dicton « Des enfants élus font naître des enfants élus », Théophile était d’une certaine façon concerné par le combat, vu que j’étais un enfant élu.
Toutefois, je refusais cette vérité, voulant encore croire qu’il pouvait l’éviter.
Ses pouvoirs réfutaient mon espérance.
Je soupirai en regardant ma montre qui indiquait dix heures du soir.
- Théophile, c’est le moment d’aller te coucher.
Celui-ci soupira, bronchant :
- Pourquoi maintenant ?
Je levai les yeux au ciel.
- Demain, tu as école. Ce n’est plus le week-end.
Théophile fit une tête d’enterrement, devant se résoudre.
Cela me rappela mon enfance « humaine » avec mon frangin.
Toujours à vouloir exagérer sur l’heure !
Je décrochai un sourire en repensant à ces souvenirs, me disant que c’était la belle vie à l’époque.
Mon fils me sortit de mes pensées en demandant :
- Tu sais quand maman rentre ?
- Pas la moindre,elle est surmenée en ce moment.
- Elle travaille beaucoup ?
- Oh ça, oui, elle bosse énormément.
Théophile parut convaincu. Il termina de ranger ses affaires.
J’eu un pincement de cœur. J’étais incapable d’avouer toute la vérité à mon enfant.
Si Naat découvrait que j’avais engendré une descendance, même si celui-ci voulait se faire pardonner de ses actes, je pouvais être certain que Théophile finira dans un de ses camps de la mort, là, où j’ai passé toute mon enfance à souffrir, devenant le joujou des démons.
Théophile dévoila :
- Tu sais que t’es un père bizarroïde. Tu parles peu de mon grand-père, tu me laisses beaucoup de liberté. D’une certaine façon, j’ai pas à m’en plaindre. Mais ce qui me dérange le plus, ce sont mes rêves où je vois chasser soit les démons soit des cartes magiques. Le dernier songe que j’ai eu traitait de l’attaque de Fly, la carte du vol.
Voyant que je demeurai silencieux, il continua :
- Au début, j’ai pas vraiment tout comprit. Vous étiez sur une affaire de dame blanche assez bizarre, qui en refaisait des siennes, et c’est en sortant dehors qu’un grand vent s’est levé, se jetant sur vous. Je me souviens que tu étais contraint de lui expliquer, pas en détails, le véritable danger, causé par un certain Naat, à ce qui paraît. Ensuite, quelques jours plus tard, la dame blanche en question vous a prit pour cible. La carte est apparut en ce moment là, tentant de vous tuer. Vous avez évités de justesse les deux dangers…
Je résidai muet, complètement interloqué.
Comment Théophile faisait il pour lire dans le passé ?
En l’écoutant, un très vieux moment me revint à l’esprit.

Flash back

Après l’événement fâcheux du vent meurtrier, Dean me demanda des explications.
Je soupirai.
- A ta place, je ne chercherais pas à savoir.
- Je veux la vérité, tu piges ? S’énerva mon frère.
- Tu l’auras, « Exploseur Sentimentale ». Me résignai-je.
Une fois dans le petit appartement, j’allumai mon ordinateur portable, le connectant à un réseau parallèle d’Internet, tout en sortant d’une pochette une photo d’une personne enrobé dans une longue cape noire, avec un petit dragon sur une de ces mains.
Mon aîné m’interrogea aussitôt :
- Qui c’est ?
- Un démon nommé Naat.
- Naat ? Répéta Dean.
- Ouais. Officiellement, c’est un démon qui cherche à devenir Nouveau Satan. Remarquant que nous étions toujours en vie, et que nous allons bientôt rejoindre « La Compagnie », Monsieur a la ferme intention de nous tuer.
- Quand tu dis Nouveau Satan, tu te moques de moi ? S’exclama mon aîné. Petite rectification, nous sommes en vie, personne a voulu nous éliminer avant. Changea mon frère, paumé. J’adore ! Ironisa t’il avant de rajouter. Manquez plus que ça !
- Dean, tu dois arrêter de sous-estimer les démons. C’est vrai que tu n’as pas été au courant.
- Au courant de quoi ?
- J’ai eu une enfance antérieure, où ce démon en question a tenté de me tuer. Il le cherche toujours.
Je ne pouvais me résoudre à rajouter que j’avais été embrigadé dans un trafic de démons, et que j’avais fui avec Anakin, ce qui faisait de mon existence un miracle.
Normalement, comme tous les autres enfants, j’aurais dû être mort.
Désormais, mon ambition était simple : détruire ces maudits commerces.
Dean me dévisagea.
- C’est seulement maintenant que tu m’en parles !
- Ce que j’ai vécu là dedans n’est pas du tout enviable. Raison de plus pour tourner la page sur ce combat.
- Je pensais que depuis la mort de Jessica, tu étais déterminé à en finir.
- Je ne pouvais pas deviner que c’était Naat derrière tout ça.
- Qu’est-ce qu’il vient faire là dedans ?
- Je vais faire court, tous les démons que nous avons eu sont des envoyés de Naat pour nous tuer. Maintenant que tu es au courant, Monsieur va cesser de se cacher.
- Attends, tu veux dire que tu viens de me mettre…
- De toute façon, un jour ou l’autre, la vérité aurait éclaté.
- Cela se résume à quoi notre destinée maintenant ? Se faire tuer par un fou furieux ?
- Elle est simple, rejoindre « La Compagnie » et luttez contre Satan.
- Compte pas sur moi pour ça.
- Tu t’y résoudras. Tu as du remarquer déjà que tu avais des facultés magiques.
- Entre nous, c’est encore toi le médium de la famille.
- Mes pouvoirs ne se limitent pas à des prémonitions.
- Tes pouvoirs ? Depuis quand tu en as ?
- Depuis toujours, pourquoi tu me demandes ça ?
Nous nous regardâmes.
Dean résuma :
- Si j’ai bien compris, tout ce que nous avons chassés n’était qu’un masque, un psychopathe veut notre peau, et mon frère est un sorcier.
- En clair, c’est bien ça. Petit détail, tu possèdes aussi des pouvoirs.
- Comme ?
- Faire léviter les objets,
- Voit pas vraiment à quoi ça me servirait.
- Léviter,
- Ca, c’est plus cool.
- Faire apparaître du feu, et plein d’autres trucs.
- Que deviens la Terre si nous utilisons trop fort nos pouvoirs ?
- Elle devient un tas de cendres. Pourquoi cette question ?
- Juste comme ça. Moi qui voulait me débarrasser de Naat au plus vite.

Fin du flash back

Nous étions devenus des CardCaptor à cette époque.
Dean avait, comme à son habitude, prit la lutte à la légère.
Désormais, il se sentait plus concerné, prenant plus ça à la plaisanterie.
Naat tenait fermement à nous tuer, et il s’intéressait davantage à mon frère.
Il avait réussi à toucher ses points faibles de telle sorte qu’il ressortit un côté noir bien dissimulé.
Dean commit même l’irréparable en me violant et me tuant, à moitié possédé par notre ennemi qui avait torturé sexuellement et physiquement longuement mon frère avant son passage à l’acte.
Depuis ce temps, mon aîné cherchait à se faire pardonner.
Il n’encaissait pas son action.
Pour couronner le tout, Stagram paraissait préparer une nouvelle tension entre nous.
Dean avait tout le profil pour devenir Nouveau Satan.
Naat avait échoué de le faire tourner de ce côté. Stagram prenait maintenant la relève.
Ce viol et ce meurtre m’avait dévoilé la puissance démoniaque de mon frangin.
Je n’avais pas oublié mon but, je restai toujours sur mes gardes.
Si la situation devenait trop sombre, et si Dean ne se contrôlait plus, je serais obligé de le tuer.
Je ne survivrais pas à mon aîné s’il tentait de m’assassiner.
Un poignard invisible me transperça le cœur.

Théophile remarqua mon silence prolongé.
- Papa ? Appela t’il inquiet.
Volant toutes mes pensées noires, je fis :
- Tu as beaucoup d’imagination pour inventer tout ça.
- A mon avis, c’est réel.
Après cette dernière phrase, il partit.
Quelques minutes plus tard, je le vis dormir comme une marmotte.
Voyant ses devoirs, je rectifiai quelques lettres où mon fils s’était trompé.
Par la suite, je retournai au salon où le signe s’était illuminé.
Dean, sa fille sur le dos, apparut. Sans me regarder, il salua :
- Salut Sammy.
- Salut.
Mon aîné, exactement comme moi, avait essayé de tourner la page.
Durant ces aventures dans les mondes parallèles, il était tombé amoureuse d’Aurore, belle jeune fille à l’apparence de quatorze ans mais avec un âge réel immense, possédant le même caractère que mon frère et il avait aussi engendré une descendance.
Leur amour était méprisé par beaucoup de démons.
Aurore était trop jeune pour mon frère.
Toutefois, tous les deux s’en fichaient. Ils s’aimaient, point barre.
En plus, Aurore n’était pas aveugle. Déjà, elle m’appréciait, et elle savait la légère homosexualité que possédait Dean envers moi.
En aucun cas, elle était jalouse.
Aurore était compréhensive, et ne prenait part à aucun parti quand ça nous concernait tous les deux. Elle était prête à se contrer contre son fiancé s’il le fallait.
Dean savait parfaitement ce qu’il m’avait fait, il en était prêt à payer le prix.
Si l’extrémité était de le tuer, il ne s’y contrerait même pas.
Ses responsabilités de couple et de père ne lui avait pas fait oublié qu’il avait le devoir de me protéger. Même si, en ce moment c’était l’inverse.

Je questionnai :
- Tu vas bien ?
- Mieux quand j’aurais plus ce poids. Plaisanta Dean tout en posant sa fille sur un petit lit siégeant dans le salon, posé spécialement ici à cet effet.
J’observai la petite innocente qui dormait paisiblement, osant ainsi m’approcher à nouveau de mon frère. La fille de Dean, Yama avait des cheveux or brillant.
Elle était habillé dans un uniforme japonais, les habits qu’elle préférait.
Dans ses mains, comme si c’était une pierre précieuse, elle tenait un nounours.
Je conseillai :
- Si elle doit dormir ici, amène la dans la chambre de mon fils. Il y a un lit et le pyjama que tu as laissé la dernière fois.
- C’est pas une mauvaise idée.
Mon frère s’exécuta, n’affrontant toujours pas mon regard, comme je le faisais.
Quelques minutes plus tard, Dean revenu, s’étirant.
Etant assis sur le canapé, dans une position de désespoir, mon aîné décida de me rejoindre.
- Alors, comment ta petite semaine s’est passée ?
Pendant sa question, je me forçai à revoir le regard de mon frangin en me donnant un air joyeux, ne voulant pas remettre à plat l’histoire de mon viol.
- Très bien, comme d’habitude. Et toi ? Aurore est toujours en cavale ?
Je me soulageai de ne ressentir aucune intention démoniaque, aucun désir sexuel envers moi dans la boule de nerfs qu’était mon frangin.
La sphère d’angoisse qui me brûlait le ventre disparut petit à petit.
Dean ne m’avait plus rendu visite depuis un mois, et son retour soudain, avait fait revenir mes anciennes craintes.
Durant les six premiers jours de la semaine, j’oubliais complètement la présence de mon frère, tellement que son acte m’était rentré dans le cerveau, et que son unique pensée me faisait souffrir.
Les visites de mon aîné n’étaient pas encore devenu une torture.
Cependant, à chaque fois, je vérifiais s’il était bien lui-même, voulant être sûr que je pouvais parler librement, et qu’il n’était pas venu ici pour abuser de moi ou m’assassiner.
Je ne voulais pas savoir la raison de l’absence de Dean ces trois dernières semaines.
Je ne me sentais plus concerné.
Tant qu’il ne s’était pas racheté, je ne considérais plus Dean comme mon frère.
Pas après ce qu’il m’avait fait, dans une moitié consentante.
Seulement après ses explications et la réelle version des faits, je serais moins indulgent.
- C’est pas la grande forme mais je me porte bien. Tu peux le dire ! Cela fait un bail que j’ai plus vu Aurore.
Découvrant mon silence, Dean m’observa à nouveau.
Ne parlant pas, mon aîné continua la conversation en questionnant :
- Théophile lit toujours aussi bien dans le passé ?
- Ouais. Il vient de me ressortir le passage de la capture de la carte du vol.
- Ton fils est bien parti pour être médium. Sourit Dean.
A nouveau, je résidai muet.
Dean supplia :
- Sam, arrête de te focaliser sur ce moment. Cela ne t’aideras pas à t’en sortir si tu traumatise comme ça. Je n’ai pas l’intention de te faire du mal !
Je baissai la tête.
- Je sais que tu n’as pas l’ambition de recommencer, toutefois, ma peur est plus forte. Avouai-je d’une voix anéantit.
- Crois-moi, ces sentiments, je les ressens aussi. Dévoila d’un même ton Dean.
Je contestai légèrement, hasardant de nouveau le regarder :
- Mais toi, comparé à moi, tu n’as pas été violé par ton frère.
Je rebaissai ma vue, ne pouvant plus rien voir. Dean ne répondit pas tout de suite, pensif.
Comme s’il se mettait à ma place, il fit :
- C’est vrai que vu sous cette angle, je compatis encore plus ta douleur.
Je déglutis, m’obligeant à nouveau à affronter cette conversation.


Dernière édition par Winchesters03 le Mer 27 Mai - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17860
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Lun 26 Jan - 12:53

trop bien j'ai bien aimé j'ai hate de voir la suite bounce bounce bounce

:921530: :921530: :921530: :921530: :572300: :572300: :572300: :572300:


  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Mer 27 Mai - 21:47

Voici la suite en question lol!

***


Dean eu du mal à retourner dans le sujet, tournant ainsi le couteau dans la plaie.
Mais d’une certaine façon, il devait se débarrasser de ses remords.
Il me scruta à nouveau, voulant sentir en moi cette sphère de douleur qui me détruisait.
L’intense souffrance le fit sursauter antérieurement, lisant dans mon être un envie de suicide.
- Sam, appela doucement mon aîné.
A cet instant, j’aurais voulu m’enfermer dans un endroit sombre et y pleurer jusqu’à la mort.
J’aurais vraiment aimer infliger à Dean la même douleur qu’il m’avait donné.
Mes espoirs étaient simplement des rêves.
Dean était plus fort que moi, à tous les niveaux, même s’il en avait pas vraiment conscience.
Sa partie démoniaque n’hésiterait en aucun cas de recommencer ces gestes.
Si tel était son désir, elle pouvait me tuer maintenant, il lui suffisait uniquement de m’expulser à terre et de m’étrangler. C’était simple pour Dean.
Ma frayeur revenu, un nœud se forma dans ma gorge et mon mal de ventre revint.
Mon frère savait tout de moi, alors que celui-ci avait réussi à se protéger grâce à une sorte d’immense mur en béton remplit de boucliers magiques.
J’avais le sentiment d’être l’esclave de mon frangin. Je ne pouvais rien lui cacher.
Si je n’exécutais pas les ordres de sa partie démoniaque, il était en droit de me tuer.
Ma vie l’appartenait.

Reprenant au courage à deux mains,je me tournai vers Dean.
- Est-ce que tu voulais réellement me tuer ?
- Une partie de moi, oui.
- Je te parle pas de ta partie maléfique mais de toi.
Mon aîné garda le silence avant d’admettre d’une petite voix :
- Je consens bien que des fois, j’ai mortellement envie que tu meurs.
- Je suis une charge de trop, si je comprends bien.
- Détrompe-toi. Je t’envies tellement des fois que j’aimerais bien que tu disparaisses.
- M’envier pour quoi ? Je me suis fait violé pendant mon enfance antérieure, et j’ai failli y mourir. Malgré mes prodigieuses études, alors que j’étais à deux doigts de me marier et de mettre un terme à ce passé, ma petite amie meurt et je redeviens la cible de mon agresseur.
Dean demeura silencieux.
- Avoue plutôt que tu es dingue de moi, et vu que je t’aime pas à ta façon, que je suis toujours du genre rebelle, et que je ne me soumet pas à toi que tu veux me tuer.
Mon ancien persécuteur poussa un long et profond soupir.
- Tu n’as pas tout à fait tord. Tu as de quoi me rendre fou.
- Dean, plaisantai-je, fais la différence entre homosexuel et criminel, c’est deux choses complètement distinctes.
Mon frangin fit une tête d’enterrement sous ma phrase.
- Je ne suis pas un assassin, moi. Répliqua t’il d’une voix de gamin.
- Prouve le moi un jour.
- Et puis qui a dit que j’étais gay ?
- Dean, si violer un mec, ce n’est pas de l’homos…
- J’ai compris. Se résigna l’aîné. Avec un peu de chance, j’arriverais à battre Jason dans ce sujet.
- Depuis quand Jason essaye de te tuer ? Il t’a toujours sauvé la peau et te protége au péril de sa vie !
- Comment dirais-je…tu as raison. Jason n’est pas du tout ce genre de démon obsédé par le sexe.
- Te concernant, toi, tu es tout l’inverse. Assurai-je dans un grand sourire.
- Je n’agis pas, moi. A part regarder du porno, c’est pas bien méchant. Répliqua Dean.
Exaspéré, j’ajoutai :
- Rajoute à tout ça, mon viol. C’est toujours aussi gentil ?
Dean avala difficilement sa salive. Il enleva son regard du mien.
Nous changeâmes de sujet.
- Que fait Sarah en ce moment ? S’interrogea Dean.
- Elle a beaucoup d’occupations avec le conseil des anges, et les licornes à protéger.
- Théophile sait la vérité ?
- Non, je ne préfère même pas le mettre au courant. Il se doute de quelque chose concernant John, mais il ignore qu’il est mort assassiné par Naat.
Dean cacha une larme avant de reconnaître :
- Naat tente de se faire pardonner en ce moment, ce qui est étrange de sa part. En sachant que Stagram veut m’avoir comme héritier, je suis mal barré. J’ai plutôt l’impression que Naat nous fait la comédie, et qu’il en profite pour m’étudier.
- Anakin a réagit comment ?
- Pour être franc, il lui fait la morale, et il te retire toutes ses douleurs. Pour ma part, il n’a pas intérêt à se pointer devant moi. Avec ce qu’il m’a fait, et poussé à faire, sans compter qu’il n’a pas hésiter à tuer Anakin, Luke et Frodon, je ne suis pas pressé de le revoir.
- C’est pas étonnant de sa part. Je l’appréhende, je dois dire. Si Naat revenait me demander des nouvelles, je ne sais comment je réagirais à part lui crier dessus.
- Tu te retiendrais à peine de le tuer, comme tu as, je pense, le profond désir envers moi.
- Envers Naat, d’accord, c’est une ordure, il mérite son sort. Mais toi…Dean, tu restes quand même mon frère.
- Mouais, ça, cela reste à voir. Quand t’étais possédé, t’as quand même tenté de me tuer.
- Maintenant que les ennemis connaissent nos points faibles, ils s’en servent contre nous.
- Le pire, c’est que ça fonctionne. Si au moins ça ne marchait pas, ce serait le luxe.
J’approuvai.
- Tu as des nouvelles des deux tourtereaux ? M’informai-je.
- Très bonne question. Jake vient encore de disparaître et Jason est introuvable.
- Jake vient de disparaître ? Pourtant, il s’apprêtait à sortir de l’hôpital, quand l’affaire du couple bizarroïde était pratiquement close !
- Justement, et je n’aime pas du tout ça. Aurore a du remplacer ses deux là dans la rébellion.
- Imagine qu’ils soient morts, qu’est-ce qu’on ferait ?
- Préfère même pas envisager cela. J’ai déjà vu Jason mourir sous la main de Naat, Jake s’est fait tué devant moi. Sans façon, je ne supporterais pas de les revoir morts. Déjà, quand nous avons assister à la mort du « Trio », dans l’impuissance complète, j’étais meurtri de remords, alors si en plus, je dois avoir la perte de mes deux meilleurs amis dans la conscience ! J’suis prêt à parier que les deux tourtereaux sont en train de devenir encore plus puissant qu’ils le sont.
- Tu t’es déjà demandé pourquoi ils restent toujours ensemble ?
- Raisons bêtes : ils sont inséparables, ils sont beaux-frères et ils s’aiment. Je peux t’assurer que la survie de l’un est devenu la raison de vivre de l’autre.
- Ils sont conscient que ce sont de l’inceste ?
Dean me dévisagea.
- Tu crois vraiment qu’ils vont se permettre d’avoir des relations sexuelles ? Jason, certes, en a très envie mais Jake n’est pas du tout consentant. Quand j’étais avec eux, c’était clair et net. De toute façon, Jason doit respecter le pacte de son beau-frère, leur interdisant de dévoiler leur amour.
- Mouais, alors, explique moi pourquoi tu es au courant de leur sentiment homosexuel.
- J’ai un peu mieux comprit les sous-entendus de Jason. Naat m’a en plus confirmé sur ce point.
- Naat sait qu’ils s’aiment ?
- Malheureusement oui. Je crois qu’il attendra lui-même la confirmation venant de quelqu’un d’autre pour les tuer tous les deux.
- C’est très rassurant, plaisantai-je.
- Sans doute, les deux tourtereaux sont dans Le Royaume Souterrain pour en terminer avec Stagram, supposa Dean.
Je contredis, sûr de mes dires :
- Je ne crois pas. Ils n’auraient pas prit la décision seuls sans nous informer.
Mon aîné approuva. Nous restâmes un moment silencieux.
- Tu sais, Dean, en rapport avec notre passé antérieur…, changeai-je de sujet de conversation.
Dean me dévisagea, ne voulant pas reparler de ça.
Il me fit comprendre son désir d’un regard. Mon frère m’implora :
- Sam.
- Dean, tu sais parfaitement que si je te l’ai caché, c’était pour te protéger.
L’aîné affronta de nouveau mes yeux, soupirant.
- J’en suis conscient. Je dois avouer que tu restes toujours réservé sur ce thème.
- Observe plus tes réactions, et réfléchis deux fois avant de me faire ces genres de remarques. Ce n’est pas moi qui a laissé faire l’ennemi pour essayer de mourir !
- Oui, oui, c’est vrai que je suis très suicidaire quand je le veux…
- En plus, ce souvenir était erroné.
- Comment ça erroné ?
- Ne compte pas sur moi pour t’éclaircir entièrement ce passage de ta vie. Toutefois, même si ce que tu as reçu comme souvenir est rempli d’erreurs, le fait que Jason t’ai sauvé la vie ne change pas.
- Et à part ça ?
- William Turner n’a jamais fini dans les camps. Car, à ce que je sache, quand Naat nous a redécouvert, il a simplement cherché à me tuer avec Anakin. Si Will était vraiment un enfant évadé des camps, Naat aurait aussi voulu sa peau. Dans la réalité des faits, nous avons rencontrés Will bien après notre fuite.
- Me concernant, je pense que j’ai passé une bonne partie de mon existence avec Jason !
J’acquiesçai tout en murmurant :
- Mais tu ne sais pas encore tout de lui.
Après un ultime effort, je me mis à parler des conditions des camps, et comment je m’étais pris pour m’enfuir. Ma rage envers Naat se faisait sentir, toutefois, j’en restai très détaché, faisant part de mes émotions d’aujourd’hui et de ce que j’avais appris avec ce combat.
Dean, cloué sur place par mes paroles resta muet.
L’expression de mon frère se transforma au fur et à mesure du récit.
Les coups de minuit s’entendirent, au moment où nous commençâmes à parler de notre destin.
Je savais que Dean donnerait son avis sur mon passé bien plus tard.
Je l’avais choqué dans mes dires.
Brusquement, une lumière aveugle nous enveloppa, nous emportant dans un autre monde parallèle.

Nous nous retrouvâmes dans un quartier du Moyen-Âge, complètement désert.
Je reconnu bizarrement l’endroit. C’était dans ce lieu où j’étais revenu à la vie.
Les maisons serrés, ces chemins vraiment étroits, ce grand château gouvernant la cité me parurent familiers. J’avais certain de mon avancement.
- Punaise, non pas ça ! Supplia Dean, horrifié.
Il se souvenait exactement de l’endroit.
Mon frangin s’était retrouvé par erreur dans ce monde, alors que Jason voulait l’écarter de ses dangers. Mon aîné s’était attiré encore plus d’ennuis !
Dean avait découvert, sans s’en rendre compte, « La Quatrième Galaxie », univers du passé.
- Il faut trouver une porte temporel sans plus attendre ! S’exclama mon aîné d’une voix déterminé.
Nous nous précipitâmes aussitôt dans une longue course.
Celle-ci dura une demi-heure, et malgré notre observation du milieu, aucune porte se trouvait dans les environs. De plus, nous fûmes coupés dans notre élan par des hommes vêtus de capuches noirs : les sbires de Stagram.
Le royaume n’avait pas changé, il était toujours sous la domination de Naat.
Les sbires de Stagram faisaient semer la terreur partout dans la galaxie.
Ils confirmaient leur horrible réputation : des dizaines de personnes considérées comme traîtres avaient été tué sans le moindre sentiment.
Se conforter à eux n’étaient pas censés nous rassurer.
Dean dévisagea un instant nos adversaire, avant de m’entraîner dans un sprint.
Semer nos adversaires était une façon suicidaire de survivre, toutefois, les combattre incluait énormément de risques.
Nous ne pouvions pas nous permettre de tomber au combat.

Notre espoir de sortir vivant de cette endroit s’éteignit très rapidement.
Nous ayant prit de vitesse, se servant de notre peur comme une force, nous nous prîmes en plein fouet un écran de flamme, jouant un rôle de boulier.
Expulsés quelques kilomètres de notre position originelle, mes deux jambes furent mortellement blessés.
Mon visage saigna aussi, même cela ne fut pas vraiment douloureux.
La marre de sang provoquée par mes blessures s’augmenta à vue d’œil.
Dean, tout prêt de moi, n’ayant pas subi vraiment de blessures handicapantes tout en restant touché gravement, fit apparaître sur une bague ayant un diamant rouge.
Comprenant que le petit jeu des ennemis allait mal se terminer, il invoqua d’un ton rageur, tout en levant le bras où traînait la bague qui s’illumina :
- Flèches de feu !
Sortit de nulle part, les armes enflammées se précipitèrent vers les hommes masqués.
L’un d’eux jeta un regard vers les flèches. Aussitôt, elles se réduisirent en tas de cendres.
Je devais admettre que le pouvoir du feu de Dean n’était pas vraiment parfait.
Cependant, dans cette matière, mon frangin n’était pas l’un des plus mauvais.
Mon aîné exprima une immense peur, perdrant espoir sur notre espérance.
Me concernant, je sentais que nous allions passer un mauvais moment avec ces fous furieux.
Si les sbires de Stagram étaient capables de détruire une formule du feu en un seul regard, la puissance de leur chef était facile à deviner.
Stagram s’était joué de nous depuis son apparition. Son but n’était pas de nous tuer.
Enfin, ça, je ne pouvais pas vraiment le prouver face à notre situation !
Dean gémit face à la fatigue du sort. N’étant pas un Maître de Feu, cela lui réclamait énormément d’effort principalement centré sur la résistance physique et le maintien des sentiments de haine.
- Il faut trouver une solution rapidement. Sinon, nous allons mourir…déclara Dean en tombant au sol, complètement crevé, se forçant à rester conscient.
L’ennui général de cette galaxie était son non initialement à notre magie.
Tous sorts nous épuisait après son utilisation, même une invocation simple.
Je réfléchis à vive allure à une idée pour nous donner encore un moment de répit.
Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17860
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 28 Mai - 12:41

Excélent j'aime beaucoup la suite :921530: :921530: :921530:


  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 28 Mai - 13:38

Une réécriture petite à chaque fois mais qui avance lol!
Perso, comparé à la première version, je la dévore cette réécriture ^^

Heureux de notre situation, les sbires firent apparaître deux grands dragons noirs forgés dans leur magie, savourant le spectacle qui allait se présenter devant eux.
Ne pouvant rester passif, une bague au diamant jaune cette fois-ci surgit sur un de mes doigts.
J’ordonnai, levant la main au dessus de ma tête concernée par le bijou :
- Bouclier de lumière !
Un demi cercle lumineux nous entoura. J’haletai, la puissance m’ayant avalé une bonne partie de mes dernières forces. Les deux dragons débutèrent alors un concerto, jetant de manière consécutives des jets de flammes. Ma protection en paya les conséquences.
Silencieusement, elle se détruisit, nous condamnant à mourir.
- Non, non ! Me lamentai-je.
Dean me tira alors :
- Notre ennemi nous dépasse largement. Les deux tourtereaux m’avait prévenu du pouvoir de Stagram. Il paraît que ce démon est l’un des plus puissants. Nous ne pouvons pas le battre.
- Nous ne pouvons pas abandonner ! Répliquai-je.
- Ils ne laisseront pas en vie. Contesta l’aîné en se relevant, me dévisageant. A part si tu as une idée pour détruire ces bestioles.
- J’en ai une, mais je suis trop faible pour l’exécuter.
Une brèche se forma dans le bouclier. Dans ce monde, ma magie était dix fois plus basse.
- C’est la fin. Murmurai-je alors à mon frangin.
- Sam…Supplia Dean pas disposé à entendre ce genre de discours.
La protection explosa en mille morceaux.
Un des deux jets de flamme se rua dans vers direction.
Je nous protégeai grâce à un bouclier spécifique, apparaissant en forme de licorne.
Toutefois, il céda rapidement, nous expulsant une nouvelle fois contre le sol.
Dean n’avait pas reçu de blessure supplémentaire.
Pour ma part, j’étais à la limite de la mort.
L’attaque avait causé la fissure de mes genoux, et j’étais gravement blessé aux côtes.
Bouger devenait impossible.
Ma famille me revenu à l’esprit, mais ces souvenirs n’étaient pas assez forts pour me redonner les énergies nécessaires pour résister à ces agressions ironiques.
Les sbires se jouaient toujours de nous. S’ils voulait vraiment nous éliminer, ils ne seraient pas en train de regarder notre mise à mort.
Je touchai en forçant sur mes dernières forces ma blessure, voulant arrêter l’hémorragie.
- Sam ! S’écria Dean, complètement sans défense face à mon état.
L’aîné se refusait de croire à mes anciennes paroles. Il tenait fermement à le prouver.
Malgré ses faiblesses, il provoqua nos adversaires d’un regard.
Profitant de l’affrontement de mon frère face à ses sadiques, un des sbires en profita pour en terminer avec moi, débutant un étranglement.
Mon frangin se resta pas passif, tentant de se débarrasser de mon agresseur.
Cependant,l’assaillant activa un bouclier d’une énorme puissance, dissuadant mon aîné.
Hors de lui, se protégeant étrangement par une protection qui ne subissait aucune blessure des jets de feu des dragons, Dean réussit je ne savais pas comment à empêcher les sbires de l’attaquer. Les suppôts de Stagram comprenant que la colère de l’aîné ne tournait pas à leur avantages disparurent, sauf celui qui s’occupa de me tuer.
Guidé par la haine, Dean dans une facilité exemplaire, ordonna un cercle de flamme.
Le sbire dévisagea alors le gêneur.
Aussitôt, un deuxième cercle de feu surgit en se renfermant sur les animaux légendaires, les réduisant en tas de cendres.
N’arrivant plus à respirer, je perdis conscience.
Le champ de force créé par le sbire éclata.
Celui-ci s’évapora, dépassé par la puissance de mon frère.
Dean cessa ses contre-attaques, tombant de nouveau à terre, ayant du mal à récupérer de l’oxygène. Mon aîné comprit que ses efforts de résistance l’avait fallu un fort prix.
En effet, en plus de son état faible, sa jambe gauche avait été brisé.
Rampant, il se rapprocha de mon corps inconscient.
Il tenta de me guérir, tout en recherchant de l’air.
Echec.
Dean s’en voulu de n’avoir pas pu me protéger, observant avec crainte la marre de sang.
Beaucoup trop impuissant, mon frère laissa les ténèbres l’envelopper, vidé de ses ultimes forces. Alors qu’il s’apprêta à s’écouler à terre, une inconnue le retenue, l’embrassant.
Ensuite, pour mon frère, ce fut le trou noir complet.

En reprenant mes esprits, je distinguai une fille paraissant jeune mais ayant la taille d’une adolescente de dix sept ans, aux longs cheveux châtains clair illuminés, ses yeux verts envoûteurs me scrutant. Elle portait sur elle un ensemble bleu ciel.
Un pendentif de croix satanique traînait.
- Au…Aurore, balbutiai-je quand celle-ci porta une de ses mains sur ma poitrine.
Je savais que la jeune fille m’appréciait autant que mon frère.
Toutefois, son amour était beaucoup plus intense envers Dean.
Le plus étrange dans l’affaire étaient la cachette de leurs sentiments.
Ils ne s’embrassaient pas, sauf dans de rares occasions.
Jamais vous ne les verraient se tenir main dans la main.
Jamais ils ne déclareraient publiquement leur amour.
La raison était assez bête pour autant de discrétion.
Beaucoup de rumeurs traînaient concernant mon frère, qui s’était fait une « superbe réputation » grâce à son viol. Enormément de démons étaient certain de leur avance en considérant mon frangin comme un homosexuel sadique et extrêmement pervers, avec un soupçon de pédophile vu que j’étais plus jeune que lui.
Face à de tels bobards, si quelqu’un voyait Dean avec Aurore, cela allaient les confirmer.
Personnellement, ce que racontaient ces bruits étaient des énormes bêtises.
Je devais dire, depuis que la presse de notre monde s’était empressée de l’affaire sur mon agression sexuelle, elle n’allait pas lâchée mon aîné pas avant d’avoir le scoop du siècle.
Je savais que plus, que mon frère était un hétérosexuel confirmée.
Bon, d’accord, quand il avait fait l’amour avec Aurore, cela l’avait traumatisé à mort.
Je présumai que les souvenirs de son passé antérieur lui avaient joués des tours.
Après avoir été considéré comme un objet sexuel depuis tout petit, c’était compliqué de faire la différence entre viol et acte sexuel consentit.
Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17860
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 28 Mai - 19:22

:921530: :921530:


  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 28 Mai - 20:47

Encore un petit déchaînement lol!
Je redécouvre Sam, cela me fait du bien study What a Face

***


Aurore me demanda de sa voix mélodieuse :
- Bon retour parmi nous, Sam. Alors, tu as repris des forces ?
- Tu peux le dire. Où nous sommes nous ?
L’adolescente répondit gaiement, faisant mouvoir toute sa beauté irréelle pour une fille aimant la guerre, le sang et la violence, donnant un aspect des charmes des filles qu’elle détestait :
- Dans ma demeure dans ce monde ! Heureusement que j’ai tout ce qu’ils faut pour de beaux garçons comme vous ! Comme quoi, j’ai vraiment bien fait de faire un petit tour !
Elle adopta une sourire de victoire, pour confirmer le mensonge de sa dernière phrase.
Aurore avait ressenti parfaitement notre danger.
- Tu as sentis la menace sur Dean ? Demandai-je, faisant croire que j’avais avalé son excuse.
- Oh non, je suis passé par simple hasard sur le lieu où je vous ai retrouvé.
J’eu un petit sourire. J’avais bien eu raison. La fiancée de Dean mentait uniquement pour converser encore, d’une certaine façon, la vérité sur mon frère.
S’il dormait, elle savait parfaitement que les autres parties de son être pouvaient écouter ses dires. Il ne fallait pas donner raison à la partie démoniaque.
Dean devait resté pour un petit moment dans l’ignorance des vérités le concernant.
Par conséquent, nous devions faire comme si nous nous inquiétions pas pour lui, et que nous ne savions rien sur son sujet.
- Dès que vous ai vu, j’ai compris la gravité de l’affaire. Encore quelques minutes, et t’étais bon pour l’enterrement.
Vu les circonstances, j’étais l’ennemi numéro un de Stagram. Me tuer était sa priorité.
Je ne m’étonnai guère de la remarque d’Aurore, étant une réalité des faits.
Dean, malgré ses pouvoirs, aurait été incapable de me sauver.
Il n’était pas en mesure de me protéger comme je le faisais avec lui.
L’adolescente me questionna :
- Qui a vous attaqués ?
- Stagram. Ses sbires ont cherchés, comme tu peux le remarquer, de me tuer.
- Sam, même si je sais que vos pouvoirs doivent s’habituer à ce monde, pourquoi tu n’as utilisé le pouvoir de l’arbre contre ses sbires ? La nature, c’est ton rayon, et c’est le moyen radical de les dissuader !
- Cela revenait à dire que je cachais encore ma vie privée à mon frère. Surtout dans notre situation, il m’en aurait voulu d’avoir gardé pour moi de telles puissances. Aurore, je ne peux pas lui faire en face que je suis le Pilier de La Nature. Ce serait le condamner à ses responsabilités, et je sais qu’il en est incapable pour le moment.
- Il finira par comprendre de toute façon. Tôt ou tard, Dean va devoir accepter son destin.
- Mon frère refusera. Plus que tout, il veut mettre à terme à ce combat. Si je lui dis tout, il se servira de ses pouvoirs pour nous condamner.
- Mais ce choix de sauvegarder ou détruire est déjà entre ses mains !
- A ton avis, pourquoi je garde un œil sur lui ? Pourquoi tu surveilles, même si tu es loin, chacun de ses mouvements ?
Aurore soupira, devant admettre que j’avais raison.
- Je vais le mener vers la voie de la vérité. Je suis certaine que le reste arrivera de lui-même. Nous ne pouvons plus agir activement en cachette.
L’adolescente me regarda à nouveau, droit dans les yeux. Je rougis, gêné.
- Tu sais, le temps peut s’écouler comme il le veut, je t’aimerais toujours.
Elle s’approcha davantage de moi, avançant dangereusement sa bouche de la mienne.
- Je vais finir par être jalouse de Sarah, moi. Déclara t’elle en souriant légèrement.
Un bruit de couverture nous interpella. Aurore se retourna immédiatement.
A ma gauche, sur un lit simple similaire au mien, mon frère sortit de son immense dodo.
Le grand endroit était simple : il y avait une table et des chaises assez proche de ma position.
Un frigo et un matériel de cuisine traînait. Peu après se trouvaient des portes.
Sur tous les murs étaient placardés des dessins représentant des filles de « La Compagnie ».
Le dessins étaient parfaitement exécutés, confirmant le don extraordinaire d’Aurore.
Je tournai la tête, voyant Dean enlever la couverture, faisant paraître ses habits troués.
Il porta une de ses mains à sa jambe gauche, vérifiant s’il était en meilleure état.
Heureux de son rétablissement, mon frangin se tourna vers nous, s’exclamant :
- Salut Aurore !
L’adolescente, dans son essai raté de m’embrassa s’approcha de son mari.
Mon frère demanda, m’exaspérant :
- L’estomac demande, je pense que j’ai horriblement faim. Tout s’est bien passé, mon réveil ne t’a guère dérangé ?
La réponse d’Aurore me fit comprendre aussitôt leur relation :
- Pas le moins du monde. Je me suis rendu compte que tu as de la chance d’avoir un cadet parfait. A ce que je vois, tu confirmes ton surnom. Désolé, je n’ai pas oublié le comportement de ton estomac. Tu as un arsenal de nourriture rien que pour toi. J’ai même un petit repas qui t’attends.
- Cette fois-ci, tu m’as préparé quoi ?
- Le célèbre steak frites pour Monsieur Marmotte Ours.
Je lâchai un léger rire sous le surnom donné à mon frangin dû à son estomac sans limite, préférant principalement la viande, et son envie sans cesse de dormir, à en croire que c’était un homme réclamant toujours l’hibernation.
- Toi et ton esprit fermé sur la faim ! Soupira Aurore.
- J’en suis fier. Après manger, j’ai l’intention de dormir avant de pouvoir être capable de faire quelque chose. Toutefois, sans me paraître indiscret…
- J’ai anticipé le coup. Vous avez des pyjamas à côté de vous. D’accord, en plein Moyen-Âge, c’est vraiment moderne mais j’adore cet univers mi-moderne, mi-ancien temps pour ça ! Je sais, je vais aller voir ailleurs si j’y suis pour ne pas vous déranger dans votre déshabillage. Dean, non, je n’ai pas oublié ton extrême pudeur. Fit Aurore sur un ton d’ironique et remplie de plaisanterie.
Jouant dans son jeu, affrontant à nouveau le regard de mon frère me dévisageant, j’ajoutai :
- De toute façon, avec la magie, vous pouvons nous changer en moins de deux.
- En effet. Vous n’avez plus besoin de comparer la beauté de votre torse, désormais.
Dean exprima un visage de honte, la réplique d’Aurore bien imaginée pour un tel moment.
Cela évoquait sans conteste le viol de mon frère qui ne pouvait que recevoir davantage de remords. Aurore montrait le point où elle était vraiment dégoûtée par Dean.
En disant cette phrase, elle sous entendait qu’Aurore servait ma cause.
Mon aîné répondit, ne retournant pas sur le sujet tabou :
- Considérant ma pudeur, je suis d’accord, tu l’as respectes.
- Toi, mon cher, tu ne changeras jamais. S’exaspéra Aurore.
Dean ne se laissa pas avoir par cette deuxième tentative d’entrer dans la conversation clé.
Aurore assimilant que c’était peine perdue, s’exclama :
- Chapeau pour vos blessures. Dean : jambe gauche détruite, pratiquement un arrêt cardiaque. Sam : les deux jambes en compotes, pratiquement toutes les côtés cassés. Vous voulez battre un record ?
Dean, bien sûr, ne su pas que j’avais déjà informé Aurore de nos agresseurs.
Mon frère prit aussitôt la parole :
- Stagram nous a envoyés un comité d’accueil dès notre arrivé dans ce monde. Nous n’avons pas eu assez de temps pour habituer nos pouvoirs.
- Je n’ai pas à vous faire la morale, vu que l’ennemi vous a prit de vitesse. Toutefois, si tu me refais un coup de ce genre, je te laisse dans ton état.
- Hé, tu peux m’en vouloir mais quand même !
Aurore décrocha un sourire.
- Règle ça avec ton frère. Je ne fait que de me mettre de son côté. Lâcha l’adolescente.
La ventre de Dean gargouilla, mettant fin au débat.
Quelques minutes plus tard, encore dans nos habits bien déchirés, nous fûmes à table.
Mon aîné dévora le repas. Pendant ce temps, n’ayant pas envie de jouer l’humain, je mangeai d’une manière très lente, regardant toujours mon frère.
Sans cesse, l’acte me revint en mémoire.
Vivre de nouveau pratiquement tout le temps avec Dean, de partager le même habitat, de savoir qu’il allait dormir à quelques mètres de moi me rongea le corps.
Cependant, je devais me forcer de supporter cette torture psychologique.


Dernière édition par Winchesters03 le Jeu 28 Mai - 20:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17860
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 28 Mai - 20:50



  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 28 Mai - 22:09

Je ne suis pas une fada du couple Dean/Sam, mais c'est intéressant d'avoir eu des infos supplémentaires bien plus tard XD Rolling Eyes
D'accord, c'est un rêve de 2007, mais au sujet du couple, c'est beaucoup plus mieux exprimé tout ça lol!
Un complexe homosexuel de ce genre mérite des explications lol!

***


Dean démarra la discussion :
- Des nouvelles te concernant ? Questionna t’il à Aurore.
- Le travail ne manque pas : entraînements, maintien de la rébellion. Et toi, pour la garde de Yama ?
- Notre fille est vraiment sage. Je ne me sens pas encore capable de lui révéler la vérité. Concernant mon cadet, nous sommes très détachés ces temps-ci. Personnellement, je le comprend.
Il me scruta à nouveau, me donnant l’impression qu’il voulait de nouveau goûter de mon corps. Je tournai la tête, ne pouvant plus voir mon frère.
- Je sais les conséquences de mon viol. Avoua Dean sincèrement.
Mon frangin se retenu de continuer sa phrase, pour certifier ouvertement son amour envers moi. Sachant que ce n’était pas l’heure propice pour démarrer la polémique, il changea de thème :
- Naat ne cesse d’augmenter en puissance.De plus, nous ne paraissons pas être en mesure de lutter contre Stagram.
- Vous pouvez le faire, contredit Aurore.
- Comment ?
- Réfléchissez et vous comprendrez. Vous êtes des « élus », toutefois, vous n’êtes pas condamnés pour autant. Pensez à toutes ces filles contenant un pouvoir caché. J’ai beau exceller dans beaucoup de magie, j’en connais les règles. Naat peut les violer, il en payera les conséquences. Cet univers demeura toujours votre allié. C’est en écoutant la nature que vous trouverez l’énergie nécessaire pour résister, pour montrer de quoi est capable l’humanité.
Ce discours optimiste fit émerger sur mon visage une expression de joie.
Dean était surprit par ses phrases trop étranges, comme tiré tout droit d’un ouvrage de philosophie.
- L’essentiel est de ne pas se montrer comme vulnérable. Termina Aurore.
- C’est impossible ! Répliqua Dean. Malgré nos pouvoirs, nos contre attaques n’ont pas eu vraiment de l’effet. De plus, je me fuis étonné moi-même en invoquant L’Arcane de Flammes !
- Je reconnais bien les sbires de ce fou furieux pervers. Se lamenta l’adolescente.
Le dialogue se stoppa. Mon frère ne me demanda aucune explication sur mon silence.
Finissant de manger, ayant profité de leur entretien pour me presser, j’interrogeai mon ex-petite amie :
- Où se trouve la salle de bain ?
Aurore m’indiqua sa position. Pour ne pas dévoiler mon espèce démone, je m’y enfermai, tout en prenant les habits. Une fois à l’intérieur, dans la manière la plus silencieuse, je fis le transfert d’habits grâce à mes pouvoirs. Je sortis donc assez rapidement du lieu.
Dean ne parut pas interloqué de cette rapidité.
- Je vais faire un petit somme. Je suis vraiment fatigué. Déclarai-je.
- Pas de problème. Me répondit Aurore.
Le déjeuner de Monsieur enfin clos, l’adolescente débarrassa.
Dean, se refusant de me regarder, ne voulant pas me dévorer des yeux et avoir cette envie de me refaire l’amour pour une raison inconnue aida sa femme.
Content de la diversion, je m’engouffrai dans les couvertures bien chaudes du lit.
Installant ma tête contre l’oreiller, j’oubliai toutes mes pensées noires, fermant les yeux.
Le sommeil m’entraîna très rapidement.
J’espérais pouvoir rêver.
Mes songes avaient la plupart du temps un rapport avec notre combat.
Sinon, ils m'emportaient dans un monde magnifique, le jardin secret de l’au-delà.
C’étaient pour cela que je les écrivais quand j’en avais le temps.
Au tout cas, je les retenais, tous, sans exception.
Je les traitais dans mes dessins, dans mes poèmes.
Eux seuls m’accrochait à cette vie, me donnant l’espoir de transformer notre galaxie.
Dean jeta un regard vers moi, me voyant partir pour mon voyage, avant de se tourner vers Aurore. L’adolescente, ayant fini la corvée des humains se blottit contre le torse de mon frère.
Jouissant de leur temps,sans doutes,ils s’échangèrent un long baiser couvert de tendresse.
Ils n’avaient plus besoin de se cacher. Ils devaient profiter de ces rares occasions.
L’amour que possédait mon frère était le seul lien qui le rattachait à son véritable lui.
Sa partie démone voulait déjà plus de moi, voulait exprimer davantage son amour.
Sa partie démoniaque, elle, attendait le moment ultime pour devenir Nouveau Satan.
Le vrai Dean, ignorant de ses deux autres côtés, était meurtri par mon viol où la partie démoniaque avait joui d’avoir pu me tuer et où la partie démone avait apprécié le moment.
Il était aussi dévasté par son côté démon qui m’adorait de cette façon.
Mon frère ne comprenait pas ses deux désirs intérieurs : être amoureux de moi et m’embrasser, avoir des relations sexuelles sans regret ; soumettre le monde à sa volonté et gouverner l’univers en tant que Nouveau Satan.
Aurore su, durant ce baiser, qu’elle devait impérativement informer Dean.
Il était temps pour lui de se connaître sur toutes ses facettes.
Ses ambitions futures étaient d’approuver ses sentiments incestueux qu’il ne pouvait nier, et contrôler la partie démoniaque pour la rabaisser et l’endormir de nouveau au plus profond de lui-même.
Il devait le faire pour la sécurité de tous.


Dernière édition par Winchesters03 le Ven 29 Mai - 5:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17860
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 28 Mai - 23:58

:921530: :921530: :921530:


  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Ven 29 Mai - 6:49

C'était le temps des révélations,le début des gros problèmes What a Face

***


Aurore apprécia l’instant si chaleureux.
Dean exulta de sa retrouvaille.
L’adolescente entreprit de nouveau le tête-à-tête, en espérant que son mari parlerait lui-même de ses soucis concernant son comportement :
- Tu m’as tellement manquée.
- Toi de même.
Aurore dirigea alors le thème tout doucement dans ce qu’elle voulait.
- Nous devrions cesser de nier notre amour, tu sais.
- Dire la vérité au monde, ce serait confirmer toutes les rumeurs. Qu’en penserait les ennemis ?
L’adolescente eu un sourire intérieure, pouvant enfin Dean aider qui refusait tout soutien.
Le thème allait se tourner vers le sujet primordiale du moment.
- Je m’en fiche complètement des ennemis. Pour toi, c’est plus dramatique.
Désormais, Dean ne pouvait plus reculer. C’était l’heure des confidences.
- J’en ai l’impression. Toi, au moins, tu es une fille des ténèbres et tout le monde le sait. Tu me connais plus que qui d’autre. Tu es consciente ce que j’ai fait dans le passé. Toutefois, je n’ai aucunement envie que cette force me possède à nouveau !
- Tu n’es pas mauvais, ça, je te le garantis. Naat ne parviendra jamais révéler cette image de Satan que tu arrives, par moment, à transmettre.
Aurore savait que c’était inutile de dévoiler les deux parties de son fiancé.
Il finirait par comprendre. L’adolescente devait protéger mon frère dans la raison.
- N’en soit pas si certaine. Je ne contrôle pas tout : le changement de la couleur mes yeux, l’envie de sang. Dans mes rêves, c’est pire, je me vois en train de dominer l’univers et de faire régner une terreur immonde. En parlant de ça, je ne comprends pas tout.
La jeune fille essaya de ne pas montrer une lourde crainte sur de tels évènements.
Elle avait eu raison dans sa détermination pour lui dire la vérité.
Le changement de la couleur de ses yeux incluaient le contrôle de ses deux autres côtés.
L’envie de sang, bien rare pour les démons n’ayant jamais goûté du sang de leur vie, sous-entendait que la partie démoniaque prenait le dessus sur le véritable aîné.
Celle-ci arrivait même à lui dévoiler l’avenir si elle parvenait à ses buts.
- Rassures-moi, tu as informé Sam ? S’inquiéta Aurore.
- Non, et ce n’est pas mon ambition. Je ne peux pas lui dire ma transformation en successeur de Naat. De plus, la tendresse excessive que me porte Jason me concerne uniquement.
L’adolescente avait sous-estimé l’aîné. Celui-ci avait comprit les sentiments amoureux du mystérieux démon, sans pour autant être sûr de sa certitude.
- Pour Jason, tu as sentis depuis toujours cette attache.
- Tiré des conclusions sur ça m’a aidé pour comprendre son caractère. J’espère simplement, pour en revenir à mes problèmes, que je ne possède pas du sang de démon et de vampire en moi ! Je déteste ce foutu livre maudit.
- Il t’attire ?
- C’est le cas de le dire. Attends, dans un seul ouvrage, porter autant de pouvoirs ! Je n’aime pas mon futur avenir dans les rêves, si ce sont des prémonitions. Mais je ne peux pas me voiler, je deviens exactement comme dans mes rêves. Ma haine ne possède plus aucune limite. J’ai peur de ce que je deviens. Je ne me pardonnerais pas si je fais de nouveau du mal à mon frère.
- Sam doit bien ressentir le changement.
- Il l’ignore, heureusement.
- Tu as des détails plus précis sur tes transformations ?
- D’abord, concernant le changement des yeux, quand ma vitrée est jaune, j’ai un désir débordant de sang et j’ai des poussés de violences. Quand mes yeux deviennent rouges, je me sens au contraire plus attirés par Sam, et une puissance inconnue s’empare de moi.
Aurore évalua le problème : une guerre des deux côtés de Dean.
Tandis que la partie démoniaque cherchait à exécuter ses ambitions, la partie démone tentait de se rapprocher de moi d’une façon plus sexuelle.
- Si ça continue dans cette voie, je vais devenir pire que Naat !
- Ne dis pas des choses pareilles.
D’une certaine façon, Dean avait raison. Toutefois, elle pouvait encore changer cet avenir.
- Je suis accablé.
- Je sais parfaitement la douleur que cela te procures. Cependant, ne te compares pas à un monstre !
Dean soupira.
- Ce pouvoir et les intentions de Stagram me font peur. Je ne veux pas être comme ce psychopathe. De plus, j’ignore la réaction de Sam m’inquiète.
Sur mon sujet, mon frangin n’avait pas à se faire du soucis. J’étais déjà au courant.
- Tu n’es responsable, si je peux me permettre ce terme. Naat n’a rien à voir. Ecoute…
C’était le moment des révélations, la conversation ne pouvait pas tourner éternellement dessus.
- Dean, tu es un démon, et dans ton cas, tu es un Prétendant au Trône de Satan.
Il saurait de ses propres moyens que la partie démoniaque faisait partit des concurrents.
- Sam est aussi un démon, mais comparé à toi, il n’a pas cette particularité. Vous êtes des enfants élus. Dans ce cas, c’est parfaitement normal cette attirance face à ce livre. En l’ouvrant, vous pouvez atteindre votre but : devenir Nouveau Satan. Si Naat tient vraiment à te voir comme héritier, c’est que tu es potentiellement l’un des plus puissants démons avec les deux tourtereaux.
- Comment pourrais-je être un démon alors que mes parents sont humains ?
- Les démons ne sont pas des entités noirs en spectre. Ce sont des êtres comme toi. Si tu ne le savais pas, même s’ils ont l’air d’êtres humains, toutes les personnes de « La Deuxième Galaxie » sont des démons.
- John était un… ?
Aurore approuva, sidérant mon frère sur place, ne pouvant pas croire sa véritable nature.
- Tu veux dire que je suis né pour tuer ?
- En quelque sorte, du point de vue des ennemis, oui.
- Si c’est mon destin, je le refuse.
- Tu peux encore changer ton avenir. Rien ne t’assure que tu réaliseras ta prémonition. De toute façon, Naat avait bien cherché à te tuer en t’enfermant dans les trafics. Par conséquent, cette idée lui ai venu uniquement en t’étudiant.
- Faire une étude de moi ne me tente guère. Soulages-moi, je peux échapper au breuvage de sang ?
- Malheureusement, tu vas te résoudre à boite du sang artificiel. Cela t’évitera de tuer pour de nourrir.
- Tant que je ne tues pas pour le plaisir.
- Cela peut toujours arriver. Tu as un frigo rempli de paquets de sang.
Aurore s’était étonné de Dean. Alors qu’il n’avait jamais goûté le liquide de la vie, la partie démoniaque en était un véritable accro. D’accord, sur les deux autres choses qui faisaient un démon un monstre : la violence et le sexe, sa partie démoniaque en était un véritable addict.
Cela se percutait sur le comportement normal de Dean qui commençait aussi à apprécier ça.
Aurore se détacha de son mari, l’observant dans les yeux.
Mon frangin se retenait de faire un malheur.
Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17860
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Ven 29 Mai - 20:17

Trop excélent :921530: :921530:


  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Sam 6 Juin - 19:36

Petit déchaînement sur la suite ^^
La complexité de Dean commence, donc accrochez-vous ! lol! XD

***


Dean ne savait pas bien réagir face à la nouvelle.
Aurore annonça :
- Je vais te laisser te reposer. Tu en as grandement besoin.
- Tu vas me sortir de cet enfer, j’espère ?
- Cet avenir dépend de toi. Libère la lumière siégeant en toi, et chasse de ton esprit ce livre maudit. Dis toi que tu es un homme.
Aurore, après ses dires, se retira, allant je ne savais pas où.
Laissé à lui-même, n’ayant rien d’autre à faire, il alla dans la salle de bain et se changea à la manière basique des humains. En se regardant dans le miroir, il vit brusquement la vitrée de ses yeux d’un rouge clair étincelant. Il sursauta avant de tenter de faire disparaître cette nouvelle emprise. Retrouvant ses yeux normaux, accablé, en sortant de la salle de bain, mon aîné ne pu s’empêcher de me regarder, regrettant son silence.
Refusant d’entendre son intérieur, et pour échapper à cette réalité qu’il ne voulait pas voir, il s’engouffra dans les couvertures, s’endormant dans une immense facilité.
Aurore réapparut, embrassant son mari, avant de me déposer un baiser amoureux sur ma bouche. Elle décrocha un immense sourire avant de déposer dans le frigo, plus d’une trentaine de petit sac où traînaient du sang, avec un système marchant comme de la bière.
Cela fait, elle s’évapora dans un tourbillon de lumière.

Le rêve m’avait rapidement aspiré vivant, me forçant à redécouvrir un monde inconnu.
Je me retrouvai assis sur une grande clairière d’herbe.
Le vent s’entoura de moi, et je découvris que le paysage m’entourant fut une grande forêt.
Des petites fées lumineuses se regroupèrent autour de moi.
Je me relevai, et mon daemon, la partie animalier de mon âme sortit de son apparence de souris pour se transformer en chatte.
Je résidai surprit en entendant un chant magnifique, sûrement d’une voix féminine.
Comblé de bonheur, je me couchai sur l’herbe, regardant et écoutant les arbres silencieux dans l’aspect.
Le paysage se changea soudainement en un immense pré dorée.
Je restai émerveillé et muet, dévorant cet univers de paix.
Je fermai les yeux, voulant me concentrer essentiellement sur la douce musique de la jeune fille inconnue. Loin de la réalité, j’aurais aimé demeurer éternellement dans le milieu.
Les lieux où se trouvaient une nature sans les technologies des humains étaient les seuls milieux où je m’étais vraiment à l’aise.

Dean n’eu pas cette chance.
Après avoir galéré un petit peu avant de rêver, son songe ne la rassura guère.
C’était pour lui toujours le même rêve.
Il était dans une sorte de long tunnel, qu’il avait déjà traversé maintes fois.
C’était un lieu sombre, énormément noir.
Cependant, mon frère marchait, regardant l’endroit sans savoir pourquoi il devait impérativement avancer. Des voix glaciales d’une autre langue arrivaient.
Dean mettait ses mains sur ses tempes, avant d’approuver ce qu’il était vraiment.
La vitrée de ses yeux devenaient d’un jaune brillant, et un sourire malsain se dessinait sur son visage. Il continuait comme à l’aveuglette son chemin avec un pas déterminé.
Mon aîné se retrouvait face alors à une grande salle ovale.
Au milieu de la pièce siégeait un livre en lévitation, dégageant une aura puissante.
Dean s’en avançait, montrant dans son expression qu’il rêvait depuis toujours ce moment.
Il s’apprêtait à exécuter la destinée donnée par nos ennemis, toutefois, j’apparaissais à la dernière minute, gravement blessé. Il se stoppait dans son geste avant de me dévisager.
Je voyais ses yeux verts me conjurer dans un regard de partir.
Cependant, je lui demandais de venir avec moi, et d’en terminer ensemble avec Stagram.
Je lui suppliais de ne pas ouvrir l’ouvrage maudit.
A cet instant surgissait Stagram derrière Dean, silencieux, calme.
Dean perdait à nouveau son contrôle, la partie démoniaque détruisant alors dans l’intérieur du corps de mon frère la personne qu’il était véritablement.
Désormais devenu l’Autre, Dean retrouvait ses yeux jaunes qui faisaient sa partie démoniaque.
Avec une envie assassin, il me rejoignait. Je l’implorais, réclamant le vrai Dean.
Toutefois, l’Autre dévoilait un véritable sourire, pour assurer que mon frère était mort.
Une marre de sang refaisait surface.

Dean sursauta, haletant.
Il tourna la tête, inquiet. Je dormis encore, loin désormais de ce monde.
N’arrivant pas à se remettre de cette prémonition répétitive, il retourna dans la salle de bain, se passant de l’eau sur le visage, dépassé par les évènements.
En apercevant brusquement ses yeux jaunes et en repensant à son rêve, mon frangin se précipita vers moi. Rassuré de ne voir aucune trace de morsure, il alla chercher quelques bacs de sang mit au congélateur avant de s’asseoir sur son lit.
Sans décrocher aucune grimace, Dean vida tout le contenu d’un bac.
A son grand étonnement, il démarra aussitôt un deuxième, n’arrivant pas à étancher sa faim.
« Le sang artificiel, tout comme fait, c’est pas si mauvais que ça ! » Pensa Dean.
Mon frère entreprit de boire tout le sang disponible, en espérant qu’il n’en avait assez.
Il repensa à ce qu’il savait sur lui, à ses deux présumés côtés dont il avait pu deviner le caractère.

Dean Winchester est il réellement un coureur de jupons et un plaisantin ?
Dean Winchester est il vraiment un chasseur de démons prêt à tout pour sa famille ?
Si vous lisez les articles de son monde le traitant, les tout premiers quand la presse prend l’aîné de Sam en filature, vous aurez une réponse affirmative à ces questions.
Ensuite, vous allez vouloir en découvrir plus sur lui.
La vérité sera pour vous compliqué à entendre.
Vous allez vous dire : « Dean des ambitions démoniaques, vous êtes sûrs ? »
Malheureusement oui, le banal chasseur se dissimule derrière un masque d’apparence.
Il peut très bien, devant vous, jouer son ancien comportement.
Il sait toujours bien vous exaspérez si vous voulez.
Mais après, si vous voulez vraiment le connaître, il faut en accepter tous les mauvais cotés.
« Dean violer son frère ? C’est pas possible, ils s’aiment fraternellement ! »
Ce sera votre première phrase quand vous serez ahurit devant le plus récent article parlant de Dean. Vous allez croire à une mauvaise plaisanterie et vous allez en parler.
Là, tout le monde donnera son point de vue.
Mais tous confirmeront l’acte à moitié consentante de notre cher banal chasseur.
Est-ce une raison pour le rejeter ?
L’homosexualité est un choix, vous le savez, mais dans ce cas présent, c’est incestueux.
Alors que les viols d’enfants qui sont normaux dans ce monde ne fait aucunement réagir les démons, ce simple petit déraillement de ce banal chasseur fait polémique.
En écoutant les conversations, les suppositions, vous allez finir par vous questionnez.
Jusqu’au jour où la réalité vous tombe sur le nez !
Vous apprenez que le banal Dean Winchester est un démon, Prétendant au Trône de Satan.
Vous apprenez que le banal Dean Winchester est en fait composé de trois parties.
Il y a l’humain, le vrai Dean Winchester ; la partie démone et la partie démoniaque.
Le véritable aîné Winchester mène chaque jour, chaque petite seconde un combat mental.
En effet, l’humain est solidaire, aimable, parfaitement normal à part armé de quelques pouvoirs pas très bien méchant mais qui peut facilement détruire tout un monde parallèle.
Pour vous rassurez, c’est celui que vous connaissez, le petit chasseur de démon banal.
Certes, pour lui, c’est du passé, mais rien de vous empêche de parlementer de cela avec lui.
Non, il ne va pas vous carboniser, non, il va vous prendre pour un démon et vous tirez dessus.
Eviter seulement de parler de ce genre de question : c’est vrai que tu veux tuer Sam ?
Trois situations s’offrent alors à vous :
- Dean change de sujet
- Il est de bonne humeur, il va se lamenter
- Pas de chance, il s’est levé du pied gauche, il risque de vous massacrez
Après libre à vous, mais au moins, vous êtes prévenus.
Est-ce que tu veux faire l’amour avec Sam ?
Euh, si vous posez ce genre de question au concerné, Monsieur vous tue.
Na, il aime Sam fraternellement, et non, il ne veut pas le tuer.
Vous voyez, le vrai Dean, c’est la victime de lui même.
Par contre, il n’est pas à sous estimer. Il contrôle assez bien ses pouvoirs.
Pour un simple humain comme vous, ce serait dommage de mourir par votre chouchou.
Le vrai Dean est dans sa véritable nature : violent, exaspérant, puissant, attachant.
C’est un humanitaire, tuer des innocents ne lui plait pas.
C’est une âme torturée qu’il ne se comprend pas dans certains de ses gestes.
Il se donne toujours un être joyeux, mais en réalité, il est anéantit.
Mais le véritable Dean Winchester dépasse ses limites : il est fort et courageux.
Oui, c’est étrange, il y a d’autres Dean Winchester !
Vous voulez un aperçu de la partie démone ? Pas de problème.
Vous voyez la partie humaine ? Parfait.
Rajoutez seulement un amour incestueux avec Sam, une graine de plus de destruction et de malice, plus de pouvoirs magiques et un plaisir de regarder du porno mais pas trop quand même.
Si vous lui posez la première question précédente, il vous tue sans se poser de question.
Vous lui posez la deuxième : il vous fait un débat là-dessus.
Il vous expliquera qu’il a du mal à se lancer, qu’il aimerait que Sam ressente ses mêmes émotions.
Vous lui demandez son plus cher désir : faire l’amour avec Sam.
Vous avez un énorme point d’interrogation qui apparaît, ne comprenant pas comment la personne qui vous parle peut être Dean Winchester. Toutefois, ce n’est pas un rêve.
Sinon, à part ces simples détails, vous resterez muet en découvrant sa puissance magique.
Il agit comme la partie humaine avec seulement un peu plus de dégâts.
Toutefois, Monsieur vous fera tomber par son charme qui le rend si attachant et si étrange.
Et ensuite, nous n’avons pas fini ! Terminons avec le dernier Dean, le plus dangereux.
Oui, c’est dommage hein ? Dean Winchester a aussi une partie démoniaque !
Pour entièrement vous mettre en confiance, si vous arrivez à parler avec lui, vous faîtes un miracle.
Oh c’est vraiment désastreux que Dean Winchester maléfique tue tous ses adversaires sans quartier, n’hésitant même pas à les vider de leur sang !
Oui, c’est tout simplement incompréhensif que Dean Winchester veut gouverner le monde !
Imaginons que vous arrivez à lui poser la première question.
Vous aurez sous vos yeux fixés sur Dean Winchester, une réponse affirmative.
Si vous avez de la chance, il dira qu’il déteste Sam de toute son énergie et qu’il doit mourir.
La raison dans tout ça, bah, c’est clair, Monsieur ne vous le dira pas !
Essayons la seconde question.
Dean vous regardera surprit avant d’admettre que cela ne le dérangerait pas de violer son pire ennemi avant de le tuer dans les conditions horribles dont il en a le secret.
Vous serez choqués quand il tira que les hommes ne sont que des objets de plaisir, et les filles, des jouets imbéciles mais tellement appétissantes.
Vous allez regrettez la réponse de la partie démone qui vous avez précédemment choqué.
Vous allez alors, sous le choc vous documenter.
Oui, la partie démoniaque est la plus normale de ses côtés ! Prenez cela dans l’ironie.
Dean Winchester maléfique adore simplement trois choses : tuer, détruire, violer.
Il ne sait faire que ça, et c’est un professionnel.
Quand il s’énerve, il peut vous anéantir toute une ville sans problème.
Ce qu’il recherche, c’est le pouvoir et tout le monde doit lui être soumit.
Vous refusez, il vous assassine ou il vous fait subir les pires tortures si vous êtes beau d’après ses critères.
Vous comprenez ensuite pourquoi Naat et Stagram visent sur ce côté.
Dean Winchester a tout le profit pour devenir Nouveau Satan, et amener le monde au chaos.
Vous allez me dire, il est déjà au dessus de Jason Voorhees donc il mérite cette palme.
Après de telles informations, vous regardez Dean Winchester autrement.
Vous assimilez dans une immense certitude que personne ne connaît réellement Dean Winchester.
Est-ce à votre malheur ou à votre bonheur ? Telle est la question.


Dernière édition par Winchesters03 le Dim 7 Juin - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17860
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Sam 6 Juin - 23:25

:921530: :921530: :921530:


  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Dim 7 Juin - 16:33

Maintenant que vous êtes au courant de la complexité de Dean, éclairons davantage son destin lol!
Oui, vous voyez, chez moi, c'est pas Sam qui déraille mais Dean XD Et quand il perd les pédales, il posséde vraiment de drôles ambitions en tête.
Oui, vous voyez, nous retrouvons aussi l'idée " guerre des frères " XD Je vous rassure, c'est bien un rêve de 2007 XD

***


L’aîné se perdit dans ses sombres souvenirs, terminant le dernier paquet qu’il avait prit. Faisant disparaître les paquets vides, il passa par la salle de bain pour vérifier si cela avait étancher sa faim. Voyant ses yeux normaux, Dean sortit et démarra son ordinateur portable.
Pendant que celui-ci chargea, encore affamé, il sortit du frigo tout un énorme casier rempli de paquets de sang. Tout en dévorant le liquide sans pouvoir s’arrêter, mon frangin écrivit toutes ses incompréhensions.
« C’est pas possible, c’est une drogue ! » Songea mon aîné en découvrant son envie intense de boire du sang.
Les heures s’écoulèrent tranquillement, où mon frère trouva toujours de quoi s’occuper.
La soirée s’annonça, et je sortis seulement de mon sommeil.
Aurore ne fut pas toujours pas de retour.
Ouvrant les lieux, je baillai un bon coup, complètement crevé, ayant un désir de gourmandise.
Je remarquai mon frangin perché sur son ordinateur, tout un cassier rempli de paquet de sang vidé sur le sol, ainsi qu’un deuxième à moitié entamé.
En quelques heures, il avait bu l’équivalent de l’humanité sur Terre.
Ne montrant aucune signe de surprise ni de peur, je cherchai aussitôt mes fameuses plaques de chocolat. Dean plaisanta :
- Un après –midi de sommeil, Sammy, et tu oses me traiter de marmotte !
J’eus un sourire en coin, sachant que mon frère, lui, n’avait même pas réussi à dormir trois heures. Ses autres parties étaient en train de le détruire vivant.
Ayant lu dans l’esprit de Dean, je savais parfaitement comment tout ça pouvait finir.
Jamais je me permettrais le remplacement de mon frère par l’Autre.
Même dans les nuages, je rétorquai :
- Sans doute, mais comparé à toi, je ne m’enterre pas moralement.
Je pouvais autant en dire sur moi en cachant à Dean mon rôle de Pilier de La Nature.
Si les situations en présence de mon frère devenaient de plus en plus hardes, je devrais utiliser mon pouvoir de l’arbre.
Je devais dévoiler ma puissance en cas de dernier recours.
- Que veux-tu dire par là ? Me questionna mon frangin, légèrement paumé.
- Je ne suis pas aveugle, si tu veux tout savoir. Je remarque très bien que tu te changes, et pas dans le meilleur des côtés. Cela saute aux yeux !
Dean n’avait pas eu la grandiose idée de tout laissé en plan.
- Changé ? Répéta mon frère, regardant autour de lui. J’ai un peu de mon côté vampirisme qui ressort, mais toi aussi, tu es bien passé par là.
- Désolé, même si je suis un démon, j’ai jamais goûté le sang humain.
- C’est censé me rassurer ?
- Si je compte le changement de tes yeux et tes cauchemars, non.
Cette phrase fut le moyen le plus rapide pour faire comprendre à mon frangin que je connaissais la vérité.
A mon grand étonnement, sa réaction me laissa un peu pensif :
- Je t’interdis de lire en moi, pigé ? S’énerva mon frère, n’aimant pas vraiment ce pouvoir spécifique que je possédais.
Tout compte fait, si Dean croyait dur comme fer à sa supposition, cela m’arrangerait.
Comme ça, la partie démoniaque avait une raison en moins pour m’assassiner.
- J’ai pas des pouvoirs pour rien ! Contestai-je. Un de ces jours, nous allons devoir régler notre affaire.
Je m’enfilai quelques carrés de l’adorable plaque que j’allais dévorer.
J’ajoutai :
- Je te préviens tout de suite : interdiction de me faire du mal sinon je te détruit. Tu révèles ta partie démoniaque une seule fois, pas deux !
Je me refilai quatre carrés, avant de soupirer.
- Vu que j’ai parlé de mon passé, c’est à ton tour de me faire les confidences.
Apparemment, Aurore arrivait davantage à ses fins.
- Sammy, lâche moi les baskets.
- Na. Si tu veux, je peux faire un caprice.
- Dans ton intérêt, tu ne devrais pas. Me menaça Dean d’une voix autoritaire.
Exaspéré par le comportement de mon frangin, je répliquai :
- C’est pas grave. A la première occasion, je te laisse mourir.
Cela aurait été rigolo si ma dernière phrase était une plaisanterie. Toutefois, ce n’était guère le cas.
Je sentais que notre lien fraternel se transformait plutôt en guerre entre frères.
Dean recherchait les ténèbres, et pour ma part, je restais dans la lumière.
Tant que mon frère refusera la réalité en face, nous resterions distants.
La confiance avec mon frangin ne pouvait pas revenir d’un claquement de doigts.
Je trouvais déjà que je faisais un énorme effort de le supporter.
Je pensai, un peu honteux de moi-même, connaissant ma mission :
« Génial ! Je pensais pouvoir tirer des infos pour l’aider, mais résultat du compte, je lui donne une raison de plus pour me tuer. »
Terminant ma plaque de chocolat, j’allai me rendormir.

Le lendemain, j’avais retrouvé toute ma force.
Dean avait reprit son rôle de la marmotte.
Sûrement, il n’avait pas dormi de la nuit. Curieux et profitant du sommeil de mon frère, je vérifiai le frigo. Il fut vide, aucun paquet de sang n’avait résisté à mon frangin. En attendant de prévenir Aurore de cette funeste nouvelle, j’eu un sourire triste avant de déjeuner et de me remettre sur mon ordinateur, n’ayant rien d’autre à faire.
L’adolescente surgit l’après-midi.
Découvrant le sommeil de Dean et mon éveil,elle resta un moment gênée de nous avoir dérangés.
J’en profitai pour lui montrer le frigo sec.
- Je le pensais, soupira Aurore, la partie démoniaque est en train de remplacer ton frère.
Je l’avais aussi sentis. Etant sa cible numéro un, je devais être vraiment prudent.
L’adolescente avait heureusement anticipé.
Quelques minutes plus tard, le frigo était rempli à bloc pour le mangeur de sang.
Nous entrâmes ensuite dans le sujet de Dean.
- Cela fait combien de temps que tu as ressenti l’emprise de la partie démoniaque ?
- Depuis qu’il m’a violé. Révélai-je d’un ton dévasté. J’étais au courant de ses autres parties depuis le début de ma deuxième enfance.
- Je présume que cela ne doit pas être facile à endurer tous les jours.
- Tu peux le dire. La transformation de mon frère ne me plaît vraiment pas.
- En ce qui le concerne, ces révélations le modifieront inévitablement. Lors de l’acceptation de ses responsabilités, son comportement évoluera aussi.
- N’étant pas éveillé totalement en tant qu’un Pilier, je ne sais pas vraiment où le changement va se faire.
- Comparé à lui, depuis le départ, t’étais éveillé en tant que démon !
- Ouais. C’est un avantage quand tu vois l’évolution de notre situation.
- Avoir un frangin qui a deux destins entre ses mains, c’est la pire chose qui devait arriver.
- Pour Dean, c’est clair : lumière, notre monde perdure ainsi que l’humanité. Cela incluse qu’il accepte d’être le Pilier de La Lumière et qu’il renonce pour toujours à sa particularité de Prétendant. Ténèbres : notre monde est détruit, il soumet toutes les espèces à sa volonté. Il devient Nouveau Satan, et dissout l’organisation. En choisissant l’ombre, il renonce à être Le Pilier de La Lumière.
- Nous qui visons tous sur la lumière !
- Malheureusement, il n’est pas de notre avis et préfère choisir les ténèbres. Même s’il doute, mon frère semble déjà pratiquement avoir fait son choix.
- Comment ça, pratiquement ?
- Je suis son seul obstacle. Me tuer, c’est choisir l’ombre.
- Sam, par pitié, ne tiens pas de tels discours.
- C’est la réalité des faits.
Aurore contesta, voulant m’enlever ces propos pessimiste :
- Dean tente tout de même de se faire pardonner. Il s’en veut, et tu le sais parfaitement. Je sais que tu peux pas jouer le gentil frangin soumit à ton aîné, mais tu t’aventures dans quelque chose où tu ignores la fin.
- Aurore, le protéger sans essayer un seul instant de lui donner la bonne voie, cela se sert à rien. De toute façon, Dean ne parviendra pas à se faire pardonner. Naat est parvenu à faire vraiment une brèche entre nous, et nous ne sommes plus du tout dans le même camp.
- Une brèche ? T’exagères pas un peu ! C’est vrai, toutefois, Dean demeure l’espoir ou la faille.
- En ce moment, il joue le rôle de faille. J’ai vu ses rêves. Je sais ce qu’il va devenir. Le destin de mon frère semble inéluctable.
- Attends, ne me dit pas que je cherche en vain un échappatoire !
- Je ne pense pas. Toutefois, si tu sais que Dean est condamné à tous nous tuer, comment penses-tu détruire un engrenage si parfait ? Naat n’est pas bête, il a visé juste.
- Dean est il au moins conscient de son changement de comportement ?
- Il s’en rend compte, mais il n’arrive pas à l’expliquer. Sincèrement, il ne veut pas nous tuer. Toutefois, Naat l’a conduit dans un chemin très intéressant pour lui, en lui montrant son passé. Depuis notre deuxième enfance, Dean agit comme un démon. Beaucoup de ses côtés se sont révélés, surtout la partie démone avec les poussées de violence. La partie démoniaque a souvent profité de la haine de mon frère pour tuer les autres démons. Ce qui me mettait la puce à l’oreille, c’était sa joie face à son crime. Si Dean continue de s’avancer dans cette voie de destruction, le retour en arrière sera impossible. Il nous dépasse largement, et sa partie maléfique est un véritable assassin. A la limite, seul Jason peut le ramener à la raison. Dean sait que le démon l’adore, et je pense qu’il s’est profondément attaché à lui.
Aurore approuva. Elle rajouta timidement :
- Cependant, il y a une fissure. Dean est peut-être fortement attaché à Jason, celui-ci a comme pour raison de vivre Jake. Connaissant Jason, malgré son amour pour Dean, son quatrième beau-frère est vraiment son petit ami. Ce petit tourtereau ne résistera pas longtemps à l’envie de briser le pacte des sentiments fait avec Jake, et bientôt, leur relation va finir par être sérieuse. Dean se sentira trahit s’il assiste à une telle révélation, et il cherchera à les anéantir.
- Ce retournement de situation est toujours possible. Mon frère a toujours été extrêmement jaloux de l’amitié extrême entre ses deux meilleurs amis, même si ce n’est pas un fada des couples homosexuels. Mais vu que je refuse d’avoir une telle relation, il s’est trouvé en quelque sorte un remplaçant.
- Un remplaçant, tu veux rire ? Toutes les parties de Dean adorent Jason. La partie humaine y est lié par leur amitié, la partie démone par leur pouvoir et leur ambition. La partie démoniaque sait ce que le chef de la rébellion va devenir, et il ne tient pas à l’avoir comme ennemi.
- Attends, s’il viendrait à le tuer, ce serait par son bon vouloir ?
- Dean est complexe à comprendre, et à ce que je sache, il a bien agit comme ça avec toi.
- Mais uniquement sa partie démoniaque voulait me tuer !
- Sans doute, mais en ce qui concernait ton viol, la partie démone et la partie humaine en avaient mit du sien. Tu ne peux pas le nier.
- Je lui en veux particulièrement pour ça.
- Si nous regardons en face, Dean est cerné par nos adversaires.
- Des fois, je me demande si nous ne luttons pas pour rien.
- Ce n’est pas une cause vaine !
- Je sais mais nous restons des objets d’un monde qui nous demande tour à tour de le condamner ou le protéger. Dean est en train de choisir par égoïste, et il ne sait pas ce qu’il va déclencher en faisant le mauvais choix. J’ai espoir, je l’ai toujours eu, toutefois cela me dépasse.
- Sam, par pitié, ne me refait pas une déprime.
- Aurore, tu ne pourras jamais m’aider. Ce fardeau de douleur, j’ai préféré l’avoir qu’enduré la mort.
- Laisse moi au moins t’aider si tu dois te battre contre ton frère.
- Comment comptes-tu t’y prendre ? Mon frère voudra par tous les moyens me tuer à ce moment là ! De plus, Stagram anticipe assez bien nos coups !
- Je m’en fiche. Je vous aime tous les deux. Je ne peux pas approuver que vous vous entre tuer pour un combat inutile.
- Si c’est le souhait de Dean de m’assassiner, personne ne pourra me sauver de ce pétrin. Je suis condamné à subir cette confortation, et cet avenir, je peux que m’y résoudre. Mon frère déraillera, quoi que nous faisons. Nous pouvons encore retarder sa perte, c’est la seule chose que nous pouvons faire.
Ma voix se brisa, faisant paraître des larmes cachées, je déclarai d’un ton certain :
- Je le laisserais jamais mon frère devenir cet autre que j’ai vu. Dean peut me haïr, me torturer, je réussirais à refaire endormir en lui sa partie démoniaque. Je suis prêt à y laisser ma vie, je m’en moque, c’est mon but de frère. Ce maudit livre est en train de nous détruire l’existence.
Aurore, touchée et impuissante me regarda.
La douleur intérieure se révéla, et j’éclatai en sanglots.
Je n’en pouvais plus de toutes ses responsabilités, de toutes ses espérances que je me donnais pour une destinée noire, de ce souvenir de cet abus toujours présent en moi.

Les jours s’écoulèrent sans avoir une évolution dans notre relation.
Aurore nous avait conseillé de rester deux semaines ici avant de repartir.
Nous avions approuvés.
Durant une semaine, je ne parlai point avec mon frère, même si je le surveillai.
Mes douleurs s’apaisèrent petit à petit. Je m’enfermai dans mon silence.
Un matin, alors que nous déjeunions, après sept jours, Dean s’excusa de son comportement :
- Désolé de m’être aussi mal conduit avec toi, tu ne mérites pas ça. Je suis en pétage de câble en ce moment avec tout ce qui m’arrive. Je suis doublé par les évènements, et je n’ai guère l’envie de rentrer dans le sujet. Remuez dans les anciens maux n’arrange pas mon affaire. Alors par pitié, ne me fait pas davantage souffrir.
Pour l’unique fois de toute mon existence de démon, je jetai à mon frère un regard de surprise.
Je ne savais pas véritablement si c’était une ruse d’un de ses côtés pour pouvoir me berner.
Mon idée folle parut être fausse, car je ressentis très bien en moi la peine de Dean.
Je voyais toujours en lui un démon fort et sans quartier.
Mais là, il se montrait comme une personne extrêmement sensible.
La douleur à la poitrine se fit plus grande.
En observant mon frangin, je retrouvai pour la première fois depuis ce viol l’âme brisée.
Dean sembla supprimé de tous les contrôles de ces autres côtés, redevenant le banal humain.
Ses excuses furent véritablement sincères.
Il regrettait pas seulement son comportement mais aussi son acte.
Bien sûr, il fallait être un expert sur le caractère de mon frère pour comprendre un tel sous-entendu. Pouvant me révéler sans aucune crainte, j’avouai :
- Je suis au courant pour tes souffrances. Je dois admettre que je n’ai pas vraiment fait d’efforts. J’ai tellement peur de tes intentions envers moi.
Sans doute, je m’étais fait des fausses idées les derniers jours.
J’avais été certain de mon hypothèse que mon frère allait se faire dévorer par sa partie démoniaque. J’avais assuré dans mon intérieur que Dean finirait par me tuer.
Dean soupira, abattu, montrant son stade de victime face aux autres côtés de lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 11 Juin - 7:32

Un petit approfondissement sur le caractère étrange de Dean What a Face Oui, là, nous rentrons dans le vif du sujet lol!

***


- Tu sais, me lâcha t’il, si tu ne parviens pas à me faire redevenir moi-même, tu seras contraint de…
- Non ! Contestai-je. Je ne veux pas !
La confirmation de la vraie présence de mon frère s’était confirmé.
Face à ce que me demandait mon aîné, j’en oubliai presque son acte.
Je le détestais mais pas à ce point là. Je n’étais pas sûr si je ressentais vraiment de la haine.
Certes, envers sa partie démone, je n’étais pas disposé à vouloir parler avec elle.
Je réclamai des excuses, quelque chose de concret.
Pour la partie démoniaque, il ne fallait même pas y penser.
Nous étions ennemis pour toujours.
Mais la partie humaine dans tout ça, mon véritable frère, je pouvais lui accorder plus de tolérance. Il m’aimait de cette façon, il ne nierait pas toute sa vie, pas comme sa partie démone. De plus, revenir à me dire une telle chose voudrait dire qu’il aurait failli à sa mission. Le vrai Dean était une simple victime, elle ne devait pas se considérer comme coupable. Je savais qu’elle endurait en silence, impuissante face à ce que faisait les autres lui.
- Sam, si tu étais dans ma situation, tu m’aurais demandé la même chose. C’est un retour des choses. Je pense que tu mérites ta vengeance.
Quand Dean était à 100% lui-même, dans son 100% démon jadis chasseur de démons, la compréhension dont il faisait preuve était étonnante. Il n’était pas idiot.
Le véritable Dean savait ma connaissance sur son sujet.
Il avait vu lui aussi comment tout cela allait se finir.
Par dessus le marché, il connaissait mon désir intérieur que je refusais d’entendre.
- Je ne peux pas te tuer, Dean.
- Cela ne fera pas de toi un assassin !
- Dean, c’est vrai que j’exprime beaucoup de haine envers toi après ton acte. Toutefois, je ne peux pas vivre sans toi. Tu en es conscient ainsi des remords que cela va me procurer. De plus, d’autres personnes t’aiment plus que moi, je dois t’aimer. Tu as une fille et une femme, je te signale !
- Pas besoin de me répéter des choses que je connais.
Nous nous fusillâmes du regard.
- Tu sais que je suis désespéré. Tu sais que j’attends le moment propice où je mourrais. Notre combat est inutile de toute façon, notre cause est vaine. Je sais que si je ne fais rien pour t’empêcher de devenir l’héritier de Naat, tu deviendras Nouveau Satan. Mais je vais être clair, quand nous détruirons Stagram, nous allons mourir ensemble.
- Je t’interdis de te sacrifier ! Tu ne dois pas mourir avec moi !
- Tu vis, je vis. Tu meurs, je meurs.
- Ne fonctionne pas avec ces imbécillités.
- Tu penses vraiment que cela me fait honnêtement plaisir de te tuer ?
Nos yeux se rencontrèrent.
J’avais avancé dans un chemin considéré pour moi comme de l’exploit.
J’avais regardé de mon frère de mon plein gré, et je me relevai entièrement dans mes sentiments. Une véritable conversation s’étaient ficelés entre nous, ranimant un ancien lien.
J’aimais Dean pour ce qu’il était, pour ses sacrifices envers moi.
Il était la seule personne qui pouvait au mieux me comprendre, car notre destin était lié.
Les évènements avaient fait que j’avais exprimé de la haine, une envie de séparation.
Toutefois, je refusais de voir mourir mon frère par lien fraternel.
Je préférais autant sombrer ensemble, supprimant ainsi toute espérance pour l’univers.
Ma vie, de toute façon, n’avait jamais eu aucun intérêt.
Je l’avais sacrifié à mon rôle et à mes responsabilités.
Perdre dans une mission reviendrait à mourir. Je n’avais rien à perdre.
- Dean, implorai-je, c’est notre seul moyen de sortie. Le résultat sera le même si je ne meurs pas immédiatement. Si tu dois te tuer, alors élimine-moi avec. Quand j’étais mort par les Deavas, tu as réclamé cette mort, tu le désirais de tout ton cœur. Et c’est en te forçant à vivre que ta haine est devenue une arme. Toutefois, elle a servit de faille. Celle-ci s’est ouverte quand tu as vu périr tes deux meilleurs amis, Naat a révélé ton côté démoniaque. Ma mort a tout déclenché.
J’en pleurais presque dans mes dires.
- J’avoue que ta mort a servit de base pour Naat pour exécuter ses buts. Cependant, j’avais eu une chance de te rejoindre, et je l’ai laissé passer. J’ai eu tord, je dois dire, mais si j’avais péri à ce moment là, Jake et Jason auraient exploser. L’histoire se serait répété autrement, je l’ignore. Donc tout n’est pas de ta faute. Ne considère pas que j’aurais dû aussi me faire tuer en même temps que toi, cela n’aurait rien changé.
- Dean…
- Quand Naat m’a révélé ma première enfance, je voulais mourir. Toutefois, Jason m’a sauvé la vie. Les deux tourtereaux ne voulaient pas me voir mourir. Ensuite, tout s’est assombrit : le combat final d’Angelic Layer, Jason assassiné, Jake s’en voulant. Naat avait tous les atouts de son côté. Il y a donc exécuter la deuxième phase de son plan. Il a d’abord tué Jake, et ensuite, et c’est seulement après qu’il m’a « possédé ». Tu parles d’un souvenir, j’ai l’impression que cela s’est encore produit hier !
- Dean…
Ma voix était suppliante, car je connaissais le thème où la conversation tournait.
Je ne voulais pas l’écouter en train de parler de mon viol.
Ce souvenir me pourchassait et m’anéantissait suffisamment ainsi.
Assurément, les véritables raisons de son agissement m’intéressait, cependant ma tête ne supporterait pas ses dires.
J’avais déjà commencé à craquer.
Je pleurai, dévasté par les sentiments de mon frangin, voulant arrêter cette vie pour stopper ce destin. J’avais cessé de regarder mon frère.
Mon seul repos aurait été la mort.
Mon aîné se rendant compte de mon état pas du tout rassurant alla me rejoindre.
Je me refusai de le voir, m’enfermant davantage dans mon cocon de souvenirs.
Dean porta une main chaleureuse et rempli d’espoir sur une de mes épaules.
Je me sentais vraiment faible à la puissance de mon aîné.
- Sam, écoute-moi. Avant d’agir sur toi, il m’a fait endurer la même chose. J’ai ressentis les mêmes peurs que tu as subi. C’est pour cela que je ne veux pas que tu remues le couteau dans la plaie. J’ai commit une énorme erreur impardonnable, je le sais. Cependant, tu n’es pas le seul à souffrir.
- Ce ne sont pas des raisons pour vouloir véritablement ma mort. Ce ne sont pas non plus de tels arguments qui peuvent justifier ta soif de pouvoir !
J’avais été direct, même si j’avais approuvé la version des faits.
Je ne voulais tout simplement pas rentrer dans le sujet. Dean allait me tuer s’il continuait à remuer dans cette torture. Mon frère répliqua :
- Tu penses vraiment que c’est mon désir ? Tu penses vraiment que je veux vraiment ta mort ? Je n’arrive pas à me dominer, je me fais plutôt diriger intérieurement par mes deux autres côtés. Je voudrais tout stopper, et qu’enfin tout revient à la normale.
- Même si cela viendrait à arriver, ton comportement aura changé. Tu ne pourras pas enterrer définitivement ta partie démone.
- Et concernant ma partie démoniaque ?
- Il faut la rendormir en toi. C’est la seule façon efficace de régler l’affaire. Mais ce côté ne reculera devant rien pour parvenir à ses fins.
- A t’entendre, j’ai l’impression que nous sommes nés pour mourir.
- C’est une réalité pour ce que nous sommes.
- Ce que nous sommes ?
- Tu sais parfaitement de quoi je parle.
En réalité, Dean ignorait que je traitais de notre rôle de Pilier.
J’incarnais la nature, et lui, l’innocence.
Mon frère était l’un des Piliers Secondaires les plus importants.
Car sans pureté, ce monde décanterait rapidement.
Mais j’étais incapable, dans une situation pareille, de lui énoncer la corporéité.
- Sujet clos. Cloua Dean. J’ai pas envie de déprimer.
- Sérieux ?
Mes larmes disparues, je regardai mon frangin. Celui-ci assura :
- Très sérieux. Ces thèmes ne me font pas plaisir à débattre. Vivement notre retour !
Mon visage s’illumina brusquement, et je me permis de lâcher sur un ton plus joyeux :
- Tu vas devoir me supporter encore pendant six jours.
- Je sais, mais cela ne sera plus un supplice pour moi désormais. Au tout cas, si je revois les suppôts de Stagram, je les assassine.
Dean soupira, légèrement découragé toutefois joyeux. Nous nous regardâmes un nouveau, dans un fixement très sensuel. Nous échappâmes alors un rire.
J’avais retrouvé le contact avec mon véritable frère.
Je devais maintenant en faire autant avec les autres parties de lui-même, et surtout trouver un compromis avec son côté maléfique.
Ensuite, toute cette sombre histoire serait pour l’éternité terminée. Le monde sera sauvé.
Personne n’aura échoué.

Les jours suivant démontrèrent le contrôle de la partie démoniaque sur mon aîné.
Désormais pour Dean, tous les quatre heures, c’était devenu une habitude pour lui , de boire tout un cassier de sang. Sans cette drogue, il s’enflammerait.
Le liquide de la vie artificiel était l’unique façon de calmer le côté maléfique de mon aîné.
En effet, tant qu’il se rassasiait de sang humain, peu lui importait de me tuer ou de me violer.
Il ne prêtait même pas attention à ma présence.
A cette intervalle toujours respectée à la lettre, six milliards d’habitants étaient avalés.
Une dose très maigre pour le côté qui prenait force sur mon véritable frère.
Aurore alla souvent nous rendre visite pour avoir des nouvelles sur notre situation.
Aucune conversation sérieuse recommença.
Seule la présence de la démone adolescente rendait mon frère égal à lui-même.
Ils profitèrent de cet amour si passionné durant ses six derniers journées.

Les adieux furent un moment très sensuel pour mon frère.
Ils s’embrassèrent longuement, et Dean promit à sa femme une nouvelle retrouvaille.
Un nouveau baiser d’amour émotif cloua ses deux semaines passées avec elle.
Juste après, nous nous mîmes en route vers un parcours incertain.
Il fallait trouver un passage temporel, quitte à sacrifier tout notre temps à cette recherche.
Je n’en voyais pas la fin. Mon frère, de son côté avait le moral à zéro.
Il eu bien raison de désespérer.
Deux mois plus tard, après avoir traversé la moitié de l’immense agglomération, nous fûmes toujours dans le monde parallèle.
Toutes les parties de Dean parurent en avoir marre d’endurer ma présence.
Ce fut ma conclusion en voyant l’expression de mon frangin exprimer de plus en plus de la colère. Je ne fis aucune remarque, ne cherchant pas vraiment à savoir.
Je ne voulais pas mourir, si c’était ce qu’attendait la partie maléfique de Dean.
Celui-ci ainsi que ses deux autres côtés réclamèrent tous intérieurement une sortie.
Mon frangin fut de mauvais poil envers Naat et Stagram.
Bizarrement, les suppôts de notre adversaire ne nous avaient pas attaqués.
Le jour du deuxième nouveau mois, Dean s’énerva :
- Deux mois que nous sommes ici, et toujours aucune fichue porte ! Punaise à la fin !
- Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Assurai-je.
Mon frère vraisemblablement contrôlé par sa partie démone m’observa, confirmant :
- Je le consens.
Il se permit de rajouter, étant une menace claire et nette envers nos ennemis :
- Si Naat a profité de notre absence pour s’en prendre à ma fille, je le réduit en cas de cendres. Vais me charger de lui régler son compte.
Mon frère s’arrêta, serra le poing, vraiment hors de lui.
Je ne me sentis pas vraiment en sécurité, tout en ressentant de la peine par ses paroles.
Il avait raison sur ce point.
Craignant de m’avoir blessé, Dean en mode partie démone s’excusa :
- Pardonne-moi si je ne te fais souffrir, ce n’était pas dans mon intention.
Je savais que refouler les sentiments de ce côté de mon frère m’entraînerait à ma perte.
Toutefois, j’étais incapable d’approuver ses émotions.

Mon ambition de faire un débat là-dessus s’éteignit par le pressentiment de forces magiques démoniaques. Nous nous retrouvâmes.
Les sbires de Stagram revinrent nous saluer.
Nous reculâmes, paralysés par la peur.
Un long sourire de victoire se dessinèrent sur les visages des spadassins.
L’instant d’après, des dragons surgirent derrière nous.
Ce monde risquait à nouveau de subir des destructions massives de notre part !
Dean se retenu d’exploser.
Les créatures mythiques jetèrent leur queue vers nous.
Nous évitâmes facilement la première attaque d’un des dragons, mais nous reçûmes l’agression mortelle du deuxième animal légendaire.
Nous fûmes expédiés contre terre, tous les deux contre deux murs opposés.
Je fus légèrement sonné, me demandant comment tout cela allait finir.
Mon frère sera le poing, conservant encore son désir de tout anéantir.
Pour ne pas soulager cette envie débordante, un sbire s’approcha de mon frère qui releva la tête. L’assassin agrippa aussitôt la gorge de mon frangin, lâchant d’un ton de reproche :
- Tu aurais dû rejoindre Stagram quand tu as en avais encore le pouvoir.
Dean parut suffoquer en silence, même si je ressentais très bien mon véritable frère mourir.
Je me relevai, impuissant face à la scène, ne pouvant rien faire sous peine de me faire tuer.
Ma réaction passive provoquée par ma frayeur me donna raison.
J’entendis clairement la pensée de la partie démone qui en avait marre de ce jeu :
« C’est ça, continue de m’étrangler pour que je te montre comment tu vas le regretter ! »
Le sbire allongea son sourire, resserrant davantage sa prise.
« Tu penses que je ne suis pas sérieux ? Tu tiens vraiment à une confirmation de mes dires ? Je ne suis PAS votre ennemi à ce que je sache, vous avez encore besoin de moi pour votre satané envie de gouverner le monde ! Tu ne veux pas toujours pas me lâcher ? Ne vient pas te plaindre après, je t’avais mit en garde. » Répondit alors la partie démone dans la pensée de mon frère.
Dean dans sa partie démone n’avait pas mentit.
Immédiatement après la fin de sa dernière phrase, une sorte de chien noir surgit de nulle part, griffant le ventre du sbire par des griffes poignantes. Le sbire s’écroula au sol, mort.
Une marre de sang confirmait le meurtre.
Dean, pendant qu’il reprit sa respiration, dévisagea d’un regard noir les assassins avec ces yeux rouges d’une beauté à en tomber par terre.
Il eut un sourire aux lèvres en découvrant le corps sans vie de son agresseur, avant de concentrer toute sa haine, déployant alors ses pouvoirs du feu d’une puissance inouïe.
Je regardai sans remarque la partie démone de mon frère agir à sa manière.
Je ne ressentais pas l’existence de la partie humaine en lui, elle s’était comme détruite.
Une bague ayant cette fois-ci un diamant noir réapparut sur l’un des doigts de Dean.
Il invoqua d’un ton déterminé et rageur :
- Plus sombre que les ténèbres
Plus rouge que le sang
Plus profond que le noir
Plus brûlant que les flammes de l’Enfer
Dans la spirale du temps
Au nom des ténèbres
Je jure d’anéantir
Toutes les forces maléfiques contre nous
Par le nom de Satan
Dévoilez la puissance de ma haine
ARCARNE DES FLAMMES !
Durant son invocation, un cercle Satanique apparut sous ses pieds.
Des flammes l’enveloppèrent dans un tourbillon, comme si ce fut du vent.
Je fermai les yeux, m’imaginant déjà au pire des massacres venant de mon frère.
Etrangement, en les rouvrant, je vis Dean gisant sur le sol.
Les sbires ne furent plus là, et les deux dragons étaient devenus des tas de cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17860
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 11 Juin - 12:07

:921530: :921530: :921530: :921530: :921530:


  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 11 Juin - 12:45

Nous passons maintenant à des longues explications What a Face
Je sais, déjà que Dean est compliqué, j'en ai rajouté une couche What a Face

***


Je vais vous donner un conseil : ne jamais sous-estimer la partie démone !
S’attaquer à Dean sans le connaître est déjà très déconseillé !
Quand la partie démone prend contrôle de son corps, méfiez-vous encore plus !
Cette partie peut facilement remporter un Oscar de destruction.
Malheureusement, ce n’est pas une plaisanterie.
La partie démone et Jason Teague font la paire.
Si un jour, Dean en côté démon parvient à la cheville de Jake, il ne s’en plaindra pas.
Parler avec la partie démone de votre frangin préféré révèle de l’impossible ?
Non.
C’est votre frère favori, au tout cas, une partie de sa personnalité à quelques détails prêts.
Niveau sujet de Sam, vous voyez véritablement une différence.
La partie démone est, comme on peut le dire, le reflet de la seconde sexualité que la partie humaine refuse, et l’instabilité du véritable frère.
Pour cette partie du comportement du vrai Dean, aimer Sam n’est pas un péché.
Vu que le côté est compréhensif envers son petit ami, il ne va pas lui sauter dessus.
Par contre, quand on lui donne une occasion d’un viol, la partie démone même si c’est immoral et impardonnable saute sur la situation.
Avec un tel caractère, Sam n’est pas prêt d’entretenir de bonnes relations avec ce côté.
La partie démone aura très bientôt un surnom spécifique : Anakin Junior.
D’accord, c’est pas un super mal gâté par l’existence !
Toutefois, comme notre cher banal Jedi, il ne connaît pas la pitié.
Anak’ est réputé par ses capacités de magie, et tout le monde a envie de lui !
La partie de démone de Dean, elle, est célèbre pour ses destructions.
Beaucoup de démons le voudraient comme Anakin ? Non, sauf Stagram.
Enerver ce côté, c’est s’attirer de gros problèmes.
Mais imaginez qu’il arrive à le posséder !
C’est bien là où ce serait l’hécatombe !
La partie démoniaque n’intéresse pas seulement l’ennemi.
Vous allez vous dire, la partie démone étant futé, elle peut anticiper.
C’est vrai, mais ses sentiments sont sa perte. Sam est l’otage des ennemis.
Même dans la situation où vous parvenez à le faire parler, il ne voudra pas parlementer ce thème. A part si vous avez précédemment signé votre testament.
Les circonstances du moment ne conviennent vraiment pas à la partie démone.
Aura t’il du changement ? Nous le verrons dans son évolution.

Je me précipitai vers Dean, inquiet.
Mon frangin reprit ses esprits, pas vraiment estropié.
Il regarda autour de moi, joyeux de son massacre. Il se complimenta :
- Ouais ! J’ai encore détruit ses pots de colle ! Vais finir par battre Anak’ si je continue !
- Dean, tu vas bien ?
J’aurais espéré une autre remarque face à son pétage de plombs.
Toutefois, je reconnaissais uniquement la partie démone dans les paroles de mon frère.
J’en avais de la peine : ce n’était qu’une partie de sa personnalité, pas le véritable Dean.
- Excellent. M’assura Dean en mode partie démone. J’ai pas pu me contenir, toutefois, aucun dégât particulier à part sur nos ennemis. C’est pas tout ça, mais j’ai sommeil maintenant. Tu sais où je peux trouver ici un motel ?
Je levai les yeux au ciel, remarquant :
- Tu as failli mourir, et ce que tu demandes, c’est dormir.
- Prends toi Stagram comme ennemi et nous en reparlerons.
- Stagram veut me tuer, je te signale !
- Je sais et alors ?
- Tu as l’intention de devenir Nouveau Satan ?
- J’ai jamais dis ça ! Tu veux crever dans le froid ? Allez, ramène-toi. Nous allons le trouver ce fichu hôtel.
Les désirs de la partie démone paraissaient se réaliser.
Quelques kilomètres plus loin, un hôtel moderne traînait.
Une fois la chambre à deux lits simples, que j’avais rectifié parce que mon frangin voulait dormir avec moi dans un lit commun, Dean ne se fit pas prier. Il alla directement se coucher.
M’ennuyant, j’allumai mon ordinateur. J’y passai la plus grande partie de mon temps.
En voulant me chercher des plaques de chocolats, le sommeil de mon frère s’agita.
N’y prêtant pas attention, une fois avec mes sucreries, je tentai de parler de notre situation aux deux tourtereaux. La connexion, à mon grand désarroi, ne passa pas.
Je soupirai, enviant Anakin.
Mon meilleur ami d’enfance aurait réglé le problème sans soucis, étant un roi du piratage.

Vous êtes sûrs qu’Anakin et Dean se ressemblent ?
C’est une question assez bizarroïde, mais qui reçoit une réponse affirmative.
Vous n’êtes pas certain d’une telle avance ? Nous allons vous faire changer d’avis.
Concentrons nous d’abord sur le fils de Clow.
Vous le savez pas ? Oh, alors nous n’avons qu’à questionné le concerné.
Qu’importe son moral, le descendant du grand magicien confirmera.
Cela ne lui fera guère plaisir, certes, mais au moins, vous serez fixés.
Pourquoi Anakin ne veut pas parler de Clow ? C’est assez bête : il l’a vendu aux ténèbres.
Pour être davantage précis : le gentil papa veut assassiner Anakin par tous les moyens.
Pourquoi ? Ce n’est pas le sujet de notre discussion.
Les articles de la presse vont parleront de cette affaire familiale bien compliqué, sans jamais la considérer comme un comble. La vie d’Anakin est dure à comprendre de toute façon.
Est-ce qu’Anak’ a un sale caractère ? A vous de répondre à cette question.
Est-ce qu’Anak’ est un délinquant ? Non, mais il en possède certaines facettes.
C’est cruel, n’est-ce pas, d’être condamné à cinq ans de vivre l’éternité dans les tortures ?
C’est horrible, n’est-ce pas, d’avoir simplement Sam Winchester comme ami ?
Est-ce que c’est le fruit du hasard pour le futur Pilier de La Vie cette rencontre ? Non.
Est-ce que toutes ses interrogations vont donner une réponse à notre débat ? Oui.
Pour comparer les deux garnements, il faut connaître le comportement compliqué des deux.

Revenons à nos moutons.
Anakin d’apparence semble vraiment simple : meilleur sorcier, seul démon maîtrisant parfaitement le pouvoir de la terre, une âme brisée qui avait réussi à s’enfuir du camp de Naat.
Tout le monde le considère comme l’incarnation de Dieu, et un espoir pour l’humanité.
Bien sûr, toutes les personnes contrent lui désirent le voir mort, même si l’idée de violer longuement le fils de Clow ne le dérangeraient pas.
Oui, Anak’ a toujours été gâté dans son existence ! C’est de l’ironie, rassurez-vous.
Le comportement du fils de Clow est aussi très basique : solidaire, prêt à tout pour sauver tout le monde, très compréhensif, un petit surdoué dans la matière artistique, aucun défaut ne le reflète en lui à part d’être têtu comme son père, et de déprimer un peu trop souvent.
Il serait capable d’être l’homme parfait, sauf que c’est un démon.
Un démon qui possède tous les défauts que peut lui reprocher son espèce.
« Anakin, Prétendant au Trône de Satan,c’est une plaisanterie ? »
Malheureusement non.
Toutefois, le trône de Satan n’intéresse point Anak’ qui est déjà très convoité par ses ennemis.
« Anakin est relié par un lien fraternel à Naat ? »
Vous allez vous dire : pourquoi un lien fraternel ?
Tout bêtement parce que Naat est le premier beau-frère d’Anakin.
En sachant que c’est un super combat « La Compagnie » VS Naat, cela change la donne.
Si vous voulez en savoir plus, autant vous dire tout de suite que Jason Teague est son deuxième beau-frère et Jake Gray, son troisième beau-frère.
Anakin a heureusement beaucoup de chances dans son côté : c’est un empathique, il sait voir l’avenir dans ses rêves et par des visions en plein jour et il peut communiquer avec les esprits. Pour lui, ses pouvoirs ne font qu’aggraver son état moral. Il est très intuitif, il faut avouer.
Sa sensibilité liée à la douleur des hommes et de la galaxie n’est pas vraiment un cadeau.
Le fils de Clow n’est pas tout blanc, car il garde son côté de démon.
« Est-ce qu’Anakin a une partie démone et maléfique ? »
Cela doit faire longtemps que le véritable « lui » a réussi à dominer les autres, même si toutefois, l’âme de l’Ancien ( c’est encore plus complexe que ça), faisant office de partie démone peut se permettre de contrôler le sorcier sans son avis.
Concernant l’existence d’une partie démoniaque, à part un dragon déchu qui avait essayé de faire exploser son créateur afin qu’il devienne maléfique, aucune autre personnalité n’a eu le temps de se développer. Même le fameux dragon réussit à être éliminé par Anak’, en acceptant d’approuver la mort, sa plus grande crainte.
Malgré avec une considération vulnérable, corrompre Anakin relève de l’impossible.
Soit il explose son câble, soit il déprime, mais en aucun cas, vous arrivez à le faire sombrer dans un côté maléfique.
Malgré toutes les manipulations et les tortures, Anakin reste égal à lui-même !
L’héritier de Clow s’entends sur une seule chose au niveau sa véritable espèce : la destruction.
Il aime détruire quand on le cherche trop.
Si vous le demandez par contre de tuer quelqu’un, il refusera.
Niveau sujet du sexe, il est préférable de ne pas parler de ce thème.
Anakin a vécu une première enfance horrible dans les camps.
Imaginez combien de temps il a fallu pour qu’il fasse la différence entre viol et acte consentit !
Il déteste le sexe en règle général, ainsi que la guerre.
Au moins, c’est clair et net.
Si vous insistez, il risque de péter un câble et de faire quelques victimes.
« Et l’argent alors ? »
Il vous le dira lui-même qu’il n’est pas du tout intéressé.
Non, ne restez pas les yeux ronds, Anakin a subi quelques modifications comme vous pouvez le voir. Certes, elles sont nombreuses. Mais ses explications vont nous servir pour la suite.
Passons aux intérêts du fils de Clow.
Elles sont banales pour un artiste : écrire, dessiner, chanter.
Anakin est un accro du fantastique, et tout ce qui traite du surnaturel, même si les esprits et lui font deux. C’est vrai que voir Bloody Mary dans un miroir n’est pas rassurant !
Surtout quand vous apprenez trois millénaires plus tard que c’est une mise en garde de mort !
A la deuxième apparition, c’est le moment pour vous de mourir.
A ce moment là, Anakin va devoir contre son gré utiliser ses pouvoirs concernant les esprits.
Jusqu’au jour où cette sombre affaire va lui rapporter des avantages.
Vous connaissez Samara Morgan ? Parfait.
Maintenant, dites vous qu’elle est une des filles de Bloody Mary avec une certaine Alice.
Excellent.
Désormais, dites vous que, quand Anak’ a réglé ses problèmes avec l’esprit tueur, Samara et lui deviennent meilleurs amis.
Non, Anak’ n’est pas un fou furieux. Il sait très bien ce qu’il fait.
Samara n’est pas aussi psychopathe qu’elle en donne l’air !
Il faut simplement la comprendre ! C’est tout ce qu’elle demande !
Un des traits qui caractérise aussi le fils de Clow est son passe temps de s’enfuir de la réalité.
D’accord, il vit dans un monde énormément sombre, et personnellement, il n’y a pas beaucoup de lumière.
Cependant, les personnes de l’organisation arrivent à rester « connecté » au réel.
Même si Anakin craint la mort comme la peste, il trouve son bonheur uniquement dans l’au delà, dans ce monde mystérieux qu’il est compliqué de traverser pour un vivant.
Anakin, sans aucun problème vous fait des dessins sur cet univers.
Pourtant, croyez-moi, le fils de Clow n’aime pas les choses à l’eau de rose. He is the daemon !
Ne rendez pas les choses trop gores non plus, c’est pas un fada du sang et des corps découpés.
La deuxième caractéristique est compréhensive : la magie.
Anakin est l’hériter de Clow donc c’est OBLIGE qu’il doit aimer ça.
Au début, vous vous serez prit un râteau de première en assurant cela.
L’évolution de la mentalité d’Anak’ est assez rigolote.
Au départ, c’était un Jedi, à fond là-dedans. Impossible de le faire passer à autre chose.
Puis, il apprends que c’est le fils de Clow.
« Le pouvoir des cartes va t’il l’intéresser ? » Na.
Il refusera ce pouvoir.
Mais un bon jour, il est contraint de les utiliser.
Patrata, maintenant, le sabre laser, c’est pas assez puissant, suis à fond dans les cartes.
Ce comportement de gamin est normal chez lui, même pour une apparence de vingt trois ans.
Non, Anakin n’est pas immature, c’est un cas particulier.
Poursuivons notre petite explication.
Ensuite, il se prend en pleine figure que c’est Le Pilier du Feu et de La Terre.
En clair, c’est le Pilier de La Vie : meilleur dans les deux éléments citées plus haut.
Beaucoup de personnes auraient éclatés de joie d’avoir ses pouvoirs.
Lui, aucunement. Avis négatif.
Toutefois, encore à nouveau, il finit par devoir montrer ses compétences en sa matière.
Là, cela devient l’union parfait avec les flammes et Anakin.
Je sais, Monsieur sait nous rendre fou.
Mais c’est pas fini, après, il apprend que c’est un démon !
Va t’il nous tirer une réaction décalée ? Curieusement non.
Oui, l’éveil en tant que démon et Pilier prend du temps ! Mais nous pouvons lui pardonner !
Des siècles plus tard, il aura une dernière révélation : c’est un Liseur de Rêves.
Mais cela revient à nous d’aller plus loin dans le futur que la situation du moment.
Pour terminer sur notre fils de Clow, une dernière question est drôle à se poser.
« Où Anakin a apprit à pirater ? »
Pour un démon qui arrive à être excellent, alors que son fils ne le voit pas beaucoup en train de lire des ouvrages de connaissances, la réponse est par l’apprentissage.
Anakin reste le surdoué agissant seulement comme un enfant de bas âge.
Le fils de Clow aime apprendre.
Le piratage est une bonne solution pour faire sortir les propriétaires des trafics de leur état normal en voyant toutes leur données effacées !
C’est l’exploit de ce gamin de cinq ans, qui ne savait rien sur lui à l’époque !
Oui, avouons-le, Anakin est intéressant à étudier.
Toutefois ce n’est pas le sujet primordiale, ni du moment, ni de cette aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Ven 12 Juin - 6:59

Le caractère complexe de Dean enfin expliqué lol!

***


Dean Winchester dans tout ça ?
Nous y venons.
Nous allons nous concentrer sur le caractère du véritable frère.
Oui, vous avez bien lu, le vrai Dean a beaucoup de points communs avec Anakin !
Vous ne me croyez pas ? Alors ne perdez pas le fil.
Dean Winchester n’a pas connu une première enfance joyeuse : joujou des démons.
Naat le considérait même comme uns de ses jouets favoris, après Anakin bien sûr.
« Comment cela se fait que Dean soit emprisonné dans le même camp ? »
C’est entièrement le fruit du hasard pour que cela soit le lieu identique.
John, le gentil papa, avait simplement l’ambition de se débarrasser de ses fils.
Vu qu’il avait contacté Naat quelques temps avant, ce fut facile pour lui de les vendre aux ténèbres.
Quand on sait que John Winchester va se faire une renommée sur Terre comme un puissant chasseurs de démons, qu’il va être le modèle de Dean Winchester, et qu’il va, résultat du compte, mourir par Naat qui s’était servi de lui pour arriver à ses fins, cette vérité est surprenante.
Toutefois, le gentil papanouet, même durant la deuxième enfance de ses enfants tentera à nouveau de les tuer.
C’est horrible ! Mais pour le grand plaisir du père, Dean ne s’en rendra pas compte.
Seulement Sam va réagir, détestant John Winchester pour de bon.
Le gentil père a réussi à gagner de l’argent sur l’emprisonnement de ses fils.
Si Monsieur Papa Gentil les a donné à Naat, c’est en sachant qu’ils mourraient vite.
John Winchester n’était pas d’avis favorable à la naissance des Piliers.
Dès qu’il a su que ses fils en faisaient partis, il n’a trouvé que cette solution.
« Comment Dean a supporter cette vie ? »
Si vous lui posez cette question en le voyant au coin de la rue, il vous dira uniquement ce qu’il sait. Les souvenirs de cette période, il n’en a pas.
Sauf si vous arrivez à parler avec sa partie démoniaque.
Le véritable Dean, âgé de cinq ans, n’a pas vécu cette existence aussi bien que son frère.
Sam s’en tirait bien dans l’ensemble : il avait Anakin comme meilleur ami, il endurait en arrivant à oublier ses moments, il avait déjà un plan de sortie.
Mais l’aîné, lui, était laissé à lui-même dans une pièce sombre.
Ce que Naat lui faisait, il ne parvenait pas à l'effacer de sa tête.
Ses pouvoirs, il n’en avait pas conscience.
Dean ne voyait pas de sortie de cet enfer, il y voyait uniquement la mort.
Alors, pour ne pas sombrer dans la folie, une partie maléfique qui supportait ses tortures se créa.
Plus Naat malmenait Dean, plus celui-ci devenait puissant intérieurement.
Personne ne pouvait se douter à l’époque des conséquences prochaines de cette personnalité nouvelle. Protégé par une seconde partie de lui-même, Dean n’avait plus rien à craindre.
Son intérieur finit même par apprécier les tortures, et cette personnalité devenue vivante dans le véritable frère.
Et c’était la partie maléfique, pour sauver son créateur qui avait fait oublier de la mémoire de l’aîné toutes ses années de malheur. Elle se promit même d’avoir une vengeance.
Certes, haïr la partie démoniaque de Dean est normale.
Toutefois les causes de sa naissance date de cette époque. Nous y reviendrons plus en détails.
L’aîné n’était qu’un simple enfant sensible, il avait bien le droit de se protéger de cet abysse !
Dean n’avait fait que se voiler dans son véritable caractère pour ne pas craquer !
« Dean possède aussi un drôle de comportement ? »
A part qu’il a copié les deux tourtereaux dans la recherche de noises à son frangin, non.
Dean est un petit humanitaire sans en avoir connaissance, un violent petit humain assez impulsif tout en restant un homme compréhensif et étrange.
Par contre, c’est un entêté de première, pire que Kurawabara !
Niveau de ses sentiments, faites venir l’expert pour le comprendre.
« Dean, est-ce que tu déprimes ? »
Oui, mais il le cache. Il demeure encore très empathique, et le passé ne s’oublie pas.
Mais comparé à Anakin, lui, quand il pleure, tu ne sais pas où il est.
Tu te demandes parfois si en cachette Monsieur ne chercherait pas à se suicider.
Ses problèmes causant sa déprime, il vous dira que cela ne vous regardent pas.
Il faut encore faire venir le spécialiste pour comprendre que dans l’aîné, un dragon déchu similaire à celui du fils de Clow s’est développé.
Le but de ce dragon est de faire déprimer Dean, pour qu’enfin la partie démoniaque s’éveille.
En créant cette personnalité, le véritable Dean ignorait qu’il allait devoir sacrifier sa propre existence pour parvenir à ses ambitions très antérieurs.
Le dragon lui rappelle chaque fois qu’il perdra ses proches, ses amis, qu’il va les tuer.
Le vrai Dean connaît son destin, le fait que sa naissance est faite pour ça, mais il ne le veux pas.
Au départ, c’était son envie : gouverner le monde, se venger de cette enfance.
Mais après sa mentalité a changé, mais sa partie démoniaque est demeuré identique.
Refusant d’accepter ses propres anciennes aspirations, la personnalité maléfique se sert de ce dragon pour torturer le vrai Dean moralement, pour le soumettre à sa loi.
L’intérieur du véritable frère n’a pas oublié ce qu’il a poussé à la création de ce côté.
Il sait que si celle-ci s’empare de lui, la partie démoniaque prendra la place du vrai Dean.
Pour éviter cela, la seule issue est de le tuer.
« Dean, comment sont tes déchaînements ? »
A l’époque de la petite chasse de démons, cela aurait été un massacre de démons.
Cependant, avec le temps et les connaissances, d’autres idées lui viennent en tête.
Le vrai Dean n’arrive pas à la hauteur de la réputation de psychopathe de Frodon Sacquet !
Ses déchaînements restent très exterminateurs.
Comparé à Anak’, si vous l’énervez trop, un simple combat peut raser une ville.
Car le véritable Dean ne sait pas se contenir.
Il ne fait pas comme Anakin qui veut faire aucun mal aux innocents.
En pétage de plombs, l’aîné est obligé de tuer ou de détruire quelque chose ou quelqu’un.
Bien sûr, quand il n’y a pas d’ennemi, c’est Sam qui se prend tout dans la figure.
Dans de telles circonstances, le cadet parvient à calmer son frère alors qu’il réalise un malheur. Dans le cas contraire, Sam reçoit des tas et des tas de reproches, et il voit très bien que Dean est à deux doigts de le tuer.
L’aîné devient extrêmement dangereux dans des cas comme ça.
Mais des fois, rien que pour se calmer, il part s’enfermer dans un coin et se lamente sur son sort. Au moins, tu as moins de victimes au cimetière.
« Dean, quels sont tes qualités ? »
L’aîné des Winchester est très amical comme il le veut.
Il est surtout une personne à qui nous pouvons parler de choses difficiles en confiance.
Dean Winchester sait tenir les secrets, comme il sait très bien se forger des murs intérieurs.
C’est aussi, mais ça bien sûr, de ses propres mots, il ne l’approuvera jamais, un humanitaire.
Certes, il a une drôle façon d’agir : « Je veux tout détruire sans tuer personne. »
Cependant, si vous observer davantage ses gestes, Dean veut tout faire pour sauver tout le monde. Les remarques parfois bizarroïdes de son frangin lui mettront la puce à l’oreille.
Dean Winchester tient aussi énormément à sa famille.
C’est tout ce qu’il possède, et qui le tient dans la réalité d’autrefois.
Pour l’aîné, le temps de la chasse aux démons est un lointain souvenir.
Des remémorations qui considèrent comme agréable.
Dean Winchester se refuse, par ce changement de combat, de perdre sa relation avec ses proches. Par conséquent, il s’attache à Sam comme une pierre précieuse.
Oublier John Winchester lui a été difficile, et le cadet est tout ce qu’il lui reste.
Pendant longtemps, Dean a cru qu’il aimait son cadet seulement fraternellement.
Toutefois, la douleur du départ de son cadet à Stanford, et ses incompréhensions en découvrant qu’il serait prêt à tout sacrifié pour Sam, firent comprendre au pauvre aîné ses réels émotions.
Cet amour interdit est à la fois une qualité et un défaut de Dean Winchester.
Ses sentiments, même si Monsieur ne les approuvent pas, sont visibles dans ses actes.
Plusieurs fois, il a essayé de faire comprendre au cadet par des sous-entendus ses émotions.
Le petit futé de cadet ayant déjà deviné la cause de cette attache refuse toutes ses avances.
Dean Winchester, lui, tente au mieux comprendre son complexe homosexuel.
C’est un hétérosexuel 100% garanti, alors pourquoi il tombe amoureux de Sam ?
Très bonne question. Apparemment, toutes les raisons les plus évidentes ne conviennent aucunement aux deux frères. Ils pensent qu’il y a quelque chose d’autre. Mais quoi ?
Soyez certains d’une chose : Dean Winchester, le vrai aîné ne tuera jamais Sam.
Le violer, ça, c’est toute une autre affaire.
Monsieur n’est pas contre les relations plus poussées, toutefois, si son cadet n’est pas en accord, il ne peut rien faire !
Etant quelqu’un de très respectueux ( oui, c’est étrange), jamais Dean se sentirait capable de faire un acte aussi immoral. Ce qui explique ses remords dans notre contexte !
Sa protection immense envers son cadet lui vaux une célébrité d’être une personne attachante.
Quand vous lisez toutes ses lignes, vous vous dites plutôt que Dean Winchester connaît la recette pour vous rendre complètement fou ! Monsieur ne connaît pas les choses simples !
La plus grande qualité qu’il a repris de son modèle Jason Teague, c’est la plaisanterie.
Les deux tourtereaux adorent plaisanter entre eux, alors pourquoi pas…faire pareil !
Dean Winchester peut redevenir très facilement un gamin de bas âge.
Il sait vous exaspérez comme un petit enfant pas sage, et très dynamique.
Dean Winchester, en dehors de réchauffer une ambiance, a apprit à dépasser ses limites.
Depuis la création de la partie démoniaque, Dean Winchester veut toujours aller de l’avant.
Il regarde le passé, mais avec beaucoup d’écart comparé au présent.
Dean Winchester sait aussi ses erreurs.
« Dean, quels sont des défauts ? »
L’aîné possède de nombreux défauts.
Son impulsivité peut faire fuir une armée toute entière.
C’est aussi un violent, aimant recevoir la gloire à lui tout seul.
Cela lui plaît aussi, dans son plus grand intérieur , d’être connu de tout le monde !
Monsieur aime aussi penser beaucoup à lui avant de réfléchir aux autres.
Nous avons un comportement contradictoire dans la famille Winchester !
Mais Dean Winchester a renfermé ce côté orgueilleux et égoïste en lui.
Tout ça, maintenant, c’est la partie démoniaque qui les as.
Par contre, sa violence et son caractère de têtu, cela lui reste spécifique.
C’est bien beau de vouloir changer, certains signes restent !
« Dean, quel est ton modèle ? »
Sur Terre, il vous aurait répondu : John Winchester.
Aujourd’hui, il dirait plutôt : Jason Teague, le créateur de la rébellion des démons.
Jason est une rencontre pas assez commune.
Vous apprenez que vous êtes le survivant de l’organisation, et ce démon veut vous protéger.
Il vous soutient de tous les côtés !
Avec le temps et les discussions, vous finissez pas l’apprécier, ensuite, c’est votre meilleur copain ! Quand Jason vous présente son meilleur ami, Jake Gray, une grande amitié se forme.
Vous devenez alors le nouveau petit trio inséparable !
Seulement, à l’époque, vous savez que Jason est un démon né démon, mais à part ça !
Vous ne vous demandez pas pourquoi il vous connaît déjà.
Les révélations vont toutefois tombées depuis à depuis, mais vous ne rejetez pas le démon.
Même si vous comprenez qu’avec Jake et lui, ce n’est pas une attache banale.
Na, les deux démons sont amoureux vraiment de l’un et de l’autre !
Pire encore, Messieurs les deux tourtereaux sont bisexuel : ils s’aiment entre eux, Jason semble avoir des émotions plus fortes avec vous tout en ayant comme femme Lana Lang, Jake paraît être tombé amoureux en plus de son meilleur ami, de Sam mais jamais vous ne pouvez lui enlever ses émotions amoureuses envers Amélia !
Toutefois, il y a un point noir : Jake refuse d’aimer Jason de cette façon.
En effet, les deux tourtereaux ont finit par apprendre qu’ils étaient beaux-frères !
Jake, même si à l’époque, c’était un petit mensonge, était en plus né d’un inceste.
Par conséquent, Jason doit, même si cela ne lui fait pas plaisir, ne pas montrer sa tendresse excessive envers son frangin.
Voilà rapidement la situation où vous vous retrouvez.
Mais si Dean Winchester adore Jason Teague, c’est pour son esprit centré sur les autres.
Jason ne sait pas malheureusement pas penser à lui. Il sacrifie toute sa vie pour des causes humanitaires. Pourquoi ?
Après deux mois de tortures après avoir contre son gré dévoilé quelques unes de ses idées de rebelles contre les horreurs de son monde par son père (considéré ainsi en ce temps, car Jason a une famille compliquée), Jason avait le choix entre deux chemins : mourir ou se rebeller.
Voulant à tout prix transformer la mentalité de son univers pourri, il s’était rebellé.
C’était sa raison de vivre avec la protection des loups.
Etant un borné de première, vous ne pourrez jamais le faire changer d’avis.
Jason sait qu’il mourra dans sa mission. Il veut la mort, car son existence n’est fondée sur rien.
A part peut-être sur deux raisons de vivre : ses buts qu’il s’est fixé, et Jake.
Jason Teague, par son comportement, est apprécié de tous.
Rares sont les démons connaissant leur espèce ayant une telle façon de penser pour l’avenir.
Dean Winchester n’a pas choisi n’importe qui comme modèle, et cela dépasse son père : Jason Teague est avant tout un surdoué, excellent dans tous les domaines.
Personne ne vous avait dit qu’Einstein existait aussi dans ce monde ?
Espérons seulement que Dean Winchester parvient à ses objectifs d’être à la hauteur du démon !

Vous ne voyez toujours pas la ressemblance de caractère ?
Prenons alors le dernier fait : un banal combat d’Angelic Layer.
L’objectif du jour est simple : battre Anakin, qui s’est déjà fait des renommés de champion.
Dean Winchester ne parut pas au premier instant tenter par ce combat !
Mais une fois les Anges dans l’arène, et le combat sans merci commençant, là, ce sont les révélations : ils utilisent les mêmes techniques.
La volonté demeure identique durant toute la petite bataille !
Comment Dean arrive t’il à battre Anakin ?
Cela ne se passa pas comme ça, car, les deux Anges sont expulsés en même temps.
Le fils de Clow étant un observateur, en étudiant uniquement le petit combat, assura quelques minutes plus tard à Sam que Dean Winchester serait excellent comme son remplaçant s’il viendrait à mourir.
Comme si les craintes de l’héritier des cartes devaient se produire, quelques temps après, Dean Winchester reçut les responsabilités de prendre soin de « La Compagnie », avant la mort du fils de Clow. Ce fut ensuite la descente en enfer pour tout le monde !
Le plan des ennemis avaient miraculeusement marché !
Désormais, il ne manquait plus de faire sombrer Dean Winchester !
Mission impossible ? Pas aussi sûr. Bon courage, les amateurs voulant l’aîné pour eux.
Faites quelques comparaisons entre Anakin Read et Dean Winchester si vous ne remarquez aucune similarité, la ressemblance vous sautera aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Dim 14 Juin - 21:41

Dean devait bien commencer ses erreurs What a Face

***


Je méditai, profitant du sommeil de mon frère.
Les tournures des choses ne me plaisaient pas.
Dean se faisait pervertir par sa partie démoniaque. Stagram aggravait la situation.
Je devais absolument aider mon frangin, tout en ayant préféré avant le terme du débat du viol commit par Dean, voulant cesser toutes ses querelles et ses scoop de presse.
L’hurlement d’un présumé cauchemar de Dean me ramena dans la réalité.
Je sursautai, avant de me tourner vers mon frère. Je vérifiai mon aura.
Heureux de revoir mon véritable aîné malgré l’alarme de son cri, je me précipitai vers mon frangin, l’épaulant. En présence du véritable Dean, je n’avais plus peur de ses ambitions.
Mon frère se lamenta, les mains sur ses tempes :
- Ce n’est pas vrai ! Il ne va pas me lâcher avec cette vision !
Remarquant ma présence auprès de lui, il leva la tête :
- Salut Sam ! Tu as bonne forme ?
- Je te retourne la question.
- Bah, ça pourrait aller mieux.
- Dean…
- Quoi ? Tu te questionnes sur mon cri ? Erreur du système. Tout va bien, tout roule !
« En fait, ça ne roule pas du tout. A croire que je vais te tuer sous les ordres de Stagram. Tu parles d’un changement de comportement dans la voie claire ! »
Je lu ses pensées dans une impassibilité totale. J’assurai :
- Toi, tu me caches quelque chose.
- C’est interdit d’avoir des prémonitions, Monsieur le médium ?
- Quelle genre de vision ? Insistai-je en regardant mon frère droit dans les yeux, sans éprouver une moindre petite crainte concernant ses deux autres côtés.
- Rien d’important. Laisse tomber, ça ne te concerne pas !
« Ce serait mieux pour toi, petit frère. Tu as assez de soucis à te faire. Rassures-toi, ton gentil grand frère va tout tenter pour ne pas réaliser sa vision. »
- Dean…
- Na, na, ça ne te concerne pas !
« Espèce de borné de frangin, Sammy ! C’est hors de question que tu le saches. »
Je soupirai, exaspéré par ce caractère de gamin.
« Grand Dieu, mon petit Sammy est un ange ! T’arrives enfin à comprendre quelque chose !»
Céder avait été la meilleure solution.
De toute façon, j’étais arrivé à mes fins. Je savais à quoi m’attendre.

Je ne retournai pas sur le sujet de conversation.
La journée se termina par un silence total.
Dean se refusait toujours d’entretenir les anciennes relations.
J’avais remarqué, ses dernières semaines, que je paraissais avoir fait mon deuil sur le viol.
L’acte se trouvait toujours dans ma tête, mais il avait cessé de me hanter.
Mon aîné me poussait davantage à revenir à nos problèmes.
Cela ne me plaisait pas de le voir en train de s’ennuyer chaque heure de plus. Il était mou.
Dean en avait marre de ce combat. Il le montrait dans son comportement.
Mon frère ne se trahirait plus dans son caractère. Il avait reprit le contrôle.
Les déraillements de ses autres parties le déchirait.
Je voyais dans ses yeux souvent une lueur de regret.
Sa partie maléfique n’aurait jamais dû naître, l’histoire se serait déroulée autrement.
Toutefois, les évènements resteraient gravés sur les livres d’écoles, sur les journaux et dans la tête des personnes. Dean n’arriverait jamais à enterrer son abus sexuel.
Mon vrai frère ne m’en voulait pas pour l’aide. Il savait que je finirais par le tuer.
Notre destinée était déjà tracée.

Le lendemain, nous reprîmes la route.
Nous nous retrouvâmes, le surlendemain dans une sorte de gymnase ayant des tas de salles vides. Dean, comme d’habitude, ne me parla pas.
Nous passâmes la plupart de nos journées à nous aventurer dans ce labyrinthe.
Impossible de trouver une sortie.
Un soir, je fus incapable de dormir sur le matelas.
Je regardai alors mon frère.
Je me mis assis alors à côté de mon complexe frangin, regardant le mur opposé.
D’après les signes, mon véritable frère refaisait un coup de déprime.
Sa prémonition avait sûrement un lien direct avec son moral.
- Dean ?
J’allais finir par accepter sa manie de ne jamais me concerner dans ses affaires.
- Ne t’inquiète pas pour moi, je vais bien. Retourne te coucher. M’implora Dean en me regardant.
Sa voix le trahit dans son humeur qui devrait être joyeuse.
Ce fut une voix perdue dans les ténèbres, dévastée qui me supplia.
Je soupirai, contestant :
- Toi, aller bien ? Tu t’enfonces plutôt dans une immense déprime, ouais!
- Sam, tu ne peux rien pour ma situation.
Je ne savais pas ce qui était arrivé à Dean, mais c’était rare quand mon véritable frère parlait lui-même de ses problèmes. Pour une fois que j’arrivais à en tirer quelque chose sans en baver ! Qui m’a donné un aîné pareil ?
- Je te signale que toi, tu n’es pas mieux. Quand cela concernait mon passé antérieur, tu me répétais plus de dix mille fois de ne pas garder ça pour moi !
- A ton soucis, au moins, il y avait une solution.
Parce que Dean était certain qu’il n’y avait aucun moyen de stopper sa prémonition ?
Si au moins, j’avais davantage de détails au lieu de lire dans sa tête, je pourrais apporter mon aide ! C’était quand même moi la victime dans l’affaire !
Deux mots sortirent de la bouche de mon frère, comprenant alors ce qui le tourmentait autant :
- Merci Sam.
Cela aurait pu être un remerciement commun, mais ce n’était pas le cas.
C’était une dernière volonté, comme s’il venait de me dire son testament.
Mon cœur s’emballa. Je priai, ne désirant aucunement me conformer au désir de mon frère :
- Dean !
- C’est la meilleure chose à faire. Répliqua mon frangin.
Dean étant un véritable borné, il refuserait de m’écouter.
Il préférait, pour anéantir sa deuxième personnalité se faire tuer plutôt de l’ensevelir dans lui-même. Pour ne pas commettre une deuxième fois l’irréparable, il préférait refuser la lumière.
- J’ai toujours été différent des autres démons. Depuis que je connais la vérité, tout est devenu clair dans mon esprit. Je ne me suis rappelé de mes erreurs du passé, et maintenant, vous allez en payez les conséquences.
- Tu n’as fait que te protéger.
Les erreurs dont il parlait traitèrent à la fois mon viol et la création de sa partie maléfique.
Jamais je ne l’avais vu autant regretter un acte de protection.
J’ignorai quand mon vrai frère avait prit conscience de sa bêtise sur la vivacité de ce côté.
Dire une date sur le retour de ses souvenirs sur son ancien passé était impossible.
Toutefois, j’avais sous-estimé le véritable Dean.
Il était dotant plus prêt à être Le Pilier de La Lumière que je ne le pensais.
Rien que pour ma protection, il n’hésitait pas à sacrifier sa vie !
- Je deviens de plus en plus démoniaque, et ça me tue vivant.
Dean n’avait pas tord. Il s’était retenu plusieurs fois de me faire du mal.
Chaque fois, il avait reprit le contrôle.
Mais maintenant, cette partie démoniaque allait pouvoir profiter du corps de son créateur si Stagram arrivait à ses fins d’après les pensées de mon frère.
- Ce n’est pas la réalité des choses qui t’a transformé. Assurai-je.
- N’en soit pas si sûr. Je deviens vulnérable, et crois-moi, une partie de moi en profite grandement. Il n’a pas seulement ça. Ce côté est en train de me pervertir. Je retrouve toutes mes anciennes ambitions. Cette nouvelle sensation est à la fois désagréable tout en restant amicale. Au lieu d’être votre espoir, je vais être la faille.
J’écarquillai les yeux, ne pouvant cacher ma surprise.
La partie démoniaque était en train d’anéantir le vrai Dean grâce à son dragon !
Elle était en train de transformer mon frère avec l’image qu’il ne voulait jamais donné de lui !
- Ne dis pas ça, tu n’es pas un monstre !
Ce que voulait Dean cherchait par tous les moyens de me faire comprendre, c’était son temps à lui de mourir. J’allais devoir le tuer, par la sécurité de tout le monde.
Mon frère pouvait toujours m’implorer, jamais je me résoudrais à cet acte.
Je tenais trop à mon frangin pour lui retirer l’existence, pas mon véritable frère !
- Avec ce que je vais faire, tu changeras ton point de vue.
- Comment ça ? Qu’est-ce que tu vas faire ?
Je m’attendais à ce qu’il me remballait, disant que je devais m’occuper de mes oignons.
Je me serais prit un râteau en croyant cette supposition :
- Nous allons avoir une confortation en force, toi et moi. Dans cette prémonition, à l’issu de cette bataille, je vais te tuer.
Ces dernières semaines, j’avais surveillé davantage mon frère pour cette raison, ne voulant pas être prit de surprise lors de son attaque. Ma connaissance sur le sujet se fit savoir.
Aucune remarque de Dean, sans doute, il l’avait deviné dans mon regard.
- Pourquoi m’avoir caché une telle information ?
C’était à la fois une critique et une documentation personnelle.
- J’étais incapable de t’en parler, expliqua Dean d’un ton franc.
Mon frère n’avait jamais besoin de s’éterniser sur les grands discours d'éclaircissements.
Mon aîné rajouta :
- Naat a réussi son coup. Il a pu avoir ce qu’il voulait de moi.
- Je t’interdis de confirmer ses genres de choses, d’accord ? Tu n’es pas entièrement consumé, à ce que je sache. Tout va s’arranger.
- Tu sais très bien que nous allons mourir ! Naat ne fait que refléter ce que je suis réellement, ce que j’ai refusé de devenir depuis petit ! Tu peux rien contre cette partie de moi qui révèle ce que je voudrais être pour calmer mes maux.
- Mouais, mouais, à ce que je sache, elle dormait en toi au départ !
- Si les ennemis l’éveille complètement, c’est la fin de tout.
- Même si tu as commit l’irréparable, je te vois mal finir dans le royaume du mal.
- T’es sérieux ?
- A ton humble avis. En parlant de ce thème, j’aimerais le mettre au clair. C’est bien beau d’avoir retrouvé le contact, l’acte me hante toujours de différentes manières. De plus, j’en ai en assez de tous ses fardeaux de douleur. Si au moins, j’avais une raison valable pour ma mort !
- Arrête de te lamenter sur ton sort. Tu es tellement puissant et dangereux que je ne t’arrives pas à la cheville.
C’était clair que niveau magie, j’avais tout fait pour être le meilleur.
Avoir Anakin comme meilleur ami me rendait un peu privilégié.
Nous avions apprit tous les deux des tas de formules de différents niveaux.
Concernant ma puissance l’arbre, puissance très mystérieuse pour Monsieur tout le monde, je l’avais intensifié par des gros travaux personnels. Je maîtrisais pratiquement ce pouvoir.
Ma spécifié magique m’avait permit de m’intéresser à la force que possédait la nature.
Tout comme, j’avais appris à entendre les hurlements de la terre et à calmer les arbres souffrants, me permettant d’acquérir des pouvoirs de guérison.
Aimant les ténèbres, à l’opposé de cette puissance sublime, je m’étais entraîné avec Anakin.
J’étais rapidement à mon objectif concernant cette discipline.
Toutefois, ma partie démone, très dissimulée en moi n’était pas encore satisfaite.
J’eu un petit sourire. Dean vint pour sa première fois de me complimenter !
- Je n’ai jamais su véritablement la cause de ma puissance concernant ma haine. Dévoila Dean d’une voix triste. Face à la mort, je me sens tellement faible. Tu sais, Sam, tu auras beau tout essayer, tu ne parviendras pas à me stopper dans mes actes.
- Dean, je sais que tu ne possèdes pas les mêmes failles qu’Anakin, répliquai-je de la même intensité. Tes points faibles sont simples : moi, ta première enfance et ta partie démoniaque. Les ennemis savent jouer sur ses cordes. C’est vraiment la même différence qui vous séparent.
- Tu as des preuves pour appuyer tes dires ? Me questionna mon frère, ayant peur d’être démasqué dans ses failles.
- Ce qui caractérise Anakin est avant tout sa tristesse intérieure. Cependant, comparé à toi, il s’en sert comme une arme à tuer. De plus, il n’a jamais acquis un côté noir. Quand tu le vois, tu perçois plutôt un humain qu’un démon sanguinaire. Je pense que c’est n’en ayant jamais pensé aux envies de sa véritable espèce que le livre ne l’attire pas. Anakin est un pacifique né. Faire le bien est sa base d’aspiration. Mais en ce qui te concerne, ses tortures t’ont bouffés vivant. Alors, par protection de ta propre pureté, tu as fait naître une partie démoniaque, pour qu’enfin, ses moments ne soient plus un véritable enfer sans fin. Sans t’en rendre compte, durant la chasse aux démons, tu l’as réveillé. Toutes tes ambitions intérieures que tu refuses n’ont fait qu’amplifier ces désirs que tu ne voulais pas. Cela explique ton attirance face à cet ouvrage maudit, vu qu’il déteint le pouvoir ultime. Ma mort a été le début d’un long mécanisme prémédité dû à tes sentiments amoureux. Sans ma présence, tu es complètement vulnérable.
Dean m’aurait habituellement massacré face à ses révélations que je ne devais pas savoir.
Au contraire, il m’observa à nouveau, me scrutant complètement.
Mon vrai frère dévoila :
- Je ne peux dénier. Quand tu étais mort, j’ai en effet, repoussé le réel. Je m’en veux, j’aurais préféré mourir avec toi.
- Tu étais important pour d’autres personnes. Imagine un peu la réaction des deux tourtereaux. Jason n’aurait jamais accepté ton geste !
- Ce démon m’étonna toujours.
- C’est un fardeau cet amour qu’il porte envers toi. C’est un démon en connaissant son espèce, il faut se rappeler de ce détail. Il n’est pas comme nous.
- C’est certain. J’ai jamais compris pourquoi Jake refuse autant ses sentiments envers Jason. Ces deux là ont une attache interdite vraiment bizarroïde. Mais, de toute façon, ce que nous disons n’arrange pas mon affaire.
- Tu ne me tueras pas, Dean.
- Merci encore une fois Sam. Je te remercie grandement du soutien et de l’espérance que tu m’apportes. Je pensais de plus n’avoir à de demander de stopper ta manie de m’occuper de mes affaires. Pour ce que je t’ai fais, j’ai longtemps cru que c’était vraiment fini. Mais notre conversation ne change pas ce que tu vas me faire. Tu dois me tuer si je fini par être corrompu.
- Dean, tu es mon frère. J’ai beau avoir une famille, tu demeures toujours très important pour moi. Tu sais que je ferais tout pour t’aider. Je vais être clair sur ce dernier point, je ne te tuerais pas. Tu ne te rends pas compte de ce que tu es train de m’implorer.
- C’est mon unique chance de m’en sortir.
Sa voix s’éteignit. Je compris que je devais le laisser tranquille.
- Bonne nuit.
Ce fut mes deux derniers mots. Ne voulant pas le déranger, je retournai me coucher.
Dean me regarda un long moment, plongé dans un profond sommeil.
Contre toute attente, l’aîné s’écroula en larmes, renfermant sa tête contre ses mains.
Il pleura à chaudes larmes en entendant les mots saccadés du dragon :
« Torture…torture…souffrance…souffrance…»
La prémonition lui revint en tête, la scène de mort toujours aussi intense.
Durant ce moment de désespoir, mon frère se réprouva.
Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17860
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 18 Juin - 12:50

wow sa y'est j'ai rattrapper mon retard

excélent :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530:


  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 18 Juin - 20:35

Excellent, c'est un terme un peu trop énorme lol!

***


(* 30 minutes de Tatu)

Nous nous réveillâmes dans les environs de l’aube.
Tout en poursuivant notre traversée, je remarquai une grande détresse sur le visage de Dean.
Celui-ci parut avoir perdu tout espoir. Il donna l’impression qu’il allait me tuer aujourd’hui !
Nous arrivâmes dans une énorme salle, toujours vide, et laissée à elle-même.
Nous firent quelques pas avant de nous arrêter.
Reconnaissant l’aura des sbires, nous nous retournâmes.
Le suppôts furent de nouveau là.
Dean sursauta de terreur, croyant connaître un de ses assaillants.
Un des suppôts fit de sa voix grave et froide :
- Vous croyez pouvoir nous échapper, les Winchester ? C’est très décevant de votre part.
Durant les dires pourtant simples du sbire, Dean serra son poing droit.
Le suppôt s’avança. Nous reculâmes. Mon frère dévisagea le présumée sbire.
Il s’exclama comme s’il se n’était pas la première fois qu’ils avaient le droit à une confortation :
- Qu’est-ce que tu nous veux ?
- Ne faites pas les idiots, tu le sais. Je vais gentiment jouer avec vous avant de vous tuer.
- N’y pense même pas ! Assura Dean.
- Vraiment ?
Le sbire en question m’envoya valser contre le mur.
- Sam ! S’écria mon frangin.
Le suppôt décrocha un sourire. Essayant de me relever, j’identifiai l’aura de notre agresseur.
C’était Stagram, notre pire ennemi. Une douleur à la poitrine m’empêcha d’agir.
J’hurlai, sous le regard pétrifié de mon frère.
- Ne reste pas ainsi sans rien faire. Il ne te manque plus d’en finir. Il te suffit de laisser cette haine te remplacer. Tue-le. Réalise tes ambitions et ton désir.
- Je ne ferais jamais ça ! Je ne veux pas !
Dean recommença tout doucement à craquer.
Etrangement, la puissance de sa colère s’intensifia.
La partie démoniaque de Dean démarra alors une phase d’éveil fatal.
J’écoutai la conversation, assimilant le risque de ma situation.

Mama papa forgive me
(Maman, papa pardonnez moi)


Dean chercha quelque chose à regarder, l’empêchant d’être sous l’emprise de l’ennemi. Toutefois, le sang brûla dans les veines de Dean, le liquide de la vie d’une autre partie de lui-même. Mon vrai aîné ne su comment réagir, se sentant démuni.
Le livre maudit, sa tentation de l’ouvrir l’hantèrent.

*Out of sight
(Loin des yeux)
Out of mind
(Loin de l’esprit)
Out of time
(Pas assez de temps)
To decide
(Pour décider)


La voix de Stagram consuma l’aîné.
Réveiller la partie démoniaque était sa priorité, il ne pouvait pas reculer.
Pour une plus grande réussite, l’ennemi parla directement dans la tête de mon frère :
« Ne ressens-tu pas l’attirance face à ce livre ? Tu ne peux pas reculer devant ton avenir éternellement. Tu es né pour ça. Personne ne doit te remplacer. C’est ton envie, depuis toujours. Laisse toi aller, cesse te contrer ce que tu es. »
Bizarrement, durant ses horribles paroles, le vrai Dean ressentit la présence de la partie démoniaque. L’autre partie de mon frère parut avoir enlacé l’aîné en lui murmurant les dires de Stagram dans le plus profond intérieur de mon frère.
Dean explosa en larmes sous le poids de la douleur mental.
Cependant, la partie démoniaque fut toujours là. Il fut impossible de la retirer.
La chaleur réconfortante du côté maléfique sembla avoir fait son effet.
Le vrai Dean venait d’avoir perdu sa guerre intérieure.

Do we run?
(Devons nous courir ?)
Should I hide?
(Dois-je me cacher ?)

For the rest
(Pour le reste)
Of my life
(De ma vie)


Un dernier hurlement intérieure de mon véritable frère s’échappa à l’extérieur :
- NON !
Je scrutai mon frère, dévasté. Dean se releva, décrochant une expression de victoire.
Il se tourna vers moi, dévoilant ses yeux jaunes étincelants.
Un sourire toujours aux lèvres, Dean maléfique s’avança vers moi.
- Où est Dean, où mon frère ? M’écriai-je face à mon agresseur.
La partie démoniaque me répondit sur un ton joyeux :
- Il s’est endormit profondément en lui, pleurant de son impuissance.
- Espèce de…
- Ne comprends pas-tu, Sam ? C’est son destin. Tu n’y peux rien.
Dean démoniaque s’agenouilla devant moi. La souffrance au torse se stoppa.
Je retrouvai enfin ma respiration.
La deuxième personnalité assura :
- Tu aurais du assassiner ton frère quand il t’avait imploré de le faire. Maintenant, je vais exécuter pour son grand plus plaisir sa prémonition. Tu peux te rassurer, Sam, tu ne seras pas la seule victime. Ta mort ne sera que le commencement, le début d’un véritable changement dans ce monde.
Je gardai ma colère, ne pouvant accepter de tels dires.

Can we fly?
(Pouvons nous voler ?)
Do I stay?
(Dois-je rester ?)
We could lose
(Nous pouvons perdre)
We could fail
(Nous pouvons échouer)


Dean maléfique apprécia ce moment de contrôle sur mon véritable frère.
Les sbires écoutèrent et regardèrent le retournement des choses avec intérêt.
- Rends moi mon frère. Ordonnai-je.
- Il n’a aucune envie de reprendre le contrôle. Répliqua Dean démoniaque. C’est sa volonté, tu comprends ça ?
- Tu n’es qu’un reflet de lui-même.
Dean maléfique éclata d’un immense rire. Je venais de signer mon testament.
- Je l’étais depuis des siècles. J’étais enfermé dans lui-même, voyant sans défense la douleur de mon créateur s’intensifier. Je ne pouvais le laisser dans cet état. Etrangement, plus Dean évoluait, plus il me donnait de la force. Dans son cœur, j’ai était la seule personne qui pouvait le comprendre. J’ai toujours était là pour lui. Il m’a donné naissance et vie pour la mission de le protéger, pour faire ce qu’il refusait alors que c’était son destin. Tu ne peux pas me rabaisser comme si j’étais une vulgaire deuxième partie de ton frère comme la partie démone. Je suis complètement indépendant, et j’ai moi aussi des désirs.
Mon frangin démoniaque s’approcha davantage de moi.
- Mais toi, tu es notre soucis principal. Même en sachant la douleur de ton frère, tu n’as jamais cherché à le soulager. Même pas un simple instant. Et cette ancienne vie dans les camps, tu te l’as coulé douce, n’est-ce pas ?
- C’était un véritable enfer.
- Pas autant que Dean l’a enduré. J’ai gardé en moi l’intégralité de ces moments. Ce n’est pas comparables aux maigres tortures que tu subissais. S’il m’a créé, c’est pour refouler cette ancienne existence. Mais toi, as-tu souffert à ce point de cette vie ? Tu voulais te croire le plus malheureux, hein ? Tu désirais, même en sachant notre calvaire, être le centre des préoccupations ? Tu pensais vraiment que tu étais le seul qui devait souffrir de cette façon ? C’était pour toi une bonne façon de dévoiler ton orgueil, je l’avoue, face à tous les avantages que tu avais eu le droit. Tu as profiter de l’ignorance de mon créateur pour le faire davantage souffrir. En lui rappelant le prénom de Naat, en le forçant de combattre toujours et encore causant le réveils de ses souvenirs, il a souffert en silence. Mais toi, à côté, tu étais heureux ! Contesta Dean maléfique en marchand en rond tout en me criant dessus ses tas de reproches.
Je me retenu de péter à la fois les plombs et d’exploser en larmes.
Malgré mon éveil, Dean avait caché toujours ses souffrances et ses sentiments de détresse.
Durant la chasse aux démons, il ne m’avait jamais montré des signes de peines.
Ce que disait la partie démoniaque me rendait fou.
Elle considérait mon vrai frère au centre, et moi, je ne comptais pas du tout.
Ma souffrance était vraiment secondaire aines que toutes mes tentatives de protection.
Sa jalousie envers moi ressortait sans aucune honte.
Dean maléfique cherchait à me faire ressentir de la peine, et à admettre que j’étais un ennemi pour mon frère. Je devais avouer que je lui servait aucunement, à part le faire souffrir.
La partie démoniaque attendait seulement le dernier mot pour me tuer.
Elle avait trouvé l’astuce.
Mais avant son acte, elle tentait encore de faire réaliser le souhait de mon frère.
Elle me poussait à tuer le seul membre encore vivant de ma famille.

In the moment
(Dans les instants)
It takes
(Qu’il faut)
To make plans
(Pour faire des plans)
Or mistakes
(Ou des erreurs)


J’annonçai une nouvelle fois, cachant ma détresse sur la chose future qu’il allait arriver :
- Je n’assassinerais pas Dean, si c’est ce que tu cherches.
- Je devais m’attendre à ce genre de réponse.
Dean maléfique s’avance à nouveau vers moi. La peur m’envahit.
Sans avoir le temps d’agir, il m’agrippa la gorge.
Dean démoniaque prit plaisir à resserrer sa prise. Je cherchai vainement à me libérer.
La pression exercé sur ma nuque fut largement supérieur à la force normale de mon vrai frère.
Je sentis mes pieds quitter le sol.
Je devais m’extraire rapidement de son étreinte, sinon, j’allais y passer !

Thirty minutes, a blink of an eye
(Trente minutes,le temps d’un clin d’oeil)
Thirty minutes to alter our lives
(Trente minutes pour modifier nos vies)
Thirty minutes to make up my mind
(Trente minutes pour me décider)
Thirty minutes to finally decide
(Trente minutes pour finalement décider)


Tandis que mon visage passa au rouge dû au manque d’oxygène, je me connectai à l’intérieur de mon frère.
J’y vis, comme si le vrai Dean s’était enfermé dans sa pensée, un paysage noir et vide.
Dans la position de la nuit dernière, il pleura en murmurant mon prénom.
Dean maléfique se rendit compte de cette connexion.
Ses yeux jaunes me fixèrent d’un regard noir.
Ma mauvaise condition pour respirer ne m’avait pas dissuader dans mes objectifs.
Rassuré de voir mon véritable frère toujours en vie, je portai mes deux mains à celles de mon agresseur. Je concentrai toute ma force, en appelant à la puissance secrète de la nature.
La douleur devint alors auxiliaire, repensant à la prairie des anciens rêves, au chant de cette jeune fille inconnue qui m’accompagnait dans le milieu merveilleux.

Thirty minutes to whisper your name
(Trente minutes pour murmurer ton nom)
Thirty minutes to shoulder the blame
(Trente minutes pour cacher la honte)
Thirty minutes of bliss, thirty lies
(Trente minutes de bonheur, trente mensognes)
Thirty minutes to finally decide
(Trente minutes pour finalement décider)


Sous le regard surprit de Dean maléfique, des racines commencèrent à entourer les deux mains qui servirent à m’étrangler. Pour être véritablement efficaces, elles blessèrent les deux bras de la deuxième personnalité, en émanant une chaleur surréaliste.
Sentant que les circonstances ne tournèrent pas à son avantage, il me lâcha.
Je m’écroulai au sol, à une limite proche de l’inconscience.
Voulant en finir, il se rapprocha à nouveau de moi, mais le bouclier en forme de licorne me protégea.
- Tu ne pourras éternellement échapper à ton sort. Me lâcha Dean démonique.
Je repris ma respiration, profitant pleinement de l’air précédemment retiré.
Je me massai plusieurs fois la gorge, toussant, vraiment en mauvais état.
Dean maléfique, impatient, explosa mon bouclier d’un seul coup de poing.
Sans défense, il me projeta contre le mur par la force de sa pensée.
Les yeux jaunes de Dean démoniaque démontrait une envie intense de me tuer.
Ma présence même le dégoûtait, et le mettait hors de son état normal.

Carousels
(Des carrousels)
In the sky
(Dans le ciel)
That we shape
(Que nous formons)
With our eyes
(Avec nos yeux)


Jouissant de ma souffrance, il fit apparaître un poignard, avant de s’asseoir prêt de moi. Je fus incapable de me retirer de la force qui m’obligea à rester dans l’endroit où la partie démoniaque voulu. Celle-ci me fit :
- Tu pensais vraiment que j’allais laisser partir mon gibier ? C’est plus amusant de le voir souffrir dans l’impuissance.
Je m’apprêtai à lâcher un juron à mon agresseur, mais une douleur d’une fracture à la jambe m’en empêcha. Je portai mes mains au membre gauche.
D’un seul regard, la partie démonique me l’avait détruite.
Je devais parier que c’était un avant goût de ma future mort.
La douleur de la fracture ne me laissa pas indifférent.
Après mes hurlements du tourment, Dean maléfique avoua :
- J’adore la mélodie de cette agonie. Cela fait tellement plaisir à entendre.
J’haletai, découvrant avec horreur du sang coulant de ma jambe gravement blessée.
Dean démoniaque me l’avait brisé jusqu’à en faire gicler le sang.
- Dean…Dean…redevient toi-même…arrête cette folie…
- Les supplices ne servent à rien, mon petit Sammy. Répliqua la deuxième personnalité sous un air de moquerie.
- Dean…
Ramener mon véritable frère avant ma fin était ma meilleure idée du moment.
Mais l’échec était à 99,9% assuré.

Under shade
(A l’ombre)
Silhouettes
(Des silhouettes)
Casting shame
(Des formes)
Crying rain
(Pleurant la pluie)
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Jeu 18 Juin - 20:35

Dean maléfique souleva mon menton, observant avec plaisir les marques sur ma gorge. Une nouvelle fois, il me ridiculisa :
- Tu sais, Sam, il aurait été préférable pour toi de te laisser tuer au premier essai.
- Même si je mourrais, tu ne parviendrais pas à anéantir le véritable Dean.
Dean démoniaque eut un long sourire, contestant :
- Penses-tu vraiment que je vais anéantir mon créateur ?
N’ayant aucune réponse de ma part, la question bien posée, la deuxième personnalité continua :
- Oui, je sais ce que tu vas me dire, tu m’as vu en train de te tuer avant ma victoire. Tu m’as vu prendre le contrôle de ton frère. Tu as ressentis la fin de ton véritable frère.
Dean maléfique avança son visage du mien, terminant :
- Mais tu vois, cette ancienne prémonition n’aura pas lieu. Tout simplement parce que je vais te tuer. Par conséquent, je pourrais accéder à mon but ultime sans la moindre difficulté. Ton frangin n’aura pas besoin de sacrifier sa vie pour te sauver.
- Qu’est-ce que…
- Ton vrai frère tient, je dois avouer, énormément à toi. Il était opposé à l’idée que je te tues. Toutefois, les ambitions passées ne changent pas. Tu restes notre ennemi.
- Je n’ai pas demandé la mort !
- Tu l’as bien dit toi-même : nous sommes nés pour ça. Mais c’est vrai, nous sommes des cas particuliers, nous sommes des Piliers. Je te le demande, des Piliers, pour quoi ? Cela ne fera pas changé les mentalités, et ce monde ne mérite pas de vivre.
- Cette mission est innée en nous.
- Pas en Dean. Il peut toujours devenir Nouveau Satan, et je fais lui faire cet honneur. Toi, tu ne seras plus de ce monde pour contempler notre exploit. Dean ne se soumettra jamais à ce que tu lui demandes de faire, c’est bien clair ?
- Tu agis par amour de ton créateur ou par égoïsme, dis-moi ? Lâchai-je.
Dean me dévisagea. J’eu un léger rire.
Brusquement, une douleur me déchira l’épaule gauche, la rendant comme dans ma jambe.
Dean démoniaque décrocha un large sourire de satisfaction.
- Je n’ai pas à répondre à ce genre de question.
- Dans tes apparences protecteurs, tu ne fais que penser à toi. Continuai-je malgré la douleur. Si tu pensais vraiment au bonheur de mon frère, tu n’aurais pas besoin de me tuer.
- Sam, tu vas mourir. Tu entends ces trois petits mots : tu vas mourir. L’histoire s’achève pour ta misérable vie. Tu ne comprends donc pas que c’est ta présence qui le torture autant ? Quand comprendras-tu qu’il te déteste depuis toujours ? Il a refusé toujours de te tuer, mais il le désire profondément. Tu ne peux pas changer ses véritables envies envers toi. Cet amour qu’il te porte, incestueux ou fraternel c’est pas important, n’est qu’une masque, un prétexte pour s’attacher à toi, pour de donner encore le droit de vivre. Assura Dean maléfique d’une voix honnête.
- Dean ne souhaiterait jamais ma mort.
- C’est ce qui te laisse croire.
« Sam…Sam…»
Je le vis, toujours renfermé sur lui-même. Mon véritable frère était brisé.
Les paroles de la partie démoniaque fit paraître sur mon visage des larmes.
- Dean…
J’en appelai à mon véritable frère, pour une contestation des dires de la partie maléfique.
- Inutile de l’implorer. Il ne te dira jamais la réalité en face.
Je ne savais plus où se trouvait la réalité dans ce que je savais et les dires de la partie démoniaque.

Can we fly?
(Pouvons-nous voler ?)
Do I stay?
(Dois-je rester ?)
We could lose
(Nous pouvons perdre)
We could fail
(Nous pouvons échouer)


Dean maléfique décida de terminer le petit spectacle.
La partie démoniaque su que Stagram n’était pas prêt d’attendre éternellement ma mort.
- Dean…Implorai-je une nouvelle fois en voyant le couteau se rapprocher tout doucement de moi.
- Rassures-toi, la douleur passera vite.
- Non, non…
Ce fut déjà peine perdue. Dean maléfique transperça à l’aide de son arme un de mes poumons.
J’étais bon pour une agonie assez courte, mais qui allait paraître pour moi une éternité.
Mes pleurs s’augmentèrent, je sentis l’arme s’enfoncer davantage.
- Dean…
Ma voix se perdit dans un profond néant. La partie démoniaque savoura le moment.
Ses yeux jaunes brillèrent d’une lueur étrange, comme s’il voulait boire mon sang.
Je distinguai dans ma tête les forêts me murmurer mon prénom.
Toute la nature me réclamait. Je revis ce champ dorée, si belle.
Mon pendentif de licorne, normalement invisible aux yeux de tout le monde apparut.
Perdrant toutes mes forces, ne parvenant plus à respirer, je cessai de combattre pour ma vie.
Attiré par mon pouvoir, je laissai aller le fléau m’engloutir.
Mon pendentif s’illumina. Je fermai les yeux, me donnant à la mort.
« SAM !!! NON ! » Implora le véritable Dean, me regardant, dévoilant toute sa tristesse.
Dean enleva le couteau, observant mon corps, s’apprêtant à s’abreuver de mon sang.

Either way
(De toute façon)
Options change
(Les options changent)
Chances fail
(Les chances s’épuisent)
Trains derail
(Les trains déraillent)


Le contrôle de la partie démoniaque s’arrêta brusquement.
Dean, les larmes coulantes sur ses joues retrouva ses yeux vert.
Prenant conscience de son acte, il lâcha l’arme, qui alla se déposer dans la grande marre de sang causé par mes blessures.
- Tu viens de commettre une erreur fatale. Murmura Stagram tout en cherchant à être entendu.
L’ennemi s’adressa bien naturellement à la partie démoniaque qui avait perdu le contrôle.
Mon frangin ne répondit pas, n’eu aucune réaction.
- Tuez-le. Ordonna le démon à ses serviteurs.
Sans se poser la moindre question, les suppôts se précipitèrent vers l’aîné.
Avant l’attaque de plein front, un cercle Satanique apparut sous les pieds de Dean.
Les serviteurs se trouvant dans le secteur du cercle furent anéantit sur le champ.
Stagram, eut un long sourire, content de la puissance de mon véritable frère.
Il s’évapora, sachant que dans quelques temps, mon frangin sera à sa merci.
Toutefois mon frère ne fut pas en mesure de faire quelque chose.
Il se contenta d’observer son meurtre, détruit de l’intérieur.
Mais la chaleur de la partie démoniaque tenta de rassurer mon frangin, en lui disant que je devais mourir, que j’étais de trop dans l’existence de mon frère.
Dean ne l’écouta pas vraiment, dévoilant une tristesse intense.

Thirty minutes, a blink of an eye
(Trente minutes,le temps d’un clin d’oeil)
Thirty minutes to alter our lives
(Trente minutes pour modifier nos vies)
Thirty minutes to make up my mind
(Trente minutes pour me décider)
Thirty minutes to finally decide
(Trente minutes pour finalement décider)


Dépassant sa timidité, voulant à tout prix une renaissance, il m’enlaça, cherchant vainement à guérir mes plaies par sa magie.
Cependant, sa force magique fut tellement base qu’il fut incapable de rétablir les fractures.
Ses larmes se mélangèrent à mon sang, causant prodigieusement des lucioles de lumière.
Dean se laissa envelopper par mon corps mort, essayant de se connecter à mon être interne.
Inconsciemment, il savait que pour tuer un démon, il fallait détruire son âme.
Entendant encore les maigres battements d’un cœur intérieur, mon frère s’enferma dans cette mélodie d’une dernière espérance de survie.
- Sam, reviens-nous…susurra mon frangin dans ses pleurs.
Les lueurs entourèrent nos deux organismes durant cette phrase désespérée.

Thirty minutes to whisper your name
(Trente minutes pour murmurer ton nom)
Thirty minutes to shoulder the blame
(Trente minutes pour cacher la honte)
Thirty minutes of bliss, thirty lies
(Trente minutes de bonheur, trente mensognes)
Thirty minutes to finally decide
(Trente minutes pour finalement décider)


Une forêt s’imposa dans mon esprit.
Je vis des immenses arbres, joyeux de l’extérieur et de l’intérieur.
Aucun animal, le silence fut le roi.

To decide
(Pour décider)


Je distinguai ensuite un rocher en hauteur, une forme lumineuse regardant l’horizon.
Le spectre devenu de plus en plus précis, faisant paraître une magnifique licorne.
Ses sabots et sa crinière dorées brillèrent sous un rayon de soleil.
Ses yeux bleues envoûteurs se tournèrent vers ma direction, me regardant.
Je reconnu Brillance, la licorne de la lumière la plus difficile à voir.
Je ressentis un appel vers mon monde. Je ne devais pas rester ici.
Ce message fut clair dans son regard tellement beau.

To decide, to decide, to decide
(Pour décider, pour décider, pour décider)


Je revis d’un coup le champ doré.
Une jeune fille s’y trouva, chantant l’air de mes rêves.
Elle avait des longs cheveux roses allant jusqu’aux fesses, habillée dans une robe bleue.
J’étais certaine de l’avoir déjà rencontré dans mes songes. Ce n’était pas la première fois !
La jeune fille se trouva vers moi, m’observant par ses yeux bleues.
Son regard me refit penser à celui de Brillance.
Brusquement, ses yeux prirent la teinte de ses cheveux.
Elle arrêta sa mélodie, murmurant mon prénom d’une voix angélique :
- Sam…
Elle n’eut pas besoin de dire autre chose, seulement mon prénom suffisait.

To decide
(Pour décider)
To decide, to decide
(Pour décider, pour décider)


- Sam…
Ce fut un ton accablé remplie de sanglots.
Ce ne fut pas la jeune fille qui prononça mon prénom, mais une voix masculine.
J’ouvris délicatement les yeux, l’effort me consommant le restant de mon énergie.
Je perçu dans une vue trouble, mon frangin, m’élançant à m’en étouffer.
- Dean…
J’ignorai si c’était toujours la partie démoniaque qui le contrôlait.
Celui-ci, entendant son identité se retira légèrement de moi, pour me laisser respirer.
Les lucioles autour de nous brillèrent davantage.
Je fus trop épuisé pour exprimer un moindre sentiment d’émerveillement et d’étonnement.
Mon attention fut concentré sur mon aîné écroulé en larmes.
- Pardonne-moi, s’il te plaît, ne m’en veux pas.
Il m’enlaça à nouveau, profitant de ma renaissance, craquant véritablement.
- Tu n’étais pas toi-même. Assurai-je d’une voix éteinte.
Je repensai aux paroles de la partie maléfique sur les émotions réelles de mon frère.
Je repensai à ce que j’avais vu apparemment à la limite d’une mort sans retour.
Pourquoi Brillance était dans cette forêt ?
Pourquoi la jeune fille que j’avais aperçu me connaissait ?
- Tout va s’arranger. Nous allons fermer une page de cette maudite histoire.
Dean, voyant que je pensais toujours aux révélations de Dean démoniaque voulut me rassurer.
Cependant, je savais que tout allait être différent. L’heure du choix n’allait pas tarder.
Désirant oublier l’instant du moment, je tombai dans l’inconscience.
Dean se lâcha à nouveau dans sa détresse, comprenant qu’il devait choisir très rapidement.
Sinon la partie démoniaque ferait ce qu’elle voulait faire.
Car Dean savait que son intérieur réclamait les ténèbres.

To decide
(Pour décider)
Revenir en haut Aller en bas
Winchesters03
Spirit\s


Féminin
Nombre de messages : 776
Age : 23
Prénom : Roxane
Dernier épisode vu? : 5X018
Ton frère préféré? : Sais pas encore XD
Merci : 0
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   Lun 22 Juin - 15:31

J'ai essayé d'être le plus explicite concernant Dean maléfique. What a Face study
Oui, je sais, sur ce sujet je ne fais pas les choses à moitié Rolling Eyes
Pour les Jensen'Girl, je sens le massacre lol!
C'est ce que j'appele dévoiler le côté obscur de la force de notre aîné lol! Espérons que je n'ai pas deviné le comportement interne du perso XD

***


La personnalité la plus intéressante, compliqué à cerner dans l’aîné demeure sa partie démoniaque. Elle représente ce que Dean refuse de devenir, mais il l’espère intérieurement.
Je ne vous conseille guère de vouloir vous faire ami avec la partie démoniaque.
Déjà, lui adresser la parole, c’est faire un exploit.
Oublier le gentil frangin, comme vous pouvez le remarquer lors du meurtre de Sam, la partie démoniaque est un véritable bourreau ne faisant pas preuve de sentiment.
« Dean maléfique, comment es-tu né ? »
Dean maléfique est à la base une personnalité « endurant » les tortures du véritable Dean.
Désespoir, souvenir des viols, maltraitance physique, toutes ses choses font partit de ses souvenirs.
Ne croyez pas qu’il s’en plaint de ses tourments, au contraire, il adore ça !
Etrangement, plus le véritable frère souffrait, plus il désirait voir sa deuxième personnalité vivre. Les désirs de Dean se réalisant la plupart du temps, Dean démoniaque eut sa propre indépendance.
Pour différentes causes, la partie maléfique reçut l’égoïsme et l’orgueil de l’aîné.
Ce transfert a été fait par pur hasard ? Non.
Le véritable Dean, malgré son jeune âge lors des tortures, voulait exécuter ses ambitions.
N’ayant ni la personnalité ni la réelle volonté d’agir, il laissa sa deuxième personnalité faire ses ambitions cachées à sa place.
« Dean maléfique aime t’il son créateur ? »
Oui, c’est un des caractères qui poussent les démons dans une future grande polémique.
Pourquoi Dean maléfique serait prêt à tuer son créateur pour réaliser les ambitions de celui-ci ? Cette personnalité est tellement compliquée à comprendre qu’il est impossible de répondre à cette question. Mais la partie sombre avouera elle-même que c’est pour son créateur qu’elle fait toutes ses choses.
L’amour qu’elle lie avec le véritable Dean est presque répugnante.
En effet, Dean maléfique est en quelque sorte l’ange protecteur de son créateur, alors que dans ses actes, elle anéantit le véritable aîné.
Mais aussi étrange que cela puisse paraître, le vrai aîné trouve son réconfort en écoutant ce côté démoniaque.
Des fois, il se laisse enlacer par ses mots, et se soumet à l’ange de la mort.
Personne ne peut détruire le fil les reliant tous les deux.
Dean Winchester maléfique possède une partie de la vie du véritable frère.
Le tuer, c’est assassiner l’aîné en même temps.
Cependant, l’amour est souvent très bizarre, car par cette attache de la partie démoniaque, celle-ci doit dissoudre son créateur pour le rendre heureux.
Le vrai Dean est conscient de ce sacrifice, et l’accepte sans un mot.
Le désir le plus intérieur et le plus fou du véritable aîné est de mourir.
Il veut la mort par facilité, pour s’empêcher de supporter tous ses fardeaux de charges.
Toutes les autres personnes trouvent la réaction du véritable Dean incompréhensive.
« Dean maléfique, quelle est ta mission ? »
Vous allez vous demander si je ne met pas en avant la partie démoniaque.
Malheureusement, ce n’est pas le cas.
Si le véritable Dean a forgé une deuxième personnalité pour lui donné vie, ce n’est pas pour rien. Dean maléfique a pour mission principale de protéger son créateur.
Vous ne pourrez jamais lui retirer son but.
« Dean maléfique, quels sont tes ambitions ? »
Elles sont simples : devenir Nouveau Satan et prendre le contrôle de l’univers.
Quand vous voyez le véritable Dean Winchester en train de parler avec son frère, vous avez du mal à admettre ses ambitions intérieures.
Pourtant, le banal chasseur de démons cache ses désirs depuis très très longtemps.
Dean maléfique a aussi été créé pour ça : les envies internes de Dean !
« Dean démoniaque, quel est ton comportement ? »
Pour vous, c’est à la limite du psychopathe. Dean maléfique est un véritable bourreau.
Possède t’il des sentiments ? Non,sauf envers son créateur.
Si au moins, toutes les tortures que le véritable Dean lui a donné lui donnait des maigres sentiments de souffrance, personne ne s’en plaindrait.
Cependant, ses tourments, c’est la puissance de la partie démoniaque !
Violer, détruire, tuer, c’est un jeu d’enfant pour lui !
Ce plaisir à faire souffrir est bien visible.
Cela va faire des étincelles de débats quand Jason Voorhees Amélioré va commencer à remplacer son créateur, causant énormément de dégâts.
Toute parole pouvant anéantir l’adversaire moralement est bonne à dire.
Dean maléfique veut viser les sommets du pouvoir.
Son égoïsme et son orgueil l’aident beaucoup.
Qu’il soit admiré ou craint, Dean maléfique s’en moque.
La masse de démons et d’humains ne sont que des vulgaires objets.
La partie démoniaque aime se servir du peuple, puis s’en débarrasser quand il n’a plus d’intérêt. Devenir copain avec lui, c’est réaliser l’impensable.
Il ne possède aucune valeur de la vie dans son contexte général.
« Dean maléfique, quels sont tes centres d’intérêts ? »
Les hobbies de la partie démoniaque sont simples : commettre des viols, assassiner ceux qui ne sont pas dans son principe, détruire par plaisir.
Vous ne pourrez jamais lui supprimer ces distractions.
Est-ce que quelque chose d’autre l’intéresse ? Pas la moindre.
« Dean maléfique, quels sont tes fantasmes ? »
Les deux autres parties font assurons qu’ils ne possèdent aucun convoitise réelle.
Dean démoniaque désire lui, devenir Nouveau Satan et gouverner le monde.
C’est aussi bête que ça.
« Dean maléfique,aimes-tu Sam? »
C’est la question à ne surtout pas lui demander.
Dean démoniaque est énormément jaloux du cadet pour les « avantages » qu’il avait eu le droit dans ce lointain passé. Il le hait, et il veut le tuer pour ça.
Sa jalousie ne s’arrête pas là.
Il reproche à Sam d’avoir pu avoir pratiquement la vie qu’il voulait.
Dean maléfique le déteste pour l’esprit malicieux et très intelligent du cadet.
La partie démoniaque le méprise aussi pour son tempérament très ouvert à la connaissance.
Il est aussi jaloux de son cadet qui ne possède pas de partie démoniaque.
Ce n’est pas la seule raison.
Dean maléfique vous assurera, si vous faites le miracle du millénaire, que Sam est la cause de la souffrance de son créateur.
C’est une des thèses où Dean maléfique est le plus entêté.
Sammy est aussi trop puissant, donc c’est une menace.
Ce prétexte rejoint beaucoup la deuxième raison, avec la drôle de logique de Dean maléfique.
Sam est redoutable en magie, il fait souffrir le vrai Dean par conséquent il faut le tuer.
Son rôle de soutenir La Nature est même un comble.
La nature est inutile, Sam c’est le roi des délinquants donc notre Pilier doit mourir !
Possèdes-tu des arguments pour développer tous ses motifs ? Pas vraiment.
Ces informations vous donnent un petit aperçu de Dean maléfique.
A prendre ou à laisser, je suis sûre que vous préférez le véritable aîné.
Malheureusement pour vous, concernant Dean maléfique, vous risquez de le retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nouveau destin, nouvelle version   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nouveau destin, nouvelle version
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» nouvelle version orange maps
» [SOFT] ANDROID MUSIC 3 : Nouvelle version du player d'origine d'Android [Gratuit]
» SPIDER-MAN (nouvelle version)
» nouvelle version f. de transport, à la sauce de misslu...
» OPERA MINI 5.1 Nouvelle version pour WM - [MAJ 9 SEPT 2010]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winchester Boys :: Fanart/Fanfictions / Concours :: Fanfiction :: Fanfictions-
Sauter vers: