Winchester Boys

AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion
Elle-Blog.comCe site est enregistré sur l´annuaire dans la catégorie > Loisirs > Séries TV
Votez pour le Winchester Boys Hypnoweb Network, prenez les commandes de vos séries tvSupport independent publishing: Buy this book on Lulu.

Partagez | 
 

 Au delà des apparences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mer 31 Mar - 19:36

Oui, je t'ai envoyé un mp! Je vais voir si j'ai le double et je te le renvoi!



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mer 31 Mar - 23:43

Voilà la suite!

La nuit était bien avancée quand Dean gara sa voiture devant la maison de Bobby. Il pensait que tout le monde serait déjà couché mais, à son grand regret, il aperçut son cadet assis sur les escaliers. Apparemment, Sam l'attendait à l'extérieur dans le but de lui parler et celà ne le rassurait pas.
- Tu ne crois pas qu'il est un peu tard pour des reproches! Remarqua-t-il, en grimaçant légèrement, je suis crevé.
- Ca ne sera pas long mais je voulais éclaircir certaines choses avec toi.
Dean leva les yeux en soupirant.
- De toute façon, je n'ai pas le choix, n'est ce pas? Alors, vas-y, crache ton venin, qu'on en finisse!
Sam lui adressa un regard surpris.
- Je n'ai pas l'intension de te blâmer pour quoique ce soit, Dean! Avoua-t-il, c'est juste que...tu savais pour Jimmy et Mona! Tu savais qui ils étaient depuis hier et tu n'as pas l'air de réagir. Ca me choque plus que le contenu de cette lettre.
Mal à l'aise, l'aîné ne voulait pas aborder ce sujet.
- Tu veux que je fasses quoi, exactement? Ouvrir une bouteille de champagne! Ironisa-t-il, allez! Faisons la fête, la vie va être meilleure!
- Dean!
- Si, pourquoi pas? Regarde où ça va nous mener! Continua l'aîné, avec un ton de mépris, deux jeunes orphelins balargués au beau milieu d'une guerre qui commence alors que leur époque n'existe plus à cause de cette mème guerre!
Il y eu un court silence puis le cadet reprit calmement.
- Je sais trés bien que la situation est loin d'être simple, laissa-t-il entendre, et cette lettre peut nous aider à commettre le moins d'erreurs possible. Mais...Dean...toi plus que personne d'autre devrais être heureux d'apprendre que nos vies vont prendre une nouvelle direction, surtout, en ce qui concerne la famille. Tu as toujours été là pour garder la nôtre unie et Dieu sait que ce n'était pas facile avec papa et moi qui passions notre temps à nous bouffer. Tu t'es occupé de moi, de papa quand il revenait blessé et tout ça, sans jamais demandé quoique ce soit en retour. Tu agissais pour le bien de notre famille alors, excuse moi si ça te surprend mais j'aimerai vraiment savoir pourquoi l'idée que tu vas être père, un jour, te rend si malade.
Dean passa une main nerveuse dans les cheveux. Aprés avoir enfoui les mains dans les poches de son jean, il tourna le dos à son frère et jeta un regard perdu sur la ville.
- J'aimerai être n'importe lequel de ces crétins, en bas, fit-il, un léger tremblement dans la voix, sa seule préoccupation est de savoir à quelle heure son voisin va passer la tondeuse le dimanche matin...Vivre comme un ignorant mais vivre! Puisque l'avenir de l'humanité est déjà tracé, à quoi bon se battre!
- Ne dis pas ça!
Puis l'aîné se retourna aussitôt.
- Pendant que les autres gosses jouaient au base-ball avec leur père, le nôtre nous apprenait à tirer avec une arme, lança-t-il, c'est sûrement ce que nous feront avec les nôtres! Pas d'enfance, pas de vie normale pour eux! Il n'y a qu'à voir comment Jimmy me regarde pour voir que ce n'est pas ce qu'il voulait!
- Moi aussi, j'en ai voulu à papa pour ça mais...aujourd'hui, je sais me défendre contre des créâtures que la plupart des gens fuiraient. Rien que pour ça, je lui ai pardonné. Grâce à lui, à son entraînement, on a sauvé beaucoup de personnes, Dean! Et que ça plaise ou non à Jimmy comme à Mona, c'est leurs destins d'être chasseurs comme c'est le nôtre.
Sam marqua une pause puis posa une main affectueuse sur l'épaule de son aîné.
- Je n'aime pas te voir ainsi, Dean! Avoua-t-il, tu es celui qui prend les décisions mème si je prétend que ça ne me plait pas. Alors, dis-moi!...Comment je vais faire si tu baisses les bras?
Mal à l'aise, l'aîné échappa un petit soupir gêné puis se frotta énergiquement le visage.
- Tu as raison, souffla-t-il, d'un air épuisé, je crois que j'ai besoin d'une bière.
Un sourire se dessina sur les lèvres du plus jeune. Il était ravi de retrouver son grand frère, mème si, pour lui, l'abcés n'était encore par tout à fait percé. Il savait qu'avec Dean, il fallait être patient.


Le dos collé contre le mur de la chambre, Jimmy avait décidé d'entr'ouvrir la fenêtre dés que Sam était sorti dehors, malgrés les protestations de sa jeune cousine. Aussi, durant la conversation des deux frères, un silence confus règna dans la pièce. Ce ne fut que quand la porte d'entrée se referma sur les deux chasseurs que la jeune femme plaqua les mains sur les hanches.
- Tu es content de toi! Lâcha-t-elle, à voix basse, qu'est ce que tu essaies de te prouver? Je n'ai pas arrêté de te dire que cet homme n'a rien à voir avec ton père.
- Pas encore! Rectifia Jimmy, mais je dois avouer qu'il est diffèrent.
- Bien sûr qu'il est diffèrent! Fulmina gentiment Mona, en frappant son cousin sur l'épaule, je te rappelle que ce Dean là n'a que trente ans. Il faudrait que tu gardes en tête ce que ta mère disait de lui avant que tout ne soit arrivé.
- Je sais mais...
- Il n'y a pas de mais! Coupa Mona, si on peut faire quelque chose pour éviter que tout ça arrive, je le ferai! Puisqu'on est coincé ici, autant les aider avec ce qu'on sait, tu ne crois pas!
Devant la résoltution de sa cousine, Jimmy ne put que se plier.


Amanda venait de déballer ses cartons. Epuisée aprés avoir roulé toute la nuit, elle décida de prendre une pause. Aprés tout, elle avait quelques jours avant d'aller travailler à son nouveau poste, à l'hôpital. Elle contourna le plan de travail de sa cuisine et se servit une assiette de spaghetti qu'elle sala avec allègresse. Au moment de prendre son plateau, elle se retrouva face à un homme qui venait de nulle part. Figée de peur, la jeune femme sentait ses jambes se dérober sous ses pieds.
- Qui...qui êtes vous? Comment êtes vous entrer? S'enquit-elle, en reculant.
L'homme esquissa un sourire carnassier.
- Ou est-il?
- Mais qui?
- Dean Winchester! Je veux Dean Winchester! Répèta l'inconnu, en sortant un couteau.
En voyant la lame brillante, Amanda échappa un cri.
- Je ne connais personne de ce nom! S'écria-t-elle, apeurée, je vous en supplie, ne me faîtes pas de mal!
L'homme lui attrappa violemment le bras et la plaqua contre le mur.
- Je ne sais pas trop! Ricana le démon, je pourrai peut-être me servir de toi.
Ses yeux devinrent entièrement noirs, à la grande surprise de la jeune femme. Terrorisée, elle prit le courage d'attrapper le plateau et de le renverser sur son agresseur. Tout le contenu tâcha les vêtements de l'étranger. Amanda vit la veste de l'homme fumer comme si elle allait prendre feu. Furieux, celui-ci recula instinctivement.
- Dis-lui qu'il ne perd rien pour attendre! Lança-t-il, avant de disparaître comme il était apparu.
Encore sous le choc, la jeune femme saisit son téléphone en tremblant et composa le numéro de la police.


Au petit matin, Dean s'était levé grognon. Il buvait son café chaud, l'air pensif, devant la fenêtre du salon. Autour de lui, c'était le silence. Bobby fouinait dans son bureau, le nez dans ses livres. Mona avait décidé de lui apporter son aide. Jimmy se contentait de fulminer intérieurement dans un fauteuil. Quand à Sam, il était concentré sur des recherches sur son ordinateur.
Le calme fut interrompu par l'arrivée de Castiel qui fit sursauter le cadet.
- Cas! Mais comment...
- C'est moi qui lui ai demandé de venir, coupa Dean, on ne peut pas agir à l'aveuglette sans arrêt. Il faut qu'on sache exactement ce que Michael a en tête et quel est ce signe qu'il attend.
- Et tu comptes le savoir comment? S'enquit aussitôt son jeune frère, on lui a déjà parlé et il n'a pas été trés explicite.
L'aîné semblait hésiter à répondre ce qui inquièta encore plus le cadet.
- Quoi! Qu'est ce que tu va faire? Demanda celui-ci, en fronçant les sourcils.
- J'ai essayé de l'en dissuader mais Dean est l'homme le plus entêté que je connaisse, avoua l'ange, en soupirant.
Sam bondit sur ses jambes et vint se planter devant son frère.
- Quoique tu ais en tête, renonce! Fit-il, je te connais et je sais que tu es capable du pire pour tenter d'arranger les choses mais ce n'est pas de cette façon que ça marchera. Et puis...qu'est ce que tu vas faire au juste?
- Parler lui-mème à Michael! Intervint Castiel, et pour celà, Dean doit se séparer de son âme le temps de leur entrevue. C'est trés dangereux pour lui puisque son corps risque de lâcher pendant leur rencontre.
Il ne fallut pas longtemps au cadet pour réagir.
- Mais tu es complètement malade! Lança-t-il, abasourdi, tu cherches à y rester ou quoi!
- Non, je cherche des réponses, des informations, rumina l'aîné, quelque chose qui pourrait nous être plus utile qu'une simple lettre et des rumeurs...Regardes autour de toi! Tout part en vrille et on ne peut rien faire!
Sam posa les mains sur les épaules de son frère dans le but de le raisonner.
- Dean! S'il te plaît! Ne fais pas ça! Il y a sûrement une autre solution!
Mais l'aîné secoua obstinément la tête.
- Je suis désolé, Sammy! Je dois comprendre, laissa-t-il entendre, je veux savoir ce qu'a essayé de m'expliquer cet homme, hier. Et seul, Michael le sait!
- Mais de qui tu parles? S'étonna Bobby, avec qui as-tu parler?
Dean poussa un long soupir en fermant les yeux comme s'il était épuisé de devoir tout expliquer.
- Ce n'était pas un homme, rectifia-t-il, un ange, un archange, peut-être! En fait, il ne s'est pas présenté et m'a dit que ce n'était pas important de qui il était exactement.
- Qu'est ce qu'il t'a dit? Demanda Sam, sans cacher son inquiètude.
- Il a commencé à me parler de...Abraham et Sarah, je crois...qu'ils n'étaient pas fait pour se rencontrer et, ensuite, il a parlé de nos parents, du fait qu'un cupidon les avait réuni comme s'il y avait une similitude entre les deux. Aprés, il m'a dit que mes décisions n'étaient pas importantes mais seulement les chemins que j'emprunterai.
Un silence pesant s'instaura entre eux puis Bobby toussota légèrement.
- Tu rencontres de drôle de personne dans les bars de nos jours, plaisanta-t-il, en rajustant sa casquette.
Le regard que l'aîné lui lança le força à esquisser une petite moue. Apparemment, le jeune chasseur pensait que personne ne croyait à ses dires.
- Arrêtez de me prendre pour un demeuré! Rumina-t-il, je suis peut-être sur les nerfs mais pas fou!
- Ce n'est pas ce que j'ai dis, mon garçon, mais tu avoueras que ça devient un peu trop biblique à mon goùt, remarqua Bobby, pour le peu que je sais sur la Bible, Abraham serait le père de toutes les nations.
- Mais encore!
- Hé! Laisse-moi faire de plus amples recherches et je serai à mème de te répondre correctement, déclara le vieux chasseur, en se plantant devant sa bibliothèque chargée de livres.
- A quoi ressemblait cet...ange? Demanda Castiel, en fronçant les sourcils.
Dean se passa une main épuisée dans les cheveux.
- Il devait avoir la cinquantaine bien tassé, les cheveux poivre et sel, ses yeux étaient bleus, un regard franc, il devait mesurer les un mêtre quatre vingt cinq comme moi, beaucoup d'assurance, du calme à toute épreuve parce que je ne me suis pas privé!
Castiel fit mine de réfléchir mais aucun ange ou archange de cette décription ne lui venait à l'esprit.
- Je ne vois vraiment pas, reconnut-il, avec une déception bien marqué par une moue.
Un autre silence s'instaura dans la pièce puis l'aîné claqua dans ses mains comme pour détendre l'atmosphère.
- Ce n'est pas grave! Fit-il, on a matière à chercher pour le moment. Tu m'as dit avoir besoin de te préparer pour me...enfin, t'as compris, alors, je vais aller faire un tour en ville, voir si je ne vois pas ce type...ou cet ange! Peu importe!
Sam lui adressa un regard surpris.
- Non mais, attend! S'étonna-t-il, tu ne vas pas le faire! C'est de la pure folie!...Et si ça se passait mal!
Dean attrappa sa veste et l'enfila en jetant un regard blasé à son jeune frère.
- Au point où j'en suis, je n'ai plus rien à perdre! Lança-t-il, avant de quitter la maison.


L'aîné était revenu dans la petite église mais le prêtre qui s'y trouvait n'était pas le mème qu'il avait vu la veille. Il décida de se rendre à une seconde église située de l'autre côté de la ville mais sa démarche fut vaine. Déçu, il traversa la petite rue déserte pour retourner à sa voiture quand il entendit le cri d'une femme. Son instinct de chasseur reprit trés vite le dessus. Il attrappa son arme et fit demi-tour pour longer une autre petite rue étroite et sombre. Au fur et à mesure qu'il avançait, il entendait la voix d'une homme qui se voulait menaçante et ironique. Sur sa droite, dans une impasse, cette homme avait plaqué sa main sur la bouche de sa future victime, un couteau sur la gorge.
- Si tu me dis où il est, je te promet de te tuer en douceur, railla l'inconnu, crois-moi! A côté de ce que je suis sensé te faire, c'est une faveur!
Ne pouvant pas parler, la jeune femme secoua négativement la tête, les larmes coulant sur ses joues. Ce fut à se moment là que Dean décida de se montrer.
- Hé! S'écria-t-il, l'arme pointée vers l'agresseur.
Surpris, l'inconnu tourna son regard noir vers lui.
- Toi! Laissa entendre le démon, la mâchoire crispée.
Il leva son couteau et s'apprêtait à poignarder sa victime quand Dean tira à plusieurs reprises. Terrorisé mais soulagée, la jeune femme éclata en sanglots.
- Merci! Je ne sais pas...
- Il faut partir, vite! Coupa l'aîné, en lui saisissant le bras.
A peine eut-il fini sa phrase que le démon se releva, une énorme tâche de sang sur sa chemise.
- Oh mon Dieu!
Elle ne se fit pas prier pour suivre e jeune chasseur qui l'entraîna jusqu'au bout de la rue.
- Restez-là! Lança-t-il, en sortant le colt.
- Mais qu'est ce que vous faîtes? Ca n'a pas marcher, il faut partir, insista la jeune femme, tremblante de peur.
- Avec celui-là, ça devrait le faire! Déclara Dean, presqu'à lui-mème.
Quand le démon arriva à leur hauteur, il appuya sur la détente et visa la tête sans le moindre problème. Pris de spasmes électriques, le démon s'écroula lourdement sur le sol.
- Ce n'est pas le moment de traîner ici, remarqua Dean, il y a un poste de police tout prés.
- Je sais, j'en sors! Avoua la jeune femme, encore sous le choc de cette agression.
- Oh pitié! Ne me dîtes pas que vous êtes flic!
- Non, bien sûr que non! Ce n'est pas la première fois que ce...cette chose s'en prend à moi! La police n'a mème pas pris ma déposition, le shérif s'est moqué de moi. Il m'a prise pour une folle!
Dean poussa un soupir.
- Bienvenue dans mon monde! Lança le jeune homme, en sortant les clés de sa voiture, montez!
- Mais...
- Si ce démon vous a harcelé, c'est pour une raison bien précise, alors montez! Répèta Dean, je vais vous emmené dans un lieu sûr.
- Un démon! Mais comment ça un démon?
- J'aimerai vous donner une explication trés précise de cette chose mais...répugnant est le seul mot qui me vient à l'esprit!
Quand il fut installé au volant de l'Impala, il démarra trés vite et fonça en direction de chez Bobby.
- Que pouvait bien vous vouloir ce démon? S'enquit-il, sans quitter la route des yeux.
- Je ne sais pas, dit la jeune femme, en tentant de reprendre un semblant de calme, il est entré chez moi, cette nuit et voulais que je lui dise où se trouvait un homme. Mais j'ignorait de qui il s'agissait...
L'aîné fronça les sourcils.
- Quel homme? Vous vous souvenez?
- Oui, un certain Dean Winchester!
Le jeune homme freina brusquement sur la route et se tourna vers sa voisine.
- Qu'est ce que c'est que cette blague?
- Mais...non...je vous assure...c'est la vérité! Pourquoi dîte-vous ça?
Dean la scruta longuement comme pour sonder son esprit puis poussa un long soupir contrarié.
- Je suis Dean Winchester!



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17889
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Jeu 1 Avr - 0:57

C'est trop bien cris



  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
JaredSam
co-Admin
co-Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1816
Age : 41
Humeur : Déprimée et fatiguée
Prénom : Chrys
Dernier épisode vu? : S9E04
Ton frère préféré? : Sam et la Chevrolet Impala 67
Merci : 2
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Jeu 1 Avr - 18:21

Toujours aussi génial et captivante ta fic

J'ai hâte de lire la suite



Mon Forum Sam et Dean Winchester

Membre des J.A.I et des A.I.D.S
Revenir en haut Aller en bas
http://samdeanwin-forum.actif.net
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Lun 12 Avr - 1:27

Voilà la suite!

Sam tentait de raisonner Castiel pour que celui-ci n'accepte pas la décision quelque peu stupide de son frère. Mais l'ange ne semblait pas fléchir sous les arguments du jeune homme. Aussi, quand son portable se mit à sonner et qu'il vit le nom de son aîné s'afficher, il décrocha avec un geste de colère.
- Ou es-tu? S'enquit-il, sans écouter ce que Dean avait à lui dire.
- A la sortie de Sioux Falls! Déclara le plus âgé, je n'ai rien trouvé sur ce prêtre mais j'ai fait une drôle de rencontre.
- Tu crois, franchement que c'est le moment, Dean! Pesta le cadet, il faut qu'on parle!
- Hé! Ce n'est pas du tout ce que tu crois! Se défendit l'aîné, je viens de sauver une femme des griffes d'un démon et, attend toi à une surprise, il voulait la torturer pour lui faire avouer où j'étais. Seul bémol, je ne connais cette femme ni d'Eve, ni d'Adam! Tu y crois, toi!
Il y eut un petit silence avant que Sam ne reprenne la parole.
- Tu es avec elle, en ce moment!
- Oui, elle prend quelques affaires et j'arrive! Répondit Dean, mais j'avoue que cette histoire me laisse un peu perplexe alors, ça serait bien que tu fasses quelques recherches sur notre invitée avant notre arrivée.
- Comment ça...ton arrivée!
- Et bien, si elle est vraiment en danger, je pense que ce serait préfèrable de la mettre à l'abri dans le bunker anti-démon de Bobby mais, dans le cas contraire, je serai ravi de l'avoir sous la main pour quelque petit renseignement.
Sans attendre, Sam attrappa un crayon et du papier.
- Donne moi son nom!
- Amanda Speering! Je te laisse! La voilà!
Aprés avoir griffonné sur une feuille, Sam s'installa devant son ordinateur.
- Que se passe-t-il? Demanda Jimmy, curieux.
Sans quitter l'écran des yeux, le cadet lui fit un court résumé sur la situation. Bien trop absorbé par ce qu'il faisait, il ne vit pas le visage du jeune homme pâlir en voyant le nom sur le bout de papier. Celui-ci décida de retourner prés de la fenêtre, tentant ainsi de dissimuler la gêne qui c'était emparé de lui.


Une heure plus tard, Dean était arrivé chez Bobby et venait de faire une rapide présentation des personnes présentes, omettant volontairement de préciser que Castiel était un ange. Un peu abasourdie de découvrir un monde qu'elle ne connaissait pas, Amanda semblait intimidée par tous ces gens. Elle eut trés peur à l'idée de se retrouver dans une pièce spéciale anti-démon comme le lui faisait remarquer Dean sans vraiment être certaine de pouvoir faire confiance à toutes ces personnes.
- Je resterai avec vous, se proposa Mona, au grand étonnement de tout le monde, je serai ravie de vous tenir compagnie.
Voyant que Jimmy ne protestait pas devant la décision de sa cousine, l'aîné comprit trés vite que le jeune homme cachait quelque chose. Il attendit patiemment que Bobby et Mona aient quitté la pièce avec la nouvelle venue pour se poster devant lui.
- Est ce que tu connais cette femme? demanda-t-il, sans ménagement.
Un peu surpris, Jimmy secoua négativement la tête.
- Comment pourrai-je la connaître? Elle vient seulement de passer la porte.
- Tu as vingt cinq ans d'avance sur nous! Ne me prend pas pour un idiot! Lança Dean, froidement, tout le temps qu'elle était dans cette pièce, tu n'as pas arrêté de la regarder et là...tu laisses ta cousine passer la nuit avec elle sans savoir si cette femme est digne de confiance.
- Elle ne le montre pas mais Mona est une excellente chasseuse, avoua Jimmy, pour se justifier.
Dean le scruta un instant puis esquissa un sourire forcé.
- Pourquoi est ce que j'ai la mauvaise impression que tu me mens?
Sam se leva et posa une main sur l'épaule de son grand frère en le faisant reculer d'un pas.
- Ca suffit, vous deux! On arrivera à rien de cette façon! Remarqua-t-il, vous êtes fatiguant à la fin!
Dean croisa les bras devant lui et fusilla son frère du regard.
- Qu'est ce que t'as trouvé sur elle?
Devant l'humeur massacrante de son aîné, Sam poussa un soupir en reprenant place sur son siège.
- Elle est infirmière, dit-il, apparemment, elle travaillait à l'hôpital de Garnett, au Kansas mais elle a été mutée ici aprés l'effondrement de la ville.
- Un effondrement! Un rapport avec Burlington?
- Oui, c'était la ville voisine! Mais Amanda n'est pas là seule, d'autres infirmières ou médecins ont été envoyé dans divers hôpitaux du pays. Et d'aprés ce que j'ai sous les yeux, c'est courant.
Aprés un court silence, Dean se passa une main épuisée dans les cheveux en poussant un soupir.
- On n'est pas plus avancé!
Bobby et Castiel entrèrent dans la pièce.
- Bon, je l'ai soumise à tous nos tests, elle n'est pas plus une démone ou autre chose que moi, je suis curé, laissa entendre le vieux chasseur, en retirant sa casquette.
L'ange lui adressa un regard surpris.
- Vous n'êtes pas un curé! Fit-il, dans un sérieux déconcertant.
- C'est une expression! Expliqua Sam, avec un petit sourire.
Faisant mine de réflèchir, Castiel fronça les sourcils. Puis, comme s'il rappelait quelque chose, il releva la tête.
- Tout est prêt, Dean! Dit-il, si tu n'as pas changé d'avis, on peut commencer maintenant.
Cette simple phrase fit partir le sourire sur les lèvres du cadet.
- Non, non, non! Tu ne vas pas le faire! Décrèta-t-il, fermement, il est hors de question que je te laisse faire une chose aussi dangereuse.
- Sammy!
- Non, Dean! Je refuse de te voir foutre en l'air ta vie pour quelques infos qu'on pourrait avoir d'une autre façon.
- Ah oui, je suis curieux de connaître ton idée, retorqua l'aîné, en attendant visiblement une réponse.
Mais Sam était dépourvu de la moindre envie de réflèchir surtout quand la vie de son frère était en jeu. Devant le silence de son cadet, Dean lui attrappa le bras et l'attira un peu plus loin pour lui parler.
- Tu sais trés bien que je n'ai pas le choix, lança-t-il, et puis, Cas sait ce qu'il fait. Il m'a assuré que si le temps est respecté, il n'y aura aucun problème.
Mais le plus jeune se contentait de secouer la tête en signe de dénégation.
- S'il te plaît, Sammy! Insista l'aîné, j'ai l'impression de ne plus avoir trop d'option face à cette guerre et si tu ne m'épaules pas, je...
Il baissa la tête d'un air épuisé, poussant un long soupir puis la releva avec un regard déterminé.
- C'est maintenant que j'ai besoin de ton soutien, Sammy! Laissa-t-il entendre, presqu'à voix basse, je suis parfaitement conscient du danger mais toi, mieux que quiconque, sais qu'on aura pas droit à la moindre erreur. Et j'en ai plus qu'assez d'avoir les doigts pointés vers moi dés que ça tourne au vinaigre.
- Je ne te blâmerai jamais pour quoique ce soit, tu le sais! Mais Dean! Cas m'a expliqué que ton corps peut lâcher à tout moment si ça dure trop longtemps. Et je sais par expérience que ça ne marche jamais comme on veut.
Il marqua une courte pause puis reprit aussitôt.
- Je me fiche de savoir qui nous trahi, ce qu'on doit faire ou pas et encore moins quel signe attend Michael! Avoua-t-il, pas si tu dois payer de ta vie pour obtenir ses renseignements! Je te suivrai partout, Dean...les yeux fermés...mais pas dans ce genre de délir!
- Oh arrête! Ronchonna l'aîné, à t'entendre, je n'ai jamais pris de risque!
- Putain, Dean! Tu n'as pas l'air de te rendre compte! Si ça foire, ton âme va errer dans les lymbes pour l'éternité! Ton corps ne sera plus qu'une coquille vide!
Voyant que son frère ne ripostait pas, Sam poussa un soupir de déception et quitta la pièce en claquant la porte.
L'aîné ferma les yeux quelques secondes, le temps de reprendre un semblant de calme puis tourna les talons. Il fonça vers les escaliers.
- C'est quand tu veux, Cas! Fit-il, avant de disparaître à l'étage.


Castiel avait disposé quelques bougies sur le sol, autour du lit. Dean aperçu un dessin étrange sur le plafond.
- De l'énochien?
- Oui! Ce symbole va permettre à Michael de pouvoir apparaître à ton âme sans être repéré par les démons.
- Parfait! Je vois que tu as pensé à tout!
L'ange sortit un petit bâton d'environ un mètre, aussi fin qu'une allumette.
- Une fois l'incantation finie, je vais devoir allumer ce cierge, expliqua-t-il, en le tenant pas la pointe, dés qu'il sera entièrement consûmé, tu ne pourras plus revenir.
- Et bien!...Je suppose que tu n'as pas la taille au dessus, plaisanta le jeune chasseur, mal à l'aise.
-Tu peux encore changer d'avis, Dean!
- Non, c'est bon! Souffla l'aîné, je dois le faire.
Sans attendre, il s'installa sur le lit et tenta de se détendre en fermant les yeux. Castiel commença à réciter la formule le plus lentement possible comme s'il espèrait que le jeune homme se rétracte à la dernière minute. Quand il prononça le dernier mot, il alluma le petit cierge.


Dean dû se protéger les yeux face à la clarté qui s'étendait devant lui. Il tournoya plusieurs fois sur lui mais ne vit rien d'autre que du blanc à perte de vue.
- Ce n'est pas trés malin de ta part! Fit une voix derrière lui.
Le jeune chasseur sursauta avant de faire face à une forme étincelante qui ondulait devant lui. Il pouvait à peine voir le visage de l'ange. Un peu surpris, il réussit, néanmoins, à discerner les ailes qui partaient du dos pour finir sur le sol comme une traîne de mariée.
- Il fallait que je te parle personnellement, avoua-t-il, en plissant les yeux, dis-moi! Tu ne pourrais pas baisser tes ampaires d'un cran parce que j'ai la rétine qui va exploser.
- Trés drôle! Ton humour m'a toujours fait rire! Cependant, tu devrais t'estimer heureux que l'âme d'un humain puisse voir la forme originelle d'un archange sans que tes yeux ne s'enflamment.
- Wow! Toi, par contre, tu manques d'humour!
- Trèves de plaisanteries, Dean! Que veux-tu savoir?
- Et bien, pour commencer, je veux savoir quel est l'ange qui nous trahi parce que je ne veux pas te faire peur mais vous êtes une drôle de famille!
- C'est toi qui me dis ça! Retorqua l'archange, alors que dans la tienne, vous êtes tous prêts à vous sacrifier les uns pour les autres. Mème si je trouve ça noble, c'est désespèrant!
- Houla! Je retire ce que j'ai dis! Tu as de l'humour...noir...mais de l'humour quand mème!
L'archange semblait se déplacer sans pour autant marcher. Il flottait juste au dessus du sol.
- Je ne veux pas que notre petite entrevue se termine par une dispute mal venue, déclara-t-il, et je sais parfaitement que cette situation te déplait mais il faut que tu saches que nous n'avions pas le choix. Investir un corps humain sans sa permission ne peut être accordé que par le Tout Puissant.
- Trés bien! Je ne suis pas là pour te jeter la pierre, avoua Dean, ni pour rendre qui que ce soir responsable. Il se trouve que nous sommes amenés à combattre le mème adversaire alors, si ça ne t'ennuie pas, j'aimerai être mis au parfum.
Il y eut un court silence. Le jeune chasseur tentait de scruter le visage de l'archange mais la lumière l'aveuglait encore plus.
- Te souviens-tu de ton entretien avec Raphaël?
- Ouais! Mais quel rapport? S'étonna Dean, en fronçant les sourcils.
- Il a donné, sans le vouloir, un indice sur celui qui pourrait vous trahir.
- Ah oui! Mais encore!
Au mème moment, le ciel s'obscurcit brusquement.
- Qu'est ce qui se passe?
- Le cierge! Déclara l'archange, il va bientôt s'éteindre.
- Et merde! A chaque fois que la conversation devient intéressante! Se plaignit le jeune chasseur.
- Tu dois retourner dans ton corps.
- Pas avant que tu m'ais dis qui était cet ange dans l'église.
- Je n'en ai pas le droit mais tu n'as rien à craindre de lui.
Un bruit assourdissant résonna dans les oreilles du jeune homme, lui procurant une douleur aigue à la tête.
- Cet endroit va être envahi par les lymbes, déclara Michael, il faut que tu partes.
- Non, attend! Parle-moi du signe que tu attends!
Il avait été obligé de crier pour se faire entendre mais il ne comprit pas la réponse de l'archange. Celui-ci lui montra une sorte de cercle qui ressemblait fortement à une porte. Résigné, l'aîné se précipita vers cette isue et s'engouffra à l'intérieur.



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17889
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Lun 12 Avr - 2:02



C'est trop booooooooooonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn





  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Dim 2 Mai - 2:53

Merci beaucoup la miss!
Voilà la suite!


Sam n'était pas aller plus loin que le vieux cimetière de voitures. Il se faisait beaucoup trop de soucis pour attendre sans savoir si son frère allait bien. Il fit demi-tour et rencontra Jimmy qui était adossé à l'Impala.
- Ca se passe comment? S'enquit le cadet, inquièt.
- Je ne sais pas et ça m'est égal! retorqua le jeune homme, il n'en fait qu'à sa tête sans se soucier des autres.
Sam croisa les bras devant lui, en le détaillant d'un air mécontent.
- Tu parles de mon frère alors, sois gentil, arrête de l'incendier sans arrêt!
- Toi mème, tu n'étais pas d'accord, trancha Jimmy, et tu lui donnes encore raison! Je ne te comprend pas.
- Parce que, la plupart du temps, il a raison! Lança le cadet, mème pour ce qu'il est en train de faire. Ce que je lui reproche, c'est de mettre sa vie en danger sans arrêt.
Il passa une main neveuse dans les cheveux puis reprit plus calmement.
- D'aussi loin que je me souvienne, il a toujours été comme ça, casse-cou, fonceur. Surtout si papa ou moi, on était en danger! Il ne se soucit pas de sa propre personne alors, c'est moi qui le fais! Il a mauvais caractère, j'en conviens mais ça lui a souvent sauvé la vie plus d'une fois et puis...il est authentique. Ce n'est pas le genre d'homme qui cherche à être quelqu'un d'autre.
Il poussa un long soupir.
- Je vais aller le voir, dit-il, ça serait bien que tu viennes avec moi.
Il n'attendit pas la réponse du jeune homme et entra aussitôt dans la demeure. Quand il fut dans la chambre de son frère, il aperçut un Castiel plutôt inquièt.
- Mais...c'est quoi? S'étonna Sam, en voyant le cierge qui allait s'éteindre.
- Si la flamme s'éteint, Dean ne reviendra pas, déclara l'ange, sans quitter la petite lueur.
Le cadet sentit son sang se glacer dans les veines. Dean était allongé sur son lit. On aurait pu penser qu'il dormait s'il n'avait pas eu cette affreuse pâleur sur le visage.
- Pourquoi il ne se réveille pas? S'inquièta Sam, en se précipitant vers son aîné, Dean! Bordel, Dean!
Il secoua son frère comme pour le faire réagir mais le corps du jeune chasseur demeurait inerte.
- Cas, fais quelque chose! Stoppe la flamme, n'importe quoi mais quelque chose!
- Je ne peux pas!
Jimmy apparut sur le seuil de la porte, observant la scène d'un air perdu.
- Putain, Cas! Tu l'as sorti de l'enfer, soigné ses blessures et tu ne peux pas stopper cette fichue flamme! S'énerva le cadet, qui commençait à s'affoler.
- Je suis désolé! Mais...
Au mème moment, Dean reprit une énorme bouffée d'air comme s'il avait été immergé sous l'eau puis se mit à tousser à plusieurs reprises. Soulagé, Sam l'aida à s'asseoir.
- Hé, ça va?
Un simple hochement de tête suffit au plus âgé pour répondre. L'ange vit la flamme disparaître en quelques secondes.
- Quand vous dîtes, chez les humains, que la vie ne tient qu'à un fil, vous n'êtes pas si loin de la vérité, remarqua-t-il, avec un sérieux déconcertant.
Sam leva les yeux vers lui.
- Ce n'est vraiment pas le moment de faire de l'esprit, laissa-t-il entendre, en ce tournant vers son aîné, quand à toi, tu me refais ça, c'est moi qui te descend!
- Hé!
- Je ne plaisantes pas! Rumina le cadet, en frappant sur l'épaule de son frère.
Celui-ci esquissa une légère grimace. Il était encore tout courbattu et avait beaucoup de mal à reprendre une respiration normale.
- Haouw! C'est bon...j'ai compris...pas la peine de me déboîter l'épaule!
A peine eut-il fini sa phrase qu'il se pencha de douleur sur le bord du lit et cracha un filet de sang.
- Dean!
Inquièt, son cadet tenta de le relever mais sans succés.
- Ca va, c'est rien! Réussit à dire l'aîné, la main sur le ventre.
- Comment ça rien?
Dean ne put répondre puisqu'il cracha, de nouveau, du sang, sous le regard impuissant de son jeune frère.
- Dean était parfaitement au courant des effets secondaires, déclara calmement Castiel, on ne sépare pas une âme d'un corps encore en vie sans que celà ne soit douloureux.
Sam le dévisagea d'un air ahuri.
- Non mais...tu ne peux pas le laisser comme ça!
- Mes pouvoirs ne pourront rien faire, avoua l'ange, il faut juste attendre.
- Attendre quoi?
- Que son corps et son âme soient, de nouveau, en phase.
Sam poussa un long soupir. Il réussit à coucher correctement son frère qui venait de perdre connaissance puis se tourna vers Jimmy.
- Va chercher Bobby!
Un peu hésitant, le jeune homme fit mine de partir puis revint sur ses pas.
- Euh! On a une infirmière en bas qui pourrait nous aider, proposa-t-il, puisqu'on a rien à craindre d'elle.
Le cadet le détailla un court instant en fronçant les sourcils.
- Cas! Tu peux rester avec lui le temps qu'on aille voir cette Amanda, demanda-t-il, sans quitter le jeune homme des yeux.



Alors qu'il s'apprêtait à descendre les escaliers qui menait à la chambre anti-démon, Sam se retourna d'un trait et fit face à Jimmy.
- Avant, je veux que tu me dises la vérité! Décrêta-t-il, Dean avait vu juste, n'est ce pas? Tu connais cette Amanda. Et c'est inutile de nier!
Le jeune homme leva les yeux au ciel comme si tout celà commençait à le fatiguer puis il croisa les bras devant lui, en toisant le cadet d'un regard provocateur.
- Trés bien! C'est exact! Je la connais! Avoua-t-il, enfin, mais je te dirais qui elle est qu'à une seule condition.
Sam échappa un petit sourire nerveux.
- Tu veux négocier! C'est une blague!
- Non, tu veux des réponses à tes questions, moi, j'en veux aux miennes! C'est aussi simple que ça! Déclara Jimmy, sur un ton ferme.
- Tu sais quoi! Tu ressembles bien plus à ton père que tu ne le penses! Remarqua Sam, en se passant une main dans les cheveux, trés bien, que veux-tu savoir?
Savourant sa petite victoire en affichant un sourire aux coins des lèvres, Jimmy s'assit sur la première marche des escaliers.
- Tout à l'heure, tu as dis à Castiel qu'il avait sorti Dean de l'enfer, je veux savoir ce que ça veut dire.
D'abord surpris, Sam détailla son interlocteur d'un air abasourdi.
- Comment ça? Tu ne sais pas...il ne t'a rien dit!
- Et ben non, comme tu vois! Mes relations avec lui étaient plutôt trés...comment dire...froides et je pèse mes mots, avoua le jeune homme, en tentant de garder une attitude détachée.
Sam prit le temps de réflèchir avant de tout dire au jeune homme mais il reconsidéra la situation de son point de vue. Dans l'avenir de Jimmy, Bobby et lui n'étaient plus et ils étaient les seuls à connaître l'existance de ce pacte, à l'exception de Castiel.
- Alors? Insista Jimmy, impatient.
- Je ne sais pas si j'ai vraiment le droit de te le dire, remarqua le cadet, aprés tout, s'il ne l'a pas fait, lui-mème, c'est qu'il avait ses raisons. Tu devrais poser la question à Dean dés qu'il ira mieux.
- Oh, arrête! Tu sais trés bien qu'il ne me dira rien, ronchonna le jeune homme, d'un air boudeur.
Dans une situation qu'il jugeait inconfortable, Sam ne pouvait pas parler du moment le plus douloureux de sa vie. Hormis le fait que le père de Jimmy avait délibérément omit de mettre au courant son fils sur ce passage de sa vie, il ne voulait pas aller à l'encontre d'une décision qui serait amener à prendre à la place de son aîné.
- Je regrette, fit-il, ce n'est pas à moi de te le dire.
Le jeune homme se redressa sur ses jambes et descendit les escaliers avec un soupir qui en disait long sur sa façon de penser. Pourtant quand le cadet passa devant lui, il le rattrappa par le bras.
- C'est ma mère! Avoua-t-il, Amanda est ma mère.
- Quoi!
Il y eu un court silence puis Jimmy reprit calmement.
- Avec Mona, on avait pensé que ma naissance était compromise puisque mes parents se sont rencontrés aprés la bataille de Burlington, expliqua-t-il, Michael a quitté le corps de mon père peu de temps aprés le combat et mème si Dean n'avait aucune blessure apparente, il est resté dans le comas pendant, pas loin, de deux semaines. Vous l'avez emmené à l'hôpital de Garnett puisqu'il n'avait pas été détruit et l'infirmière qui c'est occupé de lui, c'est Amanda. Elle a veillé sur lui durant tout son séjour à l'hôpital.
Sam commençait à entrevoir une explication à tout ce qui se passait autour d'eux.
- Je crois que le démon qui l'a agressé ne vient pas de notre époque, remarqua-t-il, c'est pour cette raison qu'il savait qu'elle allait rencontrer Dean.
- Mais...ça veut dire que...
- Oui, le Lucifer de ton monde sait que vous êtes repartis dans le temps pour nous avertir et en tuant ta mère, il évite ainsi ta naissance. Et merde! On n'est pas sorti de l'auberge si on a deux Lucifer sur le dos.
Il marqua une petite pause puis poussa un soupir.
- En tout cas, je peux te dire que Dean trouverait la situation presque drôle, laissa-t-il entendre, avec un demi-sourire.
Il ouvrit la lourde porte de la pièce et découvrit les deux femmes en train de jouer au poker. Elles semblaient déjà bien s'entendre. Mais le sourire d'Amanda disparut aussitôt à la vue des chasseurs.
- Et bien! Il était temps! Rumina-t-elle, en se levant, je pensai que vous aviez oublié.
- Nous devons être prudent avant de faire confiance à quelqu'un, déclara le cadet, vous devez comprendre notre position.
- Alors essayer de comprendre la mienne, retorqua Amanda, les mains sur les hanches, ma vie se trouve chambouler à cause d'un homme que je ne connais pas et je ne vous parle pas de ces choses qui veulent me tuer.
- Ce sont des démons! Rectifia Jimmy, pour être plus clair.
- Démons ou pas, ça me fiche une sacrée trouille! Lança Amanda, je veux voir Dean, il me doit une explication, j'ai le droit de savoir.
- Euh, oui! Je suis entièrement d'accord avec vous, reconnut Sam, mal à l'aise, mais Dean n'est pas vraiment disponible pour le moment.
A ces mots, Mona jeta un regard inquièt vers son cousin. Celui-ci la rassura avec un petit sourire.
- D'ailleurs, je crois que nous avons besoin de vos services, continua Sam, en esquissant une légère moue embarrassée.
- Vous ne manquez pas de culot! Retorqua Amanda, d'abord, je me fais presque tuer par une...je ne sais plus quoi, ensuite vous me faites de drôles de tests comme si j'avais la peste, vous m'enfermez dans cette pièce, soi disant pour mon bien et maintenant, vous avez besoin de moi. Et bien, dîtes à votre frère que je ne bougerai pas d'ici tant que je n'aurai pas eu au moins, des excuses pour ce comportement de macho!
Elle repoussa sa longue chevelure brune et croisa les bras devant elle comme si sa décision n'était pas négociable.
- Je suis sûr qu'il serait ravi de...enfin, je suppose, avança le cadet, d'un air incertain, mais, dans l'immédiat, Dean n'est pas en état de faire quoique ce soit.
- Qu'est ce que vous voulez dire par là? S'étonna Amanda, en fronçant les sourcils.
Sam hésitait à répondre, cherchant des mots qui ne dévoileraient pas la véritable situation mais Jimmy décida de parler à sa place.
- Une expérience qui a plutôt mal tournée! Fit-il, on vous donnera plus d'explications sur place.
- Oh mais...
- S'il vous plaît! Insista le jeune homme, en tendant le bras vers la porte pour l'inciter à le suivre.
Amanda les regarda, tour à tour puis se dirigea vers la sortie.



Castiel avait retiré toutes les bougies et attendait patiemment prés de la fenêtre quand Sam revint dans la chambre, accompagné d'Amanda et Jimmy. Le cadet fut surpris de retrouver son grand frère, complètement trempé de sueur, s'agitant sur le lit.
- Que ce passe-t-il, Cas? S'inquièta-t-il, tu m'as dit qu'il était hors de danger.
- C'est exact mais il faut savoir que le corps sans l'âme n'est qu'une coquille vide qui se détériore trés vite, expliqua l'ange, il faut plusieurs jours pour que tout rentre dans la normal. Mais Dean est plus fort que la plupart des humains, il sera plus vite rétabli.
- Mais...il ne risque rien, n'est ce pas? Insista Sam, je veux dire...on va retrouver Dean comme avant...rassure-moi, il n'y a pas de sequelles à ce genre de...
- Non, coupa Castiel, ton frère sera toujours le mème.
Pendant ce temps, Amanda s'était approché du lit et, machinalement, posa une main sur le front du jeune chasseur.
- Je ne comprend rien à ce que vous racontez, laissa-t-elle entendre, mais il a une fièvre phénomènale.
Elle se tourna vers l'ange d'un air interrogateur.
- Je veux tout savoir, dit-elle, que lui est-il arrivé? C'est quoi cette histoire d'âme qui sort du corps, de coquille vide? Expliquez-moi ou je vais finir par croire que je suis tombée sur des malades.
Aprés un petit silence trés embarrassant, Sam décida de lui avouer. Il se plaça de l'autre côté du lit et posa un bras protecteur sur l'épaule de son frère.
- Amanda! Ce tremblement de terre à Garnett, tous ces cataclysmes naturels qui se déclanchent un peu partout dans le monde, ce n'est pas un hasard, expliqua-t-il, c'est l'apocalypse.
- L'a...l'apocalypse! Mais...Vous êtes complètement fou!
- J'aurai aimé que ce soit le cas, croyez-moi! Déclara le cadet, mais le fait est que nous sommes en guerre. Et dans ce cas, nous sommes obligés d'agir et de faire des choses, plus ou moins, dangereuses.
La jeune femme posa une main inquiète sur sa poitrine.
- Nous allons tous mourir! Balbutia-t-elle, en les regardant tour à tour.
- Non, ça n'arrivera pas! Intervint Jimmy, parce que nous allons tout faire pour combattre le mal.
Quelque peu apeurée par ce qu'elle venait d'apprendre, le jeune femme déglutit difficilement. Elle avait beaucoup de mal à retenir ses larmes.
- Et de quelles choses dangereuses parlez vous? Demanda-t-elle, d'une voix tremblante.
- Dean voulait parler à un archange et le seul moyen de le faire était de sortir de son corps, expliqua Sam, il nous fallait certains renseignements pour avancer dans ce combat.
- Un archange?...Je suis devenue folle! Laissa entendre Amanda, presqu'à elle-mème.
Sam jeta un rapide coup d'oeil vers Jimmy. Il se passa une main nerveuse dans les cheveux.
- Ecoutez, Amanda! Pour une raison que nous ignorons, les démons s'en prennent à vous. En attendant qu'on découvre quelles sont ces raisons, nous avons besoin de vous.
Amanda ne paraissait pas vraiment convaincue. Elle qui pensait être assez forte pour tout supporter, commençait à douter.
- Je ne sais pas...Qu'attendez-vous de moi? Demanda-t-elle, en baissant son regard bleu.
Castiel fit quelques pas vers elle.
- Il n'y a rien que vous puissiez faire, avoua-t-il, toujours de son sérieux déconcertant.
Sam le détailla d'abord avec surprise puis une petite étincelle de colère traversa ses prunelles vertes.
- C'est faux! Lança-t-il, sans lâcher l'ange du regard.
Il se tourna enfin vers la jeune femme.
- Vous pouvez nous aider en soignant Dean.
- Je...je ne sais pas si...j'ai vraiment trés peur! Avoua Amanda, mal à l'aise.
- Ecoutez! Je comprend trés bien vos craintes, remarqua le cadet, vous m'avez l'air d'être une femme courageuse. D'autre personne, à votre place, aurait pris la fuite aprés autant de révèlations.
Au mème moment, Dean eut un soubresaut. Des perles de sueurs suintaient sur son front. Sa respiration semblait plus rapide. On aurait pu penser qu'il marmonnait quelques mots. Sam se pencha sur lui, inquièt.
- Dean! Est ce que tu m'entends?
L'aîné grimaça en tentant d'ouvrir les yeux comme si celà lui était pénible. Il tenta de se lever mais son corps ne lui permit pas le moindre effort.
- Surtout ne bougez pas! Déclara Amanda, une main sur le front du jeune chasseur, sa fièvre augmente. Si ça continue, il va se retrouver dans un état comateux. Je ne suis qu'une infirmière, pas médecin.
- Ses jours ne sont pas en danger, affirma Castiel, il a juste besoin de temps pour que tout rentre dans l'ordre. Bien sûr, c'est trés douloureux mais Dean savait à quoi il s'exposait en faisant celà.
Amanda poussa un léger soupir puis retira sa veste. Calmement comme si elle l'avait fait des dizaines de fois, elle attrappa ses longs cheveux qu'elle noua en un chignon.
- Dans ce cas, il doit se reposer et j'ai besoin d'eau parce qu'avec cette fièvre, il risque de se déshydrater et puis de serviettes.
Rassuré, Sam articula un petit merci avant d'aller chercher ce qu'avait demander la jeune femme. Quand il revint avec la carafe d'eau, il remarqua que Jimmy continuait d'observer Amanda avec une certaine nostalgie. Il pouvait comprendre ce que ressentait le jeune homme parce qu'il avait, lui-mème, été subjugué par la beauté de sa mère quand il l'avait vu en retournant dans le passé. Il posa la cruche sur la table de nuit avec un verre et les serviettes juste à côté. Dean n'était pas resté longtemps conscient et dans un geste affectueux, le cadet tapota gentiment son bras.
- Il est tout ce qu'il me reste, avoua-t-il, tout bas, je ne pourrai jamais assez vous remercier de ce que vous faites.
Amanda trempa légèrement la pointe d'une serviette dans l'eau et commença à éponger le visage de son patient.
- Je n'oublie pas qu'il m'a sauvé la vie, laissa-t-elle entendre, sans lever les yeux.



Alors que la jeune infirmière s'occupait de Dean, tout le monde était redescendu dans le salon. Bobby était posté devant son téléviseur, l'air grave.
- Que se passe-t-il? Demanda Sam, en fronçant les sourcils.
- Je crois que les quatre cavaliers viennent encore de frapper, déclara le vieux chasseur, en agitant la main vers l'écran, mais cette fois, l'ampleur des dégâts est beaucoup plus importante.
Le cadet découvrit les images affolantes que le journaliste avait filmé dans le sud du pays. Un violent cyclone avait dévasté plusieurs villes de l'Arizona, entraînant des centaines de morts sur son passage. Dans le mème temps, à la frontière du Nouveau Mexique, une guerre civile s'était déclarée à la suite d'une manifestation.
- Ca va vraiment trés mal! Remarqua Bobby, en éteignant l'appareil, Lucifer n'a pas obtenu ce qu'il voulait à Burlington donc il se venge.
- Mon Dieu! Tout ces gens!...Et ça ne fait que commencer! Déclara Sam, embarassé,...on a un autre problème.
- Qu'est ce qu'il peut bien y avoir de pire que toutes ces horreurs? S'emporta le vieux chasseur, les victimes sont tellement nombreuses que...
Il ne finit pas sa phrase mais son regard furieux ne laissait aucun doute sur sa colère.
- Deux Lucifer dans la mème époque! Répondit le cadet, sous le regard ahuri de son vieil ami.
- Tu peux répèter!
- Jimmy et Mona nous ont averti pour Burlington et il se peut que dans le futur, certains changements ont dû avoir lieu, déclara Sam, je ne sais pas si c'est à notre avantage vu ce qui se passe mais apparemment, on est sur la bonne voix.
- Je pense la mème chose, intervint Castiel, ce qui complique fortement notre tâche.
- Et merde! On est dans une belle galère! Lança le cadet, j'espère, au moins, que Dean a pu avoir quelque chose d'utile de son côté parce que c'est plutôt mal parti pour nous.



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17889
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Dim 2 Mai - 3:09

Toujours aussi excélent

j'adooooooooorrrrrrrrrrreeeeeeeeeeeeeeeeeeeee



  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
JaredSam
co-Admin
co-Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1816
Age : 41
Humeur : Déprimée et fatiguée
Prénom : Chrys
Dernier épisode vu? : S9E04
Ton frère préféré? : Sam et la Chevrolet Impala 67
Merci : 2
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Dim 2 Mai - 13:04

Ta fic est toujours aussi génial. J'adore.

S'il te plaît si tu es d'accord, tu peux poster ce chapitre sur mon forum.






Mon Forum Sam et Dean Winchester

Membre des J.A.I et des A.I.D.S
Revenir en haut Aller en bas
http://samdeanwin-forum.actif.net
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mar 18 Mai - 1:14

Merci beaucoup, la miss!

Voilà la suite!

Castiel proposa d'aller voir certains de ses frères qui lui étaient restés fidèles. Il espèrait ainsi obtenir quelques informations qui pourraient leurs être utiles.
De son côté, Sam décida de mettre au courant, son vieil ami, au sujet d'Amanda. Bobby avait écouté avec beaucoup d'attention puis, avec un air abasourdi, c'était assis sur son fauteuil de bureau.
- Donc...si j'ai bien compris, et j'en ai peur, fit-il, en se grattant nerveusement la tête, cette femme qui soigne Dean n'est autre que la mère de Jimmy, la future épouse de Dean et des démons du futur sont venus pour la tuer avant qu'elle ne mette au monde notre jeune ami, ici présent, afin qu'il ne remonte pas le temps pour nous prévenir.
- C'est bien ça! Approuva le cadet, en grimaçant, et ils l'interrogeaient sur la position de Dean parce qu'ils ne peuvent toujours pas nous repèrer.
- Dans ce cas, il faut la mettre en sûreté, proposa Bobby et puis, je suppose que ces salopards vont vouloir faire la mème chose avec la mère de Mona.
Celle-ci fit un petit pas en avant.
- J'ai quatre ans de différence avec Jimmy, déclara-t-elle, je ne suis pas...ma mère n'est pas encore en danger.
Il y eu un court silence puis Sam poussa un long soupir.
- Dés que Cas sera de retour, je lui demanderai de protèger Amanda comme il l'a fait avec nous, laissa-t-il entendre, avant de se tourner vers Jimmy, tu peux, au moins, me donner ta date de naissance.
Le jeune homme jeta un regard furtif vers sa cousine. Il semblait hésiter jusqu'à ce que la jeune femme hausse les épaules.
- Le quinze Juin deux mille onze!
Sam allait dire quelque chose mais à l'annonce de cette date, il fronça les sourcils et calcula rapidement dans sa tête.
- Oula! Ta conception est proche! Dit-il, d'un air surpris.
Bobby secoua négativement la tête d'un air blasé.
- Est ce que tu t'entends? Fit-il, avec une moue, on dirait un voyant en transe. Arrête de mettre mal à l'aise ce gamin et vas chercher le matériel dans la voiture. On doit renforcer les entrées de la maison.
Amusé par le ton paternel, faussement autoritaire, du vieux chasseur, Mona esquissa un petit sourire.
- Je vais t'aider si tu veux, se proposa-t-elle, en lui emboîtant le pas.


Sam était déjà arrivé sur le perron en quelques enjambées tandis que la jeune femme devait presque courrir pour rester à sa hauteur. Le cadet ouvrit le coffre de l'Impala et attrappa tout ce dont il avait besoin. Mona avait ouvert le sac et l'imitait en y mettant l'eau bénite, les couteaux en argents et quelques babioles. Elle tomba sur une petite boîte en bois, minutieusement cachée dans le fond du coffre. Sentant le regard de Sam posé sur elle, la jeune femme hésita à l'ouvrir.
- Je suppose que tu connais cette boîte par coeur, remarqua le cadet, en posant le sac trés lourd sur le sol.
- Et bien...je me souviens que Dean passait des heures à regarder le contenu, avoua Mona, la plupart du temps, il restait, souvent seul, à l'intérieur de la voiture. Mais c'était avant...avant le feu qui a tout détruit...notre maison, l'Impala.
Sam baissa les yeux vers elle, l'air étonné.
- Quel feu?
Mona paraissait trés affectée par ce souvenir. Elle échappa un léger soupir puis jeta un rapide coup d'oeil vers la maison.
- On bougeait beaucoup pour échapper aux démons, expliqua-t-elle, c'était plus facile pour les chasseurs de combattre. Dean était le leader et personne ne contestait ce qu'il disait...jamais. Pourtant, il y avait un petit nombre d'entre eux qui voulaient créer une alliance avec Lucifer en lui offrant Dean et sa famille.
Elle marqua une petite pause, laissant son index errer sur la boîte.
- Je devais avoir sept ou huit ans, pas plus! Continua-t-elle, Castiel est apparu dans le salon. Il était venu prévenir Dean de ce qui se passait dehors. Alors, on a pris le nécessaire...Amanda avait déjà installé le bébé à l'arrière de la voiture et...
- Quoi! Coupa le cadet, en fronçant les sourcils, quel bébé?
Mona avala difficilement sa salive.
- Samuel! Le petit frère de Jimmy!
Les larmes coulaient silencieusement sur ses joues.
- Amanda ne savait pas...elle est revenue à la maison pour me prendre, la voiture était à deux mètres à peine de la porte d'entrée. Qui aurait pu...
Elle posa une main tremblante sur sa bouche comme pour empêcher les mots de sortir.
- C'était affreux! Finit-elle par dire, entre deux sanglots, j'entendais le bébé pleurer et l'Impala prenait feu de partout. Amanda hurlait, elle suppliait Castiel de l'aider mais il y avait de l'huile sainte qui entourait la voiture.
- Où était Dean?
Reprenant un semblant de calme, la jeune femme essuya ses larmes tandis qu'elle sentait la main réconfortante de celui qui devait être son père, frôler son épaule.
- Nous n'étions pas les seuls, avoua-t-elle, d'autres chasseurs avec leur famille nous accompagnaient...Dean...il les aidait à s'enfuir...tout brûlait...beaucoup de gens ont péri ce soir là. Quand il...Dean a entendu les cris de sa femme...la voiture a soudainement explosé...il a fallu plusieurs personnes pour l'empêcher d'approcher l'Impala. Il était comme...enragé.
Elle s'essuya, de nouveau, les larmes, en renifflant comme une petite fille.
- Depuis ce jour, il n'a plus été le mème.
Sam enveloppa les frêles épaules de la jeune femme d'un bras protecteur et la serra trés fort contre lui.
- Je suis désolé...
Il ne savait pas quoi dire d'autre. Tant de peine, de douleur. Que pouvait-il faire d'autre? Il se dégagea lentement et s'adossa contre la voiture.
- Tu peux l'ouvrir si tu veux! Fit-il, en agitant le menton, c'est tout ce qu'on a pu sauver de notre passé.
Encore un peu hésitante, la jeune femme leva le couvercle et découvrit les photos. Elle les fit défiler, une à une, tandis que Sam se contentait de commenter dés qu'il voyait un froncement de sourcils de Mona.


Il était trés tard dans la nuit et certain n'arrivait pas à trouver le sommeil. Pourtant, chacun était plongé dans ses pensées. Bobby avait toujours le nez fourré dans ses vieux livres. Sam pianotait sur son ordinateur, n'étant mème pas certain de ce qu'il cherchait en réalité. Il n'arrêtait pas de faire des allées et venues de la chambre au salon, s'inquiètant pour la santé de son frère. Mona s'était couchée de bonne heure mais Jimmy savait trés bien pourquoi elle s'était si vite eclipsée. Comme il avait remarqué, dans l'aprés-midi, que sa jeune cousine avait les yeux rougis, il s'était vite douté que cette dernière avait évoqué quelques souvenirs douloureux avec Sam.
Amanda apparut à l'entrée de la pièce, rompant l'atmosphère trop silencieuse.
- Son état empire! Dit-elle, d'un air navré, sa fièvre monte à une allure affolante et il souffre beaucoup trop.
- Mais, il y a quelques minutes, il dormait à point fermé, s'étonna le cadet, en bondissant sur ses jambes.
Il fonça directement dans la chambre et fut aussitôt suivi par la jeune infirmière et les deux chasseurs. Avec regret, il constata qu'Amanda ne se trompait pas. Dean ruisselait de sueur, s'agitant nerveusement, marmonnant des mots à peine audibles. Sam dû plaquer ses mains sur les épaules de son aîné pour le maintenir coucher mais Dean semblait en proie à des spasmes douloureux, serrant fortement les dents pour ne pas hurler.
- Dean! Bon sang, Dean!
Affolé, le cadet se tourna vers son vieil ami.
- Je ne comprend pas, Cas a pourtant dit qu'il ne risquait rien!
- Il a dit aussi que ce serait douloureux pour lui, intervint Jimmy, il a parlé d'effets secondaires, je crois.
Un peu perdu, le cadet ne savait plus quoi faire. Il leva des yeux suppliant vers la jeune femme.
- Je ne suis pas médecin, se défendit celle-ci, mais je peux vous assurer que si votre frère était à l'hôpital, il serait déjà sous perfusion avec de la morphine pour atténuer la souffrance. A ce rythme là, il va finir par tomber dans le coma.
Sam passa une main nerveuse dans les cheveux.
- J'aimerai vraiment...croyez-moi...mais c'est impossible!
Amanda croisa les bras devant elle en secouant la tête en signe de dénégation.
- La vie de votre frère vous importe si peu! Laissa--elle entendre, comment pouvez-vous le laisser dans cet état sans agir?
Le cadet lâcha les épaules de son frère et bondit sur ses jambes en fusillant la jeune femme d'un regard furieux.
- Je n'accepterai pas ce genre de réflexion, que celà vienne de vous ou de n'importe qui d'autre! Rumina-t-il, Dean est tout ce qu'il me reste! Je l'aime plus que moi-mème, je mourrai dans la seconde pour lui.
Mal à l'aise, la jeune femme esquissa une légère grimace.
- Je suis désolée! Dit-elle, embarrasée, je ne voulais pas...
- Non! Coupa Sam, en reprenant son calme, vous n'avez pas à vous excuser.
Il n'y avait qu'à voir son visage défait par l'inquiètude pour comprendre que c'était la peur de perdre son frère qui le mettait en colère. Il s'assit sur le bord du lit en posant une main protectrice sur le bras de son aîné. Dean était beaucoup moins agité mais la fièvre faisait trembler son corps.
- Pour une raison qu'on ignore, les démons veulent vous tuer, mentit Sam, en poussant un léger soupir, ils étaient mème persuadés que vous connaissiez Dean. Soyez certaine qu'ils savent tout de vous, y compris que vous deviez commencer votre travail à l'hôpital central de Sioux Falls. Si on y emmène Dean, ce serait leurs apporter sur un plateau d'argent.
Il y eut un court silence durant lequel la jeune femme fit mine de réfléchir.
- Trés bien! Dit-elle, en retirant le drap qui recouvrait l'aîné, vous allez m'aider, on va lui faire prendre un bain pour faire descendre la température et ensuite, on le recouchera entièrement nu.
Sam leva les yeux vers elle, d'un air interrogatif.
- C'est un remède de grand-mère, expliqua Amanda, la fièvre descendra plus vite. Mais ça ne la stoppera pas. Il me faut de l'eau de fleur d'oranger.
-Euh...
- On imbibe un tissu avec et on tamponne sur le front, déclara la jeune infirmière, je peux vous assurer que votre frère sera vite sur pied.
Sam se leva d'un bond.
- Je m'occupe de l'eau du bain, dit-il, en se tournant vers Amanda, merci beaucoup!
- Ne me remerciez pas! Fit la jeune femme, il me doit des excuses donc...
Elle ne finit pas sa phrase mais celà n'empêcha pas le jeune chasseur d'esquisser un petit sourire.
- Je vais voir où je peux trouver de la fleur d'oranger, dit Bobby, en rajustant sa casquette.


Par pudeur, Amanda s'était contentée d'attendre que le cadet aide son frère à se détendre dans un bain pas trop chaud. Quand elle revint dans la chambre, Dean était déjà sous les draps. Bobby était revenu avec un petit flacon d'eau de fleur d'oranger qu'il tendit à la jeune infirmière.
- Je ne préfère pas savoir où vous avez pu vous procurer ce flacon au beau milieu de la nuit, laissa entendre celle-ci, avec un petit sourire.
- Euh...je connais pas mal de personnes qui connaissent pas mal de personnes...
C'était la seule réponse que le vieux chasseur donna avec une moue embarrassée. Sans chercher à comprendre, Amanda mouilla le tissu blanc avec l'eau et le posa délicatement sur le front du jeune malade.
- Je pense que ça ira, dit-elle, en plaquant le dos de sa main sur la joue du jeune homme, on sent déjà que la tempèrature n'est plus aussi forte qu'avant.
Rassuré, Sam laissa échapper un soupir.
- Vous pouvez aller vous reposer, fit-il, je vais rester avec lui.
- Ah non, c'est vous qui allez vous reposer, décrèta la jeune infirmière, et moi, je reste! Vous êtes, tous les trois, épuisés. Quand à moi, c'est mon travail de veiller sur les patients. Je l'ai fait des dizaine de fois pendant plusieurs jours. J'ai l'habitude.
Le cadet semblait hésiter et dû regarder, tour à tour, le visage des deux autres chasseurs avant de le baisser sur la jeune femme. Celle-ci continuait, machinalement, d'éponger le front du jeune homme. Jimmy la regardait s'occuper de Dean en prétendant qu'elle l'avait fait plusieurs fois mais la façon dont elle tapotait sur le visage du jeune homme, repoussait, de temps en temps, une petite mèche de cheveux, il n'y avait aucun doute. Amanda était déjà amoureuse. D'ailleurs, il n'était pas le seul à l'avoir remarqué puisque Sam s'était décidé enfin à se diriger vers la porte. Les trois hommes s'éclipsèrent silencieusement de la pièce.


Alors qu'elle se retrouvait seule avec le jeune homme inconscient, Amanda se laissa aller contre le dossier de sa chaise en poussant un petit soupir. Tellement de choses insensées s'étaient passées dans sa vie qu'elle ne savait plus quoi penser. Elle venait de découvrir un monde dont elle ignorait l'existance jusque là. Un monde bien sombre et effrayant. Mais elle voulait positiver en pensant à ces hommes, hors du commun, qui se battaient contre les démons. Elle ne savait pas pourquoi elle en était persuadée mais elle était certaine de participer à quelque chose de trés important.
Un petit bruit la sortit de ses pensées. Dean grimaçait en ouvrant lentement les yeux.
- Comment allez-vous? Demanda-t-elle, en s'asseyant sur le bord du lit.
Il porta une main lasse à son front en esquissant une autre grimace. Il paraissait faible et épuisé.
- Ca va...j'ai juste...
Il pencha légèrement la tête vers elle pour mieux la dévisager puis fronça les sourcils.
- Vous n'êtes pas sensée être là! Fit-il, en fermant les yeux pour atténuer son mal de tête.
- Oh si vous parlez de cette pièce froide, et bien, non! Rumina la jeune infirmière, d'ailleurs, je trouve votre accueil plutôt macho à mon égard.
- C'était pour vous protèger! Dit-il, entre deux grimaces.
- Vous m'avez traité comme une pestifèrée, rectifia Amanda, d'un air boudeur, vous me devez des excuses!
L'aîné laissa échapper ce qui ressemblait à un rire mais la douleur ne lui permit pas d'aller plus loin.
- Je ne vois pas ce qui a de drôle, pesta la jeune femme, on a voulu me tuer deux fois de suite et...pas n'importe qui...des démons! Ensuite, je découvre qu'on est en plein apocalypse! Le monde s'écroule autour de nous! Et dans la foulée, je me retrouve dans un endroit complètement isolé avec des personnes, pour le moins, étranges, à commencer par vous!
Dean avait beaucoup de mal à gérer sa douleur. Il tenta de s'asseoir mais se laissa retomber sur l'oreillet.
- Allez-y doucement! Vous êtes encore faible, déclara Amanda, plus calmement, vous devez vous reposer!
Elle fit mine de se retourner pour attrapper le tissu imbibé d'eau de fleurs d'oranger mais le jeune homme lui saisit gentiment le bras.
- Vous avez raison!...Je vous dois des excuses, admit-il, avec une petite moue contrariée, j'ai souvent tendance à oublier que...certaines personnes peuvent encaisser et...comprendre.
Quelque peu surprise, Amanda semblait apprécier ce geste avec un simple sourire. Elle renversa un peu de fleurs d'oranger sur le tissu et recommença à éponger le front du jeune homme. Epuisé, Dean fut vite gagné par un sommeil moins agité.



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17889
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mar 18 Mai - 13:26

C'est toujours aussi excélent

un vrai régal a lire



  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mer 2 Juin - 2:17

Merci beaucoup! Very Happy
Voilà la suite!


Le soleil traversait à peine les persiennes quand la jeune femme ouvrit les yeux. Elle s'était endormie sur la chaise et, dés qu'elle vit le lit vide, elle sursauta en jetant un rapide coup d'oeil autour d'elle. La porte de la salle de bain s'ouvrit sur un Dean en pleine forme dont les cheveux ruisselaient encore. Vêtu d'un simple jean, il se contenta de lui adresser son plus beau sourire pour commencer.
- Comment?...Mais vous étiez dans un état presque comateux et là...
- Euh, c'est difficile à comprendre mais...
- Votre frère m'a donné une explication pour le moins insensée, coupa la jeune infirmière, en se laissant aller contre le dossier de sa chaise, je suis tombée dans un repère de malades ou je devient folle.
Elle avait parlé presqu'à elle-mème comme si elle était à bout. Conscient que la situation pouvait effrayer la plupart des gens, Dean s'assit sur le bord du lit, juste en face d'elle.
- Vous n'êtes pas folle!
- Alors vous êtes tous des malades, en conclut-elle, d'un air résigné.
Un petit sourire vint éclaircir le visage du jeune chasseur.
- On m'a traité de bien pire, laissa-t-il entendre, et je me met facilement à votre place quand on parle de ce genre de chose autour de vous.
Amanda esquissa un léger soupir.
- Je voudrai simplement retrouver ma vie, avoua-t-elle, pourquoi a-t-il fallu que je choisisse le Dakota du Sud?
Il y eut un court silence puis Dean posa une main rassurante sur celle de la jeune femme.
- On fera notre possible pour vous aider, déclara-t-il, ça fait partie de notre job.
Un peu désorientée, la jeune infirmière le dévisagea un court instant comme si elle tentait de sonder son esprit. Puis son regard se posa sur le tatouage.
- Qu'est ce que c'est?
- Un pentagramme! C'est une protection contre les possessions démoniaques.
Amanda fronça les sourcils avant de relever la tête vers son interlocuteur.
- Donc...ces démons...ce sont avant tout des humains...c'est ça?
- C'est ça! Des humains probablement morts avant ou pendant leur possession, déclara le jeune chasseur, sans chercher à cacher la vérité.
- Mais c'est horrible! Je...
Elle posa, de nouveau, son regard sur le tatouage.
- Je veux le mème! Je refuse de servir de bouclier à ces démons, fit-elle, une étincelle de peur dans ses prunelles bleues.
- Ca n'arrivera pas! Cas a un moyen infaillible pour vous protèger. En attendant, je vais vous donner une amulette, elle...
- Avez-vous déjà été possédé? Coupa Amanda, en le fixant droit dans les yeux.
- Euh...non, jamais!
- Alors, je ne veux pas d'amulette mais un tatouage! Décrèta la jeune femme, déterminée.
- Ce n'est pas trés esthétique pour une femme, avança Dean, enfin, je veux dire...
- Je sais parfaitement ce que vous voulez dire mais je ne changerai pas d'avis, insista Amanda, une amulette, ça se perd, mais un tatouage, ça reste.
- Vous êtes vraiment têtue! Remarqua le jeune chasseur, avec un petit sourire.
- Oh, vous n'avez pas idée!
Résigné, Dean se leva lentement puis attrappa un T.shirt.
- Va pour le tatouage! Fit-il, mais comme vous ne pouvez pas sortir d'ici, c'est donc moi qui vous le ferai.
- Oh mais non! Protesta la jeune femme, je ne sais pas si...
- Ecoutez! Coupa calmement l'aîné, vous voulez un tatouage, vous aurez un tatouage! Pour le moment, je meurs de faim.
Il traversa la petite pièce et avant d'ouvrir la porte, se retourna vers la jeune femme.
- Vous venez! Dit-il, la main tendue vers elle.
Amanda regardait cet homme d'un air hésitant. Ce n'était pas l'idée d'affronter l'apocalypse qui la faisait trembler intérieurement de cette façon, ni de savoir que des aiguilles allaient percer sa peau pour faire ce pentagramme. Mais, tout simplement ces yeux verts qui la détaillaient, cette main ferme qui attendait la sienne. Comment pouvait-elle tomber amoureuse dans un moment pareil? Pensa--elle, et d'un chasseur de démons, qui plus est. Pourtant, elle se leva et glissa ses doigts fins dans la main du jeune homme puis le suivit silencieusement dans les couloirs, presque envoûtée par la chaleur de sa paume contre la sienne. Elle devait se resaisir trés vite avant de devenir complètement hypnotisée par cet homme. Aussi, quand ils arrivèrent à la hauteur de la cuisine, elle détacha sa main et passa devant lui.
- Je vais vous préparer quelque chose, déclara-t-elle, vous devez être épuisé aprés ce que vous avez enduré cette nuit.
- Non, ça va, je suis...
- Oeufs, bacon! Coupa-t-elle, le nez dans le réfrigérateur, ça vous va?
Elle prit la peine de se retourner un instant comme pour attendre sa réponse. Pris au dépourvu, Dean ne put qu'accepter. Il s'installa sur une chaise, prés de la fenêtre, et se contenta de jeter un oeil à l'extérieur.
Il se rappela de sa conversation avec Michael et tentait veinement de trouver un sens à ses paroles. Le souvenir de cette silhouette lumineuse, flottant au beau milieu de cet endroit désert lui revint en mémoire. Tellement de questions restaient en suspens et d'autres venaient s'y ajouter, mettant un trouble incidieux dans son esprit. Il s'accouda sur le bord de la fenêtre et se frotta le visage d'un air las, fermant les yeux pour mieux gérer ce tambourinement incessant qui martelait ses tempes. Inquiète, Amanda se pencha légèrement vers lui en posant une main sur son épaule ce qui fit sursauter le jeune homme.
- Est ce que ça va? Demanda-t-elle, peut-être que vous vous êtes levé un peu trop vite.
Il fallut quelques secondes au jeune chasseur pour revenir à la réalité. Entre l'apocalypse, le destin plus que bien tracé de son frère et lui, l'arrivée de Jimmy et Mona dans leurs vies, sans compter le peu qu'il connaissait de son futur, Dean eut beaucoup de mal à savoir s'il rêvait encore ou pas. Surtout face à ces deux grands yeux bleus qui le détaillaient avec insistance.
- Euh...non, ça va! Finit-il par dire, en soupirant, j'ai du mal à émerger mais ça va.
La jeune femme s'accroupit doucement devant lui en le détaillant d'un air septique.
- Quoi! S'étonna l'aîné, avec un petit sourire.
- Je pense que, mème si aviez encore mal, vous ne direz rien, n'est ce pas? Affirma Amanda, je commence à entrevoir quel genre d'homme vous êtes.
- Ah! Lequel?
Il y eut un court instant avant que la jeune infirmière ne réalise que leurs visages étaient vraiment trés proches. Elle voulut répondre mais son regard se baissa lentement sur les lèvres du jeune chasseur. Poussée par une pulsion qu'elle ne se connaissait pas, elle colla ses lèvres contre les siennes. D'abord surpris, Dean ne fit aucun mouvement de recul. Il appréçia cet échange jusqu'à ce que sa jeune amie ne décide de se resaisir.
- Désolée! Fit-elle, ce n'est pas dans mes habitudes de me conduire de la sorte. Je ne voudrais pas que vous pensier que...
Le jeune chasseur venait de glisser une main sur sa joue, et dans un geste qui parut une éternité pour Amanda, l'attira lentement vers lui pour l'embrasser. Il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour s'abandonner totalement, profitant de ce baiser fougueux et si doux à la fois.
Jimmy et Mona entrèrent dans la cuisine à ce moment précis. Le jeune homme fut sais par ce qu'il voyait comme si quelques images du passé refaisaient surface. Sa cousine lui fit signe de faire demi-tour mais Jimmy refusa en retirant son bras. Il toussota légèrement comme pour bien marquer sa présence. Quelque peu dissipé par cette arrivée soudaine, Dean eut un léger sursaut et leva la tête vers eux. Reprenant difficilement ses esprits, Amanda se releva aussitôt.
- Oh, le petit déjeuner! Fit-elle, en se réfugiant vers le fourneau.
Plutôt déçue par l'attitude désinvolte de son cousin, Mona lui balança un grand coup de coude. Mais celui-ci continuait de fixer Dean d'un regard lourd de reproches. L'aîné ne comprenait pas vraiment pourquoi mais il ne baissa pas les yeux et défia le jeune chasseur de son regard vert jusqu'à ce que celui-ci cède et ne décide de s'asseoir.
- Nous avons été attirés par cette délicieuse odeur, avoua Mona, en imitant son cousin.
- Merci! Réussit à articuler Amanda, en évitant soigneusement le regard de l'aîné.
Elle se sentait mal à l'aise et s'en voulait de s'être laisser aller si vite. Comment pouvait-elle être autant envoûtée par un homme qu'elle connaissait à peine?
- Ce ne sont que quelques oeufs au bacon, laissa-t-elle entendre, avec un petit sourire.
Elle déposa le contenu de la grande poêle dans les assiettes posées sur la table. Au mème moment, Bobby et Sam firent irruption dans la pièce.
- Bon sang! Ca sent fichtrement bon ici! Lâcha le vieux chasseur.
- Oh, mais, installez-vous! J'en prépare une autre fournée, déclara Amanda, le nez plongée dans la poêle fumante.
Sans se faire prier, Bobby prit place à côté de Dean et tapota amicalement l'épaule du jeune homme.
- Ca fait plaisir de voir que tu vas mieux, mon garçon! Avoua-t-il, sincérement.
Pour toute réponse, l'aîné esquissa un sourire. Mais son regard se leva vers son jeune frère qui venait de se poster devant lui.
- Tu m'as fichu une trouille du tonnerre, Dean! Avoua celui-ci, dis-moi...tu étais au courant de ces effets indésirables!
- Euh...plus ou moins!
- Comment ça "plus ou moins"? T'étais au courant ou pas? Redemanda le cadet, sur un ton ferme.
L'aîné poussa un long soupir.
- Qu'est ce que tu veux que je te dises? Oui, j'étais au courant mais si je t'en avais parlé...tu n'étais déjà pas pour...alors!
- T'es pas croyable, toi! Bien sûr que je n'étais pas d'accord et, apparemment, j'avais raison! C'étais plus dangereux que tu ne le disais.
- Mais qu'est ce que tu racontes! Cas m'avait assuré que ce serait douloureux mais pas dangereux! J'ai pris une décision en connaissance de cause.
- Putain, Dean! Je ne sais pas ce qui me retient de t'en coller une! Rumina le cadet, sous le regard surpris du vieux chasseur.
L'aîné semblait perdre patience et se leva d'un bond pour faire face à son jeune frère.
- Sûrement le fait que je t'en collerai une aussi, peut-être mème deux! Lâcha-t-il, avant de porter une main à la tête.
Le tambourinement reprenait de plus belle, l'obligeant à fermer les yeux. Inquièt, le cadet posa une main sur son épaule.
- Dean!
- Ca va! Grogna l'aîné, en se dégageant.
Il se massa légèrement la tempe puis échappa un petit gémissement de douleur qui demeura coincé entre les dents. Sam ne savait plus s'il devait se mettre en colère ou pas. Il décida donc d'abandonner et fit mine de partir quand son frère le rattrappa par le bras.
- Ecoute! Je suis désolé, ok! Je sais que je t'ai causé du soucis...et...je ne prend probablement pas toujours les bonnes décisions mais...j'ai sauté sur une occasion, voilà tout! J'essai de trouver une solution, je n'ai pas dis que c'était la meilleure.
Sam esquissa un petit sourire.
- T'inquiète pas, va! L'important, c'est que tu ailles bien, avoua-t-il, ravi de retrouver enfin son grand frère.


Aprés le petit déjeuner, Jimmy s'éclipsa rapidement de la cuisine. Mona le suivit jusqu'à l'extérieur.
- On peut savoir pourquoi tu agis comme ça, laissa-t-elle entendre, les bras croisés.
- Je ne vois pas de quoi tu parles.
- Tu veux tout faire capoter entre Dean et Amanda, c'est ça?
- Non, je veux simplement que ma mère vive, c'est pas trop demandé! S'énerva le jeune homme, tu peux, au moins, comprendre ça!
- Oui, je le comprend mais...toi, de ton côté, essais de regarder Dean d'une autre façon, s'il te plait!
- Je ne peux pas!
- Bien sûr que si, tu peux! Mais tu ne veux pas! Rectifia sa jeune cousine, ce n'est pas le père que tu as laissé à notre époque!
- Pas encore!
Mona leva les yeux au ciel d'un air éxaspèré.
- Il vient de faire des excuses à son frère, lâcha-t-elle, combien de fois as-tu vu ton père le faire?...Jamais! Il s'inquiète pour l'avenir, tente de trouver des solutions, ton père, lui, fonçait, c'est tout!
Voyant que son interlocuteur ne répondait pas, la jeune femme se calma aussitôt et vint se planter devant lui.
- Je sais que c'est difficile pour toi de revoir ta mère, jeune et insouçiante, continua-t-elle, mais tu as la chance de voir tes parents tomber amoureux, je trouve ça...
- Romantique! Coupa séchement Jimmy, avec une moue écoeurée.
Il secoua négativement la tête.
- Pas moi! Elle va mourir à cause de lui, Mona! Où était-il quand elle avait besoin de lui? Où était-il quand ces démons l'ont torturé pour connaître le plan de la resistance?
- Ce n'était pas sa faute s'il y avait un traitre! Et puis, je te ferai remarquer que ta mère est morte aussi pour nous protéger. Elle nous a sauvé la vie grâce à ce que Dean lui a appris.
- Désolé si je ne vois pas les choses de la mème façon que toi! Retorqua Jimmy, tu es comme ma mère, hypnotisée par cet homme, je ne sais pas pourquoi. Elle le suivait aveuglément dans tout ce qu'il faisait, sans jamais remettre en question la moindre de ses décisions. C'est quand mème fou, ça!
Il marqua une courte pause puis reprit sur un ton déterminé.
- Je ne peux pas rester là sans rien! Fit-il, dés que je serai certain qu'Amanda est enceinte, je ferai tout pour qu'elle s'éloigne de lui, que ça te plais ou non!
Il n'attendit pas la réaction de la jeune femme et retourna dans la maison.


Aprés avoir pris un long bain chaud, Amanda s'était trés vite endormie dans la chambre que Mona occupait depuis son arrivée. Elle avait protesté quand Bobby lui avait conseillé de prendre un peu de repos mais la jeune infirmière avait vite senti la fatigue la gagner.
De retour, Castiel n'avait pas trouvé beaucoup de ses frères pour le suivre mais il gardait espoir malgrés tout. Il attendait beaucoup de l'entretien qu'avait eu Dean avec Michael. Et ce fut donc avec impatience qu'il lui posa la question. Tout le monde était réuni dans le bureau du vieux chasseur.
- Euh, je vais peut-être avoir besoin d'un décodeur, plaisanta l'aîné, en voyant tous les regards tournés vers lui.
- Pourquoi? S'étonna Sam, tu as bien eu une information qui peut nous aider.
- Oui, enfin, je crois!
Bobby se frotta négligemment la barbe.
- Tu as un trou de mémoire, supposa-t-il, c'est bien possible avec ce que tu as subi cette nuit.
- Non, tout est trés clair dans ma tête, rectifia Dean, mais Michael ne m'a pas donné de nom. Je ne sais pas pourquoi mais il m'a juste donné un indice.
- De quel genre? S'enquit Sam, pas vraiment surpris de cette attitude.
- Et bien, d'aprés lui, Raphaël nous aurait donné la réponse quand on l'a piègé, avoua l'aîné, le problème, c'est que je ne me rappelle que deux chose importante, ce jour là.
Castiel fronça les sourcils.
- Il a dit que Dieu était mort et...que Lucifer m'avait peut-être ramené à la vie, expliqua-t-il, mal à l'aise, me soupçonnerais-tu, Dean?
- Non, Cas! Répondit le jeune chasseur, tu sais trés bien que je ne me permettrai pas une chose pareille. Mais...dis-moi! Y a-t-il des anges autour de nous?
- Oui, bien sûr! Ils ont tous un certain travail à faire, pourquoi?
- Tu peux les identifier!
- Non, ça je ne peux pas! Avoua l'ange, ils sont beaucoup trop nombreux.
- Ah!...Mais si je te donnes un nom, tu peux le repèrer ou pas!
Il y eut un silence dans la petite pièce puis Castiel hocha la tête.
- Oui, ça je peux! A qui penses-tu?
Dean semblait mal à l'aise. Il toussota légèrement comme s'il se sentait déjà épier. Tout le monde comprit trés vite que l'ange en question pouvait se trouver dans le coin, à écouter leur conversation. Alors, Castiel s'approcha de l'aîné et sonda son esprit. Il se redressa, en gardant son attitude toujours aussi détachée.
- Je vois! Fit-il, donne-moi quelques heures et je pourrai te certifier s'il est bien en vie.
Il fit mine de partir puis se retourna vers Dean.
- Et pour te rassurer, il n'y a pas de cupidon dans les environs, lança-t-il, sous le regard ahuri de l'aîné, quand aux autres questions, tu ne devrais pas te les poser, ce n'est pas...
- C'est bon! Coupa le jeune chasseur, embarrassé, tu peux t'occuper de notre problème au lieu de fouiner dans mes pensées!
A peine eut-il fini sa phrase que Castiel venait de partir dans un froissement d'ailes.
- Que voulait-il dire pas là? Demanda Sam, quelles questions?
- Ca n'a aucune importance, déclara l'aîné, mes pensées sont un peu confuses, voilà tout!
Le cadet savait pertinemment que son frère lui cachait quelque chose pourtant, il n'insista pas.
- Et en ce qui concerne le signe qu'attend Michael, tu as eu une réponse! S'enquit Bobby, j'avoue que ce serait bien de le savoir.
Dean se sentit pâlir.
- Euh, oui, il me l'a dit mais...en fait...je n'ai pas vraiment entendu, avoua-t-il, en esquissant une grimace.
- Comment ça?
- Et bien, Michael me parlait mais il y avait ce bruit..c'était comme...des cris aigus à percer les tympans...Micahel insistait pour que je parte...il disait que le temps m'était compté.
- Les lymbes! En conclut Bobby, tu as eu beaucoup de chance.
- Tu crois! Lança le jeune chasseur, avec un sourire presqu'ironique, j'aurai dû rester encore un peu, juste le temps...
- Non! Coupa Sam, il avait raison. Tu ne peux pas imaginer à quel point tu étais en danger. C'était une question de secondes.
Dean poussa un soupir puis se leva d'un bond.
- Où tu vas?
- On a encore un autre soucis à régler, répondit l'aîné, il faut qu'on sache pourquoi les démons en veulent à Amanda.
Les autres chasseurs se regardèrent discrètement pour ne pas éveiller de soupçons.
- Tu as une idée! Fit Bobby, en rajustant sa casquette.
- Peut-être qu'elle a vu quelque chose, là bas, à l'hôpital mais ça n'explique pas pourquoi le démon lui posait des questions à mon sujet.
Il fronça les sourcils en se massant les tempes encore douloureuses.
- On n'a pas trop fait de recherches parce qu'on se faisait du soucis pour toi mais maintenant, on va s'y mettre. En attendant, tu devrais aller te reposer! Suggéra Sam, en tapotant l'épaule de son aîné. Dés que Cas sera là, je te préviendrai.
Dean parut hésiter mais son mal de tête était si persistant qu'il capitula sans protester. Avant de quitter la pièce, il se retourna vers son jeune frère.
- Si tu veux mon avis, commences par poser des questions à ton jeune voisin, laissa-t-il entendre, en agitant le menton vers Jimmy, ça ne m'étonnerai pas qu'il sache quelque chose.
L'intéressé lui adressa un regard furieux mais l'aîné ne le lâcha pas des yeux jusqu'à ce qu'il ne soit plus dans son champs de vision.



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
JaredSam
co-Admin
co-Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1816
Age : 41
Humeur : Déprimée et fatiguée
Prénom : Chrys
Dernier épisode vu? : S9E04
Ton frère préféré? : Sam et la Chevrolet Impala 67
Merci : 2
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mer 2 Juin - 11:52

Ta fic est toujours aussi génial

Vivement la suite.

Ma chère Cristal, si tu es d'accord tu posteras la suite sur mon fofo



Mon Forum Sam et Dean Winchester

Membre des J.A.I et des A.I.D.S
Revenir en haut Aller en bas
http://samdeanwin-forum.actif.net
elidana
Apprenti


Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 61
Localisation : saintes17
Humeur : cool...
Prénom : sylvie
Dernier épisode vu? : 3/16
Ton frère préféré? : dean et sam
Merci : 0
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mer 2 Juin - 12:28

chapitre superbe.....vivement le prochain.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mer 2 Juin - 16:29

Merci les filles! Very Happy

C'est chose faite, JaredSam!



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
JaredSam
co-Admin
co-Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1816
Age : 41
Humeur : Déprimée et fatiguée
Prénom : Chrys
Dernier épisode vu? : S9E04
Ton frère préféré? : Sam et la Chevrolet Impala 67
Merci : 2
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mer 2 Juin - 16:53

Merci beaucoup ma chère Cristal



Mon Forum Sam et Dean Winchester

Membre des J.A.I et des A.I.D.S
Revenir en haut Aller en bas
http://samdeanwin-forum.actif.net
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Dim 20 Juin - 2:26

Voilà la suite!

Deux chapitres! Rolling Eyes


La matinée touchait presque à sa fin. Bobby avait eu un appel de Rufus. Ce dernier lui apprenait la présence de fantômes dans une petite ville du Montana. Il devait, lui-mème, aller à Denver pour s'occuper de mystèrieuses apparitions dans une vieille bâtisse.
Aussitôt raccroché, le vieux chasseur s'était mis au travail et, avec l'aide de Sam, avait réussi à rassembler un maximum d'élèment sur cette nouvelle affaire.
- Bon, ça me parait bien, déclara Bobby, on va préparer la voiture.
- Et Dean? S'étonna le cadet, on ne peut pas partir sans lui. Je me sens déjà mal de devoir lui mentir si en plus, on doit l'écarter de nos chasses!
- Ca ne me plait pas plus qu'à toi! Avoua le vieux chasseur, mais ton frère n'est pas tout à fait rétabli de cette expérience et puis, Castiel devrait revenir dans la journée avec les renseignements qu'il attend.
- C'est l'affaire de deux jours, tout au plus, renchérit Jimmy, à nous quatre, ça devrait aller beaucoup plus vite.
Ce fut à cet instant précis que Dean fit irruption dans le bureau de son vieil ami. Il regarda les quatre personne, tour à tour, en comprenant enfin le sens des dernières paroles de Jimmy.
- Que se passe-t-il? Demanda-t-il, enfin.
Aprés un court silence plus qu'embarrassant, Sam tendit les papiers à son aîné.
- Rufus a appelé! Il a remarqué plusieurs activités douteuses, avoua-t-il, en se levant, notamment dans le Montana et le Colorado.
Voyant que son frère fronçait les sourcils, le cadet appréhendait déjà sa réaction.
- On n'a pas plus important à faire en ce moment que chasser des petits fantômes, laissa entendre Dean, sans lâcher le document des yeux.
- Et bien, justement! Depuis hier, il n' y a plus aucun signe apocalyptique, déclara Bobby, c'est comme si Lucifer avait disparu de la surface de la terre.
- Ca ressemble plutôt au calme avant la tempête! Avoua l'aîné, et c'est loin d'être rassurant.
- Je suis tout à fait d'accord avec toi, déclara le vieux chasseur, mais on doit continuer à faire notre boulot.
Dean posa le dossier sur le bureau. Il n'était pas dupe et savait que son frère et mème Bobby, lui cachaient quelque chose.
- Il ne vous est pas venu à l'esprit que tout ça pourrait être un piège, finit-il par dire, en croisant les bras devant lui.
- C'est justement pour cette raison que tu ne viens pas! Déclara Bobby, sous le regard étonné de l'aîné.
- Quoi! Tu veux que je reste ici pendant que vous allez au casse-pipe! Pas question!
Sam poussa un long soupir. Il savait que ce serait difficile de faire entendre raison à son frère.
- Dean! On ignore encore si tu peux faire une rechute, déclara-t-il, j'aurai l'esprit plus tranquille en te sachant ici.
L'aîné ne fit aucun commentaire. Il se contentait de regarder les chasseurs, un pas un.
- Et Amanda? Il faut bien que quelqu'un reste pour la protèger, continua le cadet, sans compter que Cas ne devrait pas tarder. D'ailleurs, à ce sujet...tu ne fais rien sans notre retour!
Dean leva les yeux au ciel d'un air agacé.
- Donc, si j'ai bien compris, je suis sur la touche! Rumina-t-il, ou est ce que vous n'avez plus confiance en moi?
- Oh non, Dean! Crois pas ça! Le supplia son jeune frère, c'est juste que...
- Laisse tomber! Coupa l'aîné en quittant la pièce.
Jimmy prit le dossier et leva un regard amusé vers le cadet.
- On devrait y aller avant qu'il arrive à nous convaincre de l'emmener, lança-t-il, sous le regard étonné de sa jeune cousine.
Bobby lui reprit brutalement le dossier des mains.
- Toi, je te conseille de te faire tout petit parce que je sens que tu ne vas pas tarder à encaisser les fruits de ta bétise, laissa-t-il entendre, un doigt accusateur pointé vers le jeune homme.

Au moment de partir, Sam jetait des coups d'oeil vers la maison. Son frère ne s'était toujours pas montré et il ne voulait pas partir sans, au moins, lui donner quelques explications. Le nez dans son coffre, Bobby faisait celui qui n'avait rien vu et se contentait de perdre un peu de temps mais Jimmy ne semblait pas aussi patient.
- On peut savoir ce qu'on attend?
Déçue du comportement bien trop excessif de son cousin, Mona lui envoya un grand coup de coude dans l'estomac. C'était sa manière à elle de le rappeler à l'ordre quand il dépassait les bornes.
Alors que Bobby se décida enfin à monter dans la voiture, Dean apparut sur le perron de la maison. Sam semblait soulagé en traversant la petite court pour le rejoindre.
- Dean! tu peux m'accorder une minute.
- Te casse pas la tête, Sammy! Je comprend! Avoua l'aîné, c'est que je n'ai pas l'habitude de...je me sens inutile...surtout depuis qu'on sait que Michael...enfin...tu sais!
Le cadet posa une main fraternelle sur son épaule.
- Ce ne sera jamais le cas et tu le sais! Déclara-t-il, en fronçant les sourcils, c'est ce genre de questions que tu te poses, je veux dire, c'est ce à quoi faisait allusion Cas?
Un peu surpris par cette remarque, l'aîné eut beaucoup de mal à dissimuler sa gène.
- Non, ça n'a rien à voir! C'est diffèrent et je n'ai pas envie d'en parler maintenant si tu veux bien.
Sam ne préfèra pas insister mème s'il s'inquiètait encore plus.
- Trés bien!
- Ecoute! Fais gaffe à toi, ok? Mème si ça ressemble à une chasse ordinaire, garde en tête que c'est peut-être un piège, lui conseilla Dean, je veux que tu m'appelles dans la minute si tu as le moindre problème.
- Je serai prudent, j'ai eu un bon prof! Laissa-t-il entendre, tu devrais en profiter pour prendre un peu de repos, ça te fera le plus grand bien.
- T'en as de bonne, toi! Rumina gentiment l'aîné, en grimaçant légèrement.
Le cadet esquissa un large sourire. Il fit mine de partir vers la voiture de Bobby quand il se retourna aussitôt.
- Au fait! Si Cas ramène de bonnes nouvelles, attend notre retour, déclara-t-il, ne fais rien de stupide!
Dean le dévisagea un instant, un demi sourire de sous entendu sur les lèvres.
- Déconne pas, Dean! Je suis sérieux! Je te connais! A chaque fois, c'est la mème chose! Grogna gentiment le cadet, d'un air boudeur.
- Trés bien, monsieur l'emmerdeur! Capitula Dean, en levant les yeux au ciel d'un air exaspèré.
Il regarda son jeune frère s'éloigner vers la voiture en essayant de dissimuler son inquiètude.


Amanda venait de se réveiller. Jamais de sa vie, elle n'avait autant dormi et, elle se sentait un peu groggy. Elle aperçut Dean adossé contre le chambranle de la porte d'entrée, les mains enfouies dans les poches de son jean.
- Ou vont-ils? S'étonna-t-elle, en voyant le pick-up de Bobby s'éloigner.
- A la chasse!
Surprise, la jeune femme n'osait pas poser la question qui brûlait ses lèvres. Quand il se retourna vers elle, Dean devina ce qui lui traversait l'esprit à tel point qu'il pouvait entendre ses pensées.
- Chasse aux fantômes, pas aux démons! Rectifia-t-il, un sourire au coin des lèvres.
- Oh...des fantômes...de mieux en mieux! Fit-elle, presqu'à elle-mème.
Dean ne pouvait s'empêcher de sourire. Il referma la porte et remit correctement le sel.
- Ce n'est pas trés gentil de se moquer de moi! Remarqua la jeune infirmière, d'un air offensé.
- Je ne me le permettrai pas, déclara le jeune chasseur, mais vous semblez pâlir rien qu'en entendant le mot fantôme.
- Et c'est si drôle que ça!
- En fait, ce qui me faire sourire, c'est qu'il y a tellement plus dans ce monde dont vous ignoriez encore l'existance.
- C'est à dire?
- Je dirais...loup garou, vampire, sorcières, zombies et j'en passe!
Le visage de la jeune femme devint aussi blanc qu'une aspirine.
- C'est une blague, n'est ce pas? Vous dîtes ça pour me faire peur!
- J'aurai bien aimer, avoua Dean, seulement, ce n'est que la partie visible de l'iceberg.
Amanda se laissa tomber dans un fauteuil.
- Je n'ose mème pas vous demander combien il y a de chasseurs, laissa-t-elle entendre, je préfère ignorer la réponse.
L'aîné s'accroupit devant elle.
- Il y en a assez ici pour vous protèger, fit-il, sur un ton qui se voulait rassurant, d'ailleurs, il me semble qu'on a un tatouage à faire.
- C'est donc vous qui allez me le faire, en conclut Amanda, légèrement inquiète.
Dean crut percevoir cette petite peur dans le son de sa voix. Il esquissa son plus beau sourire.
- J'ai beaucoup de talents cachés, déclara-t-il, pour détendre l'atmosphère.
Apparemment, celà fonctionnait plutôt bien puisque la jeune femme lui rendit son sourire.



La journée avait été trés longue pour les quatre chasseurs. Pendant que Mona et Jimmy rassemblaient toutes les informations pour l'affaire qui les avait amené à Forsyth, une petite ville du Montana, Bobby et Sam étaient partis aux archives de la ville. Dans la soirée, alors que l'endroit était plutôt éloigné de la ville, ils étaient tous entrés dans le vieux cimetière pour brûler les restes de Billy Murphy, un ancien soldat sudiste, devenu fou, qui avait pris en otage une famille entière.
Tout n'avait pas été si facile puisque le fantôme, animé par une folie indescriptible, hantait la vieille demeure abandonnée depuis plus de cent ans. Au final, quelques contusions sans gravités pour les chasseurs et une grande fatigue.
Bobby avait pris deux chambre au seul motel de la ville. Alors qu'il rangeait ses affaires dans le sac, Sam ne cessait de penser à son frère, aux questions qui pouvaient bien le tourmenter. Jimmy entra en toute hâte dans la chambre, essoufflé.
- Mona! Elle ne va pas bien! Fit-il, sans cacher son inquiètude.
Bobby et Sam se jetèrent des regards surpris. La jeune femme était en pleine forme et n'avait montré aucun signe quelconque. Ils se précipitèrent dans la seconde chambre. Mona était allongée sur le lit, en sueur, une forte respiration saccadée de tremblements.
- Elle est tombée...on parlait et...elle est tombée, déclara Jimmy, complètement anéanti, je ne sais pas ce qu'elle a, Mona n'a jamais été malade...jamais.
- Allons, gamin! Ne t'inquiète pas! Il y a sûrement une explication, le rassura Bobby, en rajustant maladroitement sa casquette.
Sam s'assit sur le bord du lit et prit la main de la jeune femme dans la sienne. Celle-ci était parfaitement consciente mais elle avait beaucoup de mal à parler. Pourtant, elle réussit à se faire comprendre en articulant difficilement.
- Je veux...parler...Bobby...seule.
Aprés une courte hésitation, Jimmy accepta de suivre le cadet à l'extérieur. Il se colla contre le mur et frotta son visage défait par l'inquiètude. Silencieux face à ce comportement qui ressemblait, sans le moindre doute, à son aîné, Sam croisa les bras devant lui et tenta de patienter. Quand la porte de la chambre s'ouvrit enfin, ce fut un Bobby abasourdi qui apparut dans le couloir.
- Je crois qu'on a un gros problème, avoua-t-il, restez avec elle, je reviens.
- Mais...où vas-tu? S'étonna Sam, en fronçant les sourcils.
- Je dois appeler ton frère mais je ne peux rien te dire pour le moment, c'est...plutôt délicat.
Le cadet échappa un soupir contrarié mais ne fit aucune autre protestation.


Dean avait dessiné la forme de trois ronds de diffèrente taille sur un papier qu'il avait posé sur la table.
- Voilà! Choisissez la taille que vous voulez! Fit-il, ensuite, je dessinerai le pentagramme au crayon avant de le tatouer.
- Est ce que ça fait mal?
- Et bien, l'aiguille, en elle-mème, ne fait pas mal mais comme je vais devoir repasser plusieurs fois sur le dessin...on va dire un peu.
Il se contenta d'esquisser une légère grimace comme pour excuser sa réponse.
- Oh!
- Vous pouvez changer d'avis, laissa entendre l'aîné, et choisir une amulette.
La jeune femme secoua négativement la tête.
- Je veux en avoir un...ici! Fit-elle, en montrant le creu de son épaule.
- Trés bien, chef! Plaisanta le jeune chasseur, mettez vous assise sur une chaise.
Amanda obtempéra sans protester. Elle ouvrit légèrement son chemisier à l'endroit désigné pendant que Dean prenait une autre chaise pour s'asseoir juste en face d'elle. Il attrappa un crayon noir et entreprit de dessiner le pentagramme avec le plus de précision possible. Quelque peu troublée par la proximité de leur visage, la jeune femme en profita pour détailler les traits tirés de son voisin. Un homme comme lui devait certainement avoir une femme qui l'attendait quelque part, pensa-t-elle, surprise de ne pas avoir pensé à poser la question plus tôt. Elle s'était enfin décidée à le faire quand il releva la tête au mème moment. Coupée dans son élan, seul, le premier mot réussit à sortir de sa bouche.
- Comment...
- Quoi? S'étonna Dean, comment quoi?
Il attendait manifestement une réponse, plongeant son regard vert dans le sien. S'en était trop pour Amanda. Elle ne pouvait pas, décemment, se jeter au cou d'un homme pour la seconde fois alors qu'elle avait prétendu que ce n'était pas dans ses habitudes. Jamais, elle ne se comportait de cette façon mème si elle avait déjà cru être amoureuse deux fois par le passé. Elle aurait dû être échauder avec deux échecs mais elle ignorait pourquoi cet homme lui paraissait si différent des autres.
- Mandy? Ca va?
- Euh...oui! C'était...je voulais...en fait, ça n'a pas d'importance.
Il ne paraissait pas vraiment convaincu.
- J'ai l'impression que quelque chose vous tourmente dit-il, vous avez peur, c'est ça? Les démons, l'apocalypse, c'est peut-être trop pour vous et je comprendrai...
- Non, en fait...ça n'a rien à voir...je suis tellement loin de tout ça...
- Ah!...Vous pouvez m'éclairer parce que là, j'avoue que je suis un peu largué.
Cette simple phrase lui laissait une opportunité. C'était tout ce qu'elle pouvait entrevoir, une toute petite opportunité qu'elle devait saisir. Elle se pencha doucement et colla ses lèvres aux siennes. Juste quelques secondes, le temps de répondre ainsi à sa question. Quand elle s'écarta enfin, elle entreprit de déboutonner son chemisier. Ce fut à cet instant que Dean eut une réaction.
- Wow! Attendez! Fit-il, en posant une main sur la sienne pour stopper son geste.
- Oh, désolée! Balbutia la jeune femme, en remontant son vêtement, j'aurai dû...c'est ma faute...
Elle était si embarassée qu'elle n'avait plus la force de le regarder en face. Il fallait qu'elle s'éloigne, non seulement parce qu'elle ne s'était jamais sentie aussi honteuse de sa vie mais également à cause de cette soudaine envie de pleurer. Elle se leva d'un bond et fit mine de partir. Se réfugier dans sa chambre était la seule chose qui lui venait à l'esprit mais elle ne put faire un pas. Dean lui attrappa le bras dans son élan et la fit pivoter vers lui. Il l'a saisi délicatement par les épaules.
- Je suis vraiment désolée, répèta-t-elle, sans lever les yeux vers lui.
- Arrêtez de vous excuser! Lança l'aîné, comme agacé.
- Trés bien! Fit-elle, mais épargnez moi les "vous êtes trop bien pour moi" ou encore, "si je n'avais pas quelqu'un dans ma vie, peut-être que...".
Elle marqua une courte pause puis reprit plus calmement.
- J'ai cru que...je me suis trompée, restons en là, vous voulez bien?
Comme le jeune homme ne répondait pas, elle leva enfin les yeux vers lui. Il la dévisageait d'un air dubitatif comme s'il cherchait encore des réponses. Ou la prenait-il tout simplement pour une folle!
- Qu'avez-vous cru, Mandy? Demanda-t-il, sur un ton neutre.
- Ca n'a plus d'importance!
- Et bien, ça en a pour moi!
- Pourquoi tenez-vous à savoir? S'enquit Amanda, en soupirant d'épuisement.
Il y eut un court silence durant lequel Dean semblait hésiter.
- Beaucoup de personnes réagissent de cette façon, Mandy! Fit-il, enfin, elles apprennent que la fin du monde est proche...la peur, la confusion leurs fait faire des choses insensées voir stupides qu'elles regrettront par la suite. Je sais de quoi je parle, j'y suis passé! Mais...je suis fatigué de tout ça et je n'ai pas du tout envie de profiter de la situation uniquement parce que vous vous sentez un peu perdue.
Ce fut alors qu'Amanda lui adressa son regard le plus surpris.
- Croyez-vous que je sois ce genre de personne, Dean? Laissa-t-elle entendre, en maîtrisant tous les émotions mélangées qui l'animaient à cet instant, pensez-vous vraiment que je sois ce genre de femme? Parce que si c'est le cas, je me suis lourdement trompée à votre sujet.
Le jeune chasseur ne lâcha pas son regard un instant. Qu'attendait-il? Que cherchait-il à voir en elle? Se demandait Amanda, complètement hypnotisée par les prunelles vertes. Il était si prés qu'elle pouvait sentir la chaleur de son corps. L'envie de glisser ses mains sous ce tee-shirt la tenaillait encore, caresser ses muscles saillants, goûter encore à ses lèvres. Comment pouvait-il croire qu'il n'était qu'un simple caprice pour elle?
Il ne prit pas la peine de répondre. D'un geste lent et calculé, il se pencha vers elle et s'empara fougueusement de ses lèvres. Rêvait-elle ou pas? Amanda ne cherchait plus à comprendre, ni à savoir. Elle était concquise et ce, depuis le debut de leur rencontre.
Leur baiser s'éternisait tandis que le jeune homme laissait ses mains aller et venir sur son corps. Elle put enfin assouvir son envie en glissant les doigts sous le tee-shirt et caresser le torse musclé. Leurs lèvres se séparèrent enfin. Le souffle court, une esquisse d'un sourire sur les lèvres, Dean la souleva de terre et la transporta jusqu'à sa chambre. Les bras noués autour de son cou, la jeune femme ferma les yeux, humant l'odeur sauvage qui se dégageait de cet homme, la troublant jusqu'au plus profond d'elle mème.
Elle sentit son corps attérir délicatement sur le lit et rouvrit les yeux. Ce n'était pas un rêve. Il était toujours là, couché à côté d'elle, découvrant son corps comme un jeune adolescant quand il lui retira le chemisier. Il déposait des baisers brûlants sur son cou, titillant le bout de ses seins de ses doigts experts. Elle se arqua contre lui, captive de ses caresses. Envoûtée par la proximité de leurs corps, elle ne s'était pas aperçue de son entière nudité. Seule, les mains de son amant couvrait sa peau comme un voile délicat et voluptueux. Dean continuait inlassablement de la couvrir de baisers alors qu'elle avait entreprit de lui retirer ses vêtements. Il laissa sa main descendre jusqu'à son entrejambe, jouant avec son intimité. Amanda bascula la tête en arrière et s'abandonna lentement au plaisir qui commencait à l'envahir toute entière. Tremblante de désir, elle gémissait, le suppliait alors que ses doigts suivaient la courbe de ses muscles. D'un geste assuré, le jeune homme aggrippa ses cuisses et la pénètra sans retenue. Ils échappèrent un gémissement en mème temps. Amanda ne pouvait plus retenir ses cris tout en griffant le dos de son amant. Celui-ci la remplissait généreusement, s'activait en elle, captivant ses lèvres. Leurs deux corps ondulaient dans un délectable tumulte qui les enivraient d'une jouissance sans retenue. Ils atteignirent ensemble les abîmes du plaisir.
Essoufflés, ils demeurèrent enlacés pendant de longues minutes sans prononcer le moindre mot. Jamais, Amanda n'avait connu une telle plénitude. Elle s'écarta pourtant de lui, esquissant un petit sourire au grognement que le jeune homme venait de lâcher.
- Désolée mais je meurs de faim! Avoua-t-elle, en s'habillant à la hâte.
- Y a pas le feu! Lança le jeune homme en l'attirant vers le lit.
Elle se retrouva allongée sur lui, le visage enjoué.
- La gourmandise est un vilain défaut, laissa-t-elle entendre, en agitant un doigt faussement accusateur.
- C'est de ta faute!
- Et ben voyons! Fit Amanda, feignant une attitude boudeuse.
- Ose dire le contraire!
- Ou quoi? Le provoqua-t-elle, sur un air de sous-entendu.
Il lui adressa un large sourire et la renversa sur le lit pour prendre la place du dominateur. Pas besoin d'ajouter le moindre mot. Le baiser qu'ils échangèrent, semblait prometteur pour la suite.



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Dim 20 Juin - 2:26

Finalement, les deux jeunes gens s'étaient endormis, la fatigue l'emportant sur la faim. Quand la sonnerie de son portable résonna dans la pièce, Dean fit un sursaut dans le lit.
- Bobby? S'étonna-t-il, en craignant le pire, que se passe-t-il?
- On a eu aucun soucis d'orde démons sur cette chasse si ça peut te rassurer, déclara d'emblée le vieux chasseur, nous sommes encore à Forsyth mais Mona est bizarrement tombée malade.
- Comment ça?
Amanda s'assit sur le lit, scrutant le visage du jeune homme pour tenter de comprendre.
- Elle a peut-être été atteinte par...
- Non, ça n'a rien à voir avec notre chasse, coupa Bobby, c'est bien plus compliqué que ça.
- Explique-toi!
Il y eut un court silence puis le vieux chasseur reprit calmement.
- Je ne voulais pas te le dire parce que...voilà...il se trouve que le Lucifer du futur a fait un bond dans le temps et il est ici, à notre époque.
- Euh...quoi! C'est une blague, Bobby!
- Non, mon garçon et je n'ai pas voulu te mettre au courant, tout de suite, parce que...bah, parce que c'était pas trop le moment pour toi avec tout ce que tu traverses.
Dean se frotta le visage énergiquement comme pour être certain de ne pas rêver.
- Attends! C'est du délir!
- Mona est certaine que Lucifer a envoyé des démons pour tuer sa mère, expliqua Bobby, sans détour, il veut éviter que Jimmy et elle ne remontent le temps pour vous prévenir.
L'aîné fronça les sourcils en se tournant vers Amanda. Il scruta la jeune femme comme s'il commençait enfin à compendre cequi se tramait autour de lui.
- Tu es au courant depuis quand? S'enquit-il, à l'adresse de son vieil ami.
- Ecoutes! Il y a plus important! Si Mona est au plus mal, c'est que les démons ont mis la main sur sa mère, déclara Bobby, tu dois intervenir. Sam ne peut pas et ne doit pas savoir qui sera sa future épouse.
Complètement abasourdi par autant de révélations, Dean eut beaucoup de mal à réagir correctement. Il ferma les yeux, un instant, pour retrouver un semblant de calme.
- Ok! Donne-moi son nom! Fit-il, je vais contacter Cas, il est le seul à pouvoir m'aider.
- Exact! Il y a autre chose!
- Bobby, tu veux me rachever ou quoi!
- Calme-toi! Lança le vieux chasseur, d'un ton ferme, c'est Sarah Blake, tu entends, Sarah Blake! Tu la connais également et elle ne doit pas te voir non plus. Sam et elle sont sensés se revoir que dans quelques années...pas avant.
- Et merde, Bobby! Comment veux-tu que j'interviennes dans ces conditions? C'est quasiment impossible!
- Tu trouveras bien, remarqua Bobby, en attendant, on va reprendre la route parce que le type du motel nous regarde comme si on était des évadés de prison. Et...fais gaffe à tes fesses!
Il raccrocha sans laisser au jeune homme le temps de répliquer.

Dean s'était montré trés évasif quand à son départ pour New-York. Amanda ne voulait pas trop insister mais elle commençait à ressentir une certaine peur. Elle regardait d'un air inquièt, le jeune homme qui se préparait à partir. Si l'aîné avait réussi à joindre Castiel, celui-ci évita de parler des informations qu'il avait recueilli au sujet du traitre. Aprés avoir incrusté les protections sur le corps d'Amanda, il posa une main sur l'épaule du jeune chasseur. En quelques secondes, ils avaient disparu, laissant la jeune infirmière, seule, au beau milieu du salon.


Sarah était retenue prisonnière dans une vieille bâtisse abandonnée, à la sortie de la ville. Ligotée sur une chaise, elle était gravement blessée. Les deux démons qui la torturaient, prenaient un malin plaisir à la faire souffrir. Dean et Castiel attérirent dans un des vieux bureaux, non loin de la pièce où se trouvait la jeune femme.
- Alors, ma jolie! Je suis certain que tu ne comprends pas pourquoi on a jeté notre dévolu sur toi! Ricana le premier démon, un sourire carnassier sur les lèvres.
Bayonnée, Sarah secoua la tête d'un air nerveux et apeuré. Ses joues étaient mouillées de larmes, elle perdait beaucoup de sang au niveau de son bras. Le deuxième démon se pencha légèrement vers elle.
- Et bien, tu vas mourir sans le savoir! Déclara-t-il, d'une voix calme et chantonnante.
Dean devait faire du bruit dans le bureau pour attirer un démon pendant que Castiel emmenait Sarah dans un endroit sûr. Par la suite, il devait vite revenir chercher l'aîné. C'était la seule idée que Dean avait pu avoir pour que la jeune femme ne le voit pas. Aprés un dernier regard, le jeune chasseur balança un coup de pied dans le mur. Alertés par le bruit, les démons plongèrent directement dans le piège. Le premier fonça vers la pièce voisine tandis que l'autre se planta devant la prisonnière. Il allait la tuer quand l'ange plaqua une main contre son front. Le démon poussa un cri, le visage envahi par une lueur éclatante qui émanait de ses yeux. Sans attendre, Castiel détacha la jeune prisonnière et disparut aussitôt.
Dean gardait le couteau planqué dans son dos quand le deuxième démon entra dans la pièce.
- Tiens, tiens! Quelle surprise! Lâcha celui-ci, d'un air supérieur, Lucifer me nommerait son premier lieutenant si je te tuais maintenant.
- Faudrait déjà que tu y arrives! Retorqua l'aîné, en montrant enfin la lame.
Un sourire moqueur au coin des lèvres, le démon agita la main d'un geste blasé. Le jeune chasseur vint frapper violemment le mur pour retomber lourdement sur le sol.
- C'est à se demander comment tu as obtenu une telle réputation, ricana le démon, toujours aussi fièrement.
Dean n'avait pas lâcher le couteau et, avec une précision sans faille, le jeta sur son adversaire qui le reçu en pleine gorge. Celui-ci s'agita dans des spasmes electriques avant de s'écrouler sur le sol.
- Comme ça, pauvre con! Laissa entendre le jeune chasseur, en retirant la lame ensanglantée.
Il sursauta en entendant quelqu'un qui frappait dans ses mains, juste derrière lui.
- Quelle adresse! Bravo!
L'aîné fronça les sourcils en dévisageant cet homme qu'il voyait pour la première fois.
- Qui êtes vous?
- Oh, Dean! Tu me déçois! Lança l'autre, je sais que Nick n'était pas si agréable à voir, surtout ces derniers jours mais...
- Lucifer! Coupa le jeune chasseur, sans dissimuler sa surprise.
- Bingo! Que penses-tu de mon nouveau réceptacle? Pas mal, hein!
Dean ne fit aucun commentaire à cette remarque. Il était bien trop étonné pour prononcer la moindre parole.
- Et Michael? Comment se porte-t-il? Continua Lucifer, avec une attitude des plus hautaine, qu'attend-il? Regarde! Je suis là, tu es là...ce serait le moment idéal, tu ne trouves pas!
Il fit quelques pas en direction l'aîné.
- En finir avec cette petite guerre qui me fatigue sérieusement! Dit-il, en tournant autour du jeune chasseur.
Celui-ci ferma les yeux rien qu'à l'idée de sentir Lucifer juste derrière lui. Il se préparait à recevoir un mauvais coups mais son adversaire n'en fit rien.
- D'ou vient le pauvre type que tu utilises comme bouclier, sâle pourriture? Demanda-t-il, enfin.
- Ah! Nous y voilà! Il était temps que tu me le demandes, ricana Lucifer, parce que ce n'était pas de tout repos. J'ai dû me battre bec et ongles pour l'avoir. Mais mon futur moi ne s'est pas méfié de moi, quel idiot!
Dean esquissa un sourire forcé.
- Ton futur toi! Répèta-t-il, bêtement, tu t'es volé ton propre réceptacle! Tu en es à ce point là!
Il le défia d'un regard moqueur.
- Ne sois pas si sûr de toi, Dean! Laissa entendre Lucifer, j'ai fait un marché avec mon moi futur. Je compte bien le respecter.
Il marqua une courte pause puis se planta devant le jeune chasseur.
- Sa victoire lui a semblé trop facile, dit-il, avec Michael comme avec toi. Donc, je lui ai promis de vous faire souffrir, tous les deux, de faire durer ton agonie aussi longtemps que possible. En échange, j'ai eu droit à ce corps rempli de haine, gonflé à bloc de sang de démons, prêt à détruire la planète entière et le petit plus...j'ai hérité de sa mémoire.
Il lança un regard amusé vers l'aîné.
- Dis donc! Tu vas avoir une vie vraiment pourrie, mon pauvre Dean! Ricana-t-il, d'abord ton frère qui ne va pas tarder à y passer, ensuite ton fils...là, j'avoue que c'était jouissif de l'apprendre.
L'aîné fronça les sourcils.
- Oh, tu n'es pas au courant! Fit Lucifer, en feintant la surprise, quelle joie immense tu m'offres là! Je suis aux anges, si je peux me permettre cette expression.
Il se pencha légèrement vers le jeune homme pour être certain de bien se faire entendre.
- Tu vas avoir un second fils qui portera le prénom de ton cher frère cadet...un prénom bien funeste si tu veux mon avis...et cet enfant n'aura que quelques mois quand il sera brûlé vif. Personne ne pourra rien faire! Pas mème toi!
- La ferme! Trancha Dean, qui était sur le point de lui sauter à la gorge.
Mais Lucifer pouvait presque deviner ses pensées et la situation semblait lui procurer beaucoup de joie.
- Ta vie ne sera qu'un champs de ruine, mon pauvre Dean! Insista-t-il, un large sourire sur les lèvres, tu vas connaître la perte de tous ceux que tu aimes, tu subiras la trahison de ceux qui prétendront être tes amis, je te prendrai tout...mème ta chère et tendre Amanda. Quand à Jimmy et sa petite cousine, ce n'est qu'une question de temps. Tu finiras seul, désespérèment seul...tu me supplieras de mettre fin à tes souffrances.
- Je t'ai dis de la fermer! S'écria le jeune chasseur, en bondissant sur son adversaire.
Lucifer n'eut qu'à lever la main pour que l'aîné vienne s'écraser contre le mur.
- Je peux te tuer dans la minute, détruire Michael sans qu'il ne quitte ton corps, pourrir ta misérable existence durant des années! Je suis capable de tout ça, Dean! Grâce à la mémoire que je viens d'acquérir! Tu ne peux pas imaginer ce que je viens d'hériter! Alors, n'espère mème pas, n'entrevois mème pas une victoire quelconque parce que je gagnerai cette guerre!
Pendant que son adversaire parlait, Dean tentait d'atteindre le couteau qu'il avait maladroitement échappé dans sa chute. Mais Lucifer n'était pas dupe et avait trés vite deviner. Alors que Dean avait réussi à se redresser non sans grimacer, son ennemi pointa un doigt en direction du couteau et traça une trajectoire imaginaire. L'arme trembla quelques secondes avant de se soulever du sol pour venir se planter dans l'épaule du jeune chasseur. Celui-ci hurla de douleur en vacillant. Ce fut à cet instant que Castiel réapparut juste à temps pour le rattrapper. Sans attendre, l'ange n'adressa qu'un simple regard à Lucifer avant de disparaître avec l'aîné.


La nuit commençait à tomber quand le pick-up de Bobby se gara devant la maison. Amanda accueillit les chasseur sur le seuil de la porte. Mona semblait aller mieux, à la grande surprise de la jeune infirmière.
- Mais...je croyais que vous étiez malade!
- Son état s'est amélioré durant le voyage, déclara Sam, est ce que Dean est revenu?
- Non! Et je m'inquiète! Avoua Amanda, en suivant les nouveaux arrivant jusqu'au salon, ça va faire des heures qu'il est parti.
Jimmy aida sa jeune cousine, encore un peu groggy, à s'installer dans un fauteuil.
- Oh, il doit sûrement fêter sa victoire dans un bar du coin, laissa-t-il entendre, sous le regard ahuri du cadet.
- Arrête ça tout de suite! Grogna celui-ci, furieux.
- Quoi! Je ne fais que dire la vérité! Ronchonna le jeune homme, en se redressant, c'est comme ça qu'il fonctionne, non!
A bout de nerf, Sam crispa la mâchoire. Il lui décocha un grand coup de poing qui fit s'affaisser le jeune homme. Si Bobby ne s'était pas mis en travers de sa route, le cadet s'apprêtait à le relever pour lui en mettre un autre.
- Je ne veux plus que tu parles de mon frère de cette façon! Fulmina-t-il, alors que le vieux chasseur le poussait vers l'autre bout de la pièce.
Plus surpris que d'avoir mal, Jimmy se releva doucement, une main sur sa mâchoire douloureuse. Au mème moment, Castiel fit son apparition au milieu de la pièce, maintenant un Dean couvert de sang.
- Dean! S'écria le cadet, en se précipitant vers eux.
Il attrappa le bras de son frère pour l'aider à se redresser. Celui-ci était parfaitement conscient et, d'une main tremblante, retira le couteau planté dans son épaule.
- Il faut vite l'allonger! Lança Amanda, inquiète, il perd beaucoup trop de sang.
- Ce ne sera pas nécessaire! Fit castiel qui posa fermement la main sur la blessure.
Une lueur vive émana de sa paume. Tenant à peine sur ses jambes, Dean serra les dents pour ne pas hurler. Au bout de quelques secondes, il baissa les yeux sur son tee-shirt déchiré et put constater que la plaie avait entièrement disparu sous le regard ahuri de la jeune infirmière.
- Mais...c'était quoi ça?
- On vous expliquera tout, Amanda! Promit Sam, sans la regarder, Dean, comment vas-tu?
L'aîné ferma les yeux comme pour oublier ce qui venait de se passer mais les paroles de Lucifer résonnaient inlassablement dans sa tête.
- Merde, Dean! Que c'est-il passé? Insista le cadet, inquièt.
Incapable de sortir le moindre son de sa bouche, l'aîné chercha un appui. Il se laissa tomber dans un fauteuil puis se passa une main nerveuse sur son visage épuisé. De plus en plus anxieux, Sam s'agenouilla devant lui, cherchant une réponse dans le regard perdu de son grand frère.
- Je ne supporte pas te voir comme ça! Avoua-t-il, en posant une main affectueuse sur son épaule.
Bobby rajusta sa casquette d'un geste maladroit.
- Y a-t-il eu un problème?
- Notre mission a été un succés, déclara Castiel, à l'adresse du vieux chasseur, mais nous avons...enfin, Dean a eu un contre temps.
- Quel genre de contre-temps? Lança Bobby, je veux dire qu'à part revenir avec une lame planté dans le corps, c'est bien plus qu'un simple contre-temps pour moi.
Il règnait une atmosphère étrange dans la pièce. Chacun pouvait la ressentir. Palpable et indescriptible, cette tension les rendait quelque peu nerveux. Sam était peut-être le seul à en connaître les vraies raisons. Et le fait que Dean revienne d'une chasse dans un état complètement perturbé, pouvait être l'une d'elle.



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17889
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Dim 20 Juin - 14:12



Toujours aussi doué pour l'écriture ma cris



  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
JaredSam
co-Admin
co-Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1816
Age : 41
Humeur : Déprimée et fatiguée
Prénom : Chrys
Dernier épisode vu? : S9E04
Ton frère préféré? : Sam et la Chevrolet Impala 67
Merci : 2
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Dim 20 Juin - 21:38

Toujours aussi génial ta fanfic ma chère Cristal

J'ai hate de lire la suite




Mon Forum Sam et Dean Winchester

Membre des J.A.I et des A.I.D.S
Revenir en haut Aller en bas
http://samdeanwin-forum.actif.net
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Lun 5 Juil - 15:53

Merci les filles! Embarassed

Voilà la suite!

Il fallut à l'aîné quelques secondes pour reprendre ses esprits. Autour de lui, tout le monde devait se poser des tonnes de questions et il sentait la tension monter.
- Ca va! Réussit-il à dire, sous le soulagement de son jeune frère, je vais bien.
- Tu m'excuseras mais tu n'as pas l'air de quelqu'un qui se porte à merveille, remarqua Bobby, en grimaçant.
Sam leva les yeux vers son vieil ami en lui envoyant une oeillade plutôt contrariée. Mais le cadet savait que celà était plus de l'inquiètude qu'une réflexion anodine. Pendant ce temps, Dean se laissa aller contre le dossier du fauteuil et leva les mains pour se frotter un visage épuisé.
- Si seulement tout n'était pas si compliqué! Laissa-t-il entendre, en gardant les mains plaquées sur les yeux.
Il avait parlé tellement bas que celà ne pouvait être qu'à lui-mème.
- Lucifer était là! Finit-il par dire, en se redressant lentement.
- Quoi! S'étonna Sam, le sang glacé dans les veines, mais...lequel?
- Celui de notre époque, l'autre, les deux! Est ce que je sais? Lança l'aîné, avec un petit sourire forcé.
Il y eut un silence pesant dans la pièce où tout le monde cherchait à comprendre. Mais Dean était déjà trés confus dans sa tête et encore plus dans ses réponses.
- Lucifer a pris le receptacle de son futur, expliqua Castiel, d'un ton neutre.
- Et merde! Lâcha Bobby, c'est plutôt mal parti pour nous.
Sam fronça les sourcils.
- Comment ça? Qu'est ce que ça veut dire? S'enquit-il, en se tournant vers son frère.
D'abord, l'aîné baissa la tête comme s'il était dépassé, cherchant un moyen de bien expliquer sans se perdre, lui-mème, dans sa réponse. Puis il se redressa lentement.
- Il a fait un marché avec son futur...faire durer l'apocalypse aussi longtemps que possible! Fit-il, dans un calme qui étonna son jeune frère, apparemmment, c'était beaucoup trop facile à son goût.
- Mais...il a cherché à te tuer...je suis perdu, avoua Sam, en se passant une main nerveuse dans les cheveux.
Dean posa une main sur son épaule en poussant un soupir.
- Non! pour lui, ce n'était rien de plus qu'un jeu, laissa-t-il entendre, en regardant autour de lui, il veut, d'abord...tout nous prendre...tous ceux à qui on tient...nous détruire à petit feu.
Le silence qui suivit fut encore plus pesant que les précédents. Puis Dean décida de se lever, alors qu'une certaine certitude se lisait sur son visage.
- Mais je ne le laisserai pas faire! Dit-il, en se tournant vers l'ange, Cas, je veux que tu emmènes Amanda loin d'ici, protège là avec ton seau énochien et cache la.
La jeune femme ne partageait manifestement pas cette option.
- J'avoue que tout ça me fiche une peur terrible mais je refuse de partir, décréta-t-elle, fermement, je sais que je suis en sécurité ici!
- Elle a raison, intervint Sam, ce n'est pas en l'éloignant de nous que ça va l'aider.
Dean ferma les yeux pour maîtriser cette colère naissante qui commençait à le summerger.
- Toi aussi, tu pars! Lança-t-il, avec Jimmy et Mona! Vous partez tous!
- Non mais attend, c'est...
- Et ce n'est pas négociable! Coupa séchement l'aîné, avant de tourner les talons.
Il claqua brutalement la porte en sortant de la maison.


C'était la confusion totale dans la maison comme à l'extérieur. D'un côté, Sam essayait de comprendre ce qui venait de se passer, certain que son frère ne disait pas tout. De l'autre, Dean était dans un flou agaçant qui le rendait encore plus nerveux et certainement plus furieux contre lui-mème.
- Je ne veux pas partir! Décrèta Amanda, en se tournant vers l'ange, quand à vous, ne me touchez pas! Je n'irai nullepart, ni avec vous, ni avec qui que ce soit d'autre!
- J'avoue que je suis largué, avoua le vieux chasseur, Dean a raison mais Sam aussi. Que faire?
- Je vais lui parler, proposa Jimmy, avançant d'un pas rapide vers la porte.
- Ah non! Pas toi! Lança le cadet, en le stoppant dans son élan, je refuse que tu l'énerves encore plus qu'il ne l'est déjà.
- Mais...
- Je le connais mieux que toi, coupa Sam, je sais qui il est, en réalité. Toi, tu ne vois qu'un père aigri, avide de vengeance mais avant ça, il était bien diffèrent.
Amanda les regarda tour à tour.
- Comment ça...un père? Laissa-t-elle entendre, sans cacher son étonnement.
A ce moment précis, Sam compris trés vite qu'il ne pouvait plus faire marche arrière. Il lança un regard entendu vers l'ange avant de quitter la pièce.
- Oh mais...attendez! Pourquoi vous ne répondez pas à ma question?
Castiel posa une main sur son épaule et lui fit signe de s'asseoir dans un fauteuil.
- Je vais le faire, dit-il, dans son ton calme, je vais répondre à toutes vos questions.


Dean marchait le long du vieux cimetière de voitures. Plus il avançait, plus sa colère montait en lui. Les paroles de Lucifer résonnaient encore dans son esprit. Au fur et à mesure qu'il s'enfonçait au milieu des carcasses en ferailles, il ruminait des injures entre ses dents et commença d'abord par donner des coups de poings dans la toles froissée jusqu'à ce qu'il s'arrête pour de bon et qu'il déverse sa colère contre une vieille mustang bleue rouillée. Il fit voler en éclat le pare-brise, formait des bosses informes sur le capot déjà pas mal endommagé. La mâchoire crispée, l'aîné ne voyait pas la pauvre voiture devant lui mais le visage prétencieux de Lucifer qui l'avait défiait quelques heures plus tôt. C'était devenu un véritable acharnement au point que le jeune chasseur ne voyait pas le sang couler de ses poings.
Sam avait entendu les bruits à peine sorti de la maison. Il savait que son frère était au plus mal et dû courir dans sa direction. Arrivé à sa hauteur, il l'attrappa par les bras pour lui bloquer tout mouvement.
- Qu'est ce que tu fais? S'écria Dean, furieux, laisse-moi!
- Tu sais trés bien que ça ne résoudra rien!
- Merde, Sammy! Lâche-moi! Répèta fermement l'aîné, en se débattant.
Mais le cadet refusa de lâcher prise et au bout d'un moment, Dean finit par se calmer mais d'un geste brute, se dégagea de son frère.
- Ca va, c'est bon! Fulmina-t-il, en fronçant les sourcils.
L'aîné baissa les yeux sur ses mains et s'essuya les coupures sur son jean délavés.
- On peut le battre, affirma Sam, il nous faut une bonne stratégie et...
- Quelle stratégie? Coupa Dean, il a hérité de la mémoire de son futur. Tous les plans qu'on va établir, il les connais à l'avance. Bordel, Sammy! Il a plusieurs années sur nous.
- Et bien, on en trouvera d'autre!
- Comment savoir si ce seront les bons! Hein! Comment?...On est dans une impasse et il en jubile, le fumier! Lança l'aîné, d'un air écoeuré.
Il poussa un long soupir puis se laissa aller contre une voiture qui tenait sur une seule roue.
- Je n'aurai jamais dû laisser autant de personne entrer dans ma vie! Finit-il par dire, presqu'à lui-mème, le mieux est de réparer cette idiotie en les emmenant loin de moi.
- Aimer n'est pas une idiotie, Dean! Rectifia son jeune frère, c'est justement la seule chose qui nous a permis de tenir, tous les deux.
L'aîné allait parler mais se ravisa aussitôt. Sam n'était pas dupe et compris trés vite que quelque chose perturbait son frère et la seule façon de le forcer à avouer, était de le prendre de front.
- Quoi! Dis-le!
Dean lui lança un regard de travers.
- Arrête avec ta psychologie à deux balles! Grogna-t-il, je déteste ça.
Pourtant, celà ne découragea pas le jeune Winchester qui vint se planter devant son frère.
- Ecoute! On est tous les deux dans la mème galère, fit-il, alors dis-moi ce qui ne va pas et je suis certain qu'on pourrait y remédier.
Dean échappa un rire forcé mais ne répondit pas pour autant.
- Qu'est ce qu'il a bien pu te dire pour te rendre si négatif? S'enquit le cadet, en tentant de trouver une réponse sur le visage fermé de son aîné.
Dean leva les yeux au ciel d'un air agacé.
- Ca suffit! Je vais finir par t'en coller une si tu continues à insister bêtement.
- Et bien, vas-y! Le défia Sam, si tu penses te sentir mieux aprés, te gêne pas!
Il alla jusqu'à lui offrir généreusement son menton. Pris au dépourvu, l'aîné se retrancha dans ce qu'il connaissait le mieux, la colère.
- Je t'ai dit d'arrêter ça!
- Pourquoi? Parce que j'essai de comprendre! Bordel, Dean, pour une fois, est ce que ça serait trop dur pour toi de dire les choses comme tu les ressens!
- J'en ai pas envie! S'écria l'aîné, personne ne comprendrait, pas mème toi alors lâche l'affaire!
Sam le dévisagea d'un air dubitatif.
- C'est tout ton problème, Dean! Tu penses pouvoir tout gérer mais tu te trompes.
L'aîné secoua négativement la tête comme si la conversation commençait à l'agacer au plus haut point.
- Ce n'est pas si simple! Retorqua-t-il, d'ailleurs, je ne suis mème pas certain de gérer quoique ce soit!
Son jeune frère fronça les sourcils en le détaillant longuement.
- Tu m'inquiètes! Avoua-t-il, tout bas, je sais que tu subis beaucoup de pression en ce moment...Michael...Amanda...Jimmy! J'avoue que je suis un peu paumé, moi-mème mais on peut y faire face.
La tension retombée, Dean agita le bras en guise d'abandon. Le sang coulait encore de ses mains mais l'aîné se contenta de regarder le liquide suinter jusqu'au sol. De le voir ainsi, perdre confiance en lui, baisser les bras, Sam en avait le coeur serré. Il retira sa chemise et épongea le sang.
- Lucifer a dû en mettre une sacrée couche pour que tu sois si mal, remarqua-t-il, sans lever le regard vers son aîné.
Celui-ci ne répondit pas. Il pressait fortement le tissu sur l'entaille la plus profonde tout en restant concentré sur ce simple geste. Toute colère l'avait abandonné. Puis, au bout d'un moment, il releva la tête vers son cadet.
- Je vais tout perdre, finit-il par avouer, toi, Jimmy, Amanda...un autre fils...et certainement beaucoup d'amis...tout ça parce que j'ai pris les mauvaises décisions. Tout est en train de se passer...je vais virer Michael et je finirai pas être le sâle con qui sert de père à Jimmy. Je vais être ce que je suis vraiment.
- De quoi tu parles?
Dean échappa un long soupir en s'adossant contre la vieille voiture cabossée.
- Tu ne vois pas que c'est Michael qui me fait prendre les bonnes décisions, qui me fait avoir de la compassion envers les autres, laissa-t-il entendre, il est en moi depuis ma naissance donc il agit sur moi. Dés qu'il a quitté mon corps, dans le futur de Jimmy, je suis devenu ce que je dois être, un fou furieux qui a été élevé comme un soldat, destiné à tuer sans broncher, sans état d'âme.
Sam demeura bouche bée devant un tel aveu.
- Comment peux-tu penser une chose pareille? S'enquit-il, aussitôt.
- Ce sont les faits qui parlent d'eux-mème, Sammy! Je n'invente rien! Tout est là!
Le cadet se frotta énergiquement le visage comme pour se réveiller. Il allait avoir beaucoup de mal à trouver les mots pour raisonner son frère. Quand celui-ci fit mine de repartir vers la maison, Sam le stoppa dans son élan et le plaqua contre la voiture.
- Hé!
- Tu ne partiras nulle part tant que je n'aurai pas fini de te dire ce que j'ai sur l'estomac, trancha Sam, sous le regard surpris de son aîné.
- Quelque soit les arguments que tu pourras me donner, ça ne changera rien!
- Vraiment! Alors, d'aprés toi, je ne parles pas à mon grand frère mais à Michael. Ou plutôt à mon frère mais avec les pensées positives de Michael, c'est ça? Ton véritable toi, c'est le méchant, celui qui tue sans retenue, qui frappe d'abord et parle ensuite.
- Je ne te trouves pas drôle! Lança l'aîné, agacé.
- Donc, c'est Michael qui c'est occupé de moi quand nous étions enfants, qui me protègeait, C'est encore lui qui t'a poussé à vendre ton âme pour me ramener. Tu es d'accord avec ça?
Pour toute réponse, Dean ferma les yeux afin d'éviter le regard accusateur de son jeune frère.
- J'arrive pas à le croire! Fulmina le cadet, je ne peux pas croire que tu puisses penser ça!
- Sammy, écoute...
- Je n'ai pas un ange en moi, coupa le jeune Winchester, d'un ton ferme, j'ai mème eu du sang de démon dans les veines et pourtant, j'étais prêt à mourir pour toi, à subir l'enfer pour toi!
- C'est différent!
- En quoi! S'écria Sam, putain, Dean! Dis-moi en quoi c'est diffèrent!
- Je ne sais pas...
Dean se passa une main nerveuse dans les cheveux.
- Je n'aurai jamais dû t'en parler, fit-il, c'était encore une erreur stupide de ma part.
- Tu veux dire...de la part de Michael parce que toi, tu es dénué de sentiment.
- Ca suffit, Sammy!
- J'essai de te faire comprendre que tu as tort! Retorqua le cadet, et je peux te le prouver.
Epuisé par cette conversation douloureuse, Dean leva les yeux au ciel en guise de capitulation. Voyant qu'il avait toute son attention, Sam ne perdit pas de temps.
- Michael a déjà buté son frère...sous les ordres de son père, laissa-t-il entendre, alors dis-moi pourquoi, toi, tu ne l'as pas fait quand papa te l'avait ordonné? Il avait été clair...tu devais me tuer si tu ne pouvais pas faire autrement. Il y a eu un moment où j'ai outre passé les limites et pourtant, tu étais encore là, avec moi. J'ai libèré Lucifer de sa cage, j'ai suivi une démone plutôt que toi, j'ai bu du sang de démon...mais tu ne m'as pas tué...pourquoi?
L'esprit embrouillé, Dean ne put répondre à cette question. Il se contenta de tourner la tête pour éviter le regard persistant de son jeune frère.
- Parce que tu es mon frère, Dean! Continua celui-ci, tu préfères te mettre en colère plutôt que de dire ce que tu as sur le coeur, tu as cette facheuse tendance à sortir des blagues idiotes quand tu n'es pas bien et j'en passe...j'appelle ça être humain, Dean! Plus humain que la plupart des personnes que nous rencontront chaque jour et Dieu sait qu'il y en a un paquet...
L'aîné gardait le visage sur le côté en secouant négativement la tête.
- On ne saura jamais, Sammy! Et c'est peut-être ce qui me rend encore plus malade.
- Tu as tort! Parce que, mème moi, j'étais capable du pire quand tu étais en enfer, avoua le cadet, tu ne peux pas imaginer ce que j'aurai accepté de faire pour te sortir de là...tu ne vois pas que c'est dans nos génes...cette envie de se venger! D'abord papa, ensuite toi et puis moi..appelle ça une tare familliale, une grande qualité ou ce que tu veux mais ça fait partie intégrante des Winchester.
Dean se tourna enfin vers lui.
- Franchement, tu veux que j'avale ça! Fit-il, t'es pire psychologue que je le pensait...
La blague! C'était bon signe pour Sam. Il devait continuer dans ce sens pour garder la maîtrise de la situation.
- Non mais toi et ton fichu caractère alors! Lança-t-il, sur un ton faussement furieux, il n'y a vraiment que ton frère pour te supporter.
L'esquisse d'un sourire se dessina sur les lèvres de l'aîné. Rassuré, Sam savait que la partie n'était pas encore gagnée mais il avait réussi à lui faire entendre raison à sa manière. C'était déjà un bon début.
- On devrait retourner voir les autres, suggèra le cadet, en faisant mine de partir, essayer de mettre un peu d'ordre dans tout ce fourbi.
Les yeux baissés sur ses mains toujours en sang, Dean se sentait mal à l'aise.
- Hé!...merci! Finit-il par dire, d'un air embarrassé.
Sam le dévisagea avec toute la tendresse dont il était capable d'offrir. Il n'y avait pas meilleure réponse pour l'aîné.



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Ven 23 Juil - 23:26

Voilà la suite!

Pendant le court trajet du retour, Sam expliqua à son aîné que Castiel avouait, en ce moment mème, la vérité à Amanda. Aussi, Dean ne fut pas surpris de constater l'absence de la jeune femme et de l'ange dans la pièce à son arrivée. Cependant, le regard accusateur de Jimmy ne manquait pas de l'énerver de nouveau.
- Etait-ce vraiment nécessaire d'en arriver là? S'enquit celui-ci, en parlant de sa mère.
- Comment a-t-elle réagi? Demanda le cadet, en fronçant les sourcils.
- Je l'ignore! Castiel est monté avec elle, déclara Jimmy, je redoute le pire.
Il se tourna vers Dean d'un air furieux.
- Tu mets en péril ma vie et celle de Mona, par la mème occasion!
- Elle est tout aussi concernée que nous, déclara l'aîné, je ne vois pas pourquoi on devrait la laisser nous suivre dans le flou.
Jimmy échappa un rire forcé.
- Jusqu'à ce qu'elle meurt! Retorqua-t-il, tu vois, j'ai toujours pensé que les anges s'étaient trompés en te choisissant comme leader, tu nous mèneras tous à notre perte.
Dean crispa la mâchoire en mème temps que le poing. D'un pas décidé, il se planta devant le jeune homme mais au lieu de le frapper, le poing attérit brutalement contre le mur, à quelques centimètres de l'oreille de Jimmy. Celui-ci ne bronchait plus face au regard furieux de l'aîné. Bobby poussa un léger soupir de soulagement. Reprenant un semblant de calme, Dean se redressa de toute sa hauteur.
- Nous sommes tous dans la mème merde, que tu le veuilles ou non! Trancha-t-il, en retournant prés de la table, je trouve équitable de distribuer les cartes à tout le monde...chacun fait ce qu'il veut avec son jeu. Que ça te convienne ou pas, ça m'est complètement égal!
Il y eut une court silence puis Dean reprit plus calmement.
- De toute façon, nous avons à faire, laissa-t-il entendre, Cas nous a trouvé un entrepôt pour nos armes.
- Nous sommes à l'abri, ici! Remarqua Bobby, quelque peu surpris.
- Oui, mais les démons savent où nous sommes, pareil pour le reste des créâtures qui rêvent de nous faire la peau, déclara l'aîné, je ne vois pas en quoi ça serait utile de nous marquer le squelette si nous restons toujours à découverts.
- C'est exact! Admit le cadet, mais tu oublies...
- Non, je n'oublie rien! Coupa Dean, sans le regarder, nous partons dans une heure. Cas doit nous y attendre.
Sam commençait à comprendre que son frère lui cachait encore quelque chose mais ne chercha pas à le contrarier. Les dernières heures avaient déjà été trés pénibles. Il ne voulait pas en rajouter.
- Quelqu'un doit se dévouer pour rester avec Amanda, continua l'aîné, en se tournant vers Jimmy, toi! Comme ça, tu pourras déblatérer tout ce que tu peux sur ton père, ça sera une excellente thérapie.
Le jeune homme allait protester quand Mona avança d'un pas.
- Si ce n'est qu'un repérage des lieux, je me propose pour rester, fit-elle, sous le regard étonné de son cousin.
Dean la dévisagea un court instant.
- Ok! Finit-il par dire, en soupirant.
Il attrappa ses clés de voiture et sortit pour ranger le coffre de l'Impala.


Comme convenu, les chasseurs étaient sur la route, à mi chemin entre Sioux Falls et Plankinton. Seul, "Life Is a Highway" des Rascal Flatts résonnait dans la voiture. Certain, perdu dans leurs pensées, d'autres, cherchant des réponses à leurs questions. Enfin, Dean gara la voiture prés d'un terrain boisé où les murs d'une vieille bâtisse apparaissaient entre les branches.
- C'est ici?
- Oui!
- Il faudra protèger l'endroit, remarqua le cadet, contre les démons comme les anges.
- Pour le moment, on installe le maximum d'armes et de munitions, un stock de sel ne serait pas du superflu. Ensuite, Cas va nous donner tous les noms des anges qui ont accepté de le suivre. Il nous faudra établir une liste des chasseurs succeptibles de se battre avec nous.
Sam se gratta nerveusement la tête.
- Mona m'a parlé de chasseurs qui ont trahi le Dean du futur, dit-il, en esquissant une grimace, ce serait pas mal de les mettre de côté, ceux-là.
L'aîné ne répondit et poussa la grande porte en fer forgé. Celle-ci grinça en se refermant sur eux. L'endroit était lugubre, les carreaux recouverts d'une énorme couche de saleté, le haut plafond était envahi d'une masse incroyable de toiles d'araignées quand au sol, apparemment bétonné, ce n'était qu'un tapis de poussière.
- Et ben! Lâcha Bobby, en rajustant sa casquette, pas trés accueillant ton nouveau QG.
- Désolé si les rideaux ne te plaise pas! Plaisanta l'aîné, en passant le premier.
Il appuya fortement sur la manette qui allumait cette grande pièce vide. La lumière fusa de partout. La pièce était immense et flanquée d'autres pièces cachées derrières des portes abimées. Il n'y avait presque pas de meubles. Juste une dizaine de chaises et quelques tables.
- On en a pour un moment avant que ça ne ressemble à un véritable quartier général, lança Sam, en soufflant sur la poussière qui ornait le dessus d'une table.
Un froissement d'aile se fit entendre. Castiel venait de les rejoindre.
- Ce n'est qu'un détail, remarqua Dean, en se tournant vers l'ange, tu as réussi à en convaincre combien?
Castiel esquissa une légère grimace.
- Une minorité! Répondit-il, comme blasé, je ne m'attendai pas à rassembler une armée.
- On fera avec! Déclara Dean, en posant son sac sur une table, je propose qu'on écrive les noms des anges et des chasseurs pour que...enfin, tu sais...
Il faisait allusion au traitre qui les suivait partout. Pourtant, Sam pensait que ce n'était pas prudent d'étaler ces noms sur une feuille de papier. Quand l'aîné eut fini de noter sa liste aprés celle de Castiel, il posa le crayon sur la feuille et se tourna vers son jeune frère. Comme s'il avait lu dans ses pensées, il lui demanda de le rejoindre au fond de la pièce. Pendant ce temps, Castiel et les autres commençaient à dessiner des protections sur les murs.
- Tu ne crois pas que c'est un peu risqué, s'étonna Sam, de nous emmener ici, écrire ces noms sans la moindre sécurité.
- Qui te parle de noms? Chuchota l'aîné, avec un petit clin d'oeil, c'est juste la recette du purple nipple.
Sam le dévisagea avec étonnement. Il ne comprenait toujours pas ce qui se passait vraiment et fut surpris de voir son aîné sortir son briquet. Alors que tout le monde semblait occupé, Dean lança son zippo au milieu de la pièce. Le feu prit trés vite autour de la table où se trouvait la feuille de noms, formant un cercle lumineux. La silhouette d'un homme apparut lentement jusqu'à devenir entièrement visible.
Emprisonné par le feu, Uriel fut d'abord surpris puis esquissa un petit sourire moqueur.
- Bravo! Je suis épaté! Laissa-t-il entendre, en frappant dans ses mains.
Alors que Sam avait déjà comprit au moment mème où le feu avait formé un cercle, Bobby et Jimmy furent encore un peu surpris par la situation.
- Je n'aurai jamais dû te sous-estimer, continua Uriel, en jetant un regard méprisable vers Castiel, que compte-tu faire? Entrer dans ce cercle et me tuer? Tu n'auras plus de pouvoir.
Il éclata d'un rire rauque.
- Et tu sais trés bien que je suis bien plus fort que toi! Ricana-t-il, en agitant la main vers le cercle, tu vas devoir éteindre pour venir jusqu'à moi...mais je ne serai plus là.
Castiel le fusillait d'un regard de mépris en serrant son arme fortement entre les doigts.
- J'aurai aimé te faire payer ce que tu as fait à nos frères, avoua-t-il, avec sincèrité, mais tu as, hélàs, raison.
Une fois de plus, Uriel éclata de rire, fier de sa prestation. Mais sa joie fut de courte durée quand il remarqua que Castiel regardait quelqu'un derrière lui. Il se retourna rapidement pour faire face à l'aîné.
- Michael! S'étonna-t-il, presque tremblant de peur.
Le jeune chasseur ne perdit pas de temps et enfonça la lame dans sa gorge.
- Non! Ce n'est que moi! Lança Dean, maintenant l'arme enfoncée.
Uriel suffoqua bruyamment alors que son visage fut envahi d'une lumière étincelante dont le reflet dansa insinueusement dans le regard vert du jeune chasseur. Celui-ci retira la lame et laissa tomber son adversaire au sol. Uriel gisait au centre des deux grandes formes sombres et longues que représentaient ses ailes.
- Mais...comment...
Bobby était encore sous l'effet de la surprise. Tout c'était passé tellement vite qu'il n'avait pas eu le temps de réaliser.
- Quand nous sommes allés aider la mère de Mona, Cas a senti la présence de ce fumier, expliqua Dean, il fallait trouver un moyen de s'en débarrasser. Et il était hors de question que Lucifer connaisse cet endroit. Je sais que ça ne l'arrêtera pas mais, on a plus cet ordure derrière nos basques. C'est déjà ça!
- Qui était au courant de ce plan? S'enquit Sam, en fronçant les sourcils.
- Juste Cas et moi!
- Ok! Je comprend mieux pourquoi tu étais si évasif, avoua le cadet, maintenant rassuré, ce n'était pas le moment de faire un pétage de plomb.
- Tu crois! S'étonna gentiment son aîné, avec un sourire sur les lèvres.
Il frappa dans ses mains comme pour montrer que tout était terminé.
- Bon, si on s'occupait de cet endroit avant de rentrer! Proposa-t-il, en se tournant vers l'ange, euh, Cas! Tu pourrais...
Il agita la main vers le corps inerte d'Uriel. L'ange n'eut qu'à claquer les doigts pour le faire disparaître sans laisser la moindre traces.
- Efficace! Lâcha Dean, avec un air satisfait.
Alors que les autres commençaient à donner à l'endroit une allure plus accueillante, Castiel semblait quelque peu contrarié.
- Dean! Je dois t'avouer une chose, fit-il, j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur.
L'aîné fronça les sourcils.
- T'en fais une tête! Remarqua-t-il, j'espère qu'on n'a pas un autre traitre sur les bras.
- Euh, moi aussi! Renchérit Bobby, inquièt.
- Non, rien de tout ça! Déclara l'ange, en fait, je n'ai pas tout dis à Amanda. J'ai pensé que c'était trop pour une femme qui est sensée partager la vie d'un chasseur comme toi.
- Ah! T'as qu'à dire que je suis invivable! S'offensa l'aîné, je ne suis déjà pas trop apprécié en ce moment...
Cette petite réflexion était destinée à Jimmy qui l'encaissa avec une légère grimace.
- Je ne me permettrai jamais de penser une chose pareille, avoua l'ange, mais c'était plus par rapport à ta destinée, au devoir qui t'incombe.
Dean esquissa un petit sourire.
- Je te faisais marcher, Cas! Avoua-t-il, mais...je dois admettre que ça me rassure que tu ne lui ais rien dis. Je ne savais pas quoi faire à mon retour chez Bobby.
- C'était trop précipité comme décision! Remarqua le vieux chasseur, il y a des personnes qui doivent avancer pas à pas dans notre monde.
- Oui mais ça ne la met pas à l'abri pour autant, lança Sam, parce que si le Lucifer du futur c'est pointé ici c'est sûrement pour une bonne raison. Vu qu'il gagne la guerre, pourquoi ferait-il ça?
- C'est possible qu'on ait changé quelque chose, déclara Dean, pas trop importante mais juste assez pour titiller ses nerfs.
- Alors, il revient pour donner à son passé un peu plus de chance de s'en sortir, laissa entendre le cadet, d'un air songeur, ce qui explique pourquoi il en veut à Amanda et la mère de Mona.
- Bingo! Donc, on continue sur cette lancée, décrèta Dean, en se tournant vers Jimmy, ça fait de toi quelqu'un d'important. Que ça ne te monte pas au cerveau!
Sur ces quelques mots, il fit demi-tour et alla explorer les pièces voisines.


D'aprés Castiel, Amanda savait que Dean deviendrait le leader d'une armée de chasseurs pour combattre l'apocalypse. Elle était au courant pour les anges et aussi pour le fait que sa vie serait bien plus mise en danger en restant avec l'aîné des Winchester. A son retour chez Bobby, Dean ne tenait pas trop à se confronter à la jeune femme pour le moment. Comme celle-ci était restée dans sa chambre une majeure partie de la journée, il préfèra resté dans la sienne jusqu'à la tombée de la nuit.
Alors que tout le monde dormait, il décida de descendre dans le bureau de Bobby et commença à fouiner dans ses livres. Que cherchait-il au juste? Quelle importance! Il voulait faire quelque chose plutôt que de tourner en rond. Il se croyait seul mais la porte s'ouvrit sur son cadet qui semblait quelque peu contrarié.
- Que se passe-t-il? S'inquièta Dean, en posant son livre.
- Rien! Juste...un cauchemard...je commence à m'habituer.
- Des cauchemards...cauchemards ou des visions comme avant?
- Non, Dean! Je n'ai plus de visions, Dieu merci! Avoua Sam, en se frottant le visage, mais j'ai...ce n'est pas souvent mais quand ça me prend, c'est vraiment récurrent, crois-moi!
- Pourquoi tu ne m'en as pas parlé?
Sam s'assit en face de son frère.
- Ce n'est rien de grave, laissa-t-il entendre, quand on a des grosses journées comme celle d'aujourd'hui, ça arrive! Surtout...
Il poussa un soupir plutôt que de finir sa phrase.
- Quoi! Bon sang, Sammy, surtout quoi?
Il y eut un court silence puis Dean insista en agitant les mains. Sam leva les yeux au ciel.
- Tu es rentré en sang, Dean! Déclara-t-il, d'un air épuisé, si Cas n'avait pas été là, Dieu sait ce qui aurait pu se passer!
- Oui mais il était là!
- Tu ne comprends pas! Lança le cadet, en secouant la tête, tu mets ta vie en danger, sans arrêt! Et moi...moi, je ne sais plus quoi faire pour que tu arrêtes ça!
- Mais de quoi tu parles?
- Dean! A chaque fois que ça arrive, je fais ce cauchemard...il revient me hanter...ça me...
Il se passa une main nerveuse dans les cheveux tout en essayant de garder le contrôle de ses émotions. L'aîné fronça les sourcils. Il bondit sur ses jambes et s'accroupit devant son jeune frère. Dans le couloir, alors qu'il était venu se rafraichir, Jimmy avait entendu des voix. Il ne pouvait pas s'empêcher d'écouter la conversation, caché derrière la porte à demi-fermée.
- Si tu m'expliquais au moins!
Sam prit le temps de se calmer avant de répondre.
- Ce soir-là, ce fameux soir où les chiens de l'enfer...quand ils te...je n'arrive pas à me défaire de cette image, Dean! Avoua-t-il, en avalant difficilement sa salive, j'étais bloqué, je ne pouvais pas...tu hurlais, c'étais horrible. Ils te...déchiquetaient...
Dean ferma les yeux pour garder un semblant de calme face à la situation.
- Je sais! Finit-il par dire, mais...c'est du passé. On doit tirer un trait sur cette maudite période.
Sam lui adressa un regard abasourdi.
- Comment tu peux dire ça? Non! Je ne peux pas! Dean!
- Ecoute! je sais ce que tu ressens, crois-moi! Déclara l'aîné, mais on n'arrivera jamais à aller de l'avant si on...
- Si on quoi? Coupa séchement Sam, si on oublie ce qui c'est passé cette nuit là! C'est ça? Je ne pourrai jamais Dean. Parce que tu es peut-être parti en enfer mais...sans toi...ici, c'était mon enfer. Je ne peux pas oublier toutes ces longues journées à tenter de te ramener en vain, à soudoyer les démons, à forcer cette saloperie de porte des enfers. Dean...je ne veux plus revivre ça!
Mal à l'aise, l'aîné posa une main fraternelle sur son épaule.
- Je ne veux pas qu'on passe notre temps avec des si, Sammy! Fit-il, je sais parfaitement ce que tu as enduré mais...
- Toi aussi, n'est ce pas? Tu fais encore des cauchemards! Coupa le cadet, je le sais...quand on est dans un motel, je fais semblant de dormir quand tu te réveilles en sursaut. Tu es essoufflé, en sueur et je ne parle pas de cette peur qui se lit sur ton visage.
Comme pris au dépourvu, Dean tourna la tête vers la fenêtre. C'était bien plus qu'un aveu pour son jeune frère.
- Tu vois! Et tu me demandes d'oublier! Comment je pourrai alors que toi, tu gardes des souvenirs atroces dans ton esprit...alors que...tout est ma faute à l'origine.
S'en était trop pour l'aîné qui se dressa sur ses jambes d'un bond.
- Ca suffit! On en a parlé des milliers de fois, Sammy! Ce n'est pas ta faute! Lança-t-il, c'était mon choix et je le referai s'il le fallait, sans la moindre hésitation.
- C'est justement ce qui me fait peur, Dean!
Pour toute réponse, l'aîné agita les bras en guise d'impuissance.
- Tu agis comme si tu n'étais pas important, continua le cadet, en se levant, comme si ta vie n'était rien de plus qu'un jeu.
- Qu'est ce que tu veux que je te dise? Que je suis stupide?...Je suis stupide, ça te va?
- Je ne plaisante pas, Dean! Et là, tu recommences à te barricader derrière ton humour idiot. Mais je te connais..peut-être, mieux que quiconque sur cette planète. N'oublie pas qu'on a passé toute notre vie ensemble.
- Ca fait vieux couple, tu ne trouves pas?
- Arrête un peu et écoute-moi, bon sang! Insista Sam, en se postant devant son grand frère.
Il se passa une main fatiguée sur le visage comme s'il cherchait les bons mots.
- Tu t'es occupé de moi, dit-il, calmement, quand papa n'était pas là, c'est toi qui le remplaçais, tu l'as fait sans jamais broncher, sans aucun reproche. Et je ne te parle pas du nombre de fois où tu m'as sauvé la vie!
- J'ai une impression de déjà vu, Sammy! Laissa entendre l'aîné, d'un air agacé, si c'est pour me dire que tu as de la reconnaissance pour tout ça! Bien! C'est fait!
Il fit mine de partir mais son ca det le rattrappa par le bras.
- Je sais que tu n'aimes pas ce genre de conversation, remarqua celui-ci, ça te met mal à l'aise, mais tu vas devoir écouter quand mème.
Dean poussa un long soupir en fermant les yeux comme pour garder son calme devant l'obstination de son jeune frère.
- Oui, je te suis reconnaissant pour tout, admit Sam, mais il y a plus encore! Tu es mon frère, Dean! Ce mot ne veut plus rien dire pour certain mais pas pour moi. Tu es la personne qui compte le plus à mes yeux et j'aimerai que...bon sang, Dean, j'aimerai vraiment que tu fasses attention à ta vie comme tu le fais avec la mienne. Tu ne peux pas imaginer à quel point j'ai peur...parce que je sais, maintenant, ce qu'est la vie sans toi.
Embarrassé par l'aveu de son cadet, Dean ne savait plus comment réagir. Il ne pouvait nier que celà lui procurait beaucoup de bien de se sentir autant aimé. Pourtant, il demerait inerte, cherchant quoi répondre de sensé. Sam en était presque ému de le voir sans voix. Il allait le charrier quand il entendit un bruit vers la porte, derrière son frère. Il aperçut la silhouette de Jimmy.
- Tu es là depuis quand? Demanda-t-il, surpris.
L'aîné se retourna d'un trait et rencontra le regard quelque peu surpris du jeune homme. C'était déjà assez difficile pour lui d'avoir ce genre de discussion avec son frère. L'idée que Jimmy ait pu tout entendre le mit encore plus mal à l'aise. Il se détourna de ce regard bleu en dissimulant maladroitement sa gêne.
- Quelques minutes! Répondit celui-ci, je voulais juste boire et j'ai entendu...vous parliez de l'enfer et mon père ne m'a rien dit à ce sujet alors...
- Laisse-nous! Coupa le cadet, sans quitter son frère des yeux.
Jimmy ne se fit pas prier et disparut rapidement dans le couloir. Pendant ce temps, l'aîné se laissa tomber dans le fauteuil, affichant un air abattu.
- Dis-moi pourquoi son crétin de père ne lui a rien dit? Laissa-t-il entendre, en soupirant.
- Je l'ignore! Ecoute, je parlerai à Jimmy demain. Je lui expliquerai tout.
- Pourquoi?
- Parce que je veux qu'il te voit comme moi je te vois, avoua Sam, de but en blanc, parce que je sais qui tu es à l'intérieur. Et pour en revenir à ce que je te disais, tout à l'heure, je veux que tu me promettes de faire attention.
- Sammy!
- Promet le moi, Dean!
- Ok! C'est bon! Tu as ma parole, ça te va?
Comme soulagé, le cadet esquissa un léger sourire.



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Lun 23 Aoû - 1:00

Voilà la suite! Very Happy

Le soleil était à peine levé alors que Dean fouinait déjà dans le moteur de l'Impala. Par la fenêtre du salon, Sam buvait son café en observant son frère. Quand la silhouette de Jimmy apparut sur le seuil de la porte, le cadet le détailla un cours instant. Le jeune homme avait une ressemblance trés frappante avec John quand il était jeune mais son caractère était bel et bien le mème que son père. Celà ne faisait aucun doute. Jimmy se dirigeait vers la sortie d'un pas assuré.
- Où comptes-tu aller comme ça?
- Je dois lui parler, avoua le jeune homme, fermement décidé.
- A propos de ce que tu as entendu cette nuit, je suppose!
Jimmy poussa un long soupir.
- Tu m'as dis, il y a quelques jours, que je devais poser la question à l'intéressé, laissa-t-il entendre, donc, c'est ce que je vais faire.
Sam se leva lentement puis posa gentiment une main sur son épaule.
- Regarde-le! Fit-il, en montrant Dean, fouillant dans le moteur de la voiture, l'Impala na jamais aussi bien ronronné qu'en ce moment et pourtant, il bricole le moteur.
- Sûrement une révision!
- Et non! C'est un moyen pour lui de s'échapper, déclara le cadet, de mettre de l'ordre dans son esprit. Il connait cette bagnole comme le fond de sa poche. C'est facile pour lui de nettoyer une bougie ou vérifier le niveau d'huile sans y prêter une grande attention.
Jimmy se tourna vers lui en fronçant les sourcils.
- En clair, tu me fais comprendre que je ne peux pas lui parler en ce moment, c'est ça?
- T'as tout compris! En revanche, moi, je suis dispo et je vais tout t'expliquer...le pourquoi du comment de toute cette histoire, avoua Sam, en se reservant une tasse de café.
Légèrement contrarié, Jimmy lança un rapide coup d'oeil vers l'aîné, toujours absorbé par la voiture, puis se résigna à prendre place en face du cadet.


Tout le monde était silencieusement installé dans le salon de Bobby quand Dean entra dans la maison. Les mains couvertes de camboui, il fit un rapide tour des visages qui venaient de se tourner vers lui. Le vieux chasseur était toujours le nez dans un livre ancien, Sam pianotait sur son ordinateur, Mona et Jimmy semblaient en pleine conversation avant son arrivée. L'ambiance était vraiment trop calme au goût de l'aîné qui fronça les sourcils devant la mine quelque peu déconfite de son jeune frère.
- Que se passe-t-il? Demanda-t-il, étonné.
Comme si personne n'osait répondre, tous les visages se regardèrent tour à tour puis la frèle silhouette d'Amanda fit son apparition dans le salon.
- Dean! Fit-elle, un large sourire sur les lèvres, tu rentres de ta chasse sans venir me voir, ce n'est pas gentil.
Elle avait parlé sur un ton amusé puis se tourna vers les autres.
- Ca va être prêt dans quelques minutes, dit-elle, en retournant à ses fourneaux, j'espère que vous aimez la cuisine mexicaine.
Dés qu'elle eut disparu, Sam se leva d'un bond et se posta devant son aîné. Celui-ci était encore sous l'effet de la surprise.
- J'ai raté un épisode ou quoi?
- Elle s'est levée et a demandé aprés toi, expliqua le cadet, en se grattant nerveusement la tête, elle ne se rappelle pas t'avoir vu revenir de ta chasse avec Cas. Juste quand tu es parti!
- Quoi! Mais Cas a dit que...
- Je sais, coupa Sam, inquièt, j'essai de le joindre mais sans succès.
Epuisé aussi bien physiquement que moralement, Dean échappa un long soupir en levant les yeux au ciel.
- Qu'est ce que c'est que ce bordel? Lâcha-t-il, tu crois que c'est encore un sâle coup de notre pote Gabriel!
- Va savoir! On dirait que ça lui plait de nous rendre chèvre.
Dean baissa les yeux sue ses mains sâles.
- Bon, je vais prendre une douche et ensuite, je tâcherai d'éclaircir ça avec Cas si on arrive à le joindre.
Il grimpa les escaliers deux par deux puis s'engouffra dans sa chambre.


Quand il sortit de la salle de bain, l'aîné enfila un caleçon et son jean. Il fouilla dans son sac pour y prendre un tee shirt quand il eut la sensation que quelqu'un était derrière lui. Dans un geste calme et calculé, il posa une main sur l'arme qui se trouvait dans son sac.
- Il ne te servira à rien, laissa entendre une voix.
Dean fit demi-tour.
- Vous!...Mais qui êtes vous?
Il était face à l'ange qu'il avait rencontré dans la petite église sauf que, cette fois, il n'était pas vêtu comme un prêtre.
- Je t'ai déjà dit que ce n'était pas important qui je suis, déclara l'ange, en prenant place dans le fauteuil, ce qui l'est, c'est ce pour quoi je suis là.
- Et vous êtes là pour quoi? Rappelez-moi! Grogna l'aîné, ah oui! Les chemins, les routes que je dois prendre, c'est ça! Bah, j'ai une nouvelle pour vous, c'est de la daube votre conseil!
- Ce n'est pas la raison de ma visite mais si ça te fait plaisir de penser celà, ne te gène pas! Je te donne un conseil, tu le prends, tu ne le prends pas. C'est toi qui vois.
L'aîné le dévisagea en fronçant les sourcils.
- Ah, je vois! Ca ne vous ennuie pas plus que ça que l'apocalypse soit là, rumina-t-il, c'est vrai que mon frère et moi, nous y sommes pour beaucoup mais vous...les anges...vous avez laissé les sceaux se briser les uns aprés les autres sans rien faire. Pire...plusieurs de vos frères y ont laissé leur vie.
- Je suis parfaitement conscient de l'enjeu, avoua l'ange, d'un ton trés calme, et si Zachariah ou Uriel ont pris des décisions opposées, celà ne veut pas dire que tous les anges vont les suivre.
Il y eut un court silence puis Dean poussa un long soupir.
- Donc...si vous n'êtes pas là pour ça, quelle est la raison de votre charmante visite?
Le ton ironique qu'il avait utilisé ne froissa pas l'ange.
- C'est moi qui ai effacé la mémoire d'Amanda, déclara-t-il, je pense qu'il était trop tôt pour elle de connaître, mème une partie de la vérité.
- Cas avait été trés évasif avec elle, je ne vois pas pourquoi compliquer encore plus les choses, remarqua l'aîné, mais j'avais oublié que certains d'entre vous, aimaient se prendre pour Dieu.
L'ange ne paraissait pas touché par cette réflexion. Il se leva lentement puis vint se poster devant le jeune chasseur.
- C'est moi qui ai choisi Castiel pour qu'il vienne te sortir de l'enfer, avoua-t-il, avec un petit sourire, tu ne t'ais jamais demandé pourquoi ce n'est pas un de ses supérieurs qui est venu mais lui. Beaucoup voulait avoir sa place...sauver Dean Winchester des enfers...mais c'est Castiel...Cas comme tu aimes l'appeler...qui a été choisi.
- Où voulez vous en venir?
- Disons qu'en haut, on savait que certains anges préparaient quelque chose mais on ne savait pas trop lesquels, répondit son interlocuteur, seul, Castiel était celui sur qui on pouvait compter et je savais pertinnement qu'il s'attacherait à toi et aussi à ton jeune frère. Uriel avait tort en disant que c'était un crime d'avoir des sentiments.
Dean le dévisagea d'un air septique.
- Cas s'est rebellé et vous saviez qu'il le ferait? Alors là, j'ai vraiment du mal à le croire aprés le savon que vous lui avez passé! Non, c'était plus que ça...un vérirable lavage de cerveau!
L'ange esquissa un léger sourire.
- Tu es quelqu'un d'unique, le sais-tu au moins? Déclara-t-il, à la grande surprise du jeune homme, celà n'a pas été facile de trouver la bonne personne pour abriter Michael durant toute sa vie mais nous l'avons enfin trouvé. Toute une lignée de chasseurs trés efficaces et c'est toi qui a gagné la palme.
- Quoi!
- C'est de l'humour Dean! Je crois savoir que tu aimes ça! D'ailleurs, je ne voyais pas un homme trop à cheval sur les lois pour endosser ce rôle, celà aurait été navrant.
- Mais qui êtes vous vraiment? S'étonna l'aîné, un peu perdu.
- Il y a comme un écho, tu ne trouves pas?
- Trés drôle! Quel genre d'ange êtes vous?
- Celà n'a aucune importance! Tu dois juste prendre les bons chemins.
- Vous me l'avez déjà dis et...
- Alors pourquoi cherche-tu au mauvais endroit? Coupa l'ange, tu te poses trop de questions...à ce sujet...Michael n'intervient pas dans tes décisions...sinon...crois-tu que tu aurais été en enfer?
Dean n'eut pas le temps de répondre que l'ange se volatilisa en quelque secondes.
- Et merde!


Aprés le repas, Amanda avait décidé d'aider Mona à faire du rangement dans les livres de Bobby. Ainsi, avait-elle dit, elle se familiarisait avec le métier de chasseur. Pendant ce temps, Dean expliqua sa conversation avec l'ange.
- Ca n'a pas de sens! S'étonna Sam, pourquoi effacer la mémoire d'Amanda alors que cas ne lui avait presque rien dit?
- Voilà! Je lui ai demandé mais pas de réponse comme d'habitude!
Aprés un petit silence embarrassant, Sam se tourna vers les deux autres chasseurs puis enfin, vers son frère.
- Dean, ne le prend pas mal mais...cet ange...il n'y a que toi qui l'a vu et je me demande si...
Il ne finit pas sa phrase parce que son aîné lui jetait un regard furieux.
- Traite moi de débile, ça fera plus classe! Rumina celui-ci, je sais ce que j'ai vu et entendu, bordel! Je ne suis pas un demeuré, ok?
- Ce n'est pas ce que j'ai dis! Rectifia le cadet, seulement, je me demande si tu peux faire confiance à cet ange là plus qu'un autre, d'autant que cas ne le connait pas du tout.
L'aîné se calma presqu'aussitôt. Il était déjà assez perdu pour ne pas en rajouter d'avantage.
- Je sais! Se contenta-t-il de dire, en se frottant le visage d'un air las.
Bobby fit mine de réflèchir.
- Bon, on peut déjà dire qu'il connait beaucoup de chose sur toi et ta famille puisqu'il t'as avoué que vous étiez les descendants de Sarah et Abraham, fit-il, en rajustant sa casquette, et puis, c'est lui qui t'a mis sur la voix pour Uriel en te disant que tu n'étais pas loin pour le traitre.
- C'est exact! Renchérit Sam, donc, on va prendre en compte ce qu'il t'a dit mais on devrait rester sur nos gardes.
- Mouais! Tu sais ce que j'aimerai faire! J'ai envie d'envoyer tout ça ballader! S'énerva l'aîné, qu'ils aillent tous se faire voir avec leurs conseils, leur guerre et tout le reste. Ca commence à me gaver!
- Dean!
- Quoi! J'ai tort peut-être?
- Si c'était aussi simple! Remarqua le cadet, mais ce n'est pas le cas.
L'aîné secoua la tête et se passa une main nerveuse dans les cheveux.
- Ok! C'est bon!




Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17889
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Dim 29 Aoû - 14:17

cheers cheers cheers


  
RIP Chester à jamais dans nos cœurs   Sad
Revenir en haut Aller en bas
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11846
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Au delà des apparences   Mer 29 Sep - 15:11

Merci! Voilà la suite! Very Happy


Durant plusieurs jours, Dean se contenta de faire l'aller et le retour de chez Bobby au nouveau QG. Aidé de son cadet, il partait tôt le matin pour rentrer trés tard dans la nuit. Voyant l'état de santé de son grand frère virer à la fatigue et l'irritation à fleur de peau, Sam commençait à s'inquièter sérieusement. D'autant que les démons ne faisaient plus parler d'eux, la chasse se faisait plutôt rare et les catastrophes naturelles s'étaient calmées aussi vite qu'elles avaient débuté quelques semaines plus tôt. Une acalmie inquiètante pour Bobby qui était à l'affût de la moindre trace surnaturelle.
Pourtant, ce soir-là, quelqu'un frappa à la porte du vieux chasseur. Avec prudence, comme à son habitude, celui-ci ouvrit et fit face à Missouri.
- Tu comptes me laisser entrer ou me regarder avec cet air beat jusqu'au matin, fit la voyante, en passant la ligne de sel qui jonchait le pas de porte.
- Je suis juste un peu surpris, avoua Bobby, en général, tu appelles mais si tu te déranges, ce n'est pas bon signe du tout.
Missouri poussa un léger soupir.
- Et bien, c'est un peu des deux, dit-elle, en se tournant vers Mona et Jimmy, donc...voilà nos petits protiges!
Elle prit la main de la jeune femme puis celle de son cousin ensuite.
- Je vous sens quelque peu confus, mes pauvres enfants! Cette situation ne doit pas être facile pour vous et pour vos pères...
D'un simple coup d'oeil, elle balaya la pièce.
- Où sont-ils, ces deux-là, que je les transforme en pâté pour chien! Laissa-t-elle entendre, sur un ton faussement mécontent, ils devaient me donner de leurs nouvelles mais rien...
Mona esquissa un sourire amusé devant cette petite femme qui semblait avoir un caractère bien trempé.
- Tu n'as pas fait tout ce chemin pour faire de la bouillie, n'est ce pas? S'enquit Bobby, en fronçant les sourcils, dis nous tout!
- Oh je le ferai! Déclara la voyante, mais je préfère attendre Dean et Sam pour...
- Ca risque d'être long! Coupa le vieux chasseur, en rajustant sa casquette, ils ne rentreront pas avant un bon moment.
Les mains sur les hanches, Missouri le toisa de ses yeux ronds.
- Tu attends quoi pour les appeler? Demanda-t-elle, je suis venue spécialement du Kansas pour les voir et tu veux me faire encore attendre.
Bobby grimaça légèrement en se dirigeant vers le téléphone.
- Je te préviens tout de suite, dit-il, sans la regarder, Dean n'est pas à prendre par des pincettes, en ce moment alors sois gentille avec lui.
- Je sais parfaitement ce que traverse ce petit, remarqua la voyante, en posant une main sur sa poitrine, je crois avoir perçu tout ce que peuvent ressentir les Winchester depuis la dernière fois où je les ai vu.
- Comment ça? S'étonna Jimmy, vous êtes lier à eux, c'est ce que vous voulez dire?
Missouri le dévisagea avec une infinie tendresse.
- Je connais ses deux garnements depuis qu'ils sont petits, expliqua-t-elle, depuis le jour où John est entré dans mon cabinet. Je dois avouer qu'à cet instant, j'ai ressenti quelque chose de bien étrange émanant de ces deux garçons. Je ne suis pas vraiment liée à eux mais je peux me connecter à eux...surtout quand un problème survient...comme maintenant.
Elle demeurait étrangement vague dans ses propos mais son regard évasif laissait pense qu'elle avait de bien mauvaises nouvelles à apprendre. Un froissement de robe se fit entendre dans ce silence. Amanda venait de faire irruption dans la pièce.
- Enfin! Voilà notre petite veinarde! S'exclama Missouri, ravie de changer de sujet, celle qui fait battre le coeur de notre Dean.
Un peu surprise, la jeune femme la dévisagea longuement.
- Qui êtes-vous? Réussit-elle à demander.
- Missouri! Et vous êtes Amanda, n'est ce pas?
- C'est exact! Mais...
- Vous devriez vous asseoir mon enfant! Coupa la voyante, en lui attrappant le bras avec délicatesse.
- Mais je ne veux pas...
Pris d'un soudain vertige, Amanda porta une main à la tête et se laissa guider jusqu'à un fauteuil. Une fois installée, elle leva les yeux vers cette petite femme bien étrange.
- Comment...
- Je suis médium, avoua Missouri, dés queje touche une personne, je peux ressentir ce qu'elle pense, ce qu'elle désire et également si elle ne va pas bien.
La jeune femme poussa un léger soupir.
- Ai-je le droit de dire que vous êtes flippante? Fit-elle, encore un peu abasourdie.
Missouri éclata de son rire aigu.
- C'est l'effet que je fais, la plupart du temps!
Une fois remsie de ses émotions, Amanda posa une main sur son estomac.
- J'ai dû manger un truc pas trop frais, dit-elle, presqu'à elle-mème.
Toutes les personnes présentes connaissaient, évidemment, l'état de santé de la jeune femme. Un silence quelque peu insidieux commençait à s'installer quand la porte d'entrée s'ouvrit sur le visage inquièt de Sam.
- Missouri! Fit-il, d'un air soucieux et joyeux à la fois.
A peine eut-il fini sa phrase que Dean referma la porte derrière lui. Le regard toujours trés hermétique, celui-ci dévisagea la voyante avec une certaine appréhension.
- Vous voilà enfin! Lança Missouri, les mains sur les hanches, comment se fait-il que je sois obligée de me déplacer pour avoir de vos nouvelles?
- On a eu beaucoup à faire, répondit l'aîné, sans la regarder.
Il venait de remarquer la présence d'Amanda qui affichait une pâleure effrayante.
- Qu'est ce que tu as? S'étonna-t-il, en fronçant les sourcils.
- Oh, rien de bien méchant! Juste un truc qui a dû mal passer! Déclara la jeune femme, en se forçant à sourire.
Missouri croisa les bras devant elle en le provocant d'un regard mécontent.
- Quoi! Fit le jeune chasseur, sur la défensive.
- Tu devrais emmener cette charmante jeune femme dans sa chambre pour qu'elle se repose, proposa-t-elle, ensuite, je vais t'apprendre à te servir correctement de ton téléphone pour être bien certaine que j'aurai de nouvelles fraîches de vous deux.
L'aîné leva les yeux au ciel d'un air agacé.
- On a eu beaucoup de boulot, bordel! Est-ce si difficile à comprendre?
Il retira sa veste qu'il balança sur un fauteuil. Bobby esquissa une grimace en imaginant la réplique cinglante que préparait la voyante.
- Je me titille entre te transformer en porte-manteau ou en...
- La dernière personne qui m'a demandé de la mettre en raccourci sur mon portable est morte, coupa le jeune chasseur, d'une voix rageuse.
Missouri se radoucit aussitôt en repensant à Ellen et sa fille.
- Je sais! Fit-elle, dans un petit soupir.
Avant que l'atmosphère ne devienne encore plus tendue, l'aîné tendit la main à Amanda et l'emmena dans sa chambre.


La jeune femme ne se sentait pas trop bien et, à peine arrivée devant son lit, faillit perdre l'équilibre.
- Wow! Fit Dean, en la rattrappant de justesse, tu n'as pas l'air de quelqu'un qui n'a " rien de bien méchant".
- Ce n'est sûrement qu'une petite indigestion! Déclara Amanda, je suis juste un peu barbouillée sans plus.
Peu convaincu, le jeune chasseur la toisa d'un regard septique.
- Je t'assure! Insista Amanda, troublée par les prunelles vertes.
- Et ça t'arrives souvent?
- Et bien, j'ai un train de vie diffèrent normalement, avoua la jeune femme, n'oublie pas que je suis infirmière. D'ordinaire, je passe mes nuits à m'occuper des malades. Depuis que je suis ici, ce n'est plus pareil. Je suppose que mon organisme réagit à ça.
Un peu mal à l'aise face à cette réponse, Dean esquissa une légère grimace.
- Je suis désolé! Fit-il, j'aimerai te dire que ça va changer mais je ne suis sûr de rien.
- Je n'ai pas dit que ce changement ne me plaisait pas.
- Personne n'aime ce genre de vie! Mème moi, je commence sérieusement à être saturé!
La jeune femme glissa les bras autour de son cou et dû pencher la tête en arrière pour le regarder.
- Tu veux que je te dises! Quelques soit tes décisions, je te suivrais...chasseur de démons, petit fermier au Montana, trappeur au Pôle Nord...peu importe! Du moment que nous sommes ensemble!
Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme.
- Fermier! Répèta-t-il, amusé, tu te vois traire les vaches à l'aurore pendant que je fauche le blé à la Ingalls...sérieusement! Je crois que je préfère casser du démon pour le moment.
Il y eu un court silence puis Dean s'écarta lentement de sa jeune compagne.
- Je rêve où on vient de faire des petits projets, dit-il, surpris lui-mème.
- Non, tu ne rêves pas...et j'adore ça!
Le jeune chasseur esquissa un petit sourire en l'attirant vers lui. D'un geste tendre, il glissa les doigts dans la longue chevelure et s'empara de ses lèvres.


Quand il entra dans le salon, Missouri se leva aussitôt pour le rejoindre.
- Comment va-t-elle?
- Fatiguée!
La voyante attendait visiblement son retour pour expliquer la raison de sa visite. Les autres chasseurs demeuraient silencieux, manifestement pressé de tout savoir.
- Alors Missouri! Qu'y a-t-il de si important pour que vous quittiez votre Kansas natal? S'enquit l'aîné, en attrappant la bière que son frère lui tendait.
La médium poussa un léger soupir.
- Une trés mauvaise nouvelle et peut-être une bonne! Répondit-elle, ça dépend de quel point vue on se trouve.
- Mais encore! Insista l'aîné, impatient.
Encore hésitante, Missouri semblait chercher les bons mots.
- Haley Collins et ses frères de Lost Creek, Larry Pike et sa famille de l'Oklahoma...Susan et Tyler Thompson du Connecticut!
- Ce sont des personnes que nous avons aidé, remarqua Sam, d'un air inquièt, que se passe-t-il avec eux?
Il était clair que Missouri avait beaucoup de mal à avouer ce qu'elle savait mème si elle était préparé à ce genre de chose depuis longtemps.
- Ils sont tous morts.
- Quoi! C'est une blague! Lança Dean, comment est-ce...
Alors que la réponse lui apparut comme une giffle en pleine figure, le visage de l'aîné devint soudainement pâle.
- Lucifer!
La voyante se contenta d'hocher la tête avant de se tourner vers Bobby.
- Il les tue, les uns aprés les autres, dit-elle, écoeurée, toutes les personnes que vous avez secouru...
Le temps que cette affreuse nouvelle fasse impact sur eux, les frères Winchester étaient encore sous le choc.
- Oh mais quelle ordure! Rumina le cadet, quel fumier! S'attaquer à des innocents!
- Je vais le buter! Gorgna Dean, entre les dents, ce salopard ne perd rien pour attendre.
- Mais pourquoi? Ca n'a pas de sens! Fit Sam, complètement anéanti.
- Il veut vous mettre en colère.
- Et bien, c'est réussi! Pesta l'aîné, en repoussant rageusement la chaise qui se trouvait devant lui.
Revoyant le visage de toutes ces personnes défiler dans sa mémoire, Sam releva soudainement la tête.
- Sarah Blake...de New-York?...Missouri! Elle est encore en vie, n'est ce pas?
Mona crut défaillir en entendant le nom de sa mère mais elle se devait de rester forte.
- Certaines d'entre elles sont encore en vie, répondit la médium, et Sarah Blake est l'une d'elle.
Soulagé, Sam sortit son portable et commença à composer un numéro.
- Qu'est ce que tu fais?
- J'appelle Cas, il a sûrement d'autres anges qui accepteront de l'aider à protèger ces gens.
- C'est une trés bonne idée, reconnut l'aîné, d'ailleurs, j'aimerai qu'il s'occupe personnellement de Lisa et Ben.
La voyante posa une main légèrement tremblante sur sa poitrine.
- Lisa Braeden et son fils Ben? De l'Indiana? Fit-elle, sous le regard anxieux du jeune chasseur.
- Oui...Missouri! Ne me dîtes pas...
L'aîné ne finit pas sa phrase en remarquant le visage déconfit de tristesse de la médium.
- Ils ont été les premiers, avoua celle-ci, tout va si vite, Lucifer agit trés vite.
C'était la dernière goutte qui faisait déborder le vase. Dean serra fortement la mâchoire en maugréant des mots inaudibles puis, de rage, il saisit le bureau et le fit voler à travers la pièce.
- Espèce de pourriture! S'écria-t-il, déversant sa colère contre tout se trouvant sur sa route.
Il aurait pu tout casser si son jeune frère n'était pas intervenu en se mettant devant lui.
- Calme-toi, Dean! Merde, je te comprend...mais ce n'est pas le moment de perdre les pédales. On va l'arrêter!
- Ah oui...et comment alors? Comment tu vas arrêter ce fumier?
A bout de nerf, l'aîné ne cessait de ruminer des insultes tandis que son frère tentait veinement de le faire revenir à la raison.
- Il veut qu'on commette une erreur, déclara celui-ci, alors c'est sa dernière trouvaille, buter les gens qu'on a aidé pour nous culpabiliser encore plus.
D'un air épuisé, Dean se calma presqu'aussitôt. Il ferma les yeux et se laissa tomber dans un fauteuil. Il était épuisé de tout celà et ne se sentait plus capable de continuer. Sam détestait le voir ainsi. Il s'agenouilla prés de lui et posa une main affectueuse sur son épaule.
- On ne doit pas abandonner pour autant, fit-il, mème si c'est trés peu, on n'est pas tout seul.
Ce fut alors que Missouri planta sa petite taille devant les chasseurs.
- C'est exact! Je sais que cette nouvelle peut vous ralentir mentalement mais j'ai autre chose à vous dire...de trés important!



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au delà des apparences   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au delà des apparences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Stevens, Shane] Au-delà du mal
» [Lovecraft, H.P.] Par-delà le mur du sommeil
» Titanic, au delà d'une malédiction
» MAMMUTH Réalisé par Gustave Kervern, Benoît Delépine
» Au-delà (de Clint Eastwood)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winchester Boys :: Fanart/Fanfictions / Concours :: Fanfiction :: Fanfictions-
Sauter vers: