Winchester Boys

AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion
Elle-Blog.comCe site est enregistré sur l´annuaire dans la catégorie > Loisirs > Séries TV
Votez pour le Winchester Boys Hypnoweb Network, prenez les commandes de vos séries tvSupport independent publishing: Buy this book on Lulu.

Partagez | 
 

 UN ANGE PASSE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Mer 3 Déc - 9:50

"Ah ouais ?" (sur un air de défi)

Dean lui lança un regard affolé. Règle n°1 chez une personne normalement constituée : ne jamais provoquer ce qu'on ne connaît pas. De son côté, la brunette fulminait de rage. Comment des humains aussi insignifiants osaient manquer de respect à sa race et à sa famille ?! Elle leur ferait passer l'envie de se moquer d'elles.

"Ouais..."

Le visage de la jeune femme se para soudain d'un léger rictus sadique. Elle plongea son regard d'émeraude dans les leurs.

"Reste bien derrière moi !" (en se levant de sa chaise)

"Mais Dean..."

"Ne discute pas !"

"Dea..."

Le mot mourut à ses lèvres. Elle ne pouvait plus articuler un seul son. Il n'y avait plus assez d'air pour ça. Elle porta ses mains à son cou, comme si cela pouvait lui être d'un quelconque secours. Elle croisa le regard triomphant de la brunette avant de tomber brusquement à genoux, essoufflée, à moitié étouffée. Elle chercha Dean du regard et le vit basculer lui aussi. Il prit quelque chose à l'arrière de son jean et le pointa devant lui sous les yeux écarquillés de son amie et le regard moqueur de la créature. L'esprit embrumé et la vision encore floue, il tira plusieurs fois en sa direction.

Quand le nuage de fumée se dissipa, elle se tenait toujours devant eux mais son regard avait changé. Il avait perdu de sa superbe. Bien sûr, il y avait toujours cette colère sourde mais aussi... Dean fronça les sourcils. On aurait dit... de la douleur...? Pourtant, à voir ses plaies se refermer, elle n'avait pas vraiment l'air de souffrir.

Dean se préparait maintenant à recevoir le coup de grâce, mais rien ne vint. Au contraire, sa respiration ainsi que celle d'Amy se faisaient de moins en moins laborieuses. Il jeta à la créature un regard plein d'incompréhension.

"Ce n'était qu'un avertissement. La prochaine fois, je serais bien moins généreuse. Alors, un conseil, tenez-vous éloignés de Sheryn ! Laissez-la tranquille ! Ne vous approchez pas de ma s... !"

Et elle disparut dans les airs, ne laissant comme seule trace de son passage qu'une plume.

Dean secoua sa tête et arqua un sourcil. Décidément, il ne comprendrait jamais rien aux créatures. Un moment c'était oui, l'autre non. Un instant, elle vous voulait mort ; l'autre, elle vous épargnait. Enfin, il n'allait pas s'en plaindre. Grâce à ça, il était en vie. Amy aussi. Amy...?

"Hé ! Tu vas bien ?" (en se laissant glisser vers elle)

"Qu'est-ce que tu fous avec une arme ?" (remontée)

Dean grimaça. De toutes les réponses qu'il avait envisagées, celle-ci n'en faisait définitivement pas partie. Il soupira

"C'est une promesse faite à mon père. Toujours avoir sur soi de quoi se protéger et se défendre... D'où ces magnifiques balles chargées au gros sel de son invention... ça fait un mal de chien mais il n'y a pas mort d'homme. Astucieux, non ?" (tout sourire)

"Dingue..."

"On me le dit assez souvent aussi..." (petit sourire en coin)

"Cette fille..."

"J'sais pas pour toi, mais je m'en irais bien d'ici... Sais pas moi, vers un lieu plus accueillant... Ton appartement...?" (sourire gourmand)

Dean tenta de se relever, mais une douleur fulgurante dans sa poitrine le fit vaciller. Le manque d'air avait causé bien plus de dégâts qu'il n'y paraissait.

"Dean !"

"Il est beau le héros, hein ?!" (clin d'oeil teinté de souffrance)

"Doucement mon preux chevalier... Assieds-toi là !..." (en le soutenant avec délicatesse et tendresse)

"Suis pas en sucre..." (bougon)

"Dean...tu n'aurais pas oublié de me dire quelque chose...?"

"Je t'aime...?" (petit sourire)

"C'est mignon, mais essaie encore Roméo !..."

Il déglutit. La douleur se faisait de plus en plus insupportable...

"Dans ma poche... Mais tu sais, j'le pense vraiment... Je suis même prêt à te le prouver !..."

Elle gloussa.

"Prends-ça, grand nigaud ! Je te préfère 100 fois plus vivant qu'allongé sur une civière..."

"Mais je vais bien ! Je pète la forme même !" (alliant le geste et la parole)

"Oui... Oui..."

"Tu me crois pas ? Hou, ça me vexe !..."

Elle lui déposa un baiser tendre sur ses lèvres.

"J'ai eu assez d'émotions fortes pour aujourd'hui... J'ai juste besoin de faire le point. Seule."

"Laisse-moi au moins te raccompagner !"

"Dans ton état ? Ce serait plutôt à moi de te le proposer..." Mon état ? Qu'est-ce qu'il a mon état ?

Dean fit mine d'être vexé, mais il ne put longtemps résister au regard insistant de la jeune femme.

"Bon. Ok. Mais c'est bien parce que c'est toi..."

Elle l'embrassa en souriant.

"Tu dois juste me promettre une chose..."

"Mmh ?"

"Ne dis rien à Sam au sujet de cet... incident. Il ne sait rien pour ma santé... Il me croit pour ainsi dire éternel !... et je ne voudrais pas..."

"Je resterais muette comme une tombe..."

Nouveau baiser.

"Tu sais que je t'adore, toi ?"

Pour toute réponse, un magnifique sourire illumina son visage.

Quelques minutes plus tard, Amy déposait Dean devant le chalet qu'il avait prétendument loué avec son ami et collègue, non sans avoir préalablement pris soin de lui dire au revoir. C'est donc le sourire aux lèvres que Dean franchit la porte.

"T'as passé une bonne soirée ?"

Son visage se rembrunit quand il repensa aux derniers événements. Sans souffler mot, il déposa sa veste sur une chaise et s'installa sur le lit, passant une main lasse sur son visage. Inquiet d'un tel silence, Sam s'approcha de lui.

"Dean"

"Dis-moi Sammy, depuis quand les esprits n'ont pas peur du gros sel et se régénèrent quand ils sont blessés ?" (désespéré)


Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17814
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Mer 3 Déc - 15:12

c'est très bien. C'est toujours un vrai plaisir de te lire :921530: :921530: :921530:


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Ven 16 Jan - 18:00

"Depuis quand les esprits n'ont pas peur du gros sel et se régénèrent quand ils sont blessés...?" (levant les yeux vers son frère d'un air désespéré)

"Tu les as vues ???" (en se rapprochant de son grand frère)

"Plutôt deux fois qu'une ! Surtout une, en fait... Sérieux, cette fille est une bombe !"

"Dean !"

"Désolé Sammy, c'est pas du tout ton style. Une brunette aux yeux verts... Attirante. Sexy. Captivante. Un vrai bijou. Elle serait pas ce qu'elle est, elle pourrait être d'excellente compagnie..."

"Dean..." (en soupirant)

"L'ennui, c'est qu'elle pompe l'air. Littéralement. Je peux te dire qu'avec Amy on l'a senti passer..."

"Oh ! Tu vas bien ?"

"Pitié Sammy, tu vas pas t'y mettre aussi ?! J'ai déjà eu droit à ce genre de scène avec Amy..."

"M'en fiche !"

"Regarde-moi bien. Je suis là, debout devant toi, en un morceau en plus... en vie !... Tu peux remercier cette... cette..."

Il sortit un petit bout de papier froissé de sa poche.

"Ah voilà !... cette Chrissy..."

"Elle s'est présentée ???"

"Mieux que ça ! Elle a eu le culot de me filer son nom et son numéro au vu et su de tous !... T'aurais vu la tête d'Amy !..."

"Impulsive comme elle est, je suppose qu'elle t'a flingué..." (en souriant)

"Nan, mauvaise langue, juste arrosé. Mais la prochaine fois..."

"Fidèle à ses principes, ton ranger préféré... Personne ne s'approche de son homme et son homme n'approche personne. Surtout quand il s'agit du sexe opposé. T'es en train de devenir chasse gardée, mec. Bientôt, tu seras casé..."

"Casé, je sais pas... mais cette jalousie maladive a failli nous coûter la vie. Et j'te raconte même pas quand Sheryn est arrivée sur le tapis..."

"L'autre n'a pas apprécié..."

"Disons que c'est à ce moment qu'elle a vraiment commencé à s'énerver. Je ne sais pas quel lien la relie à ton amie, mais cette nana est plus que protective !..."

"J'en connais un autre..."

"Allons, Sammy, je n'ai jamais menacé quelqu'un de mort !..."

"Tom Knight..."

"Qui ça ?"

"Tu veux vraiment que je te rafraîchisse la mémoire ?"

"Comment tu peux comparer ?"

"Tu lui as dit que si tu le voyais encore tourner autour de moi, même sa propre mère ne le reconnaîtrait pas..."

"Et alors, de quoi tu te plains ? Il ne t'a plus jamais embêté après ça..."

"T'as raison ouais. Plus personne n'osait s'approcher de moi... Frère du psychopathe !"

"Jamais content"

"J'avais 6 ans, Dean. 6 ans ! Et je n'me suis fait aucun ami jusqu'à la nouvelle chasse de Papa..."

"Tu m'en as jamais parlé..."

"Qu'est-ce que ça aurait changé ?"

"J'aurais pu leur parler..."

"Comme si ça avait marché la première fois..."

"Tu ne sais pas à quel point je sais être persuasif parfois..."

"Oh si ! C'est pour ça qu'à mon avis ils se seraient enfuis bien avant que tu n'ouvres la bouche..."

"Crétin !"

"Idiot !"

"Dommage que ça marche pas avec cette chose..."

"On va l'avoir, Dean... On va les avoir..."

"Ouais mais quand ? Et mieux encore, comment ?"

"Dean..."

"Non, je regrette ! On ignore qui sont ces filles... ou ce qu'elles sont... Bref, qu'importe ! Mais je sais une chose. Elles sont dangereuses, puissantes, déterminées et particulièrement efficaces. Pire que ça, elles ont un palmarès à faire pâlir un démon de première zone... Crois-moi, elles ont beau avoir été troublées dans leur sommeil, ce n'était qu'un prétexte parmi tant d'autres. Ce sont des tueuses et on ne sait même pas comment les vaincre. Tout va bien ! La vie est belle !"

"Dean, arrête..."

"Quoi ? Trop euphorique ? Trop défaitiste ? Trop tout ? Désolé Sammy, c'est tout c'que j'ai à offrir. Toute cette histoire, ça m'dépasse. C'est tellement gros et il y a de vies innocentes qui dépendent de nous... Dieu, il me manque !... J'voudrais que Papa soit là... Qu'il nous aide... Qu'il nous dise quoi faire..."

"Moi aussi... Mais on est là. Tous les deux. C'est déjà pas mal, non ? Toi et moi, on va botter l'cul d'ces choses... On va leur montrer de quel bois se chauffent les Winchester !... Et ce jour-là, Papa pourra être fier de nous..." (enthousiaste)

"Hé Sam !"

"Oui ?"

"Ramener Papa dans toutes les conversations, surtout sans lui jeter des mots à la figure, ça n'te ressemble pas... T'es sûr que ça va ?"

Un sourire éclaira le visage de son petit frère.

"Mais oui, j'vais bien... T'inquiète ! J'ai juste remarqué que t'as plus tendance à m'écouter quand il est question de lui..."

"Petit salopard !" (en lui ébouriffant les cheveux)

"Moi aussi je t'adore ! Mais arrête ça !"

"Dans tes rêves Sammy !" (en les lui ébouriffant de plus belle)

"Dean ! Suffit !"

"Ouh... J'ai peur !" (tout sourire)

"Dean... tu sais que ce geste peut prêter à confusion...?"

"N'importe quoi ! On est frères..."

"Rappelle-moi qui, à part toi et moi, est au courant de ce léger détail..." (sourire malicieux)

Quelque chose sembla faire tilt dans la tête de son frère et il retira prestement sa main, une grimace de dégoût peinte sur le visage. Du côté de Sam, c'était l'hilarité. C'était l'hilarité et il prenait conscience d'une chose très importante. Il pourrait sortir cette carte plus souvent...

Un ange passa.

"Bon. Qu'est-ce qu'on a ?"

Les visages des deux frères s'assombrirent. Il aura fallu peu de choses, juste quelques mots, pour leur rappeler l'urgence de la situation et le désespoir à l'idée de ne pouvoir peut-être rien y faire.

"Sam..." (en soupirant)

"Peut-être que quelque chose nous a échappé... On ne peut rien laisser au hasard. On n'en a pas le droit. Des gens comptent sur nous, Dean ! On ne peut pas juste les laisser en pâture à ces choses sans rien tenter !!!"

"Je sais mais... Non. Rien. Laisse tomber... T'as raison."

Sam releva la tête et le douloureux regard de son frère. Il se sentait presque coupable de lui avoir parlé ainsi. Il avait triché. Il avait joué sur la corde sensible. Il avait joué avec ses sentiments. Il savait pertinemment que quel que soit son état d'esprit, ses incertitudes, ses peurs... Dean ferait toujours passer les innocents en premier. Et, plus que tout, il suivrait toujours son petit frère. C'était sa mission après tout. Et dire que Sam le lui avait toujours reproché et que maintenant il profitait pleinement de la situation... ça le rendait presque malade de le trahir ainsi. Il secoua la tête pour effacer cette idée de son esprit. Il le faisait pour la bonne cause. Pour tous ces innocents. Et peut-être aussi pour les beaux yeux d'une blonde...

"Ok. Reprenons. On a affaire à trois soeurs psychopathes, dont une Chrissy... Elles adorent tuer. Plusieurs milliers d'humain ont déjà fait les frais de leur petit jeu de massacre. Légère préférence pour le genre masculin même si elles s'accordent des extras de temps en temps..."

"Elles sont âgées. Au moins de plusieurs siècles."

"Pas étonnant qu'après ça elles aient été traitées de sorcières et qu'elles aient subi de tels châtiments..."

Petit signe de tête.

"Le seul hic c'est qu'ils n'avaient pas prévu qu'elles ne pouvaient pas mourir..."

"Je n'comprends pas. J'veux dire... Personne ne peut survivre à ça. La noyade... La pendaison... Le bûcher... Ces gens les ont vues mourir... et après, quoi ? Elles ont ressuscité ?"

"Peut-être qu'elles peuvent simplement se régénérer à l'envi. Comme cette Chrissy... Elle subit la blessure. Elle souffre. Mais au final, tout se referme..."

"Au moins on sait ce qui ne les atteint pas : eau, feu, étranglement... gros sel !"

"On sait aussi ce qu'elles ne sont pas : des esprits ! On n'a jamais vu des esprits résister au gros sel et encore moins guérir leurs blessures !... Cela dit, même s'il ne s'agit pas d'esprits, je mettrais ma main à couper que cette Chrissy est celle qui a fini au bout d'une corde..."

"Oh !"

"Exactement. Comment t'expliquer ça...? Les comptes-rendus d'autopsie nous ont appris plusieurs choses. Toutes ces personnes sont soit mortes noyées, soit mortes par asphyxie, soit les deux. De ce dont j'ai eu l'honneur d'être témoin ce soir, Chrissy serait plutôt du style à pendre... Simple coïncidence ? J'en doute..."

"T'es en train de m'dire qu'elles ont des pouvoirs différents... Certaines agiraient sur l'eau... D'autres sur l'air... D'autres sur les deux...?"

"J'en sais rien... Je dis juste que cette Chrissy n'a pas tenté de nous noyer... juste de nous asphyxier... Dis Sammy, ça fait d'elle une gentille ?"

Sam leva la tête vers son frère et lui lança un regard dont lui seul avait le secret, mélange subtil d'incompréhension, de dégoût et de colère.

"Dean !"

"Bah quoi ? Et mon charme légendaire alors ? T'en fais quoi ?"

"Avec de telles prédatrices... je crois que ton charme ne fait pas le poids... Elle voulait juste s'amuser un peu. En fait, je parie qu'il ne s'agit que de ça... S'amuser... Quand on réfléchit bien, les corps restent intacts. Elles ne les dévorent pas. Elles tuent par simple plaisir..."

"Et elles font une fixation sur ta copine... et ta copine les prend pour ses soeurs..."

"Ouais... et aussi mal que ça me fait de l'admettre, ça lui sauve la vie."

"On peut pas en dire autant de ceux qui l'approchent d'un peu trop près..."

"Pauvre Sheryn ! Elle qui a déjà tant vécu ! Pourquoi ça lui arrive à elle ?" (triste)

"La connexion psychique ?"

"T'es sérieux ?"

"Honnêtement ? Aucune idée. Je note juste qu'elle entend leurs voix et... parfois même on peut les entendre nous aussi..."

"De la télépathie ?"

Dean haussa les épaules.

"A mon avis c'est plutôt une histoire de contrôle. Elles font main basse sur nos esprits et les usent à leur guise. Cette nuit, on était paralysés. On n'était plus maîtres de nous-mêmes. J'avais jamais vu ni ressenti ça. Enfin... tout ça réuni chez une seule et même créature..."

Il y eut un silence. Quelles que soient ces choses, elles ne suivaient aucune règle, elles ne rentraient dans aucun profil... En bref, elles ne ressemblaient en rien aux créatures que leur père ou eux avaient eu l'occasion de chasser. Absolument aucune trace d'elles dans le journal. C'était à la fois décevant et inquiétant... ça ne pouvait signifier qu'une seule chose : soit c'était rare, soit c'était ancien. Dans les deux cas, rien de bien réjouissant.

"Qui sont-elles Sammy ? Qui sont-elles ?"

Sam le regarda tristement. Il n'avait pas à la réponse à cette question. Malheureusement.

Pendant ce temps, non loin de là.

"Mais qu'est-ce qui t'as pris d'aller les défier ? Sous ta véritable apparence en plus !"

"Tu aurais dû entendre toutes les horreurs qu'ils ont dites sur Sheryn ! Je ne pouvais pas les laisser faire, non plus !? C'est notre soeur. Elle mérite un tant soit peu de respect ! Mais ces humains ne respectent rien..."

"Suffit Chrissy !"

"Mais il m'a fait mal ! Il m'a tiré dessus !"

"Et alors ? T'es vivante, non ?!"

"C'est douloureux..."

"Avoue que tu l'as cherché aussi... Et maintenant ça va être à moi de réparer tes erreurs. Un chasseur ! De tous les humains présents, y'a fallu que tu séduises un chasseur !..."

"Comment j'aurais pu deviner ? C'est pas écrit 'chasseur' sur leur front !... Et puis, je pensais la race éteinte..."

"Ce n'est pas leur race, mais la nôtre qui s'éteint. Nombre de nos soeurs sont mortes sous leurs coups. Nous pourrions bien être les uniques survivantes..."

"Je déteste ces humains !"

Son apparence de jeune femme se dissipa, laissant place à celle d'une vieille femme décharnée, pâle, les cheveux blancs...

"Je le sais Chrissy... Je le sais... Mais maintenant il va falloir effacer nos traces et jouer profil bas. Nous ne pouvons nous permettre de perdre d'autres soeurs et encore moins permettre à ces humains de découvrir notre existence... Tu sais ce que cela implique ?"

Les yeux de Chrissy s'illuminèrent.

"On va s'amuser...?"

L'autre jeune femme se mit à sourire et elle disparut dans un tourbillon d'eau, alors que sa soeur s'évaporait dans les airs.


Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17814
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Ven 16 Jan - 20:19

:479537: :921530: :921530: :572300: :572300: :572300:



Revenir en haut Aller en bas
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Ven 20 Fév - 20:01

j'ai rattrapé mon petit retard et franchement j'adore toujour autant cette FIC!!!!

bravo et merci l'artiste au plaisir de lire la suite :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530:




Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Ven 20 Fév - 20:08

Mici beaucoup !!!! 284832

En fait, j'ai déjà la suite... Oublié de poster... Razz *oups I did it again !*

Je la poste plus tard... Encore merci pour tous vos tits coms !!!


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Ven 20 Fév - 20:21

Les guitares électriques résonnèrent dans la chambre et Dean attrapa, les yeux encore fermés, son portable pour le moins perturbateur. Il ne savait pas quelle heure il était, mais c'était définitivement trop tôt. Il décrocha le combiné en maugréant.

"Mmmhallô ?"

Il entendit un petit rire à l'autre bout du fil et en un rien de temps, il fut totalement réveillé.

"J't'ai réveillé ?"

"Non..." (en humectant ses lèvres trop sèches)

"Menteur !"

Dans le lit d'à côté, Sam aussi s'était éveillé et regardait son frère d'un air interrogateur et ses lèvres formèrent un 'Qui c'est ?' quelque peu endormi. Pour toute réponse, Dean arbora un large sourire - trop énigmatique au goût de son petit frère - et retourna à sa discussion.

"C'est pas tous les jours qu'on reçoit pareil appel... ça donne envie de se faire réveiller tous les jours à... sept heures !"

"Ah, tu vois, j't'ai réveillé..."

"Je n'étais pas tout seul..."

"Une fille ?" (menaçante)

"Non. Non... Tu penses bien que jamais je ne prendrais ce risque... Je tiens à la vie. Je faisais allusion au Dr. Ill..."

"Désolée, j'avais oublié que vous partagiez le même bungalow..."

"T'inquiète, il ne t'en voudra pas de l'avoir pris pour une fille..." (tout sourire)

"Quoi ?" (chuchotant)

"Par contre, je sens que je vais en prendre pour mon grade..."

Il y eut un nouvel éclat de rire.

"Vous êtes vraiment de vrais gamins. Si vous ne portiez pas tous les deux des noms différents, on jurerait que vous êtes frères..."

"Inséparables, j'te dis ! Comme le jour et la nuit !"

"Tu ne me fais pas d'infidélité, j'espère ?"

"T'inquiète pas pour ça. Juste comme des frères..."

"Dean..."

"Oui ?"

"Tu sais, tu devrais lui dire..."

Le visage de Dean se fit plus sérieux.

"Je sais..."

"Je suis sérieuse... Si vous êtes aussi proches que tu le prétends, il a le droit de savoir !"

"Moi aussi je suis sérieux..."

"Qui c'est et puis de quoi vous parlez...?" (chuchotant)

"En parlant de ça, j'ai une bonne nouvelle pour lui. On a abandonné les poursuites contre son amie..."

"Oh ! Je suis sûr qu'il va être aux anges en l'apprenant !..."

"Hein ?" (chuchotant)

"Pourquoi un tel revirement ? J'veux dire... c'était pas vraiment gagné au départ"

"Mais qu'est-ce que tu racontes ?" (chuchotant toujours)

"On a fait notre propre enquête et son histoire tient la route... les soeurs mises à part bien sûr..."

"Bien sûr..."

"Jimmy a aussi fait une étrange découverte. J'en dis pas plus. Nous vous attendons. Et puis... ça me donnera l'occasion de te revoir, chouchou..."

"Chouchou ?" (sourcils arqués et air désespéré)

"Je te taquine. C'est Jimmy qui l'a trouvé mais j'avoue, je préfère cent fois plus ton prénom. Dean... ça fait tellement plus... viril !"

Dean se redressa en souriant et bomba le torse avec fierté, le tout devant un Sam totalement largué.

"Amour...? Tu peux reprendre une respration normale. Je ne voudrais pas que tu meures prématurément... ça serait vraiment dommage. Surtout que j'avais prévu quelque chose de très spécial pour ce soir... si tu vois c'que j'veux dire"

"J'ai hâte d'être à ce soir..." (en se passant la langue sur ses lèvres)

"Seulement ce soir ?" (sur un ton taquin)

"Je rectifie. J'ai hâte de te revoir mon ange. J'te rejoins aussi vite que possible ! Tu me manques. J't'aime Amy !"

"Moi aussi je t'aime, mon beau Roméo !... Il me tarde d'être à ce soir pour te le prouver..."

"A moi aussi, ma puce. A moi aussi..."

Et il raccrocha, un sourire rêveur plaqué sur son visage.

"Quoi ?"

Sam le fixa en souriant.

"Bon, t'arrêtes avec ça ?!"

"Mon ange ? Ma puce ? Je t'aime ? Mec, tu te relâches !..."

"Crétin !"

"T'es amoureux, hein ?"

"Pff..." (en haussant les épaules)

"Oui, c'est ça... t'es amoureux... un amoureux transi, je dirais même."

"Non, mais t'as fini ?"

"Quoi ? J'ai tort ?"

"Voilà..."

"Je vois... et pourquoi elle appelait ?"

"Elle voulait s'assurer d'avoir le plus beau gosse de la terre ce soir pour elle toute seule..."

"Ah ah ah !"

"Que veux-tu Sammy, tu n'as pas hérité du charme légendaire des Winchester..."

"Tout le monde ne pense pas au sexe, Dean..."

"Tu parles de moi là ? Ouh ! Tu me blesses !... Surtout qu'Amy avait un message pour toi..."

"Ah oui ?"

"Sheryn n'est plus soupçonnée de quoi que ce soit"

"Qu'est-ce qu'on attend alors ?"

"Doucement Speedy ! Il y a aussi autre chose..."

"Oh !"

"Elle est avec Jimmy. Ils ont trouvé quelque chose paraît-il... Ils nous attendent à la morgue. Dis, Sammy, à ton avis quelle chemise je devrais mettre ?"

"J'te connaissais pas si nigaud, Don Juan !"

"Oh ! La ferme !"

"Crétin !"

"Abruti !"

"Rêveur !"

"Jaloux !"

A peine une demi-heure plus tard, ils étaient tous deux en route pour la morgue, la tête dans les nuages, chacun d'eux pensant à sa belle qu'ils allaient bientôt revoir... Dean était tellement de bonne humeur qu'il avait laissé son frère choisir la musique. Ce dernier en avait profité et avait opté pour un de ses classiques, Saving Grace des Cranberries. Son frère n'avait même pas bronché, ce qui faisait dire à Sam que Dean était éperdûment amoureux de la belle ranger. De son côté, il ne pouvait nier que la jeune Sheryn ne le laissait pas indifférent.

Etranges les hasards de la vie. Ils s'étaient lancés à la poursuite de tueuses séculaires, si ce n'étaient millénaires, et ils avaient rencontré celles qui pourraient éventuellement devenir leur moitié. Aujourd'hui encore, cela prenait le pas sur tout le reste. Ils s'en allaient à la morgue mais ce n'était pas l'enquête leur principale motivation. Pas cette fois-ci. Ils voyaient trop danser dans leurs têtes les doux visages d'Amy et de Sheryn pour ça.

Quand ils arrivèrent enfin devant le bureau d'Amy sous lequel se trouvait la morgue, Dean marqua un temps d'arrêt et laissa ses deux mains sur le volant.

"Hé, ça va ?" (inquiet)

Dean leva les yeux vers le rétroviseur intérieur et y admira son reflet.

"Tu crois qu'il y a une chance pour nous deux ? Tu sais... avec la chasse et..."

"Dean ! Amy t'aime. Plus que tout. Elle te l'a déjà prouvé maintes fois. C'est peut-être une femme jalouse mais par-dessus tout, c'est une femme amoureuse..."

Dean tourna la tête vers son frère en souriant, ce qui eut le don d'énerver ce dernier.

"Quoi ?"

"Tu sais que tu peux être convaincant quand tu veux ?"

"Oh la ferme !"

L'aîné passa une main dans ses cheveux pour améliorer sensiblement sa coiffure.

"T'as pas l'impression d'agir comme une femmelette parfois ?" (moqueur)

"Abruti !"

"Crétin !"

"Bon, on y va ?"

"Après toi, Mr le Beau Gosse !" (en faisant de grands gestes avec emphase)

"Ah ! Enfin tu le reconnais !..."

"Je rigolais, Dean, je rigolais..."

Dean fit une moue vexée et grommela un je-ne-sais-quoi avant d'entrer dans le bâtiment.

"Amy ? Amy, tu es là ? C'est bizarre, on dirait qu'il n'y a personne..."

"Peut-être qu'elle aurait voulu rester discrète sur sa relation avec toi..." (en haussant les épaules)

"Tu rigoles ! J'suis sûr que tout le monde est déjà au courant. Dans ce genre de bled, les nouvelles vont vite..."

Sam haussa les épaules de plus belle.

"Ranger Wilcox ? Jimmy ? Y'a quelqu'un ?"

"Hé Cricket ! Si c'est une blague, elle est pas drôle. Y en a qui bossent ici !" (d'une voix de stentor)

"Dean..." (sur un ton de reproche)

"Bah quoi, c'est vrai ! On est venus pour l'enquête, mais à vue de nez, c'est mort ici. En même temps, on est dans une morgue... ça a quelque chose de logique..."

"C'est pas drôle !"

"Bien sûr que si. C'est juste que tu ne sais pas apprécier l'humour"

Sam préféra ne pas relever. ça valait sans doute mieux pour eux deux...

Quelque chose attira son attention. Il huma l'air par petites bouffées et fit mine d'être connaisseur...

"T'as pas l'impression que c'est bien trop humide ici ?"

"Maintenant que tu le dis, on dirait bien que tes cheveux frisent..."

Sam soupira.

"Je suis sérieux Dean..."

"Mais moi aussi p'tit frère. Moi aussi..."

Dans un geste sans doute machinal, Sam passa une main dans ses cheveux, comme pour s'assurer de leur bonne tenue, sous le regard hilare de son grand frère.

"Ah, c'est malin ! T'es sûr d'avoir vérifié partout ?"

"Presque. Il reste bien un endroit... Figure-toi que certaines personnes éprouvent parfois le besoin d'un peu d'intimité... Si si, j't'assure !..."

"Ramène tes fesses ici au lieu de raconter des conneries !"

"T'es sérieux ? Tu crois pas qu'aller aux toilettes ensemble ça va faire couple...?" (haussant un sourcil)

Sam lui lança un regard noir.

"C'est que je tiens à ma réputation, moi !"

Sam soupira. ça ne servait à rien de discuter avec lui. Il leva les yeux au ciel et poussa la fameuse porte. Une chose est sûre. Il ne s'attendait pas à un tel spectacle. Son frère encore moins. Devant eux étaient étendus au sol plusieurs corps, parmi lesquels figuraient ceux d'Amy et du jeune médecin-légiste. Ils ruisselaient d'eau comme s'ils venaient de plonger dans les eaux du lac, mais les deux frères connaissaient la triste vérité. Rien de naturel et de conscient là-dessous.

Toutes ces personnes se trouvaient juste au mauvais endroit au mauvais moment... Si seulement ça pouvait être aussi simple !... Aussi simple que ces mots écrits au rouge à lèvres sur le miroir.

'Vous croyiez sérieusement qu'on allait vous oublier ?'

Dean restait étonnamment calme. Bien trop calme. Il était là, impassible, froid, silencieux, les articulations blanches de trop serrer les poings. Il venait de perdre d'un coup la personne la plus proche de l'amour de sa vie, ses illusions et ses rêves secrets de normalité. Comment avait-il pu croire, après tout ce qu'ils avaient vu, qu'il aurait droit à cette vie, à la vie ? Pour ce qu'elle valait de toute façon... Mais elle, elle ne méritait pas ça. Ils ne méritaient pas ça ! Et tout était de sa faute. Il attrapa le premier objet qui se trouvait à sa portée et l'envoya contre le miroir qui se brisa en mille morceaux.


Revenir en haut Aller en bas
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Sam 21 Fév - 20:24

oh non!! sniff sniff c'est trop triste!! le pauvre dean!!! Sad il me faut un mouchoir!!!


voilà tu as tout gagné lol! c'est tellement bien écris, et je suis tellement rentré dans l'histoire que j'ai laché ma tite larme!!!


encore une fois je ne vois pas d'autre chose à dire que : :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530:




Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Ven 6 Mar - 19:46

Embarassed Désolée si je t'ai fait pleurer... C'était pas totalement prévu au programme... Embarassed Quoique. Rolling Eyes Heureuse que ça t'ait plu en tout cas...


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Ven 6 Mar - 19:50

Sam n'allait pas lui faire l'affront de lui demander s'il allait bien. Il était bien placé pour savoir ce qu'il pouvait ressentir. La blessure laissée par la disparition - elle aussi tragique - de son amie Jessica ne datait que de quelques mois et n'avait toujours pas cicatrisé. Alors que dire quand c'était à chaud et que le coeur venait d'être mis à vif ? Il n'y avait pas de mots assez forts pour exprimer ce qu'on ressent dans ces moments-là. Il n'existait pas non plus de formule miracle pour effacer toutes les peines ni de moyen de réellement réconforter. Il le savait. Dean avait déjà essayé. En vain. Certes, la douleur s'était quelque peu atténuée au fil des semaines, la présence de son frère y étant pour beaucoup, mais la blessure restait bien là, sournoise, n'attendant que le bon moment pour faire sa sale besogne. La plupart du temps, cela se manifestait sous forme de rêves... Il la voyait accrochée au plafond, le ton plein de reproches, se faire avaler par les flammes. Encore et encore et encore et encore... Et lorsqu'il se réveillait, le front en sueur, il savait qu'il n'était pas seul, que son grand frère était là pour lui. Présence réconfortante. Soutien moral. Ami sincère. Dean était tout ça à la fois. Et de voir tout d'un coup les rôles s'inverser, c'était la chance de Sam pour montrer à son frère que tout ceci ne fonctionnait pas qu'à sens unique. Encore fallait-il pouvoir le lui faire comprendre.

Sam soupira. Il connaissait bien son grand frère, assez pour savoir que jamais il ne reconnaîtrait avoir besoin d'aide. Barrage des sentiments ? Fierté par trop zélée ou tout simplement héritage paternel ? Comment choisir ? Pourquoi choisir ? Après tout, c'était sans doute un peu des trois. Putain de vie. Putain de chasse. Putain de famille. Sam jeta un regard triste vers son frère, mais celui-ci ne cilla même pas. Sans doute absorbé par un gouffre d'émotions.

Depuis qu'il avait brisé le miroir, il n'avait pas bougé d'un iota. Pas un cri. Pas d'autre signe de violence. Pas une parole non plus. ça ne ressemblait pas à Dean et ce n'était pas pour le rassurer. La dernière fois qu'il était resté ainsi muet, il avait quatre ans... C'était à la mort de leur mère. Ce silence était pesant... angoissant... terrifiant... ça lui donnait envie de hurler et il aurait tout donné pour que Dean en fasse de même. Merde quoi ! Sa petite amie venait de se faire tuer par une créature qu'ils chassaient et lui, lui... il ne réagissait pas !?... Certes, il y avait ce miroir brisé et après ? ça s'arrêtait là ? Pas de rage ? Aucune envie de vengeance ? Où était ce frère qui tirait avant de parler ? Nulle part ? Il ne voulait y croire. ç'aurait été admettre qu'il l'avait perdu et il n'était pas prêt à ça. ça reviendrait à dire qu'il s'était résigné et que ses actions en deviendraient suicidaires. Enfin, plus suicidaires que d'habitude... Cette remarque le fit sourire intérieurement, mais pas assez longtemps pour réchauffer son coeur. Il avait besoin de sentir sa présence. Il voulait qu'il sorte de sa torpeur. Il voulait son frère, un point c'est tout.

"Dean..."

Aucune réaction. Malgré tous ses efforts, Dean restait hermétiquement fermé au monde... à son frère aussi. Et ça, ça le faisait flipper plus que tout.

"Dean... Dean, parle-moi !" Crie ! Hurle ! Frappe ! Mais réagis bon sang !

'Si vous êtes aussi proches que tu le prétends, il a le droit de savoir...'

"Tu crois vraiment lui faire honneur en restant muré dans le silence ? C'est tout le contraire... Crois-moi, je sais de quoi je parle. J'ai déjà vécu ça. Je sais ce qu'on peut ressentir dans ces moments-là..."

"Ah ouais ? La mort de Jessica c'était quoi ? Il y a six... sept mois...? Amy, c'est aujourd'hui. Tu ne peux pas comparer. Ne me dis pas que tu peux me comprendre car tu en es loin. Très loin..."

"Finalement, j'aurais préféré que tu frappes..."

"Sammy..."

"Vas te faire foutre !"

"Sam... excuse-moi... Mais tu sais..."

"Parce que maintenant je peux savoir...? Grande nouvelle !"

"Ne le prends pas comme ça..."

"Que je le prenne comment ? Tu viens d'insulter sa mémoire et de m'insulter par la même occasion. Alors excuse-moi si je réagis mal !..."

"Sam..."

"Non, Dean, je regrette, tu ne peux pas jouer avec les sentiments des autres et t'attendre comme une fleur à ce que tout se passe comme dans le meilleur des mondes. Je suis ton frère, Dean, je te connais et je sais ce que tu peux ressentir, quoi que tu en dises. J'aurais juste cru que ç'aurait du sens pour toi. Tu souffres, Dean. Tu souffres sans doute autant que t'as la rage. Tu sais comment j'le sais ? Parce que contrairement à ce que tu crois, même après sept mois, ça fait toujours aussi mal. On peut dire ce qu'on veut... on peut prétendre que tout va bien... mais on ne peut jamais oublier... on n'est plus jamais les mêmes après ça. Cette ombre, je la vois en toi et tu sais quoi ? ça me fiche la trouille. J'ai peur de te perdre, pour de bon cette fois. Parle-moi, Dean !"

"S..."

"Quelqu'un m'a dit un jour que je ne devais pas me renfermer sur moi-même et qu'il fallait que je me confie. Sage conseil... Il vient de toi. J'aimerais que tu me fasses suffisamment confiance pour le suivre."

"S..."

"Ecoute, je sais ce que ça te coûte d'avouer que tu as besoin d'aide. Tu n'es pas un super héros. Tu n'as pas à porter le poids du monde sur tes épaules. Laisse-moi au moins t'en décharger d'une partie. Dean..."

"Tu me laisses en placer une ?"

"Non."

"C'était bien la peine de..."

"Je sais ce que tu vas dire et je refuse de l'entendre..."

"C'est pas ton combat, Sammy !..."

"Tu crois ? Il ne s'agit pas seulement d'Amy. Il y a aussi toutes ces autres victimes. Elles aussi méritent qu'on leur porte une attention toute particulière. Laisse-moi être cette personne. Laisse-moi t'aider."

"Non"

"T'es mon frère. J'ferai n'importe quoi pour toi..."

"Tu vois, c'est pour ce genre de remarques que la réponse est non !"

"Tu crois sincèrement que je te laisse le choix ?"

"Saaaam..."

"Il n'y a pas de 'Sam' qui tienne. Il est hors de question que je te laisse faire ta petite vendetta, ta mission suicide, les bras croisés ! Tel que je te connais, tu serais capable de mourir dans le processus... Crétin ! Et je ne suis pas prêt à te voir disparaître"

"Mais Sam..."

"Je n't'entends pas !"

Et sans lui accorder davantage d'intérêt, il balaya la pièce des yeux et commença à fouiller, attisant encore plus la colère de son frère.

"Qu'est-ce que tu fous ? Tu crois pas qu'ils ont déjà assez souffert...? Et puis, on sait très bien que ce sont elles, alors à quoi bon ? Jimmy avait raison. Plutôt ironique, hein ? Il en a été victime lui-même. La vraie est vraiment une vraie salope parfois !"

"Et rien ne te choque ?"

"Tu veux dire à part qu'il soit mort ?" (le foudroyant du regard)

"Dean, y avait pas plus gay que lui dans Grayling. Et regarde-le ! On dirait qu'il a atteint l'extase. Plutôt curieux au milieu de ces femmes... de créatures féminines tueuses... Quelles que soient ces choses, elles sont capables de briser les inhibitions..."

"Comme les succubes ?"

"Si on oublie que les succubes ne s'attaquent qu'à la virilité-même et qu'ils ne tuent ni par l'eau ni par l'air... Ouais, c'est un peu ça..."

"Génial ! Tout simplement génial ! Une chose hybride !"

Sam le fixa droit dans les yeux.

"Quoi ?" (énervé)

"Rien"

"Bien"

"Bien"

"Hé Dean ! T'as une idée de ce que Amy voulait nous montrer ?"

'Jimmy a fait une étrange découverte. Je n'en dis pas plus. Nous vous attendons.'

"Non. Aucune. Je sais juste qu'il était question de Jimmy..."

"Je vois..." (en retournant vers la salle d'autopsie)

"Où tu vas ?" (en le suivant)

"Je vérifie une hypothèse. T'aurais vu les clés ?"

Dean fit un signe de tête négatif.

"Ton passe ?"

Son frère lui décocha un petit sourire triomphant.

"Mon petit Sammy, il serait temps que tu aies le coffret du parfait petit cambrioleur..."

Le principal intéressé le fixa avec intensité et une certaine impatience. Dean perdit instantanément son sourire et plissa le front.

"Oh, ça va !" (en lui tendant le précieux objet)

Sam le lui arracha presque des mains et s'intéressa de plus près à un des tiroirs du bureau qui lui faisait résistance.

"Tu veux de l'aide peut-être ?" (un peu moqueur)

Pour toute réponse, Sam l'ouvrit en un tour de main et arbora un sourire victorieux.

"Pas la peine. J'assure !" (clin d'oeil)

Il farfouilla dans les paperasses et en ressortit deux dossiers cartonnés. Le temps de les parcourir rapidement et son visage vira de couleur.

"Sam...? Qu'est-ce qui se passe ?"

Il déglutit.

"Tu te souviens des deux infirmières qu'on a croisé en allant voir Sheryn...?"

"Ouais, et bien ?"

"Ces rapports disent qu'elles étaient déjà mortes quand on les a rencontrées..."

"Attends, t'es en train de me dire que..." (semblant comprendre)

"Nous n'avons jamais vu ces infirmières, mais les créatures..."

"Elles sont aussi polymorphes..."

"Deux"

"Quoi ?"

"Elles n'étaient que deux... Où se trouvait la troisième ?"

"Putain de salopes !"

"Dean..."

"Elles se sont payé nos têtes ! Elles savaient très bien qui on était et ce qu'on cherchait... Elles nous ont envoyé l'image que l'on voulait voir. Comment a-t-on pu être aussi cons...? Putain !"

"On l'aurait su et puis après ? On n'aurait pas été plus avancés ! Tiens, si ça s'trouve, on serait déjà six pieds sous terre..."

"Mais Amy serait vivante..."

"Dean..."

"Faut que j'prenne l'air !..." (évitant le regard compatissant de son frère)

"Où tu vas ?"

"Pas loin. J'vais pas m'envoler Sammy !..."

"Ouais. Peut-être. ça n'veut pas non plus dire que tu n'f'ras pas de conneries que tu pourrais regretter..."

"J'suis majeur, Sam !"

Regard insistant.

"Je n'peux plus rester ici. C'est trop étouffant."

Autre regard insistant.

"Faut que j'passe un coup d'fil !"

Plissement des yeux.

"Juste un petit coup de fil de rien du tout..."

Regard empli de doute.

"Je veux juste mettre toutes les chances de notre côté..."

"Et..."

"Caleb. Une encyclopédie sur pattes d'un niveau disons... supérieur. Ne le prends pas pour toi..."

"Bien sûr..." (en faisant la moue)

"Alors ça y est ? Je peux ?"

"Pas si vite, mon grand ! Tu dois me promettre une chose avant..."

Dean leva les yeux au ciel.

"Je n'irais pas au devant de ces créatures seul et sans y être préparé. Heureuse, maman ?!"

"Idiot !"

"Crétin !"

Sam suivit des yeux son frère. il avait beau lui avoir fait une promesse, c'était toujours Dean. Un homme brisé. Qui savait vraiment de quoi il était capable dans cet état. Il soupira. Il devrait tenir son frère à l'oeil.

Pendant ce temps, à l'extérieur.

"Ok. Merci. Tu m'tiens au courant hein, mec ?!"

Il raccrocha en soupirant. Caleb n'avait pas l'air de les connaître non plus, mais il avait promis de faire des recherches plus approfondies. Qui étaient-elles donc pour ni eux ni leurs amis ne les connaissent ? Il soupira de plus belle et essaya de se calmer en faisant quelques exercices de respiration tout en fermant les yeux. En se laissant caresser le visage par la douce brise, peut-être que... Il ouvrit grands ses yeux et se mit à pâlir dangereusement. Une petite voix venait de s'introduire dans son esprit.

Tu sais qu'elle m'a supplié de t'épargner avant de mourir...? Pauvre petite idiote ! Mais ne t'inquiète pas, je lui ai tout dit. La vérité. Sur toi. Sur elle. Sur nous. Sur le bref passage de l'humain dans ce monde. J'aurais bien aimé avoir son avis sur la question mais... Je ne saurais dire si c'était ce craquement discret ou l'eau qui envahissait son système... Toujours est-il que je n'ai pas eu de réponse. Plutôt vexant tu trouves pas ?

Il y eut un ricanement puis plus rien. Dean serra des poings et des dents. Quand leurs chemins se croiseraient à nouveau, il les buterait. Toutes. Mais pas avant d'avoir pris soin de les torturer... longtemps... très longtemps... ça le rabaisserait peut-être à leur niveau, mais il n'en avait que faire. La raison n'avait plus lieu d'être. Oeil pour oeil, dent pour dent, c'est ce que disait le dicton. Ah ! Elles avaient fait un carnage... il ferait le sien.


Revenir en haut Aller en bas
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Lun 9 Mar - 21:35

:921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: elle est superbe cette suite!!!!!!




Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Dim 19 Avr - 16:31

Depuis quelques jours, l’enquête des deux frères s’était compliquée ; la mort pour le moins suspecte et brutale d’Amy et de plusieurs de ses collègues ayant fini par attirer les fédéraux. Les vrais. Et avec le pédigrée de Dean, mieux valait jouer profil bas. Les docteurs Dean Jake et Sam Ill se faisaient donc plus discrets et restaient plus volontiers juste Sam et Dean, les deux inséparables. Enfin, inséparables…

Les choses avaient bien changé depuis ce tragique accident. Dean, d’habitude si enjoué et rieur, s’était renfermé sur lui-même et s’enfermait des jours durant dans le bungalow, le nez vissé sur l’écran à faire des recherches. Il avait suffi de quelques jours pour que la vie de Dean soit brisée et qu’il ne carbure plus qu’à la vengeance. Ce qui ne faisait que renforcer une certaine mise à l’écart. Sa vie n’était plus que solitude. Il avait perdu l’amour de sa vie dans des circonstances pour le moins tragiques et maintenant, son frère, ce frère pour lequel il s’était sacrifié et pour qui il aurait tout donné, ce frère l’abandonnait une nouvelle fois.

Sam ne serait jamais allé aussi loin dans l’analyse, mais il ne pouvait nier son absence. Les premiers jours il avait veillé sur son frère comme celui-ci l’avait fait après la mort de Jess, mais il s’était vite rendu à l’évidence, la vengeance avait pris le pas sur tout le reste. C’était à peine s’il le voyait et Sam se demandait parfois s’il remarquait sa présence… ça le rendait triste et en même temps, il se sentait profondément inutile. Et à voir son frère ressasser des idées noires, il avait fini par le croire et s’était consacré à une cause moins désespérée.

Mise hors de cause par les découvertes de Jimmy, Sheryn avait été libérée et Sam avait été là pour l’accueillir, sourire aux lèvres. Il devait bien l’admettre, cette fille l’attirait. Etait-ce cette partie de mystère qui planait autour d’elle ou bien cette aura qu’elle dégageait, toujours est-il qu’il avait un besoin irrépressible de la protéger qui frisait le devoir. Les premiers jours avaient été difficiles - apprendre une nouvelle fois qu’un groupe de personnes qu’elle avait côtoyé la veille avait péri n’était pas pour la rassurer -, mais de fil en aiguille, elle avait appris à lui faire confiance et à se détendre à ses côtés. Après tout n’avait-il pas été là pour elle depuis le début et n’était-il pas encore en vie? Sam était la preuve vivante que l’approcher ne constituait en rien une malédiction. Enfin, c’est ce dont elle essayait de se convaincre. Pour ses beaux yeux et son sourire qui la faisaient fondre, elle se laissait convaincre.

Mais il y avait ces cauchemars. Elle voyait tous ces gens… Des gens qu’elle ne connaissait pas, ces personnes qu’elle avait connu… Des hommes qu’elle avait aimé… Et tous connaissaient le même sort tragique. Quelque part au fond d’elle, elle savait que ce n’était pas elle, mais elle ne comprenait pas pourquoi elle n’avait pas réagi. Il y avait un moyen de tout arrêter. Il y avait un moyen d’en finir, de manière radicale. Au fond de son esprit, elle avait la solution. C’était juste comme si elle avait la solution mais qu’elle avait jeté la clé du coffre qui la contenait. Assez curieusement, elle sentait aussi que cette clé ouvrait aussi la porte de ses souvenirs, des souvenirs encore si flous… Quoique.

Les recherches qu’elle et Sam avaient entreprises lui avaient donné des bribes de sa mémoire. Un prénom. Sheryn. Un nom. Mac Fairy qui, bien que peu commun, avait des racines dans la région du lac. Elle se plaisait à croire que c’était pour cette raison qu’elle se sentait bien dans l’environnement aquatique. Mais il y avait quand même quelque chose d’étrange… Ce nom n’avait plus été porté par qui que ce soit depuis les années 1800, à croire que tous les Mac Fairy avaient disparu de la surface de la terre. Dans ces conditions, il serait difficile de retrouver ses sœurs. Mais au moins, elle savait qu’elles existaient.

Toutes ces recherches… ces découvertes… avaient ravivé ses souvenirs et elle voyait distinctement deux visages fins et au teint laiteux. L’une était son portrait craché bien que plus âgée, blonde aux cheveux longs mais ils n’arboraient pas ces boucles qui faisaient le charme de Sheryn. Ses traits étaient durs mais Sheryn savait qu’il n’en était rien. Du moins, à son égard. Elle était l’aînée. Il fallait toujours qu’elle la (sur)protège... K..Ka… Non. Kelly... Dieu qu’elle avait pu lui en vouloir pour ça !… Et à ses côtés se tenait toujours une beauté brune aux yeux vert émeraude qui en faisaient fondre plus d’un. D’ailleurs, elle avait un sacré palmarès et son succès chez les garçons l’avait souvent rendue jalouse. Mais c’était comme ça, Christine avait hérité du caractère de leur père, un peu frondeur, agissant tout de suite, réfléchissant après. Ça avait toujours paru étonnant à Sheryn qu’elle ne s’attire pas plus d’ennuis que ça. La chance des Mac Fairy sans doute. Mais Christine était… avait toujours été… Christine, ce prénom lui paraissait étrange… incorrect… comme une incongruité de langage… Elle se le répétait dans sa tête encore et encore et encore, mais la seule chose qui résonnait dans ses souvenirs était la voix tonitruante d’un homme qu’elle s’imaginait être son père.

"Christine ! Ne fais pas l’enfant et occupe-toi de ta petite sœur ! Regarde-la, elle veut jouer avec toi !"

Sheryn revoyait la moue boudeuse de sa sœur, une moue qui s’était rapidement muée en sourire quand elle avait vu la petite frimousse qui lui tendait les bras en tentant désespérément de prononcer son prénom.

"Chris..i…"

Décidément, elle avait eu un problème avec les sonorités dures du 'T' et rapidement, très rapidement même, elle s’était fait une joie de réduire ce prénom à son plus simple appareil. Et de Christine, sa sœur était devenue Chrissy. Sa Chrissy. Sa sœur. Sa meilleure amie. D’ailleurs, elle ne se souvenait pas d’en avoir eu d’autre… Toujours est-il qu’elle était celle à qui elle pouvait dire ses secrets, sa confidente, une épaule pour consumer ses chagrins. Non pas qu’elle n’avait pas confiance en Kelly, elle était juste trop autoritaire, trop coincée, trop… trop tout en fait. Avec Chrissy, elle pouvait parler de tout et de rien, mais leur sujet favori était les garçons. Soit elle les aimait mais ils n’étaient pas fidèles. Soit ils l’aimaient sans que ce soit réciproque et ça finissait toujours en catastrophe. Ses sœurs accouraient à sa rescousse comme deux anges protecteurs. Elles s’occupaient de lui et elle ne le revoyait jamais. Elle ne s’était jamais demandé ce qu’ils étaient tous devenus mais comme disait Chrissy, il valait mieux qu’il en soit ainsi. Elle avait toujours acquiescé, la parole de ses sœurs faisant foi, mais aujourd’hui, avec le recul, des doutes l’assaillaient. Elle connaissait ses sœurs. Elle savait que dès qu’il était question d’elle, Kelly et Chrissy étaient prêtes à tout. Restait à savoir jusqu'à quelles extrémités elles pouvaient aller. Cette manie de toujours vouloir la protéger ! Elle n’était pas en sucre, qu’elle sache ! Elle attirait juste la poisse, une litanie improbable de catastrophes dont une avait failli lui coûter la vie.

"Qu’est-ce que vous allez faire de nous ? Nous n’avons rien fait… Je vous le jure !"

"Ne jure pas impie ! Emmenez-la ! Ce sera la première…"

"NOOOONNNN !"

Et c’était avant d’être plongée pieds et poings liés, lestée dans les eaux glacées du lac. Elle avait coulé à pic et pourtant… elle avait sentie l’eau si accueillante. Elle ne savait comment l’expliquer mais elle semblait dans son élément. Certes, elle s’était débattue au début - du mieux qu’elle pouvait avec ses entraves et son lest -, mais chemin faisant, elle avait senti la caresse de l’eau. Elle l’avait laissé la bercer et elle s’était endormie au son de cette voix qui ne cessait de répéter…

"N’aie pas peur ma petite princesse !..."

Et dire qu’elle s’était sentie si bien alors que ses sœurs avaient risqué leurs vies là dehors. L’idée la rendait mal à l’aise. Elles avaient disparu, elles étaient peut-être même en danger et tout était de sa faute. Pourquoi s’acharnaient-ils tous à vouloir la protéger ? Pourquoi fallait-il qu’ils risquent leurs vies pour elle ?

"Vous devez veiller sur elle mes princesses… L’oracle nous a confirmé ce que l’on savait déjà. Elle est amenée à accomplir de grandes choses. Mais il a aussi prédit que l’avenir de notre race était intimement lié à sa propre destinée… Sheryn doit être protégée et ce, à n’importe quel prix, car ma petite princesse est appelée à devenir reine… Vous m’avez bien compris ?"

"Mais…"

"Oui père…"

Père ? Quel genre de père préférerait un enfant sur un autre ? Quel genre de père demanderait à ses propres filles de se sacrifier pour en sauver une autre ? Quel genre de sœur accepterait de vivre que pour elle ?


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Dim 19 Avr - 17:10

"Sheryn ! Hé Sheryn ! Tu m’écoutes ?"

Sam faisait de grands gestes devant ses yeux, l’air un peu soucieux. Elle lui sourit tendrement et plongea ses grands yeux bleus dans ceux noisette de l’homme qui avait été toujours là pour elle ces dernières semaines. Il ne le savait pas mais la ride qui se formait quand il plissait le front le rendait totalement craquant.

"Désolée, j’étais ailleurs… Tu disais ?"

"Tout va bien ?"

"Oui. Oui. T’inquiète pas. J’étais prise dans mes souvenirs…"

"Des flashs ?"

Elle hocha la tête en silence.

"Ils sont de plus en plus nombreux ces temps-ci, c’est peut-être un signe…"

"Si seulement tu pouvais avoir raison !... C’est si dur de n’être là qu’à moitié. C’est si dur d’avoir toujours cette impression d’oublier quelque chose ou quelqu’un…"

Elle fixa son ami et fronça les sourcils.

"Pourquoi tu souris ?"

"Parce qu’il faut une raison pour ça maintenant ?"

"Y’a intérêt ! Comment je peux savoir, moi, si tu te moques de moi ?"

Sur ces mots, le principal intéressé blêmit. Ce n’était pas le genre de réaction auquel il s’était attendu. Il soupira. Encore une gaffe qui venait grossir le rang de ses incommensurables maladresses. Décidément, y avait des jours comme ça.

"J’rigole !… Je sais bien que tu m’adores et tu ne peux me résister !..."

Sam resta comme figé, à mi-chemin entre l’étonnement et l’incompréhension. Elle venait de faire une blague…

"Youhou ! Sam ! Redescends sur terre… Je te faisais marcher…"

Elle avait bien fait une blague. Pourquoi il ne comprenait pas cet humour ?

"Quand je disais ‘marcher’, j’étais loin du compte... T’as carrément couru !" Je rêve où elle est comme… Dean, sors de sa tête !

"Allez, sois bon joueur !..." On a joué à quelque chose ?

"Sam, il faut qu’on parle !" (sérieuse)

"Hein ? Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ?" (comme réveillé)

"J’en sais rien. T’avais l’air de vouloir me parler tout à l’heure…"

"De te p… Ah oui ! ça va te plaire. On a eu une réponse !!!"

"Une réponse ?"

"Tu sais… pour retrouver ta famille… J’avais passé une annonce sur internet…"

Froncement de sourcils.

"Internet… Un réseau informatique mondial qui permet de communiquer…"

Grand silence.

"Non. Rien. Oublie. L’important c’est que j’ai eu une réponse. Quelqu’un te connaît Sheryn ! Quelqu’un t’a reconnue ! Tu vas enfin retrouver ta
famille !"

Sheryn ne réagit pas tout de suite. Tout allait si vite ! Il y avait encore deux semaines, elle ignorait tout d’elle, jusqu'à son nom, et là elle avait sa famille sur un plateau ! C’était si…

"Sheryn ? Tout va bien ? Je ne pensais pas que..."

Elle leva les yeux vers lui et lui sourit.

"C’est le plus beau jour de ma vie ! Tu remercieras Mr Internet pour moi… On lui doit une fière chandelle pour toutes ces recherches… Quel que soit son prix, ce sera le mien. Ma famille c’est tout pour m…"

"Sheryn. Sheryn ! Calme-toi ! Tout va bien ! C’est gratuit. Internet c’est juste un moyen de communiquer, apprendre, échanger… et c’est accessible à tous. Le miracle de la technologie quoi ! T’es sûre que ça va ?"

"Oui. Oui. Ne t’inquiète pas. C’est juste… Parfois j’ai l’impression de découvrir un nouveau monde… comme si j’avais dormi pendant des siècles pour me réveiller aujourd’hui…"

"T’es bien sûre d’être prête ? On peut remettre ça à plus tard s’il te faut plus de temps…"

"Non. Non. J’en ai besoin… Quand doit-on les rencontrer ?"

"Je leur ai donné rendez-vous cette après-midi au bar de Grayling…"

"Cette après-midi ? Mais je ne serais jamais prête à temps ! J’veux dire… Regarde ma coiffure… et puis il me faut une tenue… J’peux pas me présenter comme ça !!! De quoi j’aurais l’air hein ?" (paniquée)

Pour toute réponse, Sam la prit dans ses bras.

"Tu es parfaite !"

"Oui mais…"

"Pas de ‘mais’, l’important n’est pas ton apparence mais qui tu es vraiment. Ta famille le sait. A toi d’en prendre conscience. Et puis… tu n’as rien à craindre puisque je serai là avec toi."

"C’est vrai ça ?"

"Aussi vrai que je m’appelle Sam !"

"Tu sais que je t’adore toi ?!" (en déposant un doux baiser sur ses lèvres)

"J’en doute pas un seul instant…" (en levant les yeux au ciel)

Un petit coup de poing sur son épaule eut tôt fait de lui remettre les idées en place.

"Héééé !"

"Je t’ai fait mal ? Oh pauvre petit chou ! Montre-moi cette vilaine blessure !..."

"Attends voir un peu, toi !" (en la soulevant du sol comme une plume)

Elle éclata d’un rire franc, un de ceux qu’il voudrait entendre tous les jours, alors qu’il l’amenait délicatement et tendrement vers le lit.

"Je t’aime…"

"Moi aussi je t’aime…" Ne t’approche pas d’elle ! Elle n’est pas faite pour toi. Alors laisse-la, ou la prochaine fois…

Sam releva la tête en fronçant les sourcils.

"Sam… ? Qu’est-ce qui se passe ?" (mi-inquiète, mi-rieuse).

"Je… J’ai cru… Rien… J’ai dû rêver…"

Il n’eut pas le temps de finir. Le tonnerre gronda et il ne put réprimer un sursaut, ce qui eut pour effet de détendre l’atmosphère.

"Noon… T’as peur d’un malheureux orage ? J’le crois pas !"

"Non… Mais je ne… Non !"

"Sam a peur de l’orage !"

Et elle fut prise d’un fou rire communicatif… du moins pour eux deux, car dehors les regards que les deux jeunes femmes lançaient au couple n’avaient rien de tendres.


Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17814
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Dim 19 Avr - 19:38

:921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: c'est :479537: :479537:


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Sam 2 Mai - 9:35

"Tu es perdue ?"

Reniflements.

"Mon Dieu ! Tu es blessée…"

Reniflements.

"Laisse-moi regarder… Ce n'est rien… Juste une petite égratignure. Je vais nettoyer ta blessure et il n'y paraîtra plus. Tu veux ?" (en se penchant)

La fillette le regarda quelque peu intimidée et hocha la tête.

"Voilà… Comment tu t'appelles ?"

Reniflements et regard déchirant.

"Où sont tes parents ?"

Elle fondit en larmes, le corps secoué de soubresauts.

"Ssshh… Ne t'en fais pas… Tu vas les retrouver. On va les chercher tous les deux… tu veux bien…?"

Hochement de tête.

"Viens, je connais quelqu'un qui pourra sans doute nous aider…"

La petite fille glissa sa main dans la sienne et ils prirent tous deux le chemin du village.

"Loup Gris à la sagesse infinie…? Tu es là ?"

"Que veux-tu Coyote au Grand Cœur ?"

Instantanément, la petite se cacha derrière son nouvel ami.

"J'ai trouvé cette enfant sur le chemin qui mène à la petite mer. Elle était seule. Elle semblait perdue. Elle avait peur. J'en appelle à ta sagesse infinie et à ton savoir, ô Loup Gris notre chaman pour retrouver les siens."

"Tu n'aurais pas dû l'amener ici…"

"Quand le Grand Manitou met sur notre chemin les âmes perdues, l'homme bon ne peut détourner le regard, tu le sais bien…"

"Tes paroles sont celles de l'homme juste, Coyote au Grand Cœur. Je vais t'aider. Mais avant, j'aimerais te conter une histoire que mon père m'a raconté, tout comme son père et le père de son père l'avaient fait avant lui. La légende raconte qu'il y a très longtemps, dans des temps immémoriaux, alors que les Esprits avaient encore un corps et que leur sagesse dominait le monde, que Chahuru l'Esprit des eaux s'éprit d'Ayiana, fille d'Hoturu l'Esprit du vent et d'une mortelle. De leur union ne naquit que des filles. On raconte qu'elles vivent encore parmi nous. Elles portent le visage d'une femme ou d'une fillette d’une extrême beauté, mais le temps n'a pas d'effet sur elles. On raconte aussi qu'elles se cachent des hommes et que si par malheur l'un d'eux croise leur route, il disparaît à jamais.

Beaucoup de personnes se sont vantées d'en avoir un jour rencontré, mais bien peu ont pu le prouver. Certains sont morts, d'autres ont été pris pour des menteurs, mais aucun d'eux n'a eu l'audace d'en amener une avec eux. Ils savent que le Grand Chahuru veille de son royaume aquatique sur ses filles et qu'elles sont protégées par les autres Esprits qui sont leur famille. Ils savent quelle menace pèse sur leurs têtes et sur leurs villages. Cette menace, c'est la mort. Et la mort prend leur visage…

Mais tu es venu chercher ici une réponse… un conseil… alors le voici. Ramène-la d'où elle vient ! Ramène-la d'où elle vient et les Esprits nous épargneront peut-être…"

Le jeune homme prit une grande inspiration et sortit du tipi. Il avait trop de respect pour le vieil homme pour oser lui répondre quoi que ce soit. Il ne comprenait cependant pas sa réaction. Cette petite fille, Larme de Cristal au Visage Etoilé - il l’avait appelée ainsi, ne connaissant pas son véritable nom -, n’avait rien d’une menace. Elle était certes jolie, mais ça ne faisait pas d’elle l’une des filles du Grand Chahuru. Et quand bien même ce serait le cas, elle était une enfant comme les autres et il ne lui avait en rien manqué de respect.

Les paroles du chaman en tête et l’esprit ailleurs, il s'éloigna en direction de la petite mer en compagnie de la fillette qui semblait de moins en moins rassurée. Il s’accroupit près d’elle et lui enleva son pansement de fortune. Plus de trace d’une quelconque blessure. Nullement inquiet, encore moins surpris, il toucha du doigt l’endroit où celle-ci aurait dû se trouver. Peut-être que Loup Gris avait raison. Peut-être qu’elle ne faisait pas partie de ce monde. Il allait la laisser sur le bord de la rive quand il entendit des éclats de voix.

"Alors c'est elle ? C'est elle qui va causer notre perte ? "(menaçants)

"Elle n'est qu'une enfant !... Elle n'a rien fait. Elle est juste égarée…" (en se plaçant instinctivement devant elle pour la protéger)

"Tu es bien trop naïf Coyote au Grand Coeur. Cette enfant comme tu dis va apporter le malheur sur nous. Elle doit mourir."

"NON."

"Ecarte-toi d'elle !"

"NON ! Si vous voulez la toucher, vous devrez d'abord compter avec moi !..."

"Comme tu veux…"

Et ils fondirent sur lui comme un seul homme, le blessant mortellement. La fillette paniquée se mit à crier à pleins poumons. Des larmes se mirent à couler le long de ses joues. Elle porta ses paumes à ses tempes, presque hystérique, cherchant à faire taire tous ces bruits, à faire taire toutes ses peurs…

Quand tout se fit silence, elle rouvrit ses yeux. Tout le monde était mort. Seules à ses côtés se tenaient deux jeunes filles plus âgées qu’elles. Elles la prirent dans leurs bras et la bercèrent doucement.

"Sssshhhh… Tout va bien. Tout va bien… C’est fini… Ssssshhh… Tout va bien aller mon ange !..."

Sheryn se réveilla en sursaut, entourée des bras de son amant que la situation n'avait pas gêné le moins du monde. Il dormait du sommeil du juste. Mais elle ne lui en voulait pas. Il était là, c'était l'essentiel. Elle le regarda dormir et lui caressa affectueusement la joue.


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Sam 2 Mai - 9:44

Plus tard, dans l'unique bar de Grayling

Sheryn frissonna en entrant dans l'établissement. Pourtant, Dieu seul savait que le climat qui régnait à l'intérieur était des plus agréables. Non, ce n'était pas le froid qui lui faisait cet effet. Oh noooon !… C'était juste… il y avait tous ces souvenirs qui affluaient dans sa tête et venaient l'assaillir.

"Salut poupée ! ça te dirait nous deux…?" (usant d'une main baladeuse)

"Laissez-moi tranquille !"

"Tu sais que t'es encore plus belle quand tu te rebelles ?!"

"Non ! Lâchez-moi ! Lâchez-moi ou je hurle !"

"Hurle donc ! Personne n'y prêtera attention… Sauf moi… Rien que d'y penser, ça m'excite !"

"Vous n'êtes qu'un malade !" (lui balançant son verre au visage)

Ivre de rage, l'homme l'empoigna avec plus de force.

"Lâchez-moi !" (affolée)

"Ecoute-moi, sale putain ! Tu vas me suivre bien gentiment et je n'abîmerai pas ton si beau visage !" (en le lui caressant de l'index)

Partagée entre peur et dégoût, elle n'avait pas beaucoup d'options et l'homme se montrait de plus en plus entreprenant.

"NOOOOOOOOOONNNN !"


Flash.

"Alors ma mignonne, prête à faire le grand saut ?" (en glissant une main dans son entrejambe)

"Je… Je ne suis pas celle que vous croyez…"

"Ah oui ? Et qui crois-tu être ?"

"Je…"

"Et regarde-moi en face quand je te parle !" (menaçant)

"Je… je suis fille de bonne famille, monsieur !"

"Comment expliques-tu que je ne connaisse pas ton joli minois, mon cœur ?"

"Je suis ici depuis peu, monsieur…"

"Et je suppose que tu ne connais rien de la vie qui règne ici…"

"Non, Monsieur !"

"Fais-moi confiance, ma chère enfant, je vais t'y aider…" (en lui sautant dessus)


Flash.

"Mais moi aussi j'veux faire comme vous !..."

"Hors de question !"

"Pourquoi ? C'est pas juste ! Moi aussi j'veux m'amuser ! Moi aussi j'veux mettre des belles robes et du maquillage !" (en criant à l'injustice)

"Tu es trop jeune, Sheryn…"

"C'est pas juste !" (les bras croisés, la mine boudeuse)

"Dans la vie rien n'est juste, jeune fille. On ne fait pas toujours ce que l'on veut. Alors, pour la dernière fois, tu restes là ! Tu m'entends, Sheryn ?"

Long silence.

"Tu me réponds quand je te parle. Tu ne bouges pas de cette chambre !"

"J'te déteste !"

"Tu fais ce que tu veux, Sheryn, mais tu m'obéis !"

"Mais…"

"Pas de 'mais' ! Je suis la plus âgée. Je suis responsable de toi…"

"Et s'il m'arrivait malheur… et gnagnagna et gnagnagna… ça va, je connais la chanson. Tu crois pas que tout ça est dépassé ? J'ai passé l'âge des sermons. Je suis assez grande pour m'assumer ! Laisse-moi venir…" (en tapant du pied)

"Tu ne connais rien de ce monde. Tu n'es pas prête. Pas encore. Alors c'est encore non !"

Piquée au vif, la jeune fille partit en courant s'enfermer dans une pièce.

"De toute façon, j'vous déteste !"

"Sheryn…"

"Laisse Chrissy, elle finira par comprendre… Viens, on a du travail !"


Flash.

Elle fit son entrée dans le petit bar injustement nommé 'Au Paradis du Voyageur'. De l'avis de la jeune fille, il y avait peut-être des voyageurs, mais on était loin du Paradis. Du moins, ce n'était pas l'idée qu'elle s'en faisait.

Poudrée comme jamais et vêtue d'une robe empruntée à ses sœurs qui la mettait particulièrement bien en valeur, elle fit une entrée remarquée. Des sifflements admiratifs fusèrent de toutes parts et cela la conforta dans son idée. Il n'y avait pas de danger. Dieu que ses sœurs pouvaient être alarmistes parfois !

Il n'y avait rien de mal à se sentir bien. Il n'y avait rien de mal à vouloir plaire. Et elle plaisait. Elle en était convaincue. Pourquoi Kelly et Chrissy ne voulaient-elles rien entendre ? Peut-être étaient-elles jalouses… Parce qu'elle était plus belle. Parce qu'elle avait plus de succès. Pour preuve, tous ces hommes qui l'entouraient et la regardaient pleins de désir…

"Sheryn ! C'est ça que tu appelles rester à la maison ? Et t'as vu ta tenue ?"

"T'as vu la tienne ?"

"C'est pas ton rôle !"

"Mais ils me trouvent jolie ! Ils m'aiment !"

On entendit une réponse affirmative générale.

"Tu n'as décidément rien compris !" (en la prenant par le bras)

"Lâche-moi !"

"Oui, lâchez la demoiselle puisqu'elle veut s'amuser !"

"Vous, j'vous ne vous ai pas sonné !"

L'homme lui saisit le bras plutôt violemment et ce fut la goutte qui fit déborder le vase de sa si fragile patience.


Ecarte-toi de nous ! Va-t-en !

Sans trop comprendre ce qu’il lui arrivait, il regagna sa place et les laissa entre elles.

"Tu es folle ? Qu'est-ce qui t'as pris ? Non mais regarde-toi !"

"Mais je leur plais comme ça !"

"Tu as encore beaucoup à apprendre des hommes, ma pauvre chérie… Ce que tu prends pour de l'amour, c'est de l'avidité. Ils ne te regardent pas comme une jeune fille, mais comme une proie. L'homme est un prédateur, Sheryn… Et toi…toi…toi, tu t'exposes en bête de foire au lieu de te camoufler…"

"Mais…"

"Rentre à la maison et enlève-moi ce maquillage ! Tu es bien plus belle au naturel… !"

Elle regarda tour à tour ses sœurs et l'assistance avant de hocher la tête.

"Ne t'inquiète pas… On s'occupe de tout…"


"Sheryn ! Sheryn ? Tu vas bien ?"

Elle tiqua à peine. Prise dans le tourbillon de ses souvenirs, elle avait perdu pied avec la réalité.

"Hmmm ?"

"Tu vas bien ?" (inquiet)

"Oui oui..."

"Peut-être que tout ça a été trop rapide. Peut-être que je n'aurais pas dû donner de rendez-vous ici… Il y a encore tellement de souvenirs douloureux ici !..."

"Et que voulais-tu donner comme point de rencontre ? C'est joli ici mais c'est le désert Sam… Et puis j'en ai besoin. Pour surmonter mes peurs… exorciser mes vieux démons… Mais c'est mignon de t'en faire comme ça pour moi…" (en lui faisant son plus beau sourire)[/i]


Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17814
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Sam 2 Mai - 17:02

wow c'est suepr bravo c'est excélent :921530: :921530: :921530:


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Dim 31 Mai - 14:43

"Je vois que tu as trouvé de quoi t'amuser, ma chérie !..."

La jeune femme se retourna au son de cette voix intruse qui lui semblait si familière. Devant elle se tenait une petite brunette aux yeux d'un vert émeraude qui la fixaient en souriant. Cette dernière se mordit la lèvre inférieure, appréciant la plastique du jeune homme qui se trouvait juste devant elle.

"Hmmm... Pas mal... Pas mal du tout..."

Sheryn fronça les sourcils et lui jeta un regard désapprobateur.

"Allons, ne fais pas cette tête-là ! Je n'vais pas le manger... Quoique. Il y a quelques bons morceaux..."

"Chr... Chri... Chrissy...?" (choquée)

A ce prénom, Sam se mit à pâlir dangereusement. Chrissy... C'était bien le prénom cité par son frère. Il était assez peu courant pour que la présence de deux personnes portant ce prénom dans un bled lui mette la puce à l'oreille et l'inquiète fortement.

"Pour te servir, chérie Sheryn !" (sourire aux lèvres)

"Arrête de m'appeler comme ça !"

"Alors arrête de m'appeler Chrissy, tu sais très bien que ce n'est pas comme ça que je m'appelle..."

"Tu adores ce prénom !" (fronçant les sourcils)

Sam poussa un soupir de soulagement intérieur, mais sans pour autant parvenir à se reprendre. Il avait subi bien trop d'émotions ces dernières semaines.

"Euh... Sheryn...? Je crois que j'ai parlé trop vite. Ton beau ténébreux semble avoir du mal à tenir la route..."

"Hein ? Quoi ?"

"L'est tout pâle..."

"Sam...?"

"C'est tout toi ça. A peine le poisson ferré qu'il faut que tu le laisses dépérir. Regarde-le, tu vois bien qu'il n'est pas... euh... plus très frais... alors pourquoi tu le gardes ?"

"Chrissy, arrête !"

"Moi c'que j'en dis..." (levant les yeux en ciel)

"Ne l'écoute pas Sam, elle est jalouse..."

"Jalouse ? Moi ?"

"Elle est jalouse parce que j'ai trouvé la perle rare et qu'elle, malgré son allure de star, est toujours toute seule..."

"C'est un coup bas, ça !"

"C'est toi qui l'a cherché, ma vieille !"

"Un peu de respect pour ton aînée !..."

"Tu l'as mérité, tu crois ?"

Elle se tourna vers son ami.

"Qu'est-ce que tu en penses Sam ? Sam ?"

Mais le principal intéressé ne bougeait pas d'un poil. A croire qu'il s'était statufié de son vivant.

"Tu crois qu'il reste quelque chose de comestible ?" (sourire gourmand)

"Pas touche ! C'est chasse gardée ! Sam...?"

"Pas très réactif ton repas du jour"

"Mais laisse-le donc, tu vois bien que tu l'intimides. Quand arrêteras-tu de sauter sur les mecs quand tu les rencontres ?"

"Ils aiment ça en général..."

"Apparemment non. Sam, tu vas bien mon ange ? Saaaamm...?" (voix douce)

"Mmmmh ? Oui oui... je crois... c'est... oui c'est... l'émotion..." (embarrassé)

"C'est moi qui retrouve ma famille et c'est toi qui stresse ??? C'est vraiment le monde à l'envers !" (étonnée)

Sam se mit à rougir et baissa la tête, sans mot dire.

"C'est mignon... Mais il ne fallait pas te mettre dans des états pareils... Regarde, tout s'est bien passé..." Oui et ta soeur s'appelle Chrissy...

"Tu parles de famille, mais tu ne m'avais pas dit avoir deux soeurs ? Alors où est-elle ?"

"T'as raison... Je l'avais presque oubliée... Kelly...?"

Une voix s'éleva derrière eux.

"Heureuse de te revoir aussi, petite soeur !"

La première chose qui frappa Sam, ce fut la ressemblance. Une ressemblance physique d'abord. Personne n'aurait pu nier le lien qui existait entre elles. Une ressemblance de caractère ensuite. Autant Chrissy était une brune libérée, autant ses deux soeurs étaient des blondes discrètes. Mais il y avait chez Kelly quelque chose de plus, d'indéfinissable, qui lui faisait froid dans le dos. Etait-ce qu'elle était l'aînée ou était-ce simplement qu'elle était plus mûre, toujours était-il qu'il se dégageait d'elle une aura protectrice que Sam ne connaissait que trop bien. Distante sans être fuyante, elle le jugeait du regard, elle l'étudiait... et ça, ce n'était pas pour le rassurer. Il en venait presque à regretter l'attitude quelque peu racoleuse de la cadette. Kelly sourit et Sam sentit d'un coup le monde s'écrouler sous ses pieds. Il ne pouvait se l'expliquer, mais il se sentait mal à l'aise en sa présence.

"Sam, c'est ça ?"

Le principal intéressé déglutit avec difficulté et acquiesça, le tout sous le regard amusé de son amie. Elle savait malheureusement que Kelly pouvait avoir cet effet sur les gens, combien elle pouvait être intimidante parfois. Elle se maudissait intérieurement de ne pas s'en être souvenue plus tôt. Sam n'en serait pas là. Pour l'heure, elle se contentait de lancer des regards assassins à sa soeur que la situation commençait tout juste à faire sourire.

"Merci de nous l'avoir ramenée !"

Que pouvait-il répondre à ça ? ça lui avait paru si naturel... Sheryn en avait ressenti un tel besoin et lui s'en était fait un tel devoir qu'il ne s'était même pas posé de questions. Rechercher sa famille était quelque chose qu'il pouvait comprendre. Il avait perdu sa mère tout jeune, son père avait disparu, et il ne jurait que de le retrouver. Pourtant, tout ce qu'il restait de lui c'était des paroles blessantes.

'Si jamais tu passes cette porte, c'est pas la peine de revenir !'

Fallait croire que la famille, ça comptait plus que tout. Alors si lui pouvait être capable d'ignorer le passé pour retrouver la trace d'un homme qu'il avait toujours affronté, que dire de Sheryn qui avait toujours été fortement entourée par ses soeurs, enserrée dans une sorte de cocon familial ? Elle avait tissé des liens très forts avec ses deux aînées, presque aussi forts que ceux qui le reliaient à son propre frère. En somme, il avait simplement fait ce qu'il lui semblait juste. Preuve qu'il avait eu raison.

"De rien. Mais vous savez, ce n'est pas moi qu'il faut remercier. C'est Sheryn qui m'a mené à vous. Je n'ai été que le relais de ses souvenirs..." (en lui lançant des regards tendres)

"Quel modeste ! Il a pris l'initiative de lui-même"

"Je voulais que tu sois heureuse..."

"T'es vraiment un amour !..." (lui déposant un doux baiser sur ses lèvres)

"Merci de l'avoir sauvée et d'avoir pris soin d'elle, mais..."

Il aurait dû s'en douter. Il y avait toujours un 'mais' et celui-là, foi de Sam, il ne lui disait rien qui vaille.

''Oh non ! Tu ne vas pas encore tout gâcher !!!"

Sam la regarda abasourdi ; elle prenait sa défense.

"Sheryn..."

"Non, je connais la fin de cette phrase et je ne veux pas l'entendre ! Je n'suis plus un bébé ! Je sais très bien ce que je dois faire !"

"Tu n'es peut-être plus un bébé comme tu dis, mais tu restes ma petite soeur et ta place est avec nous, ta famille."

"Sam s'est occupé de moi ces dernières semaines. Il m'a protégée. Il m'a consolée. Il m'a fait confiance. Il a eu confiance en moi alors que tout le monde me croyait folle. Tu sais ce que c'est d'avoir peur ? Peur de l'inconnu. Peur de me retrouver seule. Peur d'être folle. Peur de connaître la vérité..."

"Sheryn..."

"Laisse-moi finir ! Sam s'est comporté en véritable ami. Pas une parole de travers. Aucun jugement. Juste patient. Juste prévenant. Juste adorable... Pour moi, il fait partie de la famille. Je veux qu'il en fasse partie, tu comprends ? Je l'aime !"

"Attention aux jugements trop hâtifs ! Tu le connais depuis seulement quelques semaines..."

"Parce que tu crois que je ne sais pas faire la différence...? Qui es-tu pour oser juger de mes sentiments ?"

"ça se passe toujours comme ça avec elles ?"

"Oh non ! D'habitude c'est bien plus sanglant... Elles s'adorent en fait. C'est juste... Elles prennent tout trop à coeur. Un ouragan pourrait bien souffler qu'elles ne s'en apercevraient même pas. Pas grave, ça nous laisse du temps pour faire plus ample connaissance..." (sourire coquin et main baladeuse)

"Hum... Peut-être. Oui. Sans doute. Mais pas tout de suite." (en retirant la main de la jeune femme de son entrejambe)

"On ne peut pas les laisser comme ça... Un jour de retrouvailles en plus."

Chrissy fit la moue. Ce n'était pas son jeu favori mais bon, à la guerre comme à la guerre. Elle sifla, faisant sursauter les principales intéressées... plus Sam, dont l'oreille située à proximité venait de profiter de ce surplus de décibels.

"QUOI ?!" (énervées)

"Le jeune homme ici présent voulait vous rappeler que c'est jour de fête aujourd'hui... pas une démonstration de force. Alors si vous pouviez mettre de côté vos susceptibilités, vous feriez le bonheur de tous. Merci !" (sur un ton solennel)

"C'est elle qu'a commencé !..."

"Je m'inquiète pour toi, p'tite soeur !"

"Je sais. C'est juste... J'aimerais parfois que tu sois plus ma soeur qu'une mère poule"

"Tu es tout ce qu'il nous reste, ma puce. Papa m'a fait promettre sur son lit de mort de prendre soin de toi et j'entends bien m'y tenir !"

"Papa est mort ?" (les larmes aux yeux)

"ça aussi tu l'avais oublié ? Oh, ma pauvre chérie, je suis désolée !..." (en la prenant dans ses bras sous le regard assassin de sa cadette)

"Et... et maman...?"

"Je suis désolée, ma puce..."

Sheryn se mit à sangloter. Et plus Sam la voyait pleurer, plus il voulait la prendre dans ses bras... mais la place était déjà prise. Il se sentait vraiment de trop. La place de Sheryn était avec sa famille, qu'importe que ça fasse mal de l'admettre. L'important n'était pas lui, mais Sheryn.

"Je... Je crois que je vais vous laisser..."

Les soeurs allaient acquiescer mais Sheryn les prit toutes de vitesse.

"Non ! Reste ! J't'en supplie, reste ! Si tu dois un jour faire partie de cette famille, autant que tu la connaisses tout de suite !"

L'annonce fit l'effet d'une bombe. D'un côté comme de l'autre, mais pour des raisons différentes.

"Dites-moi Sam, vous voudriez bien nous laisser un moment ? Nous devons parler entre soeurs... Chrissy, tu viens ?"

Le principal intéressé hocha la tête.

"Non. Reste ! Il ne doit pas y avoir de secrets entre nous. Je ne le veux pas..."

"Sheryn..." (perdant patience)

Il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à entendre, ma chérie...

Elle leva la tête vers sa soeur. Ses lèvres n'avaient pas bougé et pourtant... pourtant, elle venait de l'entendre...

"Elle a raison. Depuis quand vous n'avez pas été seules toutes les trois ? Non... Je ne voudrais pas m'immiscer..."

"J'ai l'impression que ça fait des siècles mais en même temps, il me semble juste les avoir quittées hier..." (en les fixant tout en fronçant les sourcils)

Sam lui lança un petit regard compatissant et s'éloigna, laissant le soin aux soeurs de pleinement se retrouver.


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Dim 31 Mai - 14:45

"Comment t'as fait ça ?"

Fait quoi ?

"ça ! Comment t'arrives à me parler dans ma tête ?"

Il en a toujours été ainsi, Sheryn. Toi aussi tu le peux...

"N'importe quoi ! Et vous êtes quoi ? Des monstres ?"

Le visage des deux aînées s'assombrirent. La remarque était déjà blessante, mais venant de leur propre famille, ça faisait l'effet d'une énorme claque. Se pouvait-il qu'après tant d'années Sheryn ait tant changé ? Certes, elle avait vécu plusieurs expériences plus traumatisantes les unes que les autres. Certes, elle avait dormi au fond des eaux du lac. Certes, elles n'avaient pas été là à son réveil, du moins elles n'avaient pas été aussi présentes qu'elles l'auraient bien voulu. Mais elles ne méritaient pas un tel traitement. Elles n'étaient pas parfaites, mais c'était sa seule famille.

"Excusez-moi... C'est pas c'que j'voulais dire... C'est juste... Vous ne pourriez pas parler normalement ? Ce truc, ça fout vraiment les jetons !..."

"Tu ne disais pas ça il y a encore quelques semaines... Ce garçon t'a vraiment corrompu."

"Il s'appelle Sam et il est affectueux et il est gentil et je l'aime..."

"On en reparlera."

"Attendez une minute ! Ces voix que j'entendais, c'était vous ?!"

"Oui"

"Pourquoi avoir tant attendu ? Pourquoi m'avoir laissée dans l'ignorance ? Pourquoi les avoir laissés m'interner si vous connaissiez la vérité ?"

"C'est compliqué..."

"Au diable 'c'est compliqué' ! Vous saviez et vous n'avez pas bougé le petit doigt ! Quel genre de soeurs vous êtes pour me faire subir ça !? C'est inhumain de faire des choses pareilles !"

"C'est difficile à expliquer... encore plus à comprendre, mais sache que si on l'a fait, c'était pour toi..."

"T'as raison ouais, j'ai beaucoup de mal à te croire"

"Il est temps pour toi d'apprendre qui tu es vraiment..." Tu n'es pas un monstre. Tu es juste... différente. Princesse d'un royaume que tu ne soupçonnes même pas, tu n'appartiens pas à ce monde mais ce monde t'appartient. Car sans l'élément eau il n'est pas de vie...

Sam s'était accoudé au bar et gardait un oeil sur sa bien-aimée. A la voir s'emporter encore une fois avec sa grande soeur, il finissait par se demander si la dispute ne faisait pas partie intégrante de leur relation fraternelle. ça lui rappelait aussi douloureusement que lui et son frère traversaient un passage à vide, une période de tension, et qu'il ne savait pas comment dénouer le noeud du problème. Il soupira en sirotant sa bière. Sans trop savoir pourquoi il se sentait coupable. Envers Dean. Envers Sheryn aussi. Justement, en parlant d'elle, elle venait tout juste de troquer son masque de colère contre une pâleur des plus inquiétantes.

Il pensa un instant les rejoindre, mais il se ravisa. Ce n'était pas sa place. Elle venait sans doute d'apprendre un douloureux secret et il n'était d'aucun secours pour ça. En revanche, sa famille oui. Leurs regards se croisèrent quelques secondes, juste assez pour laisser à Sam le temps d'apercevoir quelques gouttes d'eau salée perler au bord de ses yeux. Dieu qu'il aurait voulu la consoler... lui dire combien il l'aimait... combien il tenait à elle. C'était idiot et en même temps, il se sentait comme un idiot à espérer quelque chose qui n'arriverait sans doute jamais. Ou peut-être pas.

Il les vit revenir vers lui, Sheryn en tête. Son visage était fermé et portait encore les stigmates d'une tristesse dont il ignorait tout, ce qui ne faisait que renforcer le sentiment de profonde affection qu'il éprouvait à son égard.

"ça va ?" (en approchant une main de sa joue)

"Oui. Ne t'inquiète pas..." (avec un geste de recul presque imperceptible)

"Sheryn, qu'est-ce que tu as ?"

"Il faut qu'on parle !" (regard empli de tristesse) Je ne veux pas te faire de mal...

"Sheryn..."

"Je ne peux pas rester. Ma place est avec ma famille..." Je ne veux pas te blesser... Crois-moi, je fais ça pour te protéger...

"Et nous ? Tu y as pensé ? Tu disais m'aimer..."

"Il n'y a plus de nous, Sam. Il faut oublier. Il faut m'oublier." Pardonne-moi, mais il le faut.

"Non, je regrette. Tu me demandes l'impossible. Tu peux me demander ce que tu veux, mais pas un tel sacrifice. Rien que l'idée de te voir disparaître me fait déjà souffrir..."

"Sam, ne rends pas les choses plus difficiles..." J't'en supplie !

"Je ne peux pas..."

J't'en supplie, va t'en !

"Non ! Je m'y refuse ! Tant pis si pour ça je dois y laisser la vie. Je veux te protéger !..."

Sam s'en était peut-être pas rendu compte, mais la jeune femme n'avait pas ouvert la bouche et il venait de lui répondre verbalement, sans contraintes. Cela n'avait cependant pas échappé aux aînées. Elles s'échangeaient d'ailleurs des regards surpris. C'était la première fois que ça arrivait depuis des siècles, voire depuis des millénaires. Qu'un humain résiste à leurs charmes. Cela ne pouvait signifier qu'une seule chose. Elles observèrent encore un instant cet homme qui échangeait des regards complices avec leur soeur et la prenait dans ses bras. L'Elu...


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Dim 31 Mai - 14:47

Plus tard, de retour au bungalow.

"C’est à cette heure que tu rentres ?"

"Bonsoir à toi aussi Dean !"

Ce dernier ignora la remarque.

"Où t’étais encore passé hein ?"

Il ne lui laissa pas le temps de lui répondre et embraya aussitôt.

"T’étais encore avec elle, pas vrai ?"

"ça te regarde pas !"

"Evidemment que t’étais avec elle… T’es toujours fourré avec elle ces temps-ci. A croire qu’il n’y a rien d’autre d’important. C’est pas comme s’il s’était passé quelque chose de grave, pas vrai ?"

"Dean…" (soupirant)

"Non mais j’te comprends. Elle est jeune. Elle est jolie. Elle est de l’autre sexe. Elle a ‘besoin d’aide’. Elle a vraiment tout pour plaire."

"Oh non, tu me comprends pas ! Tout ce qui compte pour toi c’est Amy. Elle est morte et je compatis à ta douleur. Mais laisse-moi vivre un peu ma vie ! Ce n’est pas parce que ta vie amoureuse vient d’être brutalement frappée par un coup du sort que je n’ai pas le droit moi aussi au bonheur !..."

"J’ai jamais dit ça !"

"C’est vrai ? Parce qu’à te regarder et à t’entendre, on jurerait le contraire. Non mais sérieux, tu t’es vu ? Depuis quand tu n’as pas dormi ? Depuis quand tu n’as pas mangé ? De quand date ta dernière sortie ?"

"Je ne pouvais… je ne peux pas…"

"Tu éludes la question Dean. Depuis quand ?"

"Depuis quand ? DEPUIS QUAND ? Tu crois vraiment que c’est ça l’important ? Amy est morte. MORTE. M.O.R.T.E. Elle est morte à cause de ces putains de créatures féminines dont on ne sait absolument rien. Alors oui je m’intéresse à elles… Alors oui je fais des recherches… Oui je ne pense qu’à ça. Je ne pense qu’au moment où je pourrais enfin voir la vie s’échapper de leurs corps de dingues. Tu ne vas tout de même pas m’en vouloir pour ça ? Je l’aimais, mec, je l’aimais…"

Sam lui jeta un regard compatissant.

"Je le sais, Dean. Personne ici ne te dit le contraire. Mais tu crois vraiment que c’est comme ça qu’elle voudrait que tu réagisses ? Tu crois vraiment qu’elle voudrait que tu te laisses dépérir pour accomplir une vengeance qui de toute façon ne la fera pas revenir ?"

"Elle voudrait que lui fasse justice. Elle était flic, Sam. C’était dans sa nature. Je suis chasseur. Ma mission c’est de tuer toutes ces saloperies. Les grands esprits se rencontrent… Amusant non ? Chacun y trouve son compte. Je ne vois pas où se trouve le problème. Je ne vois pas ce qui te pose problème. La créature a tué mon amie, donc je tuerai cette créature. Point final."

"Ce n’est pas de la justice. Ça s’appelle de la vengeance. Et dans l’esprit d’un chasseur, ça n’a jamais fait bon ménage…"

"Parce que toi t’es le mieux placé pour dire ça ??? Quand Jess est morte, tu crois que tu étais différent ? Ose me dire que tu ne pensais pas à la vengeance ! Ose me dire que tu n’y penses plus !" (criant, hurlant presque)

"J’ai changé…"

"A d’autres !"

"J’ai compris…"

"T’as compris que dalle ! T’as juste été un putain d’opportuniste. Tu t’es changé les idées avec cette fille !"

"Sheryn…"

"Peut-être. C’est pas la question ! Tu es tombé amoureux. Tu as cru tomber amoureux d’elle et ça t’a fait oublié Jess et la chose qui l’a tuée…"

"Ne parle pas d’elle comme ça !"

"Mais la vérité c’est que la vengeance, c’est comme le vélo… ça ne s’oublie jamais ! Elle est toujours là !" (en pointant du doigt la poitrine de son frère)

"Au fond de toi ! Tu vois, tu n’es pas aussi différent de Papa. L’échappatoire est différente. Pour lui, c’est la chasse ; pour toi, c’est les filles. C’est une forme de compensation comme une autre…"

Ce fut une droite qui lui répondit. Sam venait de déverser sa colère, d’un coup d’un seul — c’était le cas de le dire. Il pensait que ça lui ferait le plus grand bien, mais force était de reconnaître qu’il était bien loin du compte.

"Y’a que la vérité qui blesse, mon p’tit Sammy !" (en se frottant machinalement la mâchoire)

"Alors pour toi il ne s’agit que de ça ? Un transfert ?! Selon toi je suis incapable d’être amoureux ? Comment oses-tu dire ça ? Comment oses-tu parler de Sheryn comme ça ? Elle ne mérite pas ça. Elle n’est pas pour moi ce bouche-trou que tu prétends qu’elle est. Elle compte vraiment pour moi… Presque autant que Jess autrefois. Bon c’est vrai, la relation qu’on a tissé est différente. Elle a débuté différemment. Jess c’était la fac. Sheryn, c’est un autre monde. On s’est rencontrés en d’autres lieux, en d’autres temps, c’est vrai. Mais s’il y a bien une chose dont je sois sûr, c’est de mes sentiments. Je suis amoureux, Dean."

Le principal intéressé se mit à sourire.

"J’ai dit quelque chose de drôle…?"

"Tu es tout sauf amoureux, mon pauvre Sammy…"

"C’est Sam !"

"Non mais regarde-toi, tout ce qui te motive c’est la vengeance et le chagrin. Dans ce monde, il n’y a pas de place pour l’Amour dans tout ça !"

"De quel droit oses-tu me juger ? De quel droit oses-tu me dire ce qui est juste ou non ? Qu’est-ce qui te permet de juger mes sentiments ? Je suis majeur et vacciné… je sais encore qui je suis et ce que je ressens !..."

"Sam…"

"Non Dean, tu vas m’écouter jusqu’au bout cette fois-ci ! T’as mal. C’est normal… Oui, ça je peux le comprendre… mais ça ne te donne pas le droit d’empêcher les autres d’être heureux."

"Si j’ai fait ça, c’est uniquement pour te protéger !"

"Me protéger ??? ME PROTEGER ? Mais de qui tu te moques ? C’est de Sheryn dont on parle là !... Pas d’une menace."

"Cette fille n’est pas claire. Non mais, ouvre les yeux ! Elle est tombée du ciel et tout d’un coup, il y a eu une vague de morts…"

"Tu vois, tu recommences !" (énervé)

"Quoi !"

"Tu ne l’aimes pas alors tu cherches des raisons pour que ça t’arrange… Tu sais quoi ? T’es pathétique !"

"J’la sens pas et c’est pas parce que ça m’arrange ! Des gens sont morts. Amy est morte. Tout ça parce qu’elle l’a approché de trop près. Et toi tu viens me dire qu’elle est blanche comme neige ? T’es à ce point aveugle ? Elle est dangereuse, Sammy ! Dan-ge-reu-se."

"Dommage pour toi, ça fait un mois que je la fréquente et suis toujours là. Vivant. Debout devant mon imbécile de frère. Tu vois ? Ta théorie tombe à l’eau."

"Un coup de chance, mais ça ne durera pas…"

"Un coup de chance ? C’est tout ce que t’as trouvé pour ta défense ? Tu m’fais pitié…"

"Cette fille n’est pas pour toi, Sam…"

"Parce que tu l’as décidé ?! Va te faire voir ! J’ai 22 ans. Je n’ai pas besoin d’un chaperon ! Tu es ni ma mère ni mon père. Juste mon frère. Je ne nie pas ton importance, mais tu n’as aucun droit de regard sur ma vie amoureuse. Tu ne peux pas revenir comme ça dans ma vie et décider sur un coup de tête que tu vas tout régir !"

"J’ai toujours été là pour toi ! J’ai toujours pensé à toi ! Tu ne peux tout de même pas m’en vouloir pour ça ?!?"

"Pensé à moi hein ? Pourquoi ça ressemble à de la jalousie ?"

"De la jalousie ???"

"Tu m’as bien entendu ! Jaloux de ma vie sans chasse et sans toi pour commencer. Jaloux de ma réussite amoureuse maintenant…"

"Tu débloques carrément. Il n’a jamais été question de jalousie. T’es mon frère. J’ferais n’importe quoi pour toi… pour te protéger. J’ai été, je suis et je serai toujours là pour toi…"

"C’est faux ! Tu mens ! Tu dis avoir toujours fait attention à moi, mais c’est faux !"

"Ah ouais ? Cite-moi une fois, une seule, où je n’ai pas rempli ces obligations !"

"J’étais parti à Stanford depuis plus d’un an, je crois. T’avais toujours réussi à faire parler de toi. Pour les fêtes, les anniversaires… Ce n’était pas vraiment des discussions. C’était juste ta voix sur le répondeur. J’avais alors cette impression de ne pas être seul, d’avoir toujours une famille… Mais ce 2 mai 2004, tu n’as pas appelé. Pas un message. Pas un mot. Rien. Tu n’étais pas là. Tu m’avais oublié. Tu sais ce que ça fait de se sentir abandonné ? Tu sais ce que ça fait de croire que la personne à laquelle on tient le plus, en l’occurrence son frère, ne nous accorde plus d’importance ? Tu m’as laissé tomber, Dean. Tu m’as laissé tomber et si je n’avais pas rencontré Jess à la même époque, tu n’aurais sans doute plus de frère."

"Sam…"

"Non, arrête ça ! Je veux que tu m’expliques ! Je veux savoir ce qui comptait plus que ton propre frère ! J’avais besoin de toi et tu n’étais pas là !... Dis-moi pourquoi !"

Dean semblait totalement perdu dans ses pensées, comme déconnecté du monde extérieur.

"Dean… s’il te plaît…" (suppliant)

Ce dernier releva la tête, les yeux emplis de tristesse.

"Je suis désolé. Je ne peux pas."

"Pourquoi ? A cause de Papa ?"

"Papa n’a rien à voir dans tout ça. Arrête de toujours tout lui mettre sur le dos !"

"Tu l’as tellement érigé en héros que tu ne sais même plus faire le bon choix et…"

Dean soupira bruyamment, rassembla ses affaires — sac, veste et clés -, et se dirigea vers la porte.

"Hé, où tu vas ?"

"J’me casse !"

"Tu vois, tu te dégonfles encore !"

"Si se dégonfler c’est cacher la vérité pour le bien de tous… Si se dégonfler c’est faire une seule erreur… Alors oui, je plaide coupable." (larmes aux yeux)

"Dean…" (ému)

"Mais si tu ne te sens plus capable de me faire confiance. Si tu penses que mes actes sont impardonnables alors…"

"Dis-moi Dean… J’t’en supplie, dis-moi… "

"Au revoir Sam !"

Et il tourna les talons, laissant son frère seul et complètement déboussolé dans l’immense bungalow.


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Dim 31 Mai - 14:49

A l’extérieur.

La sonnerie du portable retentit. Il décrocha.

"Hey Caleb ! ça va ?"

"Ouais… ouais… moi ça va. Ouais… ouais… Sam aussi… Il est amoureux."

"Ouais c’est une vraie surprise… Bon alors, t’as du neuf pour moi ?"

Il pâlit.

"Tu te fiches de moi ?"

"Ok. Ok. C’est bon. J’te promets de plus t’interrompre…"

"Mais sérieux, ce n’est qu’un mythe ! Elles ne sont pas supposées avoir existé ! Et puis… j’veux dire, on est au fin fond des Etats-Unis, à Hebgen Lake. C’est plutôt loin de leur lieu de vie habituel."

"Hein ? Quoi ? Bien sûr que je sais qu’il y a toujours une part de vérité et une autre d’imagination dans chaque légende !... Attends, minute, t’es en train de me dire qu’importe le lieu, du moment qu’il y a de l’eau, elles nagent en plein bonheur ?!"

"Comment ça y’a pas qu’un seul modèle ?"

"Génial ! Non mais génial, soit elles nagent en plein bonheur, soit elles planent !"

"Ouais, j’fais du sarcasme et alors ? J’fais c’que j’veux !"

"Gamin toi-même !"

"Et comment on les tue ces saloperies ?"

"C’est aussi simple que ça ?"

"Non. Bien sûr que non… je ne les sous-estime pas…"

"Y’a une autre solution ?"

"Ouais… ouais… ça va, j’ai compris… Dernier recours… Alors, cet autre moyen ?"

"Oh !"

"Pas de gestes inconsidérés… Bien sûr. Tu m’connais, non ?"

"On fera attention à nous, Caleb…"

"Ouais, à moi aussi…"

"Non, je peux pas te passer Sammy…"

"Au revoir Caleb !"



Dean raccrocha en souriant. Depuis le début de cette affaire, c’était la première piste sérieuse. Il allait enfin être à égalité avec ces choses. Il avait enfin le moyen de les tuer et ce, quel qu’en soit le prix…


Revenir en haut Aller en bas
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Mar 2 Juin - 9:47

merci merci beaucoup pour cette suite c'est encore une fois : SUPER!!!


:921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530:


merci et RE-BRAVO




Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17814
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Mar 2 Juin - 12:57

:921530: :921530: excélent :921530: :921530:


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Lun 15 Juin - 19:30

Miciiii pour vos pitis coms qui font toujours aussi chaud au coeur !!!

*****************************************************************************

Caleb feuilletait encore l'un de ses nombreux bouquins bien poussiéreux quand quelque chose attira son regard. Et à en juger par sa tête, ce n'était pas bon signe.

"Putain de merde ! Dans quoi vous vous êtes encore fourrés ?"

Il attrapa en vitesse son portable et composa le numéro de son ami, le coeur battant. Une sonnerie. Deux sonneries. Trois sonneries...

"Réponds, Dean ! Réponds !"

Il y eut un léger déclic...

"Et bien, c'est pas trop tôt !"

"Hey Caleb ! ça va ?"

"Ouais et toi ? Et le petit Sammy ?"

"Ouais… ouais… moi ça va. Ouais… ouais… Sam aussi… Il est amoureux."

"Il a réussi à trouver quelqu'un ? On parle bien de la même personne ?"

"Ouais c’est une vraie surprise… Bon alors, t’as du neuf pour moi ?[/i}"

"C'est justement pour ça que j't'appelais... Vous avez affaire à des sirènes. Etrange d'ailleurs..."

"[i]Tu te fiches de moi ?
"

"Non mais dis donc, ça t'prend souvent de couper les gens qui ne font que t'aider ?"

"Ok. Ok. C’est bon. J’te promets de plus t’interrompre…"

"Bien... On va avancer. Je disais donc, c'est plutôt étrange. Les sirènes ne sont pas censées évoluer en groupe. Mais tu m'as dit qu'elles sont sans doute soeurs... ça pourrait expliquer ce changement de moeurs, encore que..."

"Mais sérieux, ce n’est qu’un mythe ! Elles ne sont pas supposées avoir existé ! Et puis… j’veux dire, on est au fin fond des Etats-Unis, à Hebgen Lake. C’est plutôt loin de leur lieu de vie habituel."

"Et tu croyais quoi, hein ? Que l'espèce était uniquement localisée en Europe au large des côtes grecques. Allons Dean, soyons sérieux ! A ce propos, elles n'ont pas de queue de poisson. C'est une légende. Tout n'est pas vrai, tu sais... Il faut faire la part des choses."

"Hein ? Quoi ? Bien sûr que je sais qu’il y a toujours une part de vérité et une autre d’imagination dans chaque légende !... Attends, minute, t’es en train de me dire qu’importe le lieu, du moment qu’il y a de l’eau, elles nagent en plein bonheur ?!"

Caleb leva les yeux au ciel. Typiquement Dean.

"C'est un résumé plutôt rapide, mais c'est à peu près ça. Sauf que... Sauf que les sirènes ne sont pas toutes liées à l'eau..."

"Comment ça y’a pas qu’un seul modèle ?"

"Disons qu'il y a deux sortes de sirènes. Les premières que l'on appellera... 'conventionnelles'. Les autres, dites femmes-oiseaux, que l'on pourrait assimiler aux harpies."

"Génial ! Non mais génial, soit elles nagent en plein bonheur, soit elles planent !"

"Tu es bourré d'humour, toi, aujourd'hui ! ça t'prend souvent ?"

"Ouais, j’fais du sarcasme et alors ? J’fais c’que j’veux !"

"T'es vraiment qu'un gamin !"

"Gamin toi-même !"

"Tu changeras jamais..."

"Et comment on les tue ces saloperies ?"

"Une balle en argent en plein coeur quand elles sont sous leur apparence originelle..."

"C’est aussi simple que ça ?"

"On parle de sirènes, Dean, pas d'une promenade de santé ! Leur pouvoir est puissant. Le chant des sirènes, ça te dit quelque chose ? Alors, ne les sous-estime pas !"

"Non. Bien sûr que non… je ne les sous-estime pas…"

"Putain Dean, ne fais pas le con !"

"Y’a une autre solution ?"

"Oui mais c'est plutôt risqué et..."

"Ouais… ouais… ça va, j’ai compris… Dernier recours… Alors, cet autre moyen ?"

"Séduire la sirène. Attention, je ne dis pas être charmé par la sirène. Il faut agir comme si tu l'es, mais tout en restant maître de ta volonté. Et tu n'as pas le droit à l'erreur, car si elle s'en aperçoit c'en est fini de toi. Et encore, ça reste une hypothèse. Personne n'a jamais prouvé que cela fonctionne réellement..."

"Oh !"

"Comme tu dis."

"Pas de gestes inconsidérés… Bien sûr. Tu m’connais, non ?"

"Justement."

"On fera attention à nous, Caleb…"

"Je pensais plutôt à toi..."

"Ouais, à moi aussi…"

"Passe-moi Sammy. Faut que j'lui touche deux mots !"

"Non, je peux pas te passer Sammy…"

"Dean, je sais que tu veux le protéger mais... Fais pas l'idiot ! Tu n'es pas de taille contre elles. Elles sont millénaires et..."

"Au revoir Caleb !"

"Dean ! DEAN ! P'tit con !"

Il se passa une main lasse sur le visage. Bien sûr qu'il allait faire une connerie. Il le sentait à plein nez. Quand...? C'était bien la seule donnée qu'il lui manquait. Restait à savoir comment il devait agir maintenant... Respecter le souhait de Dean de tenir son frère à l'écart ou au contraire l'avertir des dangers qu'il pouvait encourir ? S'attirer les foudres de Dean ou celles de Sam ? Dean ou Sam ? Sam ou Dean ?

"Qu'il aille se faire foutre !"

Il prit son portable et pianota le numéro du correspondant qu'il cherchait à joindre. Une seule sonnerie, suivie d'un déclic, suffit à faire son bonheur...

"Salut Sam ! Ouais, c'est Caleb..."


Revenir en haut Aller en bas
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   Mar 16 Juin - 23:05

merci pour cette suite!!!!!!!!!!!


:921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530:




Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UN ANGE PASSE...   

Revenir en haut Aller en bas
 
UN ANGE PASSE...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» SAL tralala un ange passe ( objectif7 )
» [Collectif] Un ange passe, les anges de la littérature
» un ange passe mais le vespa ne casse pas
» un ange passe
» Les Passeurs de Lumière - Tome 1 : Un ange passe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winchester Boys :: Fanart/Fanfictions / Concours :: Fanfiction :: Fanfictions-
Sauter vers: