Winchester Boys

AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion
Elle-Blog.comCe site est enregistré sur l´annuaire dans la catégorie > Loisirs > Séries TV
Votez pour le Winchester Boys Hypnoweb Network, prenez les commandes de vos séries tvSupport independent publishing: Buy this book on Lulu.

Partagez | 
 

 TROIS MOTS DE TROP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Ven 12 Déc - 12:34

j'adore toujours autant...je suis fans....mais c'est trop triste de voir dean dans cet état...de plus ton écriture et fluide et expressive un peu plus et j'avais la larme à l'oeil...en tout cas ---> oh ! J'ai fait ça, moi ?!? Sad Pas fait exprès, ou si peu... Twisted Evil


Retard rattappé!
Bah dis donc, tu ne le ménage pas, notre pauvre Dean! Il va en sortir avec des sequelles , s'il s'en sort! Tu ne vas pas nous le tuer, hein?
---> Je sais... Twisted Evil je suis vraiment méchante avec lui *ok, très méchante ; sadique même* mais c'est pour votre plus grand bonheur !!! What a Face A moins que je ne me fasse des films *encore une fois* Suspect Ahum ! Tuer Dean... Rolling Eyes ---> Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil


oui c'est très bien j'adore ---> Embarassed merci ! Embarassed

Je suis impatiente de lire la suite ---> j'y travaille... peut-être aujourd'hui... peut-être ce week-end... ça dépendra du temps et de l'inspiration... Rolling Eyes


Revenir en haut Aller en bas
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12065
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Ven 12 Déc - 20:18

kalid a écrit:


Retard rattappé!
Bah dis donc, tu ne le ménage pas, notre pauvre Dean! Il va en sortir avec des sequelles , s'il s'en sort! Tu ne vas pas nous le tuer, hein?
---> Je sais... Twisted Evil je suis vraiment méchante avec lui *ok, très méchante ; sadique même* mais c'est pour votre plus grand bonheur !!! What a Face A moins que je ne me fasse des films *encore une fois* Suspect Ahum ! Tuer Dean... Rolling Eyes ---> Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Tu ne ferais pas ça! Shocked Mon Dean! :|



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Jeu 18 Déc - 8:57

Plus tard, dans un hôpital.


"Alors doc, quel est votre diagnostic ?"

Dean se tenait aux côtés de son ami Bobby. Ce dernier était allongé sur un lit d'hôpital et semblait dormir.

"On a essayé tout ce qu'on pouvait. Il semble en parfaite santé."

"A part qu'il est dans le coma."

"Mr Snyderson, vous êtes la personne à contacter en cas d'urgence. Quelque chose qu'on devrait savoir ? Des antécédents médicaux ?"

Dean haussa les épaules en soupirant.

"Pas à ma connaissance. Il n'a jamais été malade. Même pas un rhume."

Un ange passa.

"Doc, est-ce que vous pouvez faire quelque chose pour lui ?" (inquiet)

"Ecoutez, je ne voudrais pas vous donner de faux espoirs... La vérité c'est qu'on ignore ce qu'il a... donc, on ne sait pas comment le traiter. Il s'est juste... endormi, et il ne s'est pas réveillé."

Dean lui fit un petit signe de tête et sortit de la chambre. Bobby, dans quel merde t'es-tu encore fourré...?



Dans un vieil entrepôt abandonné, non loin de chez Mylène.


"J'appelle tout de suite Bobby !"

"Tu rigoles,j'espère ?"

Sam plissa ses yeux.

"Laisse-moi réfléchir... Euh... non ! C'est quoi le problème avec Bobby ? C'est notre meilleur atout !"

"Ce vieux fou ??? Sérieux, Sam ! Ecoute, je n'ai rien contre lui... encore qu'il m'ait fait mal en me tirant dessus..." (petit sourire en coin)

Sam continuait de la fixer avec ce regard meurtrier qui ne la dérangeait pas le moins du monde. Mais bon, ce n'était pas avec ça qu'ils allaient avancer.

"Non, vois-tu, quand je parlais d'aide, j'imaginais une source sérieuse. Beaucoup plus sérieuse. Ne le prends surtout pas pour toi... enfin, fais ce que tu veux... Mais sache que ce n'est pas un misérable humain qui pourra sauver ton frère !"

La dernière phrase sembla faire mouche et ses traits se radoucirent, l'énervement et la colère laissant place au doute et à l'inquiétude.

"Comment ça ? Que vas-tu faire ?"

Elle sortit tout un tas de petits paquets de son sac et commença à tracer des symboles sur le sol.

"Crois-moi, tu n'veux pas le savoir !..."

Sur ce, ses yeux se parèrent d'un noir d'obsidienne qui ne laissait place à aucun commentaire. Sam ne put s'empêcher de déglutir et de reculer d'un pas. Son regard était tellement perçant... si froid... Il frissonna et essaya de se reprendre tant bien que mal.

"Hum... Je... Je... euh... je.... je vais tout de même appeler Bobby... maintenant..." (en joignant le geste à la parole)

Ruby ne lui prêta aucune attention et commença à psalmodier. L'air se mit soudain à tourbillonner dans la pièce. Alors que Sam portait le portable à son oreille, un homme sans âge à la carrure imposante apparut dans un nuage de fumée. Il portait une longue barbe blanche et était vêtu d'une tunique étrange qui semblait venir d'une autre époque.

"Qui ose m'importuner ? Vous, jeune homme ?" (d'une voix tonnante)

Sam resta là quelques secondes, bouche bée, avant de balbutier quelques syllabes.

"Je... euh..."

"C'est moi qui t'ai invoqué ! Tu ne m'as pas oubliée, j'espère ?!"

L'homme reporta son regard vers l'endroit d'où provenait la voix et ses traits se durcirent un peu plus.

"Ruby ! Comment diable ton p'tit cul de sorcière a atterri dans ce... corps ?!?"

"Pas de ça avec moi ! Je te connais mieux que ça..."

L'homme la transperça du regard et resta là à la fixer sans dire mot, puis soudain un sourire éclaira son visage.

"J'aurais dû me douter que tu ne pourrais pas résister longtemps à la tentation..."

"Oui et comme tu vois, je suis là..." (sourire aux lèvres)

"Envers et contre tous ! Même après être devenue une des nôtres..."

"Ahem ! Excusez-moi si je trouble ces émouvantes retrouvailles mais... vous vous connaissez...?"

"Je ne crois pas que nous ayons été présentés, jeune homme !" (en se retournant si vite que Sam prit peur)

"Calme-toi Myrddin ! C'est un ami. C'est..."

Myrddin se tourna vers Sam et le fixa de ses yeux bleu clair, le mettant mal à l'aise. Il esquissa un petit sourire.

"Samuel Winchester... Heureux de faire enfin ta connaissance. C'est qu'on parle pas mal de toi en bas..."

"Que..."

"On ne peut décidément rien te cacher... D'ailleurs, c'est bien pour ça que tu es ici."

"Cet homme ne te sera pas d'un grand secours..." (en désignant son portable)

"Hein ? Quoi ? Qu'est-ce que vous dites ?"

"Ecoute-le. Il a toujours raison."

"Mais... Un instant. Allô ? Bobby !?"

"Vous êtes un ami de Mr Smith ?"

"Euh... oui... oui... c'est mon oncle... pourquoi...?"

"Mr Smith a été admis aux urgences aujourd'hui..."

"Quoi ? Comment va-t-il ?"

"Je ne peux rien vous dire par téléphone..."

"Oui... Oui... c'est vrai... pardonnez-moi... Quel hôpital ?"

"Pittsburgh"

"Encore merci... Au revoir !"

Il raccrocha, pensif.

"Je vous avais bien dit qu'il ne serait pas d'un grand secours..."

"Mais comment...?"

"Je sais les choses... ça fait partie de ma... qualité de démon !... Disons que je suis omniscient..."

"Et pour Dean...? Vous pouvez nous aider à le retrouver ?"

"Ton frère court un grave danger, le même que ton ami..."

"Que voulez-vous dire ?"

"L'esprit est fragile. Il ne tolère ni l'intrusion ni la manipulation. Il s'auto-détruit."

"Mais..."

"Fais vite ! Le temps presse !..."

Et il disparut.


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Jeu 18 Déc - 9:06

Dans un motel.

La clé tourna dans la serrure et la porte s'ouvrit, laissant apparaître un Dean au visage miné par l'inquiétude. Il passa une main lasse sur son visage et balaya la pièce des yeux.

"Bobby. Bobby. Bobby. Qu'est-ce que t'as pu bien venir foutre dans cette charmante ville de Pittsburgh ? Tu t'es payé des vacances ? Non. Non... Tu aurais eu bien meilleur goût... Non. T'étais sur une affaire..."

Il commença à fouiller la pièce, à la recherche du moindre indice qui pourrait le conduire à l'agresseur de son ami. Mais il n'y avait rien. Pas même un reste de pizza ou une canette vide. Rien qui ne laissait présager qu'un chasseur ait pu vivre ici.

"Allez Bobby ! Où as-tu planqué tes recherches ? T'es un putain de chasseur, tu le sais ça...? T'es un putain de pisteur aussi... Mais pour moi, t'es bien plus que ça ! Tu n'vas tout de même pas me laisser comme ça !... Surtout depuis que..." (larmes au bord des yeux) 'TU N'ES PLUS MON FRERE !'

"Non. Je n't'laisserais pas faire ! Tu m'entends ?! Donne-moi un indice ! J'sais pas moi... fais-moi un signe, merde ! J't'en prie Bobby, fais-moi un signe..." (en se laissant retomber sur le lit)

Il soupira. Cette chambre était sans saveur. Si Bobby n'avait pas été retrouvé dans cette chambre, lui-même n'aurait jamais pu soupçonner sa présence. Et pourtant, il le connaissait mieux que ça. Bobby avait beau être un excellent dissimulateur, il n'en restait pas moins Bobby, cet homme tellement ordonné qu'il se sentait obligé de recréer son petit monde... un monde dont il ne retrouvait aucune trace dans cette pièce. Où était donc caché ce jardin secret ?

Son regard se porta sur un placard qui paraissait trop beau pour être honnête. Plein d'espoir, il alla l'ouvrir. Il fronça les sourcils. Rien d'extraordinaire ici non plus, à moins que... Il écarta les cintres et appuya sur l'interrupteur. A la lueur du néon, le fruit des recherches de son ami s'étalait sur le mur du fond. Des photos, des coupures de presse qui donnaient à l'ensemble l'apparence d'une oeuvre d'art.

"Ce bon vieux Bobby m'étonnera toujours !"

Dean décrocha la photo d'une plante.

"Silene capensis... Génial ! Me voilà bien avancé !..."

Il reposa la photo lorsque quelque chose attira son attention. Une rubrique nécrologique punaisée bien en évidence.

"Voyons voir ça... Dr. Walter Gregg, 64 ans, neurologiste universitaire... Il est parti se coucher et... oh ! intéressant... il ne s'est jamais réveillé..."

Il soupira.

"Ok. On avance... T'as enquêté sur la mort de ce toubib. Résultat : de traqueur, tu es devenu traqué... Quoi que soit cette chose, elle ne s'en tirera pas comme ça ! Et tu peux me faire confiance !..." (avec des trémolos dans la voix)

Dean essaya de retrouver une respiration normale et de reprendre contenance. S'il voulait aider son ami, il se devait d'être là à 100 %.

"Bon. Je crois qu'il est temps de découvrir ce que cachait notre cher docteur..."

Bureau du Dr. Gregg. Université de recherches en sciences médicales, Pittsburgh.

"Donc vous étiez l'assistante du docteur..." (en entrant dans le bureau suivi de la jeune femme)

"C'est exact."

"Sa mort a dû être un choc pour vous..."

"Oui, c'est vrai. Mais en même temps... partir comme ça, dans son sommeil, n'est-ce pas ce à quoi chacun aspire ?" (en souriant)

"Ouais. Bon. Alors le Dr. Gregg étudiait les troubles du sommeil... Les rêves...?" (en prenant un des livres qui traînaient sur le bureau)

"Je ne comprends pas... J'ai déjà parlé de tout ça avec l'autre inspecteur."

"Vous avez vu un autre inspecteur ?" (arquant ses sourcils)

"Un vieux monsieur très gentil avec une barbe..." (en mimant ce dernier aspect) Il serait sûrement heureux de l'apprendre !...

"Et bien, j'adorerais l'entendre à nouveau !" (en sortant de sa poche calepin et stylo)

"Le truc, c'est que je suis comme qui dirait... occupée. Peut-être qu'on pourrait faire ça plus tard..."

"Bien sûr. Aucun problème. On vous emmènera au poste plus tard. On mettra tout sur bandes. On fera tout dans les règles de l'art..." (avec le plus grand sérieux)

Le visage de la jeune femme se décomposa alors qu'elle déglutissait avec difficulté.

"Ecoutez, j'ignorais tout des expériences du Dr. Gregg. Du moins jusqu'à ce que je range ses dossiers..."

"Ses expériences... Des expériences sur le sommeil ?"

"Personne savait, ok ? Ni l'université ni personne ! J'ai déjà pris contact avec un avocat et il m'a dit que je ne pouvais en aucun cas être tenue pour responsable..."

"Peut-être... mais c'était avant les nouveaux éléments..."

"De nouveaux éléments... Quels nouveaux éléments ?"

"Je n'ai pas le droit de vous répondre..."

"Ecoutez, je n'suis qu'une étudiante. Ce job, c'était juste un moyen comme un autre de payer mes études..." (affolée)

"Peut-être, mais ce... ce... ça pourrait finir sur votre casier. Sauf si vous me racontez les expériences du docteur... En détail."

Résidence sur le campus.

Dean présenta son insigne et le jeune homme le laissa entrer.

"Ecoutez, je ne sais pas ce que vous a dit le surveillant mais je... euh... je faisais juste pousser des fougères..."

"Du calme, mec ! J'suis pas là pour ça."

"Merci Seigneur !" (en soupirant de soulagement)

"En fait, je voulais vous parler des expériences que le Dr. Gregg menait sur le sommeil..."

"Ah ouais... le Dr. Gregg... Il est mort, non ?"

"C'est exact. Vous étiez un de ses sujets d'étude, n'est-ce pas ?"

"Ouais..."

Le jeune homme se dirigea vers le frigo pour y prendre deux bières et en tendit une à Dean.

"Vous êtes en service ou...?"

"Je pense pouvoir faire une exception..." (en la prenant)

Ils trinquèrent et chacun se désaltéra quelques instants avant de reprendre le cours de leur conversation.

"Donc le Dr. Gregg testait des traitements pour lutter contre le syndrôme de Charcot-Willbrand... ce qui veut dire...?"

"Et bien je ne peux pas rêver. J'ai eu cet accident de vélo quand j'étais gamin... Je me suis cogné la tête... Depuis, je n'ai plus jamais fait de rêve..."

Il fit une pause.

"Enfin, c'était avant l'étude..."

"Qu'est-ce que le docteur vous a donné ?"

"C'était ce thé jaune. L'odeur était affreuse. Le goût pire encore..."

"Et ça faisait quoi ?"

"Perdre connaissance. Après, je faisais le plus éclatant et le plus intense des rêves... comme un mauvais trip sous acide... vous voyez c'que j'veux dire ?"

"Complètement... Enfin, non."

"Et c'était tout. J'ai laissé tomber l'étude après ça. Je n'ai pas aimé. Pour tous vous dire, ça m'a foutu les jetons !..."

Pendant ce temps, à l'hôpital.

"Comment va-t-il ?"

"Son état ne montre toujours aucune amélioration et nous sommes bien impuissants. Nous n'avons aucune idée de ce qui peut causer son état..." (soupirant tristement)

"Vous dites qu'il rêve..."

"C'est exact. Vous voyez les mouvements sous ses paupières...?"

Sam lui fit un petit signe de tête.

"On appelle ça la phase de mouvements oculaires. On ne l'observe que durant le sommeil paradoxal, qui active le cortex cérébral et stimule l'hippocampe..."

"Venez-en au fait, docteur !"

Sam foudroya la jeune femme d'un regard. Ruby était décidément infréquentable. Il afficha une mine désolée.

"Ce n'est pas grave... Et puis, elle a raison. Vous n'êtes pas venus pour être noyés sous le jargon médical. Vous attendez du concret, des réponses à vos questions... Tout ce que je peux vous dire, c'est que votre oncle s'est endormi et s'est mis à rêver. Depuis, il ne s'est pas réveillé. Je ne serais pas un scientifique, je jurerais qu'il est prisonnier de son propre rêve !... Mais vous et moi, on sait bien que c'est impossible."

On entendit un bipper sonner. Le docteur le sortit de sa poche et regarda ce qui était inscrit dessus.

"Pardonnez-moi, je dois vous laisser. On m'attend ailleurs..."

Sam lui fit un signe de tête et attendit qu'il ait disparu dans le couloir pour discuter en toute sécurité avec Ruby.

"Tu l'as entendu ? Prisonnier d'un rêve !... Tout colle ! Les recherches de Bobby sur les expériences de la première victime, le Dr. Gregg... Cette plante..."

"La Silene Capensis... La racine à rêves... Très utilisée au sein de la communauté des chamans et des sorciers... J'en sais quelque chose. Je l'ai été. Ce que je peux te dire aussi, c'est que ce n'est pas l'oeuvre d'un démon. Pas assez jouissif."

"Attends ! T'es en train de me dire que c'est un humain qui a fait ça ?"

"Tu réfléchis vite quand tu veux !"

"Ah ah ah ! Mais pourquoi ?"

"Pourquoi ? Mais on s'en fiche du pourquoi ! On le retrouve. On s'occupe de lui. Point barre."

"Tu ne comptes tout de même pas tuer un humain ?"

Pour simple réponse, ses yeux flashèrent en noir.

"ça ne me pose aucun problème de conscience. L'habitude sans doute..." (clin d'oeil)

"Où est donc passé ton amour pour le genre humain ?"

"Pas de ça avec moi, Samuel !"

"C'est Sam !"

"Ne m'fais pas la morale ! J'suis peut-être une démone, mais tu n'es pas un ange pour autant... Aurais-tu déjà oublié ces malheureux hôtes que tu as froidement abattu ?"

"Je l'ai fait pour Dean !"

"Et c'est censé excuser ton geste ?"

Sam baissa la tête. Elle avait raison. Il n'avait pas le droit de la juger.

"Non..."

"Bien. Une bonne chose de réglée... Tu me laisses l'humain. Tu n'auras qu'à fermer les yeux..."

"Et Dean, où est-il ?"

"Comment tu veux que j'le sache ? J'suis pas devin, moi !" (énervée)

"Ouais, merci, ça j'avais remarqué... Je commence même à douter que ton ami le soit..."

"Tu ne devrais pas parler de Myrddin comme ça !"

"Pourquoi ? Parce que c'est un démon ? Laisse-moi rire ! Je me demande même pourquoi je l'ai écouté au départ !"

"Crois-moi, il est différent..."

"Ah ouais ? Parce que tu le dis ?"

Ruby lui jeta un regard noir, au sens propre comme au sens figuré.

"N'insulte pas Myrddin ! Surtout après tout ce qu'il a fait pour ce monde. Fils d'un démon et d'une humaine, paria chez les uns et les autres, ami de la race humaine, il est l'essence-même de la magie et de la divination !..."

Sam haussa les épaules en soupirant.

"Je te sens sceptique... Ecoute plutôt ça. Si Myrddin a basculé dans l'oubli, ce n'a pas été le cas pour Merlin..."

Il écarquilla tout grands ses yeux et son visage se décomposa.

"Myrddin est Merlin...? L'Enchanteur...?"

"Tu vois, c'est pour ce genre de remarques qu'il préfère conserver le nom que lui a donné sa mère..."

"Oh ! Alors, tout ce qu'il a dit..."

"C'est la vérité... Mais on peut changer les choses... Myrddin ne donne jamais d'indication à la légère. Sam... Sam ! Regarde-moi ! Regarde-moi ! Myrddin t'apprécie, sans quoi il ne t'aurait jamais aidé, alors fais-lui confiance !..."

Sam lui fit un petit signe de tête.

"Allez, viens ! On retourne au motel. Si ça s'trouve, Dean y est déjà..." (en lui posant une main amicale sur l'épaule)

Sam lança un dernier regard vers son vieil ami et suivit Ruby dans le couloir. Il y avait ce sentiment étrange qui lui nouait l'estomac et Sam espérait secrètement que son esprit lui jouait des tours.


Mais quand il arriva dans la chambre qu'avait loué Bobby et qu'il trouva son frère allongé sur le lit, la panique prit le dessus. Surtout que, malgré tous ses efforts, il ne parvenait pas à le réveiller.

"DEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNNNN !"


Revenir en haut Aller en bas
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12065
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Jeu 18 Déc - 9:51

J'adore cette suite! ça rappelle de bons souvenirs de ce super épisode et il se noit facilement dans ta fic sans le moindre problème!
Maintenant, la suite, vite! J'ai hâte de voir ce qui va se passer dans le rêve de Dean! Razz Moi pas sadique! Rolling Eyes Rolling Eyes Ou si peu! Razz

Bravo la miss! :479537: :479537: :921530: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300:



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17939
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Jeu 18 Déc - 12:53

:479537: :479537: :479537: :479537: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300:


Revenir en haut Aller en bas
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Jeu 18 Déc - 18:09

:921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: COMME TOUJOURS? J'ADORE!!!!!!!!!!!!!!








Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Ven 20 Fév - 20:30

Dean venait de se réveiller en terre inconnue. Certes, il était bien dans une chambre mais ce n'était certainement pas la sienne et encore moins celle que Bobby avait loué au motel. Mais où diable avait-il donc atterri ?

Il n'aurait su dire pourquoi ni comment, mais ce lieu lui était familier... C'était d'autant plus étrange qu'il n'était jamais resté assez longtemps à un même endroit pour ressentir de telles choses. En fait, le seul lieu qui aurait pu lui faire cet effet se situait à Lawrence, Kansas. Mais là encore, il en était certain. Il n'était pas de retour chez lui. Où était-il ? Il se dirigea vers la fenêtre pour en tirer les rideaux et essayer de découvrir où il était retenu. L'idée aurait pu être bonne. Oui mais voilà, il avait oublié un détail de taille... Il faisait nuit noire. C'était une nuit sans lune et la seule chose qu'il lui était permis de voir, c'était ces gouttes d'eau qui venaient s'écraser sur le carreau. Il soupira rageusement. C'était bien sa veine. Il était on-ne-sait-où et il faisait un temps pourri dehors. Faut croire qu'il était condamné à rester ici un bon moment... Le temps au moins que l'orage cesse.

Il passa une main lasse sur son visage en soupirant.

"Ok. Reprenons... Je suis allé voir cet homme sur le campus, je suis rentré au motel et... " (en se grattant le sommet du crâne)

Il suspendit le cours de ses pensées. Quelque chose venait d'attirer son attention. En fait de quelque chose, c'était plutôt une voix, une voix qu'il ne connaissait que trop bien.

"Bobby ?"

Il poussa la poignée de la porte et l'espace d'un instant trouva étrange que celle-ci s'ouvre. Mais son esprit était focalisé sur quelque chose de bien plus important...

"Bobby ?"

Il prit le couloir sans jamais cesser d'appeler son ami, à l'affût du moindre son, du moindre détail...

"Bobby ? Bobby ? C'est bien toi ?"

"Qui... qui est là ?"

Dean s'approcha lentement de la porte au fond du couloir.

"Bobby ?" (en ouvrant tout grands ses yeux)

"Dean ? Comment diable tu m'as trouvé ?" (en ouvrant la porte)

"Tu peux pas savoir à quel point ça fait du bien de te revoir, mon vieux !" (en le prenant dans ses bras)

"A moi aussi mon garçon, à moi aussi... Tu te sens bien ?"

"Quand je t'ai vu allongé sur ce lit d'hôpital... je... j'ai bien cru que..."

"Mais de quoi tu parles ? Tu vois bien qu'on est chez moi !..."

"Oh ! C'est beaucoup mieux tenu que dans mes souvenirs... Aïe ! Mais ça va pas ? !" (en se frottant l'arrière du crâne)

"Ecoute-moi bien mon garçon ! C'est pas avec ce genre de compliments qu'on s'attache mes faveurs... Je te répète donc la question : qu'est-ce que tu fiches ici ? Et puis d'abord, où est Sam ?"

Au nom de son frère, le visage de Dean s'assombrit. C'était bien un thème sur lequel il n'avait pas envie de s'attarder.

"Pas là... Mais tu sais, quand ce gars m'a appelé de l'hôpital et qu'il m'a dit que tu étais dans le coma, je me suis pas posé de questions. Je suis venu tout de suite à Pittsburgh. J'ai trouvé ta chambre de motel, tes recherches... J'ai suivi tes traces et celles de ta chasse..."

"Mais de quelle chasse tu parles ?"

"Le Dr Gregg ? La mystérieuse plante : la sil... sais-plus-quoi ? Les expériences sur le sommeil ? ça n'te dit rien ?"

"Pardon ?"

Bobby n'eut pas le temps d'en dire davantage. Les lumières se mirent à clignoter et il courut se réfugier derrière la porte.

"Dépêche !"

Dean lui posa une main amicale sur l'épaule pour le retenir.

"Wowowo... Doucement ! Y'a pas le feu ! Je crois... non je pense que c'est un rêve... Ton rêve ! Je ne sais pas encore comment ni pourquoi je suis là mais... "

"T'es devenu dingue ?"

"Ce n'est qu'un rêve ! Rien de tout ceci n'est réel !"

"Sûr... Mais tu crois vraiment que c'est une pure invention de mon esprit ?" (en pointant quelque chose du doigt)

Dean se retourna brusquement et se retrouva nez à nez avec une femme aux habits maculés de sang. La porte claqua et Bobby ne put la rouvrir. Ils étaient coincés dehors avec un esprit et il ne leur voulait pas que du bien.
"Bobby, qui est-ce ?"

"C'est... c'est ma femme "

"Pourquoi Bobby ? Pourquoi tu m'as fait ça ?"

"J'aurais préféré mourir que te faire souffrir..." (au bord des larmes)

"Mais tu m'as fait souffrir ! Tu m'as poignardée, encore et encore !... Tu m'as regardé agoniser... Tu m'as regardé mourir..."

"Bobby ! Elle n'est pas réelle !"

"Tu étais possédée ma puce ! Tu étais enragée, et je ne savais pas ce que je sais maintenant. Je ne savais pas comment te sauver..."

"Tu mens ! Tu voulais me voir morte. Si tu m'avais vraiment aimée, tu aurais trouvé un moyen !" (hurlant)

"Viens !"

Dean tira Bobby dans une autre pièce et referma la porte derrière lui, juste à temps avant que la femme de Bobby ne l'atteigne. Il se posta juste devant la porte pour faire barrière, alors qu'elle menaçait à tout moment de l'enfoncer. Et là, tout de suite, Dean n'osait se l'avouer, mais il se sentait un peu seul. Bobby se morfondait un peu trop à son goût. Il semblait sur le point de craquer, sur le point de faire la plus grosse des conneries et ça c'était hors de question !

"Bobby, qu'est-ce que tu fous ?"

"Je l'ai tuée... "

"Bobby ! Ce n'est qu'un rêve ! Tu peux te réveiller !"

"Laisse-la juste me tuer..."

"Arrête avec ça, tu m'entends !? Je n'vais pas te laisser mourir, Bobby !... T'es comme un père pour moi ! Tu dois me croire... J't'en supplie, tu dois me croire !..."

"Je... Je suis en train de rêver ?" (étonné)

"Oui ! Maintenant, reprends le contrôle !"

Bobby sembla se concentrer et soudain le tambourinement à la porte cessa. Dean laissa passer quelques secondes avant d'ouvrir la fameuse porte. La femme de Bobby avait disparu.

"J'y crois pas..." (en se passant la main sous la casquette)

"Crois-y ! Et je t'en prie réveille-toi !"


Pendant ce temps, dans la chambre de motel.

"DEEEEEEEEEEAAAAAAAAANNNNN ! J't'en supplie ! J't'en supplie, réveille-toi !... Et toi là, ne reste pas comme ça ! Fais quelque chose !"

"On est arrivés trop tard.... L'humain a pris possession de son esprit."

"Et tu n'as rien de plus réjouissant ?"

"Doucement terreur ! Laisse-moi au moins finir.... ça signifie juste une chose. Va falloir creuser bien plus en profondeur. Tu t'es déjà demandé à quoi pouvait ressembler ton frère vu de l'intérieur ?"

"Quoi ? Mais t'es dingue ! Tu ne penses tout de même pas à..."

"T'as une meilleure idée peut-être ? Le seul moyen d'aider ton frère, c'est d'aller le retrouver... On doit être à armes égales." (les mains sur les hanches)

"Peut-être, mais..."

Sam n'eut pas le temps de finir sa phrase. Son portable se mit à sonner.

"Allô ? Docteur ? Vous dites ? J'arrive tout de suite !"

"Qu'est-ce qu'il se passe ?"

"Bobby vient de se réveiller ! Il aura peut-être des réponses..."

Ruby haussa les épaules. Sam pouvait dire tout ce qu'il voulait, mais retrouver Dean ne pourrait se faire qu'avec les méthodes de l'humain. Avec la racine à rêves. Elle ferait tout pour aider l'Elu à sauver son frère. Elle ferait passer l'envie à l'humain de jouer avec des forces qui le dépassent. Rien que d'y penser, son visage était aussi lumineux que son regard était noir...

"Il faudrait que quelqu'un reste avec Dean... Je me dévoue ! Je sais ce que tu penses, mais je doute que Bobby apprécie ma présence... Sam, plus vite t'en occupes, plus vite on pourra sauver ton frère. Et crois-moi , le temps presse..."

Sam fit un petit signe et s'en alla le coeur lourd. ça lui faisait mal d'abandonner encore une fois son frère, mais il savait que Ruby avait raison. Ils avaient besoin de toute l'aide possible et l'heure tournait.


A l'hôpital.

"Sam ? Où est ton frère ?"

Le principal intéressé baissa la tête honteusement.

"Mais qu'est-ce qu'il y a avec vous deux ? D'abord Dean me dit que t'es pas là... Puis, y'a toi, aussi tout seul..."

"Tu as vu Dean ? Tu lui as parlé ?" (anxieux)

"Evidemment. C'est même grâce à lui que je suis là devant toi. Sans lui, je serais encore là-bas... ou pire encore ! Sam, où est Dean ?" (en fronçant les sourcils)

"Bobby, on a un problème..."

"Dis-moi !" (en se redressant)

"J'ai retrouvé Dean... Il... Il est dans le coma."

"Je comprends pas. J'veux dire... je me suis réveillé... je m'en suis sorti. ça a marché pour moi... Pourquoi pas pour lui ?"

"J'en sais rien... Peut-être qu'il n'aurait pas dû être là... Peut-être qu'il est prisonnier de son propre rêve maintenant... Bobby, on doit sauver Dean... et pour ça, j'ai besoin de toi."

"De quoi as-tu besoin ?"

"Tu sais qui se cache derrière tout ça ?"

"Disons que j'en ai une bonne idée... T'as pris mes dossiers ?"

Sam hocha la tête et tendit la pochette à son ami.

"Voilà notre gars. Jeremy Frost. Un génie avec un QI de 160 qui a reçu un grand coup de batte de base-ball par son père. Tiens, regarde, voici le père de l'année !" (en lui tendant une photo)

"Il est mort quand Jeremy avait 10 ans."

"Il a l'air d'un ange..."

"ça tu peux le dire... Il a frappé tellement fort que Jeremy n'a plus jamais rêvé après ça..."

"Donc il a commencé à prendre de la racine à rêves. Mais comment parvient-il à faire remonter notre pire cauchemar et à nous le faire vivre ?"
"Oh... Je suppose que c'est l'entraînement... Mais tu sais, il n'est jamais bien loin... Il s'invite dans nos rêves..."

"Comment ? Il n'est pas censé y avoir une technique particulière ? Une marche à suivre ?"

"Si... il faut ajouter à la préparation une partie de la personne. Avant que je comprenne à qui j'avais affaire, je suis allé le voir. Il m'a offert une bière... Putain, je n'en reviens pas de m'être fait avoir comme un débutant !" (en passant la main dans ses cheveux)

"Je suppose que ça a été la même chose pour Dean..." (soupirant)

"Qu'est-ce que tu proposes ?"

"ça va pas te plaire... Ruby propose d'aller dans sa tête."

"Elle a pas tort. Mais je n'lui fais pas confiance pour autant..."

"Elle dit que c'est la seule solution..."

"Mais tu risques d'être piégé toi aussi !..."

"Figure-toi qu'elle a aussi un plan..."

"Fais-moi rire... Qu'est-ce qu'elle veut ?"

"Tuer Jeremy... Et ça, je dois t'avouer que ça n'me fait ni chaud ni froid. J'ai besoin de Dean, Bobby... J'ai besoin de le retrouver..."


Revenir en haut Aller en bas
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Sam 21 Fév - 19:56

merci pour cette super suite qui met l'eau à la bouche pour la suite!!!!


toujours aussi splendide et aussi bien écrit!!!!


:921530: :921530: :921530: l'artiste!!!




Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Mer 25 Fév - 23:37

"T'es prêt ?"

"A ton avis ?"

Les yeux de la démone flashèrent en noir et elle mit les mains sur ses hanches, perdant patience. Comment pouvait-il... Comment osait-il prendre tout ceci à la légère ? Elle le fixa avec intensité de son regard d'obsidienne.

"Ok. Je ne le suis pas... enfin, pas vraiment... A quoi tu t'attendais aussi ? A un miracle ? Tu veux savoir...? Je ne sens pas cette idée de rentrer dans la tête de Dean. J'ai l'impression que je vais violer son intimité, son esprit, ses pensées... ça me rend malade de faire ça... Oui, j'ai des scrupules ! Pourtant je vais quand même le faire... Je vais m'introduire dans sa tête. Oui, je vais le faire... car c'est... oui, je sais que c'est l'unique solution pour le retrouver... l'unique moyen de m'excuser, d'essayer de me faire pardonner... Enfin, si c'est encore possible..."

"C'est tout à ton honneur, Samuel... mais tu sembles oublier un point important. Ce n'est pas une décision à prendre à la légère... Encore moins une promenade de santé !"

"Arrête de me faire la morale ! Je n'ai pas de conseils à recevoir d'une démone !" (énervé)

"Samuel..."

"Et arrête aussi avec ça ! C'est S. A. M... SAM !"

"Susceptible hein ? ça tombe bien... Moi aussi ! Non mais qu'est-ce que tu croyais ? Que j'allais te laisser faire comme ça ? Je suis peut-être un démon mais je n'suis pas une idiote ! Tous ces trucs, je connais. J'ai baigné dedans ! C'est toute l'histoire de ma vie... Alors ne me dis pas que je ne sais pas de quoi je parle !..." (en pointant sur lui un doigt accusateur, les yeux noir d'encre)

"Tu sais quoi ? J'en n'ai rien à foutre !... Tout c'que j'veux, c'est retrouver Dean !"

"Le retrouver est une chose... Survivre en est une autre..."

"Qu'est-ce que tu veux dire ?"

"Parce que ça t'intéresse maintenant...?" (moqueuse)

Pour toute réponse, Sam la foudroya du regard.

"Je n'devrais même pas te répondre..." (petit sourire aux lèvres)

"Mais tu vas le faire, pas vrai ? Allez, vas-y, crache le morceau ! T'en meurs d'envie !"

"Pas de ça avec moi, Samuel !..."

Le principal intéressé inspira profondément suite à l'utilisation de son nom complet et essaya tant bien que mal de conserver un calme olympien. Ce n'était pas le moment de se mettre à dos la démone... la seule véritable personne apte à l'aider lui et son frère. Non, il n'allait pas prendre la mouche. Il n'allait pas lui faire ce plaisir. Un simple geste de la tête suffirait amplement à la faire parler.

"Puisque c'est demandé si gentiment... je vais te répondre Samuel..." (en appuyant bien sur les derniers mots)

Sam lui jeta un regard noir enveloppé dans un énorme soupir. Elle ne lâcherait jamais l'affaire.

"Je ne comprends vraiment pas ce qui te gêne... C'est le prénom qui t'a été donné à la naissance... Il est porteur d'un sens profond... Au lieu de renier cet héritage, tu devrais être fier de le porter..."

Il la fusilla du regard. Encore. A ce rythme-là, il allait vraiment finir par ne plus avoir de munitions. Ce regard n'impressionna pas le moins du monde la démone. C'était même tout le contraire. Elle semblait y prendre un certain plaisir, se mordillant la lèvre inférieure, un sourire radieux peint sur son visage. Poussé à bout, Sam finit par fermer les yeux. La voir ne faisait qu'empirer les choses. Il s'attendait à une remarque sarcastique, ou pour le moins caustique, mais même là elle réussit à l'étonner.

"Mais tu as raison, ce n'est pas la question du jour... Tu es là pour Dean..." Sans blague !

"Tu veux savoir ce qui me dérange ? C'est vrai, tu l'as dit tout à l'heure, tu vas envahir l'esprit de ton frère..."

"Et c'est tout c'que t'as à dire ??? Désolé mais il n'y a rien de neuf là-dedans !..."

"Ne m'interromps pas !"

Ses yeux flashèrent en noir, ce qui fit reculer le jeune homme.

"Crois-moi, ce que tu t'apprêtes à faire est bien plus dangereux... Bien sûr tu vas envahir l'esprit de Dean, mais à vrai dire ce n'est rien à côté de ce que toi tu risques... Ne fais pas cette tête ! Tu devais bien te douter qu'en tant qu'envahisseur, tu ne serais pas le bienvenu... Tu vas avoir accès à l'inaccessible, alors attends-toi à subir des résistances... Prépare-toi à combattre !... Je sais qu'il s'agit de ton frère et que tu tiens à lui, mais tu dois garder à l'esprit une chose : il ne te fera pas de cadeau. Il ne fera pas de cadeau au parasite que tu vas devenir et crois-moi, tu seras une proie facile. Sam, tu dois oublier qui il est et te concentrer sur l'essentiel. Survivre."

"Tu n'as pas l'impression de tout dramatiser ? Je connais mon frère. Jamais il ne me f'rait ça !"

"Survivre, Sam !... Tout ce que tu vas vivre là-bas sera une réalité ici aussi. Ton esprit meurt, tu meurs... C'est aussi simple que ça. Et ça m'fait mal de l'avouer, mais je n'ai pas le pouvoir de t'aider. Tu seras livré à toi-même. Tu seras amené à faire des choix. Tu ne devras pas te laisser guider par tes sentiments. Le lieu où tu vas aller est trompeur... insidieux... Il est comme une immense galerie des glaces. Tantôt il déforme la réalité tantôt il en est le reflet. A toi de faire la part des choses. Focalise-toi sur ton but, sauver ton frère, et ne te laisse pas distraire par le reste... Ce serait dommage de te perdre prématurément..."

"ça y est ? t'as fini ? C'est que j'n'ai pas que ça à foutre, moi !" (s'emportant)

"As-tu bien pris la mesure de tout ce que je viens de te dire au moins ?"

"Ouais... Ouais... Esprit... blablabla... attention... blablabla... danger... blablabla... Sauver Dean... Bon, on peut y aller maintenant ?"

"Crétin d'humain !"

"Elle a raison mon garçon... Pas sur le crétin - encore que - mais tu devrais tout de même y réfléchir à deux fois..." (en lui posant une main amicale sur l'épaule)

"Non, Bobby, je refuse ! Dean est en danger. Il a besoin de moi. Je refuse de l'abandonner encore une fois. C'est tout réfléchi ! J'y vais !"

"Abandonner ? Mais qu'est-ce qu'il se passe avec vous deux ?"

"C'est une longue histoire... J'ai pas le temps de te la raconter. Je m'inquiète pour Dean, Bobby. J'ai peur de ce qu'il pourrait lui arriver dans ses cauchemars et avec ce gars qui rôde dans les parages..."

"J'en fais mon affaire. Toi, occupe-toi de ton frère !... Quant à vous..."

Elle regarda Bobby d'un air dédaigneux.

"Vous... surveillez-moi ces deux-là !... ça n's'ra pas du luxe, croyez-moi !"

Il arqua un sourcil mais hocha tout de même la tête. L'heure tournait et Dean était en bien mauvaise posture. Bobby serra l'épaule du jeune homme avant de le regarder s'éloigner vers le lit.

"Tu es prêt ?"

"Combien de fois tu comptes me le demander ?"

"Autant de fois que nécessaire. Mieux vaut être prudents..."

"Passe-moi ta putain de potion !"

"Doucement avec le langage ! Et puis, elle n'est pas encore tout à fait prête. Il lui manque un dernier ingrédient..."

Sam allait répondre, mais il fut pris de court. Ruby venait de s'approcher de son frère et de lui arracher quelques cheveux qu'elle mit dans le breuvage qu'elle tendit à Sam.

"Voilààààà... Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? ça te dégoûte ? Excuse-moi, mais il faut une partie de ton frère. J'aurais bien pris autre chose, mais je doute que tu aies été d'accord...." (petit sourire aux lèvres)

Sam regarda une dernière fois le liquide jaunâtre, où flottaient les cheveux de son frère, avant de l'avaler cul-sec en grimaçant.

"J'ai jamais dit que ça avait bon goût..."

Les yeux de Sam roulèrent dans leurs orbites et il s'effondra sur le lit de tout son long.

"Fais de beaux rêves Samuel !" (en lui caressant les cheveux)

"Et maintenant ?"

"On se revoit bientôt, vieil homme !..." Vieil homme... Vieil homme... J'lui en foutrais moi du vieil homme...

Elle disparut comme si de rien n'était, laissant Bobby seul avec les jeunes hommes qu'ils considéraient comme ses fils. Ils avaient l'air de dormir paisiblement, mais lui savait mieux que quiconque que ce n'était pas le cas. Il passa une main fébrile sur son visage et pour la première fois depuis longtemps, il se surprit à prier.


Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17939
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Jeu 26 Fév - 0:10

:921530: :921530: :921530: c'est trop bien :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300: :572300:


Revenir en haut Aller en bas
cristal
Admin Fondatrice
Admin Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12065
Age : 50
Prénom : Christelle
Dernier épisode vu? : 7.05
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 8
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Jeu 26 Fév - 0:33

Retard rattrappé! J'attend leur rencontre depuis un moment, je suis pressée de voir ce que ça va donner et surtout à leur réveil!
Met vite une suite!
En tout cas, c'est trop génial! :479537: :479537:



Jensen Ross Ackles
Jensen, Jared & Co


Membre du A.J.A ( Accro à Jensen Anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
http://jensenacklesworld.forumsactifs.com/forum.htm
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Jeu 26 Fév - 19:19

au risque de me répéter : :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530:


franchement je ne sais pas quoi te dire d' autre une véritable artiste!!!!


olalala vivement la suite ( Embarassed désolée pour cette hâte mais je suis complètement dans l'histoire )




Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Sam 28 Fév - 11:30

Merci pour tous vos p'tits coms !!! ça fait vraiment chaud au coeur !!! ---->

La suite arrive !!!!!!!!!! cheers


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Sam 28 Fév - 11:39

Sam se réveilla en sursaut dans une chambre qui n'était pas celle dans laquelle il venait de s'assoupir. Ce n'était pas cette chambre de motel, somme toute banale, avec un lit, deux-trois meubles et un tapis en guise de decorum. Non, il se trouvait dans une chambre d'enfant à en juger par les jouets qui trônaient ici et là dans la pièce. C'était un espace chaleureux, accueillant, amoureusement destiné à un petit d'homme. Tout y était si paisible !... Nul doute que s'il s'était concentré un tant soit peu, il aurait pu entendre les battements de son propre coeur. Mais il avait la tête ailleurs...

Ce n'était pas tant le fait de s'être réveillé dans une chambre d'enfant qui le tracassait. Du moins, pas totalement. Non, ce qui le dérangeait bien plus, c'était qu'elle lui soit familière... et son esprit ne le trompait jamais. Mais était-il vraiment question du sien ?

Il n'eut pas le loisir de réfléchir davantage. Un cri venait de retentir dans la pièce, brisant la chaleur et la quiétude de ces lieux. Après, tout se passa très vite. Tout commença avec les hurlements de peur de cet enfant dans son petit lit. Pendant un instant Sam se demanda comment il avait bien pu faire pour ne pas le remarquer plus tôt. Il était si petit, si mignon, si fragile... Seul. Effrayé.

Sam essaya de le calmer, de le bercer, mais il n'y avait rien à faire. C'était tout le contraire qui se produisait. Il hurlait de plus belle. Ne sachant plus quoi faire, Sam joua le tout pour le tout et approcha sa main du visage de l'enfant puis lui caressa doucement la joue. Le geste sembla l'apaiser, du moins pour quelques instants, offrant le plus beau des sourires à un Sam attendri.

Quelque chose de tiède et visqueux s'abattit sur sa main et l'obligea à relever la tête. Mal lui en prit. La femme qui saignait au plafond fut engouffrée par les flammes.

"Maman" (dans un soupir)

Comment avait-il bien pu oublier ? Cet endroit.. Ce moment... Cette tragédie... Toute autre personne que lui aurait pu le trouver dur avec lui-même. Après tout, il n'était âgé que de 6 mois à l'époque. Il était bien trop jeune pour avoir pu garder des souvenirs de cette nuit-là. Oui mais voilà, Sam savait mieux que ça. Le petit voyage... L'illusion qu'il avait vécu à Cold Oak avec le YED y était pour beaucoup. Oui, il avait tout vu et pourtant tout lui semblait si différent ! Il se sentait étranger à tout ça, comme si tout ceci n'appartenait pas à son histoire.

Et c'est là qu'il vit cette silhouette dans l'embrasure de la porte. Il n'eut aucun de mal à la reconnaître. C'était le visage de son frère, celui des photos que leur avait donné Jenny. Il eut soudain comme un flash et des paroles résonnèrent dans sa tête.

'Quand j'avais à peu près ton âge, j'ai vu la plus terrible des choses arriver à ma maman. Elle...' Mon Dieu, Dean !

"Dean !"

Si le jeune garçon l'entendit, il ne le montra pas. Totalement absorbé par ses pensées, terrifié, tétanisé, il restait figé à la porte de la chambre dont les flammes léchaient amoureusement les murs. Elles venaient d'engloutir sa mère et maintenant...

'De quoi tu te rappelles ? Je me souviens du feu... de la chaleur et de toi que j'ai porté dehors...'

Ces paroles, il ne les avait pourtant pas rêvées. Deux ans plus tôt, à Lawrence, près de leur ancienne maison. Sam s'était même senti un peu coupable de lui faire revivre cette tragédie. Mais là, il n'y avait rien de tout ça. Juste Dean hypnotisé par les flammes et un lui bébé qui hurlait à pleins poumons toute sa détresse. Deux enfants seuls dans une maison en flammes. Où était donc leur père ? Où était John Winchester, ce père que son grand frère avait érigé en héros ? Jamais là quand il le fallait ! Sam soupira. Même dans sa tête, sa réplique sonnait faux. Il savait pertinemment que Dean et lui comptaient plus que tout à ses yeux. Après tout, ne s'était-il pas sacrifié pour son frère l'an passé...? Mais alors... comment expliquer tout ceci ? Où était-il ? Dans la tête de son frère, ça ok, il aurait pu le deviner tout seul. Mais ça, ça ne ressemblait à rien de connu. Alors quoi ? Souvenir altéré ? Rêve ? Illusion ? Semi-réalité ? Que devait-il faire ? Comment devait-il interpréter tout ça ?

Une quinte de toux l'arracha à ses rêveries. La sienne. Les flammes... toute cette fumée le privaient de son précieux oxygène et son corps ne faisait que répondre à cette agression en se rebellant.

"Dean !" (en usant de sa manche pour se protéger des émanations toxiques)

Aucune réaction. Le regard de Sam passa de Dean au bébé et en une fraction de seconde, il prit sa décision. Il enveloppa le Sam-enfant dans une couverture, le prit dans ses bras et attrapa Dean de l'autre. Ils franchirent tous trois le seuil de la porte pour se retrouver... dans un immense couloir, sans aucune trace d'un quelconque incendie.

Le jeune Dean se dégagea violemment de son emprise et lui jeta un regard plein de rancune.

"Pourquoi ?"

Puis il se mit à courir dans la direction opposée.

"Attends !"

Trop tard, il avait déjà disparu au loin, dans un recoin de son esprit et de sa mémoire. Sam tenait toujours dans ses bras le petit d'homme qui avait séché ses larmes et gazouillait gaiement. Il plongea son regard d'adulte dans ses yeux pleins d'innocence.

"Faut croire qu'on est condamnés à rester ensemble tous les deux..." (en lui caressant la joue du doigt)

Bébé-Sam lui fit son plus beau sourire et l'espace de quelques instants ses yeux flashèrent en jaune. Sam resta muet de stupeur alors que son mini double s'estompait progressivement dans le paysage. Il était de nouveau seul. Seul et vulnérable dans un monde hostile et inconnu.

"DEAN !"

Une porte s'ouvrit au loin dans un grincement sinistre et sans prendre le temps de réfléchir, il se mit à courir dans cette direction. Ce qu'il vit le laissa pantois.

*****************************************************************************************************

Bobby ne s'était jamais senti aussi seul en compagnie des Winchester... aussi impuissant dans une affaire... De victime, il était passé à spectateur et c'était un rôle dans lequel il ne se complaisait pas. Trop en retrait. Inutile. Voilà bien les seuls mots qui lui venaient à l'esprit en ce temps de crise. Dean et Sam Winchester étaient allongés sur un lit, plongés dans un monde de cauchemars dont il ne savait encore s'ils en sortiraient vainqueurs.

Il soupira. Ces deux gamins, il les avait toujours considérés comme les siens, et l'aveu de Dean un peu plus tôt témoignait que ce sentiment fonctionnait à double sens. Ces deux gamins qui n'en étaient plus depuis longtemps étaient sa seule famille, son seul semblant de famille et il était censé les protéger. Il avait souvent critiqué John sur la façon de gérer sa famille, sur la manière de s'en occuper, mais maintenant tout était plus clair. Il avait échoué. Lamentablement. Il n'avait pas su les protéger. Non, c'était bien pire. Ils se trouvaient dans cet état à cause de lui, lui qui n'avait pas su voir dans un étudiant surdoué un psychopathe totalement illuminé... lui qui ne pouvait rien faire à part observer... Les cartes étaient entre les mains du psychopathe et d'une démone. La belle affaire ! C'était vraiment rassurant !

Il passa une main lasse sur son visage. A rester là, le cul posé sur cette putain de chaise à ne rien faire, il allait finir par devenir cinglé. Un gémissement le ramena sur terre. Sam ?

"Hé gamin ! Tout doux... Tu ne voudrais tout de même pas que ce cher oncle Bobby meurt d'une crise cardiaque...? Mais tu es brûlant ! Dans quelle merde t'es-tu encore fourré ?"

Il partit dans la salle de bains pour revenir quelques secondes plus tard avec une serviette et une bassine d'eau. Avec les simples moyens du bord, il improvisa une compresse qu'il tamponna sur le front et les tempes du cadet pour tenter de faire baisser la fièvre.

"Faut toujours que t'en fasses qu'à ta tête hein ? Tu pouvais pas suivre les conseils pour une fois ? D'accord, c'est une démone. On ne peut jamais leur faire confiance mais ses remarques avaient un certain bon sens..."

Il gloussa.

"Ouais, je sais, c'est moi qui dis ça... Et je lui ai déjà tiré dessus."

Il marqua une pause.

"Promets-moi juste une chose... Ne fais plus de folies !... Je ne supporterais plus de perdre quelqu'un de cher... J'ai déjà trop donné."

Seuls des gémissements lui répondirent. Dean venait de se joindre à Sam.

"Jaloux ?" (en se tournant vers Dean)

Il se mit à rire nerveusement. A ce rythme-là, son coeur allait lâcher, si ses nerfs ne le faisaient pas avant. Ruby avait raison, on ne s'ennuyait jamais avec ces deux-là. Oh non ! Il partit chercher une autre serviette et se remit à l'ouvrage. D'un seul, il venait de passer à deux malades.

"Que Dieu vous garde... Que Dieu vous garde..." Et que cette saloperie de démone réussisse...


Revenir en haut Aller en bas
Laeti Gouret
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
Modératrice / Fiancée à Grégory/ Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17939
Age : 34
Localisation : Marseille
Humeur : amoureuse :))
Prénom : Laetitia Lucchini Gouret
Dernier épisode vu? : saison 11 épisode 15
Ton frère préféré? : Sam
Merci : 1
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Sam 28 Fév - 12:56

:921530: :921530: :921530:


Revenir en haut Aller en bas
JaredSam
co-Admin
co-Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1826
Age : 41
Humeur : Déprimée et fatiguée
Prénom : Chrys
Dernier épisode vu? : S9E04
Ton frère préféré? : Sam et la Chevrolet Impala 67
Merci : 2
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: TROIS MOTS DE TROP   Sam 28 Fév - 15:32

La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite





Mon Forum Sam et Dean Winchester

Membre des J.A.I et des A.I.D.S
Revenir en haut Aller en bas
http://samdeanwin-forum.actif.net
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Mar 3 Mar - 20:49

bbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrraaaaaaaaaaaaaaaaaaaavvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvooooooooooooooooooo


c'est fantastique!!!!!!


une suite vite je veux savoir!!!!!!! :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530:




Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Ven 6 Mar - 19:52



Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Ven 6 Mar - 19:59

Depuis que Bobby l'avait quitté quelques minutes auparavant, le décor avait radicalement changé. Il n'était plus question de la demeure proprette de son ami. A dire vrai, on en était même loin. Très loin. Certes, c'était toujours une maison. Toujours un couloir. Mais tout était à l'abandon, en ruine, envahi par la végétation, même si elle n'était que peinte sur les murs. Ce nouveau décor le mettait mal à l'aise. Non pas que la nature lui faisait horreur, mais ce décor lui rappelait étrangement sa vie, sa triste vie, sa morne existence. Il était seul, abandonné de tous, livré à lui-même et il ne savait pas quoi penser de tout ça... de ce nouveau monde qui lui fichait la trouille.

Il n'y avait aucun souvenir attaché à ces lieux. Il le savait. Il le sentait. ça l'angoissait d'autant plus. Mais après tout, à quoi pouvait-il s'attendre d'autre ? Bobby avait vécu un cauchemar, même si le décor était quelque peu chaleureux. Lui n'avait pas autant de chance. Sa vie était un cauchemar. Passé... Présent... Futur... Tout était empli de noirceur. Il n'y avait aucune chance pour que ce soit différent ici. Il soupira tristement. A quoi bon lutter ? Sa vie n'était pas plus belle à l'extérieur. Il n'avait plus de famille. Plus d'amis. Son âme était vouée à l'Enfer. Pour quand déjà ? Quelques mois ? Quelques semaines ? Quelques jours ? Il ne se souvenait plus. Il avait perdu la notion du temps. Qu'importe ! Son destin était scellé et il n'y avait plus rien à faire pour changer ça. Rien ni personne n'y pouvait quoi que ce soit. Rien ni personne ne l'attendait dehors. Il soupira de plus belle, s'adossant à un mur. Non, il n'y avait plus personne pour l'attendre. Comme pour réfuter ses dires, il entendit comme un murmure des voix qu'il ne connaissait que trop bien. Il releva la tête.

"Bobby ? Sam ? Vous êtes là ? Hé ho !... Y a quelq... ?"

Il n'eut pas le temps d'en dire davantage. De tous les endroits mis à sa disposition dans cet immense couloir, il avait fallu qu'il pose son dos sur cette putain de porte dérobée. Il se sentit partir en arrière et manqua de s'étaler. En se retournant, Dean aperçut un homme assis à une table s'amusant à allumer et éteindre la lumière.

"Hé mec ! J'voudrais pas déranger ton... mais t'aurais pas vu passer...?"

L'homme se retourna brusquement et Dean fit face à... lui-même !

"Salut Dean !"

Le principal intéressé se figea quelques secondes et se reprit bien vite.

"Wow ! T'es vraiment un sacré numéro !..."

"Il faut qu'on parle !" (avec sérieux)

"ça y est ! J'y suis ! Je suis mon propre cauchemar. J'ai tout bon ?"

"Moque-toi tant que tu veux, crétin, mais tu ne peux pas me mentir. Je connais la vérité. Combien tu te sens vide à l'intérieur. Combien tu te sens inutile. Je sais comment tu te regardes dans le miroir... et que tu détestes ce que tu vois."

Dean le fixa un instant.

"Désolé mon pote mais ça ne marchera pas. Tu n'es pas réel !"

"Bien sûr que si. Je suis toi."

"Je ne pense pas, non. Parce que tu vois, ça c'est ma petite sieste. Tout ce que j'ai à faire c'est claquer des doigts et tu disparaîtras. Bye bye !"

Pour étayer ses dires, Dean fit claquer ses doigts. Malheureusement pour lui, cela n'eut pas l'effet escompté. Il réessaya encore plusieurs fois. Rien. Il était toujours là et, pire que tout, son double aussi. Ce dernier releva la tête et plongea son regard dans celui de Dean qui se sentit d'un coup bien mal à l'aise.

"Je ne vais nulle part... et toi non plus !"

La porte se referma brusquement et verrouilla juste derrière Dean.

"Comme je le disais..."

Le double Dean se releva, l'arme à la main, menaçant l'original.

"Il faut qu'on parle !"

*************************************************************************************************************

Sam restait là à fixer un point dans le vide de cette pièce. Encore un autre lieu. Encore une autre époque. Encore un souvenir dont il ne se souvenait pas. Enfin, pas tout à fait. Il devait encore remercier son frère pour ça d'ailleurs.

Il devait avoir six ans, pas plus, et il dormait paisiblement dans un lit qui aurait pu accueillir bien plus de monde. Bien emmitoufflé dans les draps grisâtres que le gérant du motel avait bien voulu leur fournir - c'est que les nuits étaient fraîches en cette saison - Sam ne s'aperçut pas du danger. Une forme noire encapuchonnée, dont les extrémités griffues n'avaient rien à envier aux plus terribles créatures des films d'horreur, s'approcha de lui et tourna sa petite tête vers elle. Un fluide bleuâtre s'échappa de ses lèvres vers celle de cette chose. Sam se vit pâlir... pâlir... pâlir...

Puis soudain, il entendit un léger cliquetis. Dean venait de récupérer l'arme qu'il avait posé contre le mur un peu plus tôt dans la soirée. La main tremblante, il la pointa vers la chose qui menaçait son petit frère. Son regard croisa le sien et il se figea, transi de peur et de froid. De quoi il avait l'air, hein ? Il avait dix ans ouais et alors ? C'était son job de surveiller son frère, de le protéger... Le résultat était là. Il avait foiré. Il avait foiré et il s'en fallait de peu pour qu'il pisse dans son froc tellement cette créature lui foutait les jetons. Alors il attendait là que le destin fasse son oeuvre et que la Mort vienne l'emporter à son tour... Il y eut une déflagration et la chose s'enfuit dans la nuit.

"Sammy... Sammy ! Sammy ! Est-ce que ça va ?"

"Papa...? Qu'est-ce qu'il y a ?" (encore ensommeillé)

"Tu vas bien ?" (en le prenant dans ses bras)

Dean entra dans la pièce, le pas hésitant.

"Que s'est-il passé ?"

"Je... Je... Je suis sorti..."

"Tu quoi ?" (horrifié)

"J-juste une seconde. Je suis désolé." (baissant les yeux)

"Je t'avais dit de ne pas quitter cette pièce. Je t'avais demandé de le surveiller !" (plein de reproche)

John serra son cadet de plus belle, les larmes aux yeux, sous le regard attristé de Dean. C'est à peine si son père remarqua qu'il s'était retiré. Il lui avait confié une mission et il n'avait même pas été fichu de la mener à bien. Il n'était pas digne d'être un Winchester. Dieu seul savait ce que son père allait bien pouvoir faire de lui.

Le regard de Sam passa de son petit double à son frère, qui continuait de s'éloigner, et sans hésiter il suivit Dean. Ce garçon n'avait plus rien du joyeux luron qu'il avait pu connaître, toujours ouvert, toujours souriant, toujours blagueur. Non, ce Dean-là semblait porter le poids du monde sur ses épaules. Quelque chose en plus aussi. La culpabilité. Le remords. Le désespoir. Des sentiments bien trop lourds à porter pour un gamin de dix ans à peine. Si Sam en avait conscience, John aurait dû le savoir aussi, mais peut-être se faisait-il une image par trop idyllique de son aîné. A moins qu'il n'y prête aucune attention. Sam secoua la tête pour effacer ces idées saugrenues de son esprit. Leur père n'aurait jamais fait ça. Pas vrai ? Une petite voix le rappela à la "réalité".

"Il a raison. Jamais je n'aurais dû quitter mon poste. Papa m'avait donné un ordre et j'ai désobéi. Et maintenant, regarde où j'en suis. C'est à peine s'il me regarde ou m'adresse la parole... Je l'ai déçu. Il n'a plus confiance. Je le comprends. Je ne lui en veux pas... Toi aussi tu dois comprendre... Sammy..." (en soupirant)

Rien qu'au ton de sa voix, Sam s'imaginait déjà le pire. Il ne se souvenait pas d'avoir vu un jour son grand frère dans un tel état de détresse. Même à la mort de leur père, il était resté stoïque. A l'heure actuelle, il ne savait ce qui était le pire. Garder tout pour soi ou exprimer ses sentiments au grand jour ? Il sentait simplement que l'un comme l'autre présentaient des dangers. Dieu seul savait combien il aurait aimé avoir tort pour une fois.

Tout se passa très vite. Il y eut comme un flash et avant que Sam ne puisse réagir, Dean venait de se planter une lame dans le ventre.

"Pardonne-moi Sammy... C'est sans doute mieux comme ça."

"Dean !" (en se précipitant vers lui les larmes aux yeux)

"On... on s'connaît ?"

"Pourquoi t'as fait ça ? Comment crois-tu que je vais vivre, moi, sans toi ? Tu n'peux pas m'abandonner !"

"Laissez-moi mourir en paix ! C'est déjà assez affligeant comme ça. Pas besoin d'en rajouter !" (en soupirant)

"Qu'est-ce que je vais devenir sans mon grand frère, hein ?"

"Hé mec, j'voudrais pas te vexer, mais tu dois bien avoir le double de mon âge. Je dirais même plus."

Sam se mit à rire nerveusement. Son frère ne le reconnaissait pas et il saignait abondamment. Que pouvait-il arriver de pire ? Dean se mit à tousser et du sang commença à s'échapper de ses lèvres.

"Non. Non. Non. Non. Non. Pas ça ! Reste avec moi !"

"P-p-pourquoi faire ?"

"La famille. Ton père. Ton frère. Ils ont besoin de toi..." (au bord des larmes)

"C-C'est faux. Je sssuis un mauvais fils... un m-mauvais soldat... L'ai l-lu dans ssses yeux. S'en s-sortiront bien mieux sans moi..."

Quinte de toux.

"Et comment crois-tu qu'ils vont le prendre si tu meurs ?"

"S-Soulagés..."

Il commença à fermer les yeux.

"Reste avec moi ! Tu n'penses pas ce que tu dis ! Tu ne peux pas le penser ! Pas à ton âge. Personne ne souhaite mourir à ton âge. Surtout pour des broutilles."

"Il a f-failli m-mourir par... par ma faute..."

"Failli !!! Tu n'as pas le droit de baisser les bras après un échec !"

"T-tu p-peux pas comprendre..."

"T'as raison ouais... Reste avec moi !"

"Honneur..."

"Tu me parles d'honneur ? Où se trouve l'honneur quand tu attentes à ta propre vie ?"

Il y avait décidément des jours où Sam maudissait son père et ses stupides règles qui avaient fait de son frère un enfant suicidaire.

"Que se passerait-il si la chose revenait, hein ? Et si elle s'attaquait de nouveau à ta famille alors que tu n'es plus là pour la protéger ? Comment te sentirais-tu, dis-moi ?"

Sam soupira en silence. Il n'en revenait toujours pas d'avoir dit ça à son frère, mais au moins ça valait le coup. Il le savait. L'idée avait suivi son cours dans son esprit et ce gamin luttait pour une survie que Sam savait pourtant incertaine. Sam enleva délicatement l'objet perturbateur et plaqua sa main sur la blessure pour tenter de stopper l'hémorrhagie, mais il n'y avait rien à faire. Dean ne s'était pas loupé. Il avait besoin de soins médicaux d'urgence mais avant tout il avait besoin d'aide. Quel meilleur choix que sa famille ?

"Hé ! J'aurais besoin d'aide ici !"

Une voix bourrue lui répondit.

"Pour quoi faire ?"

"Vous êtes aveugle ou quoi ?! Votre fils est en train de perdre tout son sang..."

"Mais de quoi vous parlez ? Mon fils va très bien. Regardez par vous-même !"

Derrière John, une silhouette nettement plus petite se détacha et Sam se vit. Il se mit à sa hauteur.

"Où est ton frère ?"

"Mais je n'ai jamais eu de frère, monsieur !"

"C'est un cauchemar !"

Sam se mit à rire nerveusement. Bien sûr que c'était un cauchemar. C'était même le but de la manoeuvre. Briser son frère. Enfin, achever de le briser.

"Et alors c'est tout ? Vous allez le laisser mourir comme ça ?"

"Pourquoi on ferait ça ? C'est son choix et ç'aurait dû être le vôtre aussi... Celui qui désire mourir ne mérite pas d'être sauvé."

"J'vous demande pardon ?"

"Mêlez-vous de vos affaires !"

Sam releva la tête, tout en pressant sur la blessure. Il sentait son frère faiblir. Il le sentait mourir et ce n'était pas acceptable.

"Non !"

"J-J'te l'avvvvais bien dddis, mec... T'as fffait tttout c'que t'as p-pu. J'apprécie l'effffffort. V-vraiment."

"Non !"

"C'est t-ton mot du j-jour ?"

Sam lui sourit tristement. C'était bien son frère. Il allait mourir et il trouvait encore moyen de faire de l'humour.

"Promets-moi de ne pas abandonner !..."

"T-trop tard p-pour ça..."

Dean leva les yeux une dernière fois vers son petit frère.

"T'aime S-Sammy..."

Et il rendit son dernier soupir.

"Moi aussi Dean... moi aussi... Non. Non ! NON !!! Dean ! Me laisse pas ! Et vous là, comment vous avez pu laisser faire ça ?"

John et Sam le fixèrent rictus aux lèvres et leurs yeux flashèrent en jaune. Putain, c'est une manie par ici !...

"Regardez-moi ce petit parasite... Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire de toi...?" (en souriant)

Sam recula instinctivement jusqu'à ce que son dos rencontre le mur. Il était en mauvaise posture. Seul face à deux "démons", quelle chance avait-il ? Il se posait lui-même cette question quand une grande lumière aveuglante l'enveloppa.


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Ven 6 Mar - 20:02

Quand il rouvrit les yeux, il se trouvait dans le couloir avec des portes à perte de vue. Il allait se diriger vers la première venue, mais quelque chose le retint. Ou plutôt quelqu'un. Une petite main tirait sur la manche de sa veste pour attirer son attention.

"Dean...?"

C'était bien la première fois que son frère faisait le premier pas dans ce monde et Sam ne savait pas encore s'il devait s'en inquiéter.

"Hé M'sieur ! Vous ne devriez pas rester là ! C'est dangereux..."

Sam resta interdit. Son 'frère' ne le voyait toujours pas en tant que tel. Juste comme un individu lambda. Il n'arrivait pas à s'y faire et ça lui serrait le coeur.

"Dean ?"

"Evidemment que c'est moi ! Qu'est-ce que vous croyez ? Faudrait vraiment être bigleux pour ne pas s'en apercevoir. Dites, vous êtes sûr de ne pas avoir besoin de lunettes...? A votre âge..." (petit sourire en coin)

Sam fronça les sourcils. Son âge...? Qu'est-ce qu'il avait son âge ? Aux dernières nouvelles, il était tout de même plus jeune que son frère. A part aujourd'hui peut-être.

"Regardez autour de vous, c'est évident !"

Sam plissa les yeux d'un air sceptique mais releva tout de même la tête. Et c'est là qu'il la vit. L'enseigne. Elle était partout. Des tubes néons flashant en capitales bleutées à qui voulait bien le lire 'Monde de Dean'. L'espace d'un instant, Sam crut rêver, mais il avait beau fermer et rouvrir ses yeux, il devait se rendre à l'évidence. Tout ceci était bel et bien "réel". Enfin, en un sens.

"Dean..."

"Vous savez que vous vous répétez là..."

"Où on est ?"

Le garçon allait ouvrir la bouche pour parler mais Sam ne lui en laissa pas le temps.

"Epargne-moi le 'c'est chez moi !...'"

Dean afficha une moue boudeuse.

"Mais c'est vrai en plus..."

"Dean !" (perdant patience)

"Quoi ?"

"Je cherche quelqu'un..."

"Facile... Demande-moi !"

"Je cherche Dean..."

"Ne cherche plus alors ! Tu m'as trouvé !..."

"Ben disons que tu devrais être plus vieux... Tu sais où trouver cette personne ?"

Après quelques secondes de réflexion, le jeune garçon hocha la tête.

"Alors ?"

Dean s'approcha de lui et lui fit signe de se baisser, ce qu'il fit sans hésiter.

"C'est un secret..." (lui chuchotant à l'oreille)

"Mais il est en danger !" (en mode regard qui tue)

"Pas autant que vous... Il rôde..."

"Qui ça ?"

"Le méchant monsieur... Il essaie de nous faire du mal..." (effrayé)

"Où est-il ?"

"Non. Non. Il ne faut pas. Il va vous tuer et plus jamais vous ne reverrez votre ami..."

"Mon frère..."

"Ou votre frère... ça ne vaut pas la peine de mourir..."

"Mais c'est mon frère !!! Il a besoin de moi !"

"Et s'il ne veut pas être retrouvé, hein ?"

"Il est en danger. Je dois le retrouver. Quelqu'un s'amuse avec ses rêves... le manipule... Il pourrait en mourir... Tu comprends ?"

"Je le comprends... mais il n'est pas en mon pouvoir de t'aider. Je ne peux interférer avec cet esprit. Garde bien à l'esprit ton objectif et ne te disperse pas !... Tu n'as aucune idée de ce qui se cache dans l'ombre, Samuel..."

"Une minute, comment connais-tu mon nom ?"

Seule une voix lui répondit ; l'enveloppe corporelle avait disparu.

"Je sais tout..." Myrddin...?

"Il en a de bonnes, lui ! Ne te disperse pas... Comment il veut faire ? Y'a des portes partout. Qui sait ce que je pourrais trouver en en ouvrant une au hasard... Tiens, celle-là par exemple..."

Il joignit le geste à la parole et tourna la poignée. Il poussa délicatement la porte, presque avec appréhension. On ne pouvait lui en vouloir après ses derniers déboires.

"Dean...?"

"Mmmh ?"

"Il y a cette fille au lycée... Tu sais, Maggie... Je l'ai invitée... Elle a accepté et... et..."

"Et t'as tout de suite pensé à ton grand frère et à sa grande expérience en matière de filles..."

"Pas vraiment..."

Dean afficha une moue vexée mais laissa tout de même une chance à son frère de se rattraper.

"C'est juste... j'ai jamais embrassé une fille et..."

"Et tu t'es dit que t'allais passer pour un con. Bonne pioche !"

"Alors tu vas m'aider ?" (yeux pleins d'espoir)

"ça dépend de ce que tu as à m'offrir..."

Sam se renfrogna. Qu'est-ce que son frère avait bien pu encore inventer ?"

"Une place aux premières loges pour voir les progrès de mon élève ?"

"Dean, j'ai 15 ans ! J'ai pas besoin d'être chaperonné par mon grand frère !"

"C'est toi qui vois... C'est pas cher payé pour ce que tu me demandes..."

"Ok, mais tu dois me promettre que ça restera entre nous..."

"Bonjour la confiance !..."

"Je te connais, Dean..."

"Ok. C'est bon. ça va. Ok pour moi. Quand est-ce qu'on commence ?"

"Commencer quoi ?" (soudain effrayé)

"Mais ton apprentissage voyons ! On était bien d'accord là-dessus, non ?"

Sam plissa sa ride du front mais finit par acquiescer.

"Bien, on va pouvoir avancer..." (sérieux)

Sam leva les yeux au ciel, laissant le soin à son frère de le prendre par surprise. Sans crier gare, Dean s'était rapproché du visage de son petit frère. Ce dernier, bien que très peu rassuré, n'osait bouger. Il n'essaya même pas de se soustraire à ses lèvres quand elles touchèrent les siennes. Il était comme hypnotisé par Dean et son charme. Il comprenait mieux pourquoi les filles tombaient comme des mouches autour de lui. Ensuite, tout se passa très vite. De fil en aiguille, ils étaient allés trop loin. Sam se détourna le premier, l'air dégoûté et sacrément choqué.

"Mais t'es dégueulasse ! T'as mis la langue !"

"Parce que ça te gênait peut-être au départ ? Et puis, tu voulais savoir... Et bien voilà. C'est fait ! Satisfait ? J'ai hâte de voir le résultat !..." (tout sourire)

Sam referma brusquement la porte. Il se souvenait de cet épisode peu glorieux de son existence qu'il avait remisé au fond de sa mémoire tout au long de ces années. Le pire étant peut-être que la fameuse Maggie n'était jamais venue au rendez-vous, préférant la compagnie d'un joueur du lycée à celle d'un intello sans envergure. Enfin, le pire... Il n'en avait jamais reparlé à Dean. Peut-être par honte. Peut-être aussi à cause du traumatisme émotionnel. Il se cherchait des excuses en fait.

"Oh ! T'as honte ?! Tu ne paraissais pourtant pas si prude... C'est si dérangeant que ça, la vérité, hein Sammy ?"

"C'est Sam !"

Pendant ce temps, quelque part sur le campus.

"Allez ! Debout là-dedans ! J'ai pas toute la nuit, moi !" (en le secouant)

Le jeune homme ouvrit les yeux et recula instantanément sous l'effet de surprise.

"Oh ! Zut ! Je t'ai réveillé ! Quel dommage ! Bonjour mon mignon !... Jeremy, c'est ça ?"

"Co-comment vous êtes entrée ?"

"Un bon magicien ne dévoile jamais ses secrets..."

"Et qui êtes-vous d'abord ?"

"Crois-moi, c'est le dernier de tes soucis..."

Il essaya d'atteindre quelque chose sur la table de nuit, mais il suspendit son geste.

"Ttttttt... Je ne ferais pas ça à ta place. Je peux être très persuasive, tu sais..."

"Qu'est-ce que vous m'voulez à la fin ?"

"Cherche bien ! Voilàààà, c'est ça... Tu as été un bien mauvais garçon... Maman va devoir te punir..."

Elle se mit à sourire et ses yeux flashèrent en noir.


Revenir en haut Aller en bas
JaredSam
co-Admin
co-Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1826
Age : 41
Humeur : Déprimée et fatiguée
Prénom : Chrys
Dernier épisode vu? : S9E04
Ton frère préféré? : Sam et la Chevrolet Impala 67
Merci : 2
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: TROIS MOTS DE TROP   Sam 7 Mar - 18:29

Ta fic est toujours aussi :479537: :921530:

La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite



Mon Forum Sam et Dean Winchester

Membre des J.A.I et des A.I.D.S
Revenir en haut Aller en bas
http://samdeanwin-forum.actif.net
babou76/17/12
Beta des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1651
Age : 26
Localisation : près de rouen
Humeur : tristounette
Prénom : hélène
Dernier épisode vu? : épisode 10 de la saison 5
Ton frère préféré? : sam
Merci : 0
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Sam 7 Mar - 23:31

bravo je suis d'accord avec jaredsam toujours aussi génial cette fic' :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530: :921530:




Membre active des J.A.I ( Jaredgirls Anonyme Incurable )
mais aussi membre des AIDS ( Accros Irrécupérables De Supernatural )!!!!


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Sam 21 Mar - 13:27



"Oh ! T'as honte ? ! Tu ne paraissais pourtant pas si prude... C'est si dérangeant que ça, la vérité, hein Sammy ?"

"C'est Sam !"

Il avait dit ça machinalement. A force, la réponse devenait automatique. Il n'avait pas vraiment écouté cette voix. Il n'avait pas fait attention à son propriétaire, mais maintenant... Peut-être était-ce le sarcasme. Peut-être était-ce ce mépris à peine dissimulé. Peut-être même avait-il senti toute cette jouissance sagement dosée qui affleurait à la surface. Toujours est-il que cette voix lui était familière... Trop familière. Mais non, tout ça était impossible !...

"Surpris hein ? Je suis plein de ressources ; tu devrais pourtant le savoir..."

"Tu es mort"

"Sammy... Sammy... Sammy... Il faut toujours que tu t'arrêtes aux apparences... Dean, je peux comprendre mais toi ? T'as plus de cervelle que lui. Mais j'oubliais, c'est justement la sienne qui nous sert d'hôte..."

"La ferme !"

"Oh ! Je t'ai blessé ? Tu veux que je te dise...? C'est plutôt jouissif..."

"C'est impossible !"

"Mais si, j't'assure, ça m'fait vraiment plaisir !..."

"J'ne parlais pas d’ça..."

"Oh, c'est vrai ? C'est ma présence qui te dérange ? Il en a toujours été ainsi, j'te signale..." (tout sourire)

"Ah ah ah ! TU.ES.MORT !"

"Tu sais que tu commences sérieusement à m'énerver avec ça ? Qu'est-ce que t'y connais à la mort ? Vampirique, j'entends. La mort humaine, t'as déjà donné, même si je doute que tu t'en souviennes..."

"Tu n'es pas Gordon !"

"Je croyais qu'on s'était mis d'accord là-dessus..."

"Le véritable Gordon m'aurait déjà sauté à la gorge"

"C'est pas faux. Mais tu vois, les gens changent..."

"Qui es-tu ? Jeremy ?"

"Ce garçon qui voyage dans les rêves ?"

"Ne joue pas à l'idiot avec moi !"

"Des menaces ? Ouh ! J'ai peur ! Pour ta gouverne, je ne suis pas Jeremy. Soit dit en passant, ce gamin est doué..."

Sam leva les yeux au ciel. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre !...

"Ce gamin comme tu dis est un psychopathe !"

"Il a du style..."

"Il a tué toutes ces personnes !"

"En d'autres temps et en d'autres lieux, on aurait même pu devenir amis..."

"Il a beau être humain, il n'est rien moins qu'un monstre..."

"Le choix des mots est intéressant, surtout venant de toi."

"Trop drôle ! Je n'ai tué personne !..."

"Mauvaise réponse. Et Steve Wandel ? Et toutes ces filles...? Tu ne les as pas tuées peut-être ? Tu as vraiment la mémoire courte"

Sam fit des yeux tout ronds. Comment pouvait-il...?

"ça t'en bouche un coin, hein ? C'est fou ce qu'on apprend en devenant esprit et en torturant un peu..." (sourire carnassier)

"Laisse-moi deviner, ça ne fait pas de toi un monstre..."

"Monstre ? Non. Je me vois plutôt comme un opportuniste..."

"Un opportuniste ? Rien que ça ? Pour quelqu'un qui emprunte l'apparence d'un autre, le terme est curieusement choisi"

"Je vois bien à t'écouter que tu n'me fais pas confiance..."

"Attends, c'est toi qui me parles de confiance ?!? Je ne suis pas aussi naïf. Entre celui qui veut me tuer et celui qui cherche à tuer mon frère, je ne m'embarrasse pas de confiance..."

"Ouh, ça me blesse !" (d'un air faussement affligé)

"Tu m'en diras tant !"

"Si tu n'cessais pas de m'interrompre, tu saurais déjà la vérité..."

"Quelle vérité ? Celle qui te convient ?"

"Tout ce que tu vois autour de nous est l'oeuvre de Jeremy."

"Sans blague..."

"Avec une légère participation de ton cher frangin, ça va sans dire..."

Sam allait réagir mais il n'en eut pas l'occasion.

"Dommage qu'il n'ait pas conscience de toute l'étendue des possibilités... Le pauvre ! Il ne sait pas où il a mis les pieds. Il a ouvert des portes sans le savoir. L'esprit que je suis devenu a juste profité de l'invitation... et me voilà !"

A ces mots, Sam pâlit instantanément.

"Je vois que tu commences à comprendre..." (sourire aux canines blanches)

Sam ne réagissait pas. Il ne pouvait plus. Trop de choses à encaisser en une seule fois. Petit a : Gordon était toujours là, pas vivant, pas vraiment mort non plus. Petit b : Gordon se tenait debout là devant lui et jubilait, comme toujours. Petit c : Gordon se trouvait avec lui dans la tête de son frère. Et dire qu'il pensait déjà avoir touché le fond ! C'était un vrai cauchemar ! Certes, ce n'était pas un scoop, c'est juste que ce n'aurait pas dû être le sien. A croire qu'il partageait bien plus avec Dean qu'il ne voulait l'admettre.

"C'est joli par ici, tu n'trouves pas ? Le souci du décor et du détail... Ce léger côté sinistre... Cette atmosphère pesante... Toutes ces portes qui mènent vers ailleurs... C'est un peu comme la vidéo à la demande... comme aller au ciné mais sans avoir à en payer la place... C'est la découverte de tous les instants ! Je dois dire que je n'ai pas été déçu. Tout ce désespoir. Toute cette amertume. Toute cette détresse. Il n'y a décidément rien de mieux pour vous mettre de bonne humeur le matin..."

"Le méchant monsieur..." (pensif)

"Plutôt puéril comme réaction."

"Pourquoi t'es là ?"

"Parce qu'on passe des films gratos. Et des bons en plus."

Sam le foudroya du regard.

"Si on n'peut même plus s'amuser maintenant !..."

"Mais..."

"Tu pensais être la cible ? Que veux-tu ? C'est la vie... Il faut la prendre comme elle vient. Tiens, en parlant de ça, j'ai une petite faim. Tu ne saurais pas où...?"

"Tu es écoeurant !"

"Merci. Merci. ça me touche beaucoup..." (en portant une main à son coeur dans un geste dramatique)

"Opportuniste, c'est ça ?"

"Ouuuuuuiiiii ! Comment t'as deviné ?"

"Et bien..."

Il suspendit sa phrase. Gordon se foutait de sa gueule.

"Tu t'es dit : 'je peux pas avoir ce frère alors je vais m'attaquer à l'autre. Sam viendra à la rescousse'"

"Comme si ça avait fonctionné la dernière fois !!!" 'TU N'ES PLUS MON FRERE !'

Gordon l'observait en souriant. Il savourait chaque instant. Ce n'était pas tous les jours qu'il pouvait déstabiliser le grand Sam Winchester.

"Je n'ai pas eu besoin de toutes ces sottises pour reprendre contact avec Dean mais j'avoue... L'occasion était trop belle. J'avais envie de visiter. Dommage qu'il n'y ait pas de visite guidée de prévue, j'aurais bien aimé connaître quelques anecdotes croustillantes. Qu'importe ! Je trouverai bien moyen de me renseigner.. Il y a ces portes... et j'ai tout mon temps !"

"Mais lui va mourir !"

"Mais c'est justement ça qu'est drôle ! Il souffre. Tu souffres. Vous souffrez. Je savoure cet instant. Et si je peux faire d'une pierre deux coups, ma foi..."

"Tu n'en sais rien !"

"Allons Sammy..."

"C'est SAM !"

"Regarde autour de toi. T'as l'impression qu'il est heureux ? Non... Non... Et tu sais pas le plus beau ? Tout ça c'est de ta faute. ça l'a toujours été... Réjouis-toi, justice va être faite"

"Mais qu'est-ce que tu racontes ?"

"Tu sais que si ton esprit reste dans un esprit mort, tu meurs aussi...?"

"Je suppose que t'en meurs d'envie !... Oh pardon ! Tu es déjà mort..."

"Tu joues les malins, mais tu le feras moins quand ton frère passera l'arme à gauche... Pour de bon cette fois. Et je veux bien l'y aider..."

"Ne t'approche pas de Dean !"

"Trop tard pour ça Sammy !"

"C'EST SAM ! Seul Dean a le droit de m'appeler comme ça !"

"Comme c'est touchant ! De l'amour fraternel ! Venant de toi, c'est plutôt étrange..."

"La ferme !"

"Ecoute-moi bien. J'arrive toujours à mes fins et c'est pas un monstre insignifiant qui se prend pour le futur maître du monde qui m'arrêtera. Je trouverai Dean et vous mourrez tous les deux. Dans quel ordre ? Je l'ignore encore. Mais je me ferai un plaisir de vous regarder souffrir. Je n'aurais pas à me sentir coupable puisque je ne serai que spectateur..."

"Comme si t'avais déjà eu des remords !..."

"En parlant de ça..."

Il ouvrit une porte et poussa violemment Sam à l'intérieur.


Revenir en haut Aller en bas
kalid
Modératrice des fics
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1265
Age : 34
Prénom : Alice
Dernier épisode vu? : 904
Ton frère préféré? : Dean
Merci : 0
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   Sam 21 Mar - 13:28

"Si tu franchis le seuil de cette porte, ce ne sera pas la peine de revenir !"

Le sang de Sam se glaça dans ses veines et à regarder la scène qui se déroulait devant lui, il en était de même pour son frère. De tous les souvenirs possibles, pourquoi avait-il fallu que ça tombe sur celui-là ? Pourquoi ? Depuis le départ, c'était le seul qu'il pouvait prétendre se rappeler, alors qu'il aurait préféré l'oublier. De son point de vue, c'était une blessure qui n'avait toujours pas cicatrisé. Ces mots étaient restés gravés dans sa tête à jamais. Il se souvenait de la colère, de sa réaction et des regrets... mais il savait au plus profond de lui que Dean avait ressenti ça au centuple, qu'il avait pris son départ comme un coup de poignard en plein coeur. Il ne pensait tout simplement pas qu'un jour il assisterait à ça, avec un regard aussi extérieur. Tout bien considéré, il avait l'impression de le vivre pour la première fois. Il avait si peu prêté attention à son grand frère ce jour-là...

"ça te rappelle quelque chose pas vrai ?" (lui chuchotant à l'oreille tout en se passant la langue sur les lèvres)

Sam ne releva pas ; il était bien trop absorbé par ses pensées et ses souvenirs. C'est à peine s'il sursauta quand le paysage changea autour de lui.

"Tu as bien compris Dean...?"

"Loup-garou. Balle en argent. Bye-bye l'affreux !"

"Ne prends pas ça à la légère. Cette créature est dangereuse et nous n'avons que très peu de temps pour agir. Cette forêt, c'est son territoire. ça ne m'enchante pas plus que ça, mais il va falloir qu'on se sépare..."

"Je suis grand maintenant ! Je peux encore me débrouiller et chasser un malheureux loup-garou !"

"Tu n'as plus personne pour te couvrir..."

"Ne t'avise surtout pas de mêler Sammy à tout ça ! Ce n'est pas moi qui l'ai fait fuir. Ce n'est pas moi qui l'ai banni de notre famille et de notre vie. Alors si tu veux un coupable, prends-t-en à toi ! Tout est de ta faute !"

Il n'eut pas le temps d'en dire davantage. Il reçut un coup de poing monumental qui lui fendit la lèvre et lui fit perdre l'équilibre. John resta figé un instant. Il venait de frapper son fils alors qu'il avait raison sur toute la ligne. S'il n'avait pas poussé Sam dans ses retranchements, il ne serait pas parti. Du moins, pas aussi violemment. Il déglutit.

Il voulut aider Dean à se relever, mais ce dernier le repoussa.

"Ne me touche pas !"

Il avait déjà perdu un fils, allait-il en perdre un deuxième ? John prit sur lui et soupira d'un air contrarié.

"On se retrouve ici dans deux heures !"

Signe de tête affirmatif.

"Fais attention à toi !"

Autre signe de tête.

"John est vraiment un père modèle..."

"Il a toujours fait ce qu'il fallait pour nous protéger..."

"Frapper son propre fils..."

"Il avait peur pour nous..."

"Surprenant venant de toi..."

"J'ai mis du temps à comprendre..."

"Que crois-tu que Dean a pensé de tout cela ? Comment s'est-il senti ? Qu'a-t-il fait ?"

"Dean...?"

Le paysage autour d'eux avait de nouveau changé. La nuit était déjà bien avancée et Dean n'avait toujours pas croisé le moindre petit museau. Décidément, c'était pas sa journée. Sam n'était plus là. Il venait de s'engueuler avec son père et il n'avait même pas moyen de se défouler. Il soupira et relâcha sa garde quelques instants. C'est le moment que le loup-garou choisit pour attaquer. Tapi derrière les fourrés, il retroussa ses babines en bavant et fixa sa proie en grognant avant de lui sauter dessus toutes griffes dehors. Dean le vit et l'entendit trop tard. Trop tard pour l'éviter. Il laissa échapper un hurlement de douleur quand les griffes lui transpercèrent la chair. Sa main tâta le sol à la recherche de son arme, les yeux vissés sur ceux de la créature pour ne pas l'alerter. Il sentit du bout des doigts le métal de son arme. Il resserra son étreinte autour de la crosse et arma. L'instant d'après, on entendit une déflagration. Les oiseaux s'envolèrent et la bête s'écroula sur lui.

"Où je-je... suis ?"

Question à laquelle Dean ne put répondre que par un 'Sssshhhh !' apaisant. De toute manière, il n'avait ni le courage d'en faire plus. Affaibli par la perte de sang plus que massive, il se sentait partir... il se sentait mourir... et ça lui faisait peur. Il n'avait pas peur pour lui. Non... Enfin, pas totalement. Il avait peur de mourir seul, c'est vrai, mais plus que tout, il avait peur de voir ce que deviendraient ses proches, sa famille, sans lui. Il déglutit. Il devait faire quelque chose. Prévenir... parler... Se tenir éveillé tout simplement.

Avec des gestes d'une infinie lenteur, il porta sa main à la poche de sa veste pour en sortir son portable.. Après des efforts surhumains, il pianota machinalement et porta le téléphone à son oreille.

"Vous êtes bien sur le portable de Sam. Je ne suis pas là pour le moment mais laissez-moi un message et je vous rappelerai certainement..."

Il raccrocha alors que les larmes commençaient à rouler sur ses joues. Il était vraiment seul maintenant. A quoi bon ? Il ferma doucement ses paupières.

"Tu es vraiment un frère merveilleux !..."

"Dean ! DEEEEAAAANNNN ! Réponds-moi ! Ouvre les yeux ! Pourquoi tu ne bouges pas ? Pourquoi tu ne réagis pas, hein ?"

"Et ça se dit intelligent !... Regarde plutôt..." (en levant les yeux au ciel)

"Mon Dieu, Dean !" (en se laissant tomber à genoux à ses côtés)

Il posa deux doigts sur la jugulaire et laissa échapper un soupir de soulagement. Son garçon était un battant.

"Dean. Dean, ouvre les yeux pour moi, tu veux bien...?!"

"SSSSSaaa..."

John se figea un instant, mais il se reprit bien vite. Il n'avait pas de temps à perdre. Son fils était dans un état critique et il avait besoin de lui. Il ne ferait pas deux fois la même erreur. Il ne perdrait pas ses deux fils.

"Désolé mon garçon..."

"DEEEEEAAAAANNNNNN ! Pourquoi tu me réponds pas ?"

"Observe mieux !"

Le lieu avait encore changé. Ils se trouvaient désormais dans une des chambres d'une maison que Sam reconnaissait que trop bien.

"John, tu ne crois pas que Sam a le droit de savoir...?"

"Non, Jim, je regrette !"

"Je sais que vous avez eu des différends mais..."

"ça n'a rien à voir avec moi ! J'ai récupéré son portable. Dean... Dean l'a appelé... et il ne l'a toujours pas recontacté. Il se fiche pas mal de ce qui peut nous arriver, à Dean et à moi. Je ne vois pas pourquoi ça serait différent de notre côté ! Ah, monsieur veut se couper de notre monde et de notre famille !... Parfait ! Il ne saura rien."

"NON ! C'est faux ! Dites-lui père Jim ! Je n'ai jamais..."

"Mais c'est son frère..."

"Fin de la discussion."

"Papa, arrête ! Ecoute-moi ! Pourquoi tu me regardes pas ? Pourquoi vous me regardez pas ?"

"Ils ne t'entendent pas..."

"Pourquoi ?"

"C'est ton mot du jour ?"

"Mais les autres fois..."

"Et ça se dit intelligent en plus ! Ose me dire que tu ne te rappelles pas !"

"De quoi tu parles ?"

"Ce fameux appel..."

Le visage de Sam perdit soudainement toutes ses couleurs.

"Je... Je... Je n'ai pas répondu. J'ai vu son nom s'afficher à l'écran, mais j'étais encore trop en colère pour décrocher. J'ai juste laissé sonner..." (le regard dans le vide)

"T'es vraiment un modèle !..."

"Oh, la ferme ! Mais ça n'explique toujours pas pourquoi ils ne peuvent ni m'entendre ni me parler..."

"Essaie encore !" (sourire aux lèvres)

Sam était sur le point de l'étrangler quand il eut comme une révélation.

"Tout ça... Cette chasse, le coup de poing, l'attaque, le coup de téléphone... ça s'est réellement passé, n'est-ce pas ? Je ne peux pas intervenir parce qu'il s'agit d'un vrai souvenir..."

"Tu vois quand tu veux ?! Alors qu'est-ce que ça te fait d'être le frère de l'année ?"

Sam ne faisait même plus attention à lui. A quoi bon de toute façon ? Il savait très bien que Gordon triomphait. Le voir souffrir c'était ça son trip et là, il était servi. Sam n'était pas seulement atterré par cette nouvelle mais totalement terrifié. Comment avait-il pu faire ça à son frère ? Pourquoi ne s'était-il pas inquiété ? C'était sa famille, merde ! Sa seule et unique ! Bon à l'époque, il y avait aussi son père... mais il n'avait jamais compté pour lui, du moins pas autant que son frère.

"Comment tu as pu...?"

"J'étais en colère. Dean n'avait pas fait le moindre geste pour me retenir ou pour contredire Papa..."

"Tu savais comment il était. Tu savais comment Dean allait réagir. Tu savais ce qu'il allait se passer... et tu n'as rien fait !"

Sam releva la tête brusquement.

"Comment ? J'ignorais tout de leurs chasses. Comment j'aurais pu deviner que Dean serait attaqué ce soir-là ? Je ne suis pas medium à la fin !"

"Allons Sammy... pas de ça avec moi !... Je sais tout. Pour nous autres, esprits, tout est beaucoup plus clair. On connaît la vérité. Toutes les vérités..."

"De quoi tu parles à la fin ?"

"De tes rêves, voyons ! Tu as rêvé de cette attaque et tu n'as rien fait pour l'empêcher"

"Ce n'était qu'un rêve ! Un cauchemar ! ça ne pouvait être qu'un cauchemar ! C'était la première fois que je dormais sans Dean à mes côtés. C'était une réaction normale. Je m'inquiétais pour lui, c'est tout."

"Oh ! C'est vrai que c'était flagrant !..."

"Je l'ai appelé !"

"Combien de temps après ça, hein ? Combien ?"

"Son nom ne s'est plus affiché sur cet écran plusieurs semaines durant..."

"Et ça t'a inquiété ?"

"Je suis tombé sur sa messagerie mais je n'ai pas eu le courage de laisser un mot. Je me sentais comme un idiot à vouloir des nouvelles de quelqu'un que je m'étais juré d'effacer de ma vie."

"Quelle délicate attention !"

"Il m'a rappelé deux jours plus tard. Jamais je n'aurais pu imaginer que..."

"Bien sûr que si. Tu as juste choisi d'ignorer. Dean par contre..."

"Tu peux pas comparer ! Papa l'a élevé comme ça !"

"Oh ! Et tu crois vraiment qu'il le pensait encore ?"

"Alors quoi ? Si t'es si malin, dis-moi cette fameuse vérité que tu meurs d'envie de déblatérer !... Allez ! Vas-y ! J't'en prie ! T'as même ma bénédiction !"

"Il t'aime..." (en se mordillant la lèvre inférieure)

'Je t'aime Sammy !'

'TU N'ES PLUS MON FRERE !'


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TROIS MOTS DE TROP   

Revenir en haut Aller en bas
 
TROIS MOTS DE TROP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Torchwood - Trois mots - Jack/Ianto - PG 13
» Mots jetés
» Trois Mots
» Défi trois mots (1er de 2013!!!)
» Trois mots pour un personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winchester Boys :: Fanart/Fanfictions / Concours :: Fanfiction :: Fanfictions-
Sauter vers: